imagerie du rachis lombaire d g n ratif l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Imagerie du rachis lombaire dégénératif PowerPoint Presentation
Download Presentation
Imagerie du rachis lombaire dégénératif

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 119

Imagerie du rachis lombaire dégénératif - PowerPoint PPT Presentation


  • 3421 Views
  • Uploaded on

Imagerie du rachis lombaire dégénératif . Dr Arifa Achour Nadia Université Virtuelle de Tunis 2009 Service de radiologie de l’hôpital Sahloul Sousse Tunisie. Définition / Introduction . Arthrose du rachis: modifications dégénératives (disque / arc postérieur).

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Imagerie du rachis lombaire dégénératif' - benjamin


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
imagerie du rachis lombaire d g n ratif

Imagerie du rachis lombaire dégénératif

Dr Arifa Achour Nadia

Université Virtuelle de Tunis

2009

Service de radiologie de l’hôpital Sahloul Sousse Tunisie

d finition introduction
Définition / Introduction
  • Arthrose du rachis: modifications dégénératives (disque / arc postérieur)
  • Ensemble des anomalies dégénératives
  • +
  • Facteurs dynamiques (contraintes mécaniques )

  • Diminution des mensurations du canal / diminution de la surface utile occupée par le sac dural
d finition introduction3
Définition / Introduction
  • L’exploration radiologique: en cas de complications (signes cliniques)
      • Compression radiculaire, claudication radiculaire, lombalgies,…
      • ± aggravés en position dynamique
  • Concept du rachis dégénératif est ainsi double
      • Anatomique
      • clinique
particularit s anatomiques de l arthrose du rachis lombaire
Particularités anatomiques de l’arthrose du rachis lombaire
  • Zones charnières: plus touchées (variations de courbures)
      • D12-L1, L1-L2, L4-L5, L5-S1
  • Puis généralisation aux autres étages
  • Atteinte discale : précoce
  • Atteinte de l’arc postérieur: plus tardive
particularit s anatomiques de l arthrose du rachis lombaire5
Particularités anatomiques de l’arthrose du rachis lombaire
  • Complications plus rares et propres au rachis lombaire
      • Syndrome de Crock : conflit de la racine nerveuse au niveau du foramen par un bec ostéophytique articulaire
      • Syndrome de Baastrup: bursite interépineuse
m canismes
Mécanismes
  • Atteinte discale (pincement, protrusion, saillie, saillie disco-ostéophytique)
  • Plusieurs facteurs
  • Arthrose des articulaires postérieurs (arthrose interapophysaire postérieure ou arthrose zygoapophysaire) : ostéophytoses, hyperostoses (lames), kyste articulaire postérieure (synovial)
  • Épaississent / calcifications: ligaments jaunes
  • Graisse épidurale postérieure
  • Sténose
  • Glissements vertébraux (par faillite des moyens de fixité du rachis):
    • Spondylolistésis/ Dislocation/ Scoliose
m canismes7
Mécanismes
  • Sténose et / ou déplacements vertébraux
  • +
  • Instabilité (mobilité anormale d’un étage rachidien) qui aggrave la sténose notamment en position dynamique
imagerie
Imagerie
  • Objectifs
  • Facteurs dégénératifs (conflit nerveux)
  • Sténose
  • Étendue: centrale/latérale, en hauteur (étages)
  • Déplacements vertébraux
  • Instabilité (dynamique)
imagerie techniques d exploration
Imagerie Techniques d’exploration
  • Radiographies standard
  • Tomdensitométrie (TDM)
  • IRM
  • Saccoradiculographie / myéloscanner
slide10
Sténose
      • Indications et apports des différentes techniques d’exploration
  • Instabilité
      • Mobilité anormale d’un étage vertébral
      • Indications et apports des différentes techniques d’exploration
  • Spondylolistésis
  • Scoliose dégénérative
  • Sténose + Instabilité
st nose r tr cissement canalaire12
Sténose (rétrécissement canalaire)
  • Mensurations du sac dural
      • Non pas du canal osseux (absence de corrélation : taille du canal osseux / taille du sac dural).
      • Taille du sac dural : corrélée à la clinique.
      • En regard du disque
      • Normal : 11 – 18 mm
      • Canal rétréci < 10 mm
      • Surface (  130 mm).
radiographies standard
Radiographies standard
  • Examens de base
  • Réalisées en première intention
  • Première approche
radiographies standard14
Radiographies standard
  • Technique:
      • Cliché de face en charge dorso-lombo-pelvi-fémoral (cliché de de Sèze)
      • Cliché de profil en charge
      • Clichés centrés (surtout sur les deux derniers disques mobiles)
radiographies standard15
Radiographies standard
  • Clichés dynamiques:
    • Ne sont pas systématiques
    • Indiquées si suspicion d’instabilité
radiographies standard16
Radiographies standard
  • Atteinte discale
  • Atteinte articulaire postérieure
  • Canal lombaire étroit constitutionnel
  • Anomalie transitionnelle
  • Spondylolisthésis
  • Troubles de la statique
radiographies standard17
Radiographies standard
  • Pincement discal (dégénérescence du nucléus)
  • Sclérose sous-chondrale des plateaux vertébraux de part et d’autre du disque intervertébral (souvent antérieure)
  • Ostéophytose marginale (souvent antérieure et/ou latérale)
  • Géodes
  • Vide discal
  • Spondylolisthésis
  • Calcifications
  • Éventuelles séquelles de dystrophie de croissance
  • Atteinte discale (discopathie dégénérative)
radiographies standard20
Radiographies standard
  • Atteinte articulaire postérieure
      • Clichés de profil
      • Difficile à apprécier avec précision
      • Pincement de l’interligne articulaire
      • Ostéophytose péri-articulaire
      • Ostéosclérose sous-chondrale
radiographies standard22
Radiographies standard
  • Canal lombaire étroit constitutionnel

