MEMOIRE DE DEA
Download
1 / 12

Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957) - PowerPoint PPT Presentation


  • 147 Views
  • Uploaded on

MEMOIRE DE DEA EFFET DES COGNITIONS D'ENGAGEMENT PERTINENTES DANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEE Séverine Halimi D.E.A. de psychologie dirigé par R.-V. Joule, laboratoire de psychologie sociale Université de Provence, Aix-en-Provence. Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957).

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957)' - ashanti


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

MEMOIRE DE DEAEFFET DES COGNITIONSD'ENGAGEMENT PERTINENTESDANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEESéverine HalimiD.E.A. de psychologiedirigé par R.-V. Joule, laboratoire de psychologie socialeUniversité de Provence, Aix-en-Provence


Théorie de la dissonance cognitive (Festinger, 1957)

Acte problématique

++

+

++

+

Dissonance

changement d'attitude

Taux de dissonance = D / (D+C)

D : cognitions dissonantes

C : cognitions consonantes

CADRE THÉORIQUE ( 1 / 2 )_ THÉORIE DE LA DISSONANCE COGNITIVE

PAGE 1 / 10


Cognitions d’engagement

• un préalable à l’état de dissonance

• facteurs d’engagement (Joule & Beauvois, 1998b) :

déclaration de liberté

visibilité de l’acte (public, explicite, irréversible,…)

importance de l’acte (conséquences, coût)

• en général non pertinentes

• parfois pertinentes

effets cognitifs ?

CADRE THÉORIQUE ( 2 / 2 )_ COGNITIONS D’ENGAGEMENT

PAGE 2 / 10


Cognitions d’engagement pertinentes

• consonante et engageante

(cas 1)

• consonante et désengageante

• dissonanteet engageante

• dissonante et désengageante

(cas 2)

PROBLÉMATIQUE_ COGNITIONS D’ENGAGEMENT PERTINENTES

PAGE 3 / 10


Hypothèses

• cognition consonante et engageante (cas 1, expérience 1)

PLUS de changement d'attitude

(théorie de l'engagement)

MOINS de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

• cognition dissonante et désengageante (cas 2, expérience 2)

PLUS de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

MOINS de changement d'attitude

(théorie de l'engagement)

HYPOTHÈSES THÉORIQUES

PAGE 4 / 10


Première expérience 

(cognition consonante et engageante)

PROCEDURE

• Décision problématique

pas de fiche de candidature

• Fiche de candidature

OU

cognition

consonante et engageante

(cas 1)

• Attitude des sujets vis-à-vis de la tâche

HYPOTHESE

Remplir une fiche de candidature  moins de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

PREMIÈRE EXPÉRIENCE ( 1 / 2 )_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE

PAGE 5 / 10


Première expérience 

(cognition consonante et engageante)

RÉSULTATS

Tableau 1 : attitudes moyennes des sujets vis-à-vis de la tâche, en fonction de la condition.

[1]

[2]

N.B. : l’attitude des sujets est recueillie sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait ennuyeux » à + 5 « pas du tout ennuyeux » ; n=20 dans chaque condition.

[1] vs. [2] : p < .05

une cognition consonante

CONCLUSION: 

PREMIÈRE EXPÉRIENCE ( 2 / 2 )_ RÉSULTATS

PAGE 6 / 10


Seconde expérience 

(cognition dissonante et désengageante)

PROCEDURE

• Décision problématique

• Numéro de l’expérimentatrice

OU

Pas de numéro

  • soit pour annuler le rendez-vous

cognition

dissonante et désengageante

(cas 2)

soit pour reporter le rendez-vous

• Attitude des sujets vis-à-vis de la tâche

HYPOTHESE

Pouvoir annuler le rendez-vous  plus de changement d'attitude

(théorie de la dissonance)

SECONDE EXPÉRIENCE ( 1 / 2 )_ PROCÉDURE ET HYPOTHÈSE

PAGE 7 / 10


Seconde expérience 

(cognition dissonante et désengageante)

RÉSULTATS

Tableau 2 : attitudes moyennes des sujets vis-à-vis de la tâche, en fonction de la condition.

[2]

[3]

[1]

N.B. : l’attitude des sujets est recueillie sur une échelle en 11 points allant de –5 « tout à fait ennuyeux » à + 5 « pas du tout ennuyeux » ; n=20 dans chaque condition.

[1] vs. [2] : n.s.

[1] vs. [3] : p = .07

une cognition dissonante

CONCLUSION: 

SECONDE EXPÉRIENCE ( 2 / 2 )_ RÉSULTATS

PAGE 8 / 10


Projet de thèse

1/ Reproduire les effets obtenus

  • Cas 1 : cognition consonante et engageante

  • Cas 2 : cognition dissonante et désengageante

2/ Etudier deux nouveaux cas

  • Cas 3 : cognition consonante et désengageante

  • Cas 4 : cognition dissonante et engageante

PROJET DE THÈSE ( 1 / 2 )

PAGE 9 / 10


Projet de thèse

3/ Etudier les effets de l’engagement

  • Cas 1 vs. cas 3

C

engageante (cas 1)

effets d’une cognition consonante et…

désengageante (cas 3)

C

  • Cas 2 vs. cas 4

D

engageante (cas 4)

effets d’une cognition dissonante et…

désengageante (cas 2)

D

PROJET DE THÈSE ( 2 / 2 )

PAGE 10 / 10


MEMOIRE DE DEAEFFET DES COGNITIONSD'ENGAGEMENT PERTINENTESDANS LE PARADIGME DE LA SOUMISSION FORCEESéverine HalimiD.E.A. de psychologiedirigé par R.-V. Joule, laboratoire de psychologie socialeUniversité de Provence, Aix-en-Provence


ad