soutenance du rapport de stage et du m moire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Soutenance du rapport de stage et du mémoire. PowerPoint Presentation
Download Presentation
Soutenance du rapport de stage et du mémoire.

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 36

Soutenance du rapport de stage et du mémoire. - PowerPoint PPT Presentation


  • 2135 Views
  • Uploaded on

Soutenance du rapport de stage et du mémoire. Albertin Rémi Master EPEE Octobre 2009 Stage réalisé à l’I-tésé. Tutrice: J.Imbach. Plan de la présentation. Contexte - Enjeux stratégiques. Partie Mémoire. Méthodologie - Critères retenues. Partie Rapport de stage. Analyse des critères.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Soutenance du rapport de stage et du mémoire.


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Presentation Transcript
    1. Soutenance du rapport de stage et du mémoire. Albertin Rémi Master EPEE Octobre 2009 Stage réalisé à l’I-tésé. Tutrice: J.Imbach

    2. Plan de la présentation Contexte - Enjeux stratégiques Partie Mémoire Méthodologie - Critères retenues Partie Rapport de stage Analyse des critères Synthèse - Conclusion

    3. Contexte - Enjeux stratégiques Contexte - Enjeux stratégiques Le BtL En termes de production En nombre d’usines Méthodologie - Critères retenus Analyse des critères Synthèse - Conclusion

    4. ContexteLe BtL • Des avantages…et des inconvénients. Bénéfice environnemental Diversité de la ressource Parc automobile existant compatible Partie non alimentaire de la biomasse Production gourmande en énergie. Mode de production compliqué et à maturité Non compétitif à l’heure actuelle, sauf à avoir des grandes capacités de production.

    5. Contexteen terme de production • En 2020, remplir les objectifs d’incorporation des biocarburants permettrait de produire, respectivement, 1,3 et 8,7 Mtep pour la France et l’Europe. Hypothèses pour 2020 • part de biodiesel dans le biocarburant : • 84% de biodiesel en France (78% actuellement, le parc diesel devrait continuer d’augmenter). • 72% de biodiesel en Europe (même niveau que 2006) • part de BtL dans le biodiesel : 30% pour la France et l’Europe.

    6. Contexteen terme d’usines créées • Pour la France, cela représenterait jusqu’à une soixantaine d’installations selon la capacité de production utilisée.

    7. Rapport de stage Contexte - Enjeux stratégiques Méthodologie-Critères retenus Analyse des critères Synthèse - Conclusion

    8. Méthodologie Déterminer les bénéfices d’une installation BtL de petite capacité par rapport à une installation de grande capacité Objectif Capacités étudiées • Capacité de référence : 87,5t/h de biomasse sèche (1 Mt de biomasse humide par an) • Moitié : 47,5t/h • Limite basse : démonstrateur de 9,5t/h (109 000 t de biomasse humide par an). Méthodologie du projet • Bibliographie : analyse multicritère appliquée à l’environnement, évaluation de l’impact sociétal et environnemental du développement des bioénergies, calculs des externalités, etc. • Identification et caractérisation des critères pertinents pour l’analyse du déploiement de la filière BtL • Sélection et quantification des critères retenus • Analyse des résultats et synthèse

    9. Identification des critères • Plus d’une dizaine de critères caractérisant un site de production de BtL. • Economique • Coût de conversion • Coût d’approvisionnement • Coût de distribution • Surcoûts entrainés • Sociétal • Emplois directs • Emplois indirects • Emplois induits • Environnemental • Émissions de GES • Pollution locale : air, eau, sols, déchets. • Bilan Energétique • Industriel • Surface industrielle. • Intégration industrielle • Infrastructures existantes • Cadre de vie • Impact visuel • Impact sonore • Trafic routier Quantitatif Qualitatif

    10. Identification des critères Focus réalisé • Economique • Coût de conversion • Coût d’approvisionnement • Coût de distribution • Surcoûts entrainés • Sociétal • Emplois directs • Emplois indirects • Emplois induits • Environnemental • Émissions de GES • Pollution locale : air, eau, sols, déchets. • Bilan Energétique • Industriel • Surface industrielle. • Intégration industrielle • Infrastructures existantes • Cadre de vie • Impact visuel • Impact sonore • Trafic routier Quantitatif Qualitatif

    11. Analyse des critères Contexte - Enjeux stratégiques Méthodologie-Critèresretenus Analyse des critères Economique Sociétal Environnemental Synthèse - Conclusion