EMC

radiographies standard23
Radiographies standard
  • Canal lombaire étroit constitutionnel
radiographies standard24
Radiographies standard
  • Troubles de la statique
  • spondylolisthésis
  • Anomalie transitionnelle
  • Signes d’instabilité :clichés dynamiques
tomodensitom trie tdm
Tomodensitométrie (TDM)
  • Symptomatologie clinique à type de douleurs radiculaires persistantes malgré un traitement médical bien conduit
  • Symptomatologie de sténose canalaire (concurrencée par l’IRM)
tomodensitom trie tdm26
Tomodensitométrie (TDM)
  • En mode multi-coupes:
      • Acquisition volumique du rachis lombaire suivie par des reconstructions fines (parallèles aux disques) aux niveaux des étages pathologiques
      • Possibilité de reconstructions multi-planaires
      • Pas d’injection IV de PC
      • Études en fenêtre osseuse et en fenêtre parties molles
tomodensitom trie tdm27
Tomodensitométrie (TDM)
  • Nature des lésions dégénératives
      • Atteinte discale
      • Atteinte de l’arc postérieur
      • Atteinte ligamentaire
      • Graisse épidurale antérieure
  • Existence ou non d’un canal lombaire étroit
  • Spondylolisthésis / troubles de la statique
slide28
Discopathie dégénérative

Disque normal

Protrusion discale

Saillie discale

slide29

Vide discal

Calcifications discales

  • Discopathie dégénérative
slide31
Arthrose interapophysaire postérieure (arthrose zygoapophysaire)
      • Bien explorée sur les coupes axiales
slide32
Ostéophytose (surtout antéro-interne de l’articulaire supérieure: à proximité des racines)
      • Peut s’incurver sous le ligament jaune: ostéophyte de traction
  • Pincement de l’interligne articulaire < 2mm (valeure normale 2à4mm)
slide33
Hypertrophie articulaire globale (secondaire aux contraintes mécaniques):
    • Sagittalisation: favorisant les subluxations, l’instabilité et les glissements
  • Ossification et hypertrophie des ligaments jaunes souvent associées
slide34
Hyperostose sous chondrale (aspect épaissie des corticales)
  • Érosion des surfaces articulaires, géodes sous chondrales
  • Un vide articulaire ou hydarthrose articulaire
  • Un vide articulaire isolé peut se voir d’une façon physiologique (articulation normale en traction)
  • Si bilatérale, et associé à un vide discal  pathologique (instabilité)
slide36
Kyste articulaire postérieure: kyste synovial
      • Hernie de la synoviale articulaire dans le canal rachidien
      • Compression postérieure
      • Surtout L4-L5
      • Centré par l’interligne articulaire
slide37
Kyste articulaire postérieure: kyste synovial
      • Siége en regard ou un peu au dessus de l’interligne articulaire dans la région épidurale latérale
      • Densité variable
      • Proche du sac dural
      • Calcifié
      • Aérique
slide39
Existence ou non d’un canal lombaire étroit
    • Aspect tréfloide
    • Raréfaction de la graisse
    • Mensurations (< 12mm)
slide40

