Download
tests et validation du logiciel n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Tests et Validation du logiciel PowerPoint Presentation
Download Presentation
Tests et Validation du logiciel

Tests et Validation du logiciel

252 Views Download Presentation
Download Presentation

Tests et Validation du logiciel

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Tests et Validation du logiciel 02/2007 – 06/2007

  2. Tests d’intégration Système d’information Domaine Applicatif métier Fonctionnalité

  3. Tests d’intégration

  4. Tests d’intégration • Objectifs des tests d’intégration par rapport aux tests métiers • Objectif des tests d’intégration • Validation des interfaces des composants • Validation de l’interaction matérielle • Objectif des tests métiers • Vérifier la bonne mise en œuvre des besoins utilisateurs. • Tests fonctionnels visant à contrôler la réponse de l’application aux différents évènements du métier. • Conclusion : les tests d’intégration représentent la partie “technique” des tests métier. Ainsi, les tests d’intégrationse focaliseront sur le fonctionnement et les aspects techniques de l’assemblage des différents composants ; ils n’entreront pas dans le détail du fonctionnel.

  5. Tests d’intégration • Périmètre couvert • le bon dialogue entre les modules, • Appel, transmission de données, compatibilité • la livraison par module métier et le fonctionnement des composants de chaque module fonctionnel dans l’environnement d’intégration, • le fonctionnement des menus de module métier, • le fonctionnement des types d’habilitation et types de profils utilisateurs : les droits d’accès, le droit d’utiliser les différents modes pour chaque dialogue technique, etc. • Synchronisations, points de reprises • Périmètre exclus • les vérifications liées à une action fonctionnelle (à un « business event »), • la création des différentes entités fonctionnelles (par exemple, la création d’un fournisseur dans une application commerciale).

  6. Unité à tester Dépendance à tester Tests d’intégration - suite • Architecture des dépendances

  7. Tests d’intégration • Approches classiques • Big-Bang : non recommandé • De haut en bas (top-down) • De bas en haut (bottom-up) • Mixte • Par « paquet » de modules ensemblistes

  8. Approche Big Bang • Intégration de tous les composants à tester en une seule étape. (intégration massive) • Intégration rapide, utilisation privilégiée dans les petits projets. • Inadapté pour les projets importants : risque de se perdre suite à un nombre important de modules à intégrer. Perte d’efficacité.

  9. Unité à tester Dépendance à tester Unité sous test Dépendance sous test Bouchon de test (stub) Dépendance simulée Unité testée Dépendance testée Approche Descendante

  10. Approche descendante • Création de bouchons • Test tardif des couches basses • Détection précoce des défauts d'architecture • Effort important de simulation des composants absents et multiplie le risque d’erreurs lors du remplacement des bouchons. • La simulation par « couches » n’est pas obligatoire

  11. Unité à tester Dépendance à tester Lanceur Dépendance sous test Unité testée Dépendance testée Approche Ascendante

  12. Approche ascendante • Avantages • Faible effort de simulation • Construction progressive de l'application s'appuie sur les modules réels. Pas de version provisoire du logiciel • Les composants de bas niveau sont les plus testés, • Définition des jeux d'essais plus aisée • Démarche est naturelle. • Inconvénients • Détection tardive des erreurs majeures • Planification dépendante de la disponibilité des composants • La simulation par « couches » n’est pas obligatoire

  13. Approche Mixte • Combinaison des approches descendante et ascendante. • Avantages : • Suivre le planning de développement de sorte que les premiers composants terminés soient intégrés en premier , • Prise en compte du risque lié à un composant de sorte que les composants les plus critiques puissent être intégrés en premier. • La principale difficulté d’une intégration mixte réside dans sa complexité car il faut alors gérer intelligemment sa stratégie de test afin de concilier les deux modes d’intégration : ascendante et descendante.

  14. Approche par paquets de modules • Par importance de modules (criticité) • Par ensemble fonctionnel • …..

  15. Approche Mixte

  16. Approche - exercice • Dès que possible dans le planning, donner des cinématiques d’étapes d’intégration ascendante, descendante et mixtes définissant : • Les éléments testés • Les lanceurs • Les bouchons • Planning : • T : A,C,D • T1 : H,G • T2 : F • T3 : B,E