    12. Economique Contexte - Enjeux stratégiques Méthodologie-Critèresretenus Analyse des critères Economique Sociétal Environnemental Synthèse - Conclusion

    13. Analyse des critèreséconomique • Le coût total de production de BtL se décompose en trois parties qui vont dépendre de la capacité du site de production. Non considéré car équivalent quelque soit la capacité • coût de biomasse livrée : production et transformation en plaquette  Hyp : 16€/MWh. • coût de transport : dépend du rayon d’approvisionnement Approvisionnement Coût total de production de BtL • Principales hypothèses issues de travaux en cours. Ils dépendent essentiellement : • - De l’investissement • - Autres :O&M, électricité, taxes et assurances, etc. Conversion Distribution Y-a-t-il un moment où les coûts d’approvisionnement > coûts de conversion ?

    14. Economique coût d’approvisionnement Surface région Masse surfacique Classement des régions Gisement région Rayon d’approvisionnement Capacité d’installation Coût du transport biomasse Coût d’approvisionnement • Pour une capacité donnée, le rayon d’approvisionnement a été estimé pour chaque région selon le gisement en ressource forestière. • Régions présentées : • Riche ressource forestière, peu étendue, raffinerie proche : Alsace • Moyennement riche en ressource, sans raffinerie proche : Midi-Pyrénées • Ressource forestière faible, raffinerie à proximité : Île de France • Région la plus pauvre en biomasse : Picardie

    15. Région de moins en moins boisée 62% 48% 44% 41% 25% Capacité 87,5t/h Capacité 43,5t/h 19% 20% 21% Capacité 14,5t/h 6% 6% 6% 6% Economique part de l’approvisionnement dans le coût de production total Midi-Pyr. Alsace Île de France Picardie Coût de production total

    16. Economique synthèse • Un coût de production pour de petite capacité qui reste plus élevé pour pratiquement toutes les régions. Une baisse de la capacité d’installation… Approv Conversion Distribution +12-35% en plus du coût global de production suivant les régions pour une installation locale contre celle de référence.

    17. Analyse des critèressociétal Contexte - Enjeux stratégiques Méthodologie-Critèresretenus Analyse des critères Economique Sociétal Environnemental Synthèse - Conclusion

    18. Biens et services intermédiaires Emplois nationaux Fertilisants, carburant… Assurance, électricité,… Carburant, maintenance,… Emplois indirects Salaires Emplois directs Emplois locaux Emplois induits Sociétal évaluation du nombre d’emplois Conversion Approvisionnement Distribution

    19. 14,5 87,5 700 emplois 183 emplois Sociétal nombre d’emplois directs • A peu près autant d’emplois créés en conversion qu’en approvisionnement.

    20. Un nombre d’emplois qui croît moins vite avec la capacité. 14,5 87,5 1237 887 342 emplois totaux 245 emplois locaux Sociétal nombre d’emplois au niveau local et total • A volume de production équivalent, plusieurs installations de petites capacités créeront plus d’emplois.

    21. Analyse des critèresenvironnemental Contexte - Enjeux stratégiques Méthodologie-Critèresretenus Analyse des critères Economique Sociétal Environnemental Synthèse - Conclusion

    22. Environnemental évaluation des émissions de GES • Le transport est le principal poste d’émission de GES dans la production de BtL. • Hypothèses : • Ressource type rémanents de peupliers et saules, collectés et transformés en plaquette. • Installation de 200 MWth (42 t/h). • Transport de la biomasse par véhicules diesel sur une distance de 50km. • Transport du carburant de l’installation à la raffinerie (ou dépôt) par véhicules diesel sur une distance de 150km puis de la raffinerie à la station service sur une distance de 150 km également (300 km total).

    23. Environnemental évaluation des émissions de GES • Une analyse comparative via le modèle GEMIS a permis de mettre en évidence l’impact du transport lié à l’approvisionnement. • Petite installation  • Capacité 9,5t/h • Distance ressource biomasse : 80km • Distance distribution : 200km • Grande installation • de capacité 87,5 t/h • Distance ressource biomasse : 150km • Distance distribution : 200km

    24. Environnemental résultats • Produire du BtL via un site « local » entraine une réduction des émissions de GES par site, de façon intuitive, mais aussi par MJ. • Par production annuelle d’un site de production • Par MJ de biocarburant

    25. Synthèse - Conclusion Contexte - Enjeux stratégiques Méthodologie-Critères retenus Analyse des critères Synthèse - Conclusion