L’ensemble  sténose acquise

Sténose antéro-postérieure

ou centrale

  • Protrusion discale
  • Ostéophytose
  • Hypertrophie des facettes articulaires
  • Hypertrophie desligaments jaunes

Sténose transversale et latérale

st nose lat rale
Sténose latérale
  • Souvent associée à une sténose centrale
  • Recessus latéral (mesure à partir de L4)
    • Diamétre antéro-postérieure  4mm
    • Hernie discale,ostéophytose, spondylolisthésis,.
  • Foraminale
    • Ganglion radiculaire
    • Ostéophytose, hypertrophie massifs,..
  • discoarticulaire

EMC

slide43
Spondylolisthésis
  • Troubles de la statique (scoliose)
slide44
IRM
  • Indications
      • Symptomatologie radiculaire persistante et résistante au traitement médical
      • Symptomatologie de sténose canalaire
      • Sciatique paralysante
      • Syndrome de la queue de cheval
slide45
IRM
  • Technique
      • Séquence sagittale en spin écho T1:même apport que le scanner mais plus d’informations sur la moelle et sur le fourreau dural
      • Séquence sagittale en spin écho T2:
          • effet myélographique
          • l’ état d’hydratation discale
      • Séquences axiales (extension transversale de la sténose ou d’une hernie)
          • En pondération T2 (évaluer avec précision les mensurations canalaires)
          • En écho de gradient
  • L’injection de Gadolinium: prise de contraste des racines nerveuses souffrantes
slide46

T1

T2

slide47

T2

T2*

slide48
Séquence STIR
    • Mieux visualiser les anomalies de signal (disque et plateaux vertébraux)
    • Meilleur contraste entre l’anneau disco-vetébral et le fourreau dural  meilleure analyse de la sténose
slide49
Myélo-IRM
    • Très pondérée T2 avec saturation du signal de la graisse
    • Équivalent d’une image de myélographie
    • Étude volumique (reconstruction multi-planaire en coupes fines)
    • Meilleur contraste entre l’anneau disco-vetébral et le fourreau dural  meilleure analyse de la sténose
slide50
IRM
  • les facteurs dégénératifs:
      • Atteinte discale
      • Atteinte articulaire postérieure
      • Graisse épidurale postérieure
      • Canal lombaire étroit
      • Mensurations du sac dural
      • Spondylolisthésis / troubles de la statique

+

  • État d’hydratation discale
  • Anomalies des plateaux vertébraux: de type Modic
  • Étude des racines et de la graisse environnante
slide51
Discopathie dégénérative

Déshydratation discale

slide54

T1 T2

  • Hyposignal hypersignal
  • Hypersignal hypersignal
  • Hyposignal hyposignal
  • Anomalies des plateaux vertébraux: de type Modic
      • Modic 1: fissurations focales + présence de tissu fibreux vascularisé
      • Modic 2 involution graisseuse
      • Modic 3: ostéocondensation des plateaux vertébraux
slide55

T1

T2

Modic 1

slide56

T1

T2

Modic 2

slide57

Arthrose interapophysaire postérieure (arthrose zygoapophysaire)

      • Bien explorée sur les coupes axiales et les reconstructions sagittales
slide58

Ostéophytose (surtout antéro-interne de l’articulaire supérieure: à proximité des racines)

  • Pincement de l’interligne articulaire < 2mm (valeure normale 2 à 4mm)
slide59
Érosion des surfaces articulaires, géodes sous chondrales
  • Disparition del’hypersignal du cartilage articulaire (surtout en T2*)
  • Un vide articulaire ou hydarthrose articulaire
slide60
Hypertrophie articulaire globale (secondaire aux contraintes mécaniques):
    • Sagittalisation: favorisant les subluxations, l’instabilité et les glissements
  • Hypertrophie des ligaments jaunes souvent associée
slide62
Kyste articulaire postérieure: kyste synovial
      • Siége en regard ou un peu au dessus de l’interligne articulaire dans la région épidurale latérale
      • Compression postérieure
      • Densité variable
      • Proche du sac dural
      • Calcifié
      • Aérique
slide66

L’ensemble  sténose acquise

Sténose antéro-postérieure

Ou centrale

  • Protrusion discale
  • Ostéophytose
  • Hypertrophie des facettes articulaires
  • Hypertrophie des ligaments jaunes

