dyspraxie l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Dyspraxie PowerPoint Presentation
Download Presentation
Dyspraxie

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 14

Dyspraxie - PowerPoint PPT Presentation


  • 251 Views
  • Uploaded on

Dyspraxie. La dyspraxie. Une définition Les signes d’appel Des gestes et des aménagements pédagogiques. Définition.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Dyspraxie' - arcelia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
la dyspraxie
La dyspraxie
  • Une définition
  • Les signes d’appel
  • Des gestes et des aménagements pédagogiques
d finition
Définition
  • C’est un trouble spécifique et durable de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires.Le geste ne devient jamais automatique et nécessite toujours un contrôle volontaire extrêmement fatiguant.La dyspraxie n’est pas consécutive à une déficience intellectuelle.
signes d appel
Signes d'appel
  • En maternelle , repérables en MS/GS :- Elèves maladroits au niveau des gestes moteurs quotidiens (chaussures, lacets…)- Elèves mal à l’aise en graphisme.- En EPS : difficultés à sauter, à lancer des ballons, à courir- Elèves qui ont du mal à se faire des copains- Ces enfants ont souvent des troubles associés : troubles du comportement, de l’attention- Difficultés à se repérer dans l’espace.
en l mentaire en cas de signalement tardif ou non fait
En élémentaire: (En cas de signalement tardif  ou non fait)

Accès difficile à l’écriture cursive, difficultés à copier.

  • Difficultés à s’organiser dans le travail- Troubles de l’attention- Difficultés en géométrie : tracés et utilisation des outils.
  • Difficultés à coordonner plusieurs actions (pointer, compter, dénombrer en math), à écrire et aligner pour effectuer les opérations , difficultés à utiliser les tableaux à double entrée, à recueillir, organiser et traiter les informations pour la résolution de problèmes.
  • En lecture :- Généralement accès à la lecture mais (dyspraxie visuo-spatiale) : difficultés d’accès au lexique orthographique et à une lecture courante.
  • - On en reste à un stade de déchiffrage. 
gestes adapt s et am nagements p dagogiques
Gestes adaptés et aménagements pédagogiques.
  • ECRITURE :
  • Limiter la copie au maximum (privilégier l’ordinateur, fournir la photocopie, demander l’intervention d’un pair, proposer des exercices à trous)
  • Tolérer les ratures et une écriture irrégulière, des réponses sous forme de mots isolés
  • Changer de couleur à chaque passage à la ligne pour faciliter le repérage.
  • Passer le plus vite possible à l’utilisation et la maîtrise du clavier.
lecture
LECTURE :
  • Pour faciliter les choses, passage obligé : travailler sur le son, correspondance graphie/phonie, apprentissage de la syllabe, accès au sens.
  • Scanner les textes à lire et augmenter la taille des interlignes.
  • Marquer le début des lignes et/ ou surligner chaque ligne avec des fluos de couleurs différentes.
  • Utiliser un code pour baliser les lignes: un point vert pour marquer le début de ligne en haut à gauche; un point rouge pour marquer la fin de la ligne à droite.
  • Veiller à la présentation (simple, aérée, régulière) et à la typographie.
  • Favoriser l’oralité (leur faire la lecture, travailler avec des livres cassettes et des vidéos, favoriser l’écoute et l’observation).
  • Outiller la lecture : repérer en amont les idées essentielles du texte.
  • Affichage : éviter la multiplication et l’éparpillement des infos.
orthographe grammaire
ORTHOGRAPHE-GRAMMAIRE
  • Passer par l’oralisation (se dire le mot avant de l’écrire)
  • Pallier les troubles de l’attention et de la concentration en restant dans une démarche de « mono-tâche »
  • Etayer l’accès au lexique.
g ographie
Géographie
  • Le dispenser de la réalisation de cartes, de schémas, de dessins.
  • Eviter les tableaux à double entrée et les représentations graphiques.
slide10
MATH 
  • Aérer la présentation pour faciliter les lectures (principe de base)
  • Aider au repérage spatial, poser les opérations en aérant l’espace.

Echec en géométrie (privilégier l’utilisation de logiciels spécialisés).

En résolution de problèmes, éviter le recours aux schémas…

Le nombre :

  • Autoriser l’utilisation précoce d’une calculette
  • Conserver les dispositions des collections (exp : configurations des dés) pour permettre d’accéder aux processus de mentalisation du nombre.
  • Eviter les activités de dénombrement et de comptage.
  • Eviter les exercices dans lesquels il faut relier des collections.
  • Favoriser l’apprentissage par cœur de la comptine, de petites opérations
  • S’appuyer sur la file numérique pour travailler les notions d’ajout et de retrait de petites collections
  • Eviter les manipulations, favoriser le recours au verbal, au raisonnement, au formel.
  • Echec en géométrie (utiliser des logiciels
l organisation
L’ORGANISATION
  • Apporter une aide au classement, au rangement, à la tenue de cahiers…
  • Favoriser l’oral
  • Aider discrètement pour les gestes quotidiens (habillage…), travailler avec l’ergothérapeute.
l estime de soi
L’ESTIME DE SOI
  • Généralement, pas de problèmes d’attention, de mémoire ou de raisonnement mais un vrai problème de réalisation de la tâche (conscient de sa piètre performance, l’enfant cherche d’autres stratégies, essaie d’autres démarches, s’y prend autrement… et échoue autrement !)
  • Valoriser tout progrès même minime.
  • Faciliter les gestes du quotidien les aider sans les humilier: ne pas transformer toutes les situations en situations de rééducation.
  • Informer la classe des mesures prises en expliquant ce qu’est cet handicap « invisible ».