    26. Synthèse • Au-delà, de critères de coûts de production et d’émissions de GES, plus d’une dizaine de critères sont susceptibles de caractériser un site de production de BtL • Le choix de la région et la capacité du site de production de BtL ont un impact fort sur la structure du coût total de production de BtL • Un approvisionnement à proximité du site de production de BtL conduit à doubler le nombre d’emplois de l’installations • A volume produit équivalent, le nombre d’emplois local sera plus important pour une petite capacité qu’une grande • Au niveau environnemental, un gain devrait être escompté en déployant des petites installations au lieu d’une grande, pour un même volume produit  Un site de petite capacité avec un approvisionnement local entraine : • un surcoût qui n’apparaît pas rédhibitoire • des bénéfices au niveau émissions de GES et d’emplois créés (voire maintenus)

    27. Synthèseconclusion • Approche seulement économique (un industriel): • si le gisement d’une région le permet, une grande installation est la meilleure solution. Cependant, peu de régions ont un gisement suffisant pour alimenter une grande capacité. • Sans contrôle, l’industriel se tournera probablement sur l’importation d’une biomasse internationale moins chère, quitte à choisir un emplacement proche d’un port et changer sa chaîne directe de production (décentralisation du traitement). • il est difficile d’analyser le véritable surcoût, dans la mesure où il n’existe pas à l’heure actuelle de prix de marché en dehors de celui du diesel (aucune installation BtL industrielle existante). • Approche de développement (une collectivité): • il faut réaliser un arbitrage entre surcoût entraîné et emplois supplémentaires, ceux-ci entraînant nécessairement desretombées économiques pour la région(impôts fonciers) et pour l’Etat (TVA, cotisations, etc.) • d’autres externalités entrainées par la création d’emplois ne sont pas prises en compte : • Lien social, reconversion de bassin d’emplois. • Surveillance des forêts, prévision d’incendies • Entretien du paysage, développement du tourisme.

    28. Synthèseprochaines étapes • Autres critères à quantifier : bilan énergétique, pollution locale, etc. • Définir plus en détails les types d’installations (i.e. technologie employée pour déterminer les coûts réels d’exploitations et d’investissement). • Se focaliser seulement sur certaines régions • Confronter les résultats de l’étude au niveau méthodologique et des premiers résultats avec des experts des externalités (i.e. G.Rotillon) • Evaluer les retombées économiques des emplois créés pour la région en terme d’impôts, TVA, etc. ainsi que via l’effet chantier. • Déterminer plus en détail pour une région choisie, le niveau de concurrence des autres filières sur le gisement bois.

    29. Questions et commentaires Merci de votre attention

    30. Scénarios retenus • Scénario France et Europe : BAU: scénarii de référence AIE et DGEMP, prend les politiques prise jusqu’à mi 2008 (grenelle non pris en compte). On a cependant pris 10% d’intégration de biocarburant à horizon 2020. • Scénarii monde : • BLUE : Scénario qui repose sur 50% de réductions des GES (facteur 2) à horizon 2050. Nécessite énormément d’investissements dans les nouvelles technologies. • ACT : Stabilisation des émissions énergétiques d’ici 2050, au même niveau que 2005. Appel aux technologies existantes optimisés.

    31. Contexte En terme de réduction de facture énergétique Suivant la part du BtL dans le biodiesel et le prix du baril de brent, en 2020 une réduction de facture énergétique de 136 millions d’euros à 1 milliard 300 millions d’euros. Réduction de facture énergétique (€) Prix du baril ($)

    32. Impact de la baisse d’une capacité Pour l’Alsace, baisser la capacité de moitié de l’installation de référence entraînera un surcoût de 11M€/an mais augmentera l’effet de création d’emploi.

    33. Sociétal synthèse • Les emplois indirects et induits augmentent le nombre d’emplois, ce dernier au niveau local permet une augmentation d’emplois de 27% pour la grande capacité jusqu’à 34% pour une petite. • Si on considère l’emploi lié à l’approvisionnement, le niveau d’emplois directs double. • A volume équivalent, plusieurs petites installations créeront plus d’emplois.

    34. Grande capacité Economique surcoût vs capacité installation • Un surcoût par rapport à une grande capacité d’autant plus important que la région est boisée. Surcoût = V total produit/an x (Cprod capacité visée - Cprod capacité de référence )

    35. Autres critères