Sténose transversale et latérale

slide69
Syndrome de Crock : conflit de la racine nerveuse au niveau du foramen par un bec ostéophytique articulaire
  • Syndrome de Baastrup: bursite interépineuse
tdm irm
TDM / IRM
  • Signal +++
      • Disques
      • Plateaux vertébraux
  • Ligaments
  • Anomalies articulaires
      • Cartilage
      • Épanchement liquidien
  • Facteurs osseux
    • Ostéopohytes
  • Calcifications
  • Air
tdm irm71
TDM / IRM
  • IRM > TDM
    • Étude plus précise
    • Étude plus complète
    • Décision opératoire
  • Peuvent se compléter
  • Inconvénients majeures des 2 techniques
      • Étude dynamique
  • Actuellement certaines équipes : IRM dynamique
      • (flexion / extension des membres)
      • Mais insuffisante car pas de position de charge
saccoradiculographie srg
Saccoradiculographie (SRG)
  • PL suivie d’injection de PC non ionique en intrathécale  SRG
      • Opacification du fourreau dural
      • Opacification des gaines radiculaires
      • Étude du conflit nerveux
  • Conditions d’asepsie rigoureuse
  • Technique agressive
  • Hospitalisation
  • Montre bien le conflit nerveux (sauf au niveau foraminal)
  • Étude moins bonne de la nature des facteurs dégénératifs
saccoradiculographie srg73
Saccoradiculographie (SRG)
  • Avantages de la SRG
      • Position de charge
      • Étude dynamique : en extension / en flexion
  • Démasquer une sténose ou une compression non vue en position statique (rare)
  • Majorer une sténose en position de charge
  • Évaluer la mobilité des étages surtout si sténose étagée  rechercher l’instabilité
slide74

Saccoradiculographie (SRG)

  • Indications
  • Si discordance RX- clinique : recherche de sténose en position de charge
  • Si sténoses multiples
  • Si instabilité:
    • SRG/: bilan préopératoire
saccoradiculographie srg my loscanner
Saccoradiculographie (SRG) / Myéloscanner
  • SRG complétée par un examen TDM  Myéloscanner
      • Opacification du fourreau dural
      • Coupes TDM
      • Association des avantages de la SRG et celles de la TDM
      • Optimiser l’apport de la TDM
  • Technique agressive / IRM qui est non agressive et plus performante (étude du signal)
slide77

Couché

Debout

slide78

Extension

Flexion

tdm irm srg myeloscanner
TDM / IRMSRG-MYELOSCANNER
  • Suspicion de sténose acquise (centrale et latérale)
    • IRM / TDM : évaluation de la sténose
  • Si absence d’instabilité:
    • Canaux rétréci à un stade avancé où la composante dynamique est faible (canal rétréci fixé): IRM suffisante
  • Si instabilité:
    • SRG/Myéloscanner: bilan préopératoire
    • IRM: état d’hydratation des disques, anomalies dégénératives des plateaux vertébraux
  • Certains auteurs
  • IRM + RX standard dynamiques
  • Si discordance RX- clinique : recherche de sténose en position de charge : SRG
instabilit
Instabilité
  • Lésions des moyens de fixité intervertébraux
  • augmentation de la mobilité articulaire
  • Apparition des subluxations vertébrales
      • Spondylolisthésis / rétrolisthésis
      • Scoliose
      • Dislocation
instabilit83
Instabilité
  • Mécanismes:
      • Lésions dégénératives
      • Autre: chirurgie lombaire , lyse isthmique
  • Elle peut s’associer
      • Spondylolisthésis / rétrolisthésis
      • Scoliose
      • Dislocation
      • Sténose canalaire
      • Spondylolisthésis par lyse isthmique
      • Post-opératoire
  • Nécessite un geste de fixation chirurgicale
instabilit84
Instabilité
  • Concept dynamique (laxité articulaire)
  • Pas de signes cliniques spécifiques
  • Diagnostic radiologique
      • Clichés radiologiques en position neutre + imagerie en coupes
          • Signes indirectes
      • Clichés dynamiques
          • Signes directes
instabilit85
Instabilité
  • Clichés radiologiques en position neutre
      • Signes indirectes
      • peu de spécificité
      • En l’absence de signes de déplacement vertébraux
  • Tous ces signes peuvent se voir en TDM ou bien en IRM
  • + sagittalisation des facettes articulaires
  • Vide discal central
  • Ostéophytose vertébrale
  • Vide articulaire postérieure
  • Arrondissement de l’angle vertébral antéro-supérieur
instabilit86
Instabilité
  • Clichés radiologiques en position dynamiques
      • Profil en Flexion / Extension
          • Flexion maximale en position debout
          • Extension maximale (genou en extension)
          • Flexion ;décubitus latéral , hanches et genoux maintenues en flexion maximale contre le tronc (bloquer les hanches et avoir une mobilité maximale du rachis)
      • Face
instabilit87
Instabilité
  • Clichés radiologiques en position dynamiques
      • Signes directes: Recherche de signes de déplacement vertébral :
          • Apparition ou exagération d’un glissement vertébral (supérieur à 3 mm): anté/ rétrolisthésis; dislocation rotatoire
  • La présence d’un déplacement préalable ne signifie pas toujours une instabilité

Extension

Flexion

  • En effet un étage préalablement instable peut évoluer spontanément vers la stabilité (disque devient très pincé )
  • Hauteur discale :pincement de la partie antérieure du disque ou d’un bâillement postérieure par rapport aux autres étages
slide88
 Une hauteur conservée du disque à l’étage du rétrécissement suggère l’instabilité

 Un disque pincé: la mobilité tend à diminuer (phase de stabilisation)

instabilit89
Instabilité
  • La SRG permet dévaluer le degré de sténose dans les différentes positions dynamiques
  • Les autres techniques d’exploration en coupes permettent d’étudier les facteurs dégénératifs et d’évaluer le degré de la sténose
instabilit90
Instabilité
  • Si suspicion d’instabilité
      • Rx standard
      • SRG
      • IRM
  • IRM
  • + Rx dynamiques
spondylolisth sis d g n ratif pseudo spondylolisth sis
Spondylolisthésis dégénératif (pseudo-spondylolisthésis)
  • Glissement d’une vertèbre sur la vertèbre sous jacente par atteinte dégénérative de l’arc antérieur et de l’arc postérieur avec en particulier faillite des éléments de stabilisation des arcs postérieurs
  • Souvent : déplacement modéré (quelques mm à 1cm)
  • Absence de lyse isthmique
spondylolisth sis d g n ratif
Spondylolisthésis dégénératif
  • Sagittalisation des facettes articulaires
  • Anomalie transitionnelle souvent préexistante (sacralisation deL5)
  • +
  • Associés à la discopathie , la laxité ligamentaire
  • Origine multifactorielle
  • Sténose centrale par subluxation interapophysaire postérieure bilatérale (cisaillement de l’étui méningé entre l’arc postérieur subluxé de la vertèbre sus-jacente et le point fixe formé par le corps vertébral sous-jacent)
  • Sténose latérale par dislocation rotatoire de l’articulaire inférieure entraînant une compression radiculaire
spondylolisth sis d g n ratif93
Spondylolisthésis dégénératif
  • Subluxation des interlignes articulaires est bilatéral et symétrique
      • Glissement purement antéropostérieur
  • Subluxation des interlignes articulaires est asymétrique (prédominante d’un côté)
      • Glissement antéropostérieur

+

      • Rotation intervertébrale
r trolisth sis
Rétrolisthésis
  • Atteinte dégénérative des arcs antérieurs et postérieurs
  • Le sens de déplacement est l’inverse : vers l’arrière
  • L2-L3, L3-L4, L4-L5
  • Favorisé par une hyperlordose
  • Sténose centrale / foraminale
spondylolisth sis d g n ratif95
Spondylolisthésis dégénératif
  • Rx standard
      • Déplacement
      • Signes dégénératifs: discopathie et surtout arthrose postérieure importante
  • Clichés dynamiques
      • Signes d’instabilité

(quand elle est suspectée)

spondylolisth sis d g n ratif96
Spondylolisthésis dégénératif
  • État d’hydratation des disques et l’état des plateaux vertébraux : pour la décision opératoire (arthrodèse)
  • IRM
      • Facteurs dégénératifs
spondylolisth sis d g n ratif98
Spondylolisthésis dégénératif
  • SRG / myéloscanner
      • SRG: niveau de sténose + étude dynamique
      • Myéloscanner :
          • Détailler les différents facteurs dégénératifs
          • En particulier l’étude des foramens qui sont mal explorés en SRG
spondylolisth sis d g n ratif99
Spondylolisthésis dégénératif
  • Rx standard
  • IRM
  • Si suspicion d’instabilité
      • SRG
scoliose de l adulte
Scoliose de l’adulte
  • Déformation lombaire dans le plan frontal apparu à l’âge l’adulte
  • Prédominance féminine
  • Risque de dislocation
scoliose
Scoliose
  • Dislocation:
      • Unique (en L3-L4 et L4-L5) ou double siégeant de part et d’autre du sommet de la scoliose et isolant souvent un bloc de deux vertèbres (L3 et L4 ou L2 et L3)
      • Dislocation ouverte: bâillement discal du côté de la convexité
      • Dislocation fermée : pincement discal du côté de la convexité
      • Rotatoire : plus importante dans les dislocations fermées
scoliose102
Scoliose
  • La symptomatologie résulte de:
      • Hypertrophie arthrosique des massifs articulaires et de déplacement des articulaires (sténose des recessus latéraux et foraminale)
      • Étirement des racines dans la convexité des scolioses
scoliose103
Scoliose
  • Rx standard
scoliose d g n rative105
Scoliose dégénérative
  • SRG / myéloscanner
conclusion
Conclusion
  • Concept de sténose
  • Concept d’instabilité
conclusion107
Conclusion
  • Sténose :
      • Facteurs dégénératifs
      • ± associés à des facteurs de prédisposition
      • En hauteur
      • En largeur (centrale et latérale)
  • Rx standard
  • IRM: meilleure pour:
      • Les composantes discales et ligamentaires
      • L’état d’hydratation des disques
      • Les anomalies de signal des plateaux vertébraux
  • TDM meilleure pour:
      • Les calcifications / l’air
conclusion108
Conclusion
  • Instabilité
      • Sténose
      • Spondylolisthésis
      • Scoliose
      • Suspectés sur des clichés standard ou bien sur l’imagerie en coupes
      • Diagnostiqués sur les clichés dynamiques
conclusion109
Conclusion
  • Si symptomatologie clinique de sténose
  • Rx standard
  • Si pas de spondylolisthésis ni de scoliose
  • IRM
  • ± TDM si suspicion de calcifications qui conditionnent le geste chirurgical
conclusion110
Conclusion
  • Rx standard
  • Si symptomatologie clinique de sténose
  • Si spondylolisthésis ou scoliose ou suspicion d’instabilité
  • IRM + Rx standard dynamiques
  • Ou SRG
  • Si insuffisants (sténoses multiples, discordance radio-clinique): SRG / myéloscanner
slide112
Radiographies standard
      • Indications
      • Apports
  • Tomdensitométrie (TDM)
      • Indications
      • Apports
  • IRM
      • Indications
      • Apports
  • Saccoradiculographie /

myéloscanner

      • Indications
      • Apports
  • Sténose canalaire (rétrécissement acquis)
  • Sténose + Instabilité
  • Spondylolistésis
  • Scoliose dégénérative
tdm irm srg myeloscanner113
TDM / IRM SRG - MYELOSCANNER
  • Sténose acquise
  • Willen : mise en extension des membres inférieurs sensibilise la détection de sténose canalaire chez un patient en décubitus dorsal.
  • Drappé : 22 cas (sténoses étagées) : IRM / SRG (IRM réalisée en extension)
    • IRM : SP (94 %), Sb (71 %) : conflits disco-radiculaires
    • Concordances bonnes si conflit net; insuffisances en cas de retentissement discret (sur la gaine radiculaire).
slide114
IRM : Sb 84 % Sp très bonne : détection de sténose canalaire
  • IRM : montre les sténoses sous jacentes à un arrêt à de la SRG
slide115
Pou pallier aux insuffisances de l’IRM (augmenter la sensibilité de l’IRM):
    • Myélo-IRM
    • Décubitus dorsal avec extension des membres
    • Associer des clichés standard dynamiques

IRM séquences dynamiques: possible

spondylolisth sis d g n ratif116
Spondylolisthésis dégénératif
  • Clinique
      • Lombalgies
      • Symptomatologie de sténose canalaire
instabilit117
Instabilité
  • Clichés radiologiques dynamiques
      • Signes directes: Recherche de signes de déplacement vertébral :
          • antéropostérieur / latéral des 2 corps vertébraux
          • Les angles formés par les tangentes des corps vertébraux

Flexion

Extension

instabilit118
Instabilité
  • Clichés radiologiques en position dynamiques
      • Signes directes: Recherche de signes de déplacement vertébral :
          • Une différence de déplacement de plus de 3mm entre les 2 clichés
          • Différence d’angulation de plus de 17°
  • Diffiicile à mettre en évidence
  • Hauteur discale :pincement / bâillement