slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Généralité - Perfusion PowerPoint Presentation
Download Presentation
Généralité - Perfusion

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 46

Généralité - Perfusion - PowerPoint PPT Presentation


  • 654 Views
  • Uploaded on

Généralité - Perfusion. La perfusion = injection lente et continue d’une substance médicamenteuse dans un organisme ou un organe. par voie : entérale (orale, naso-gastrique), parentérale (IM, SC, IV, IA), autre (rectale, dermique, nasale, trachéo-bronchique, péridurale…). à l’aide

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Généralité - Perfusion


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
g n ralit perfusion
Généralité - Perfusion

La perfusion = injection lente et continue d’une substance médicamenteuse dans un organisme ou un organe.

par voie :

  • entérale (orale, naso-gastrique),
  • parentérale (IM, SC, IV, IA),
  • autre (rectale, dermique, nasale, trachéo-bronchique, péridurale…).

à l’aide

  • de cathéters périphériques,
  • de cathéters centraux ou des chambres à cathéters  implantables,
  • de sondes gastriques,
g n ralit perfusion iv
Généralité – Perfusion IV

permet de :

  • délivrer des liquides et des électrolytes,
  • administrer des médicaments/drogues,
    • Anesthésie, antibiothérapie, insulinothérapie, héparinothérapie, chimiothérapie, catécholamines, analgésie auto contrôlée
  • assurer une nutrition parentérale,
  • faire des transfusions,
  • maintenir un équilibre hémodynamique.
g n ralit perfusion1
Généralité - Perfusion

L’administration intraveineuse permet

- d’avoir une distribution immédiate,

- de maintenir un niveau constant de médication.

Les voies d’abords

La durée de perfusion, la quantité de liquide à perfuser et la viscosité du produit :

  • les veines périphériques pour la perfusion à court terme
  • les veines centrales pour la perfusion à long terme
dispositifs de perfusion
Dispositifs de perfusion

Grandes catégories de dispositifs :

PERFUSION

Par gravité

Parpression

Pousseseringue

Pompe

Pompe à comptage

De gouttes

Pompe

volumétrique

perfusion par gravit
Perfusion par gravité

Limitateur de débit

régulateur de débit

rapidité, facilité de mise en œuvre, faible coût, peu de matériel nécessaire pour sa mise en œuvre.

très peu précis

les pompes perfusion
Les pompes à perfusion

sont utilisées pour administrer au patient de façon continue ou non des médicaments très divers pendant une durée supérieure à 24 heures.

2 catégories,

  • les pompes à comptage de gouttes (gouttes/mn),
  • les pompes volumétriques (ml/h),

Une pompe est constituée d’un moteur, d’un corps de pompe, d’un système d’entraînement du liquide, de dispositifs de réglage, d’alarmes et de sécurités.

principe de fonctionnement
Principe de fonctionnement

Le corps de pompe = tubulure en contact avec le liquide et le système d’entraînement (recommandée par le fabricant)

Le Le système d’entraînement

Pompe péristaltique linéaire

Pompe péristaltique rotative à galets ou à étirement 

Pompe à cassette 

le syst me de d tection de gouttes syst me de d tection de bulle d air
Le système de détection de gouttes / système de détection de bulle d’air

2 catégories de pompes

  • pompes à comptage de gouttes, nombre de gouttes par minute.
  • pompes volumétriques, ml/h.

Un système de détection de bulle d’airobligatoire

Un système de détection de pression

variantes
Variantes

Pompes portables (d’insuline, d’analgésie).

Pompe à nutrition entéraleportable ou non, avec un système réfrigérant ou non.

Multivoies

Système modulairesystème permettant d’intégrer des pompes à perfusion et des pousse-seringues sur une même embase.

Pompe à perfusion amagnétique (IRM).

le pousse seringue1
Le pousse seringue

utilisé pour administrer au patient une thérapeutique à débit constant ou à débit variable,  à des vitesses lentes de solutions concentrées.

nécessite une source d’énergie interne (batterie) et/ou externe (220 V) et utilise l’énergie mécanique fournie par un moteur électrique pour pousser sur le piston d’une seringue afin de transférer la solution contenue vers la circulation du patient.

principe
Principe

Le corps de pompe (seringue) (norme exige une précision de plus ou moins 1% sur le diamètre intérieur des seringues de 10 à 60 ml ).

Le système d’entraînement - principe d’un ensemble vis écrou, muni d’un moteur et d’une tige filetée.

principe1
Principe

Le système de réglage du type de seringue

permettent l’utilisation de plusieurs types de seringues  système de détection automatique de la taille de seringue.

sélection manuelle de la marque de la seringue.

puis le pousse-seringue intègre, par rapport à des abaques les caractéristiques de la seringue et ajuste les vitesses de déplacement du poussoir.

Le système de détection de pression

- capteur de pression intégré au poussoir du pousse-seringue.

- système mécanique utilisant un ressort taré dont on règle la compression.

variantes1
Variantes

Pousse-seringue double voies

Stations de perfusion

base d’alimentation et de centralisation, PSE, pompes

Pousse-seringue hyperbarique

Pousse-seringue entéral

(délivrer de petits volumes à faible débit (0,1 à 200 ml/h), utilisé pour la nutrition entérale des bébés et prématurés (utilise des seringues à usage oral embout conique "cathéter" ou embout "luer lock" femelle).

modes de perfusion
Modes de perfusion

Paramètres-Débit en ml/h

Volume total

Applications :

- Chimiothérapie

- Antibiothérapie

- Correction des pertes en liquides

- Maintien de l’accès veineux

- Maladies du sang

Mode continu

Mode Intermittent

Paramètres

- Volume de dose

- Durée de perfusion pour chaque dose

- Fréquence d’administration

- Nombre total de doses

- Débit MVO

Applications :

Traitements à intervalles (ex. antibiotiques)

modes de perfusion1
Modes de perfusion

Mode circadien ou séquentiel

Paramètres :

- Débit pour chaque cycle

- Unité de programmation : 1h

Applications :

- Chrono thérapie

- Hormonothérapie

modes de perfusion2
Modes de perfusion

Mode d’analgésie auto contrôlée

Débit continu programmé

et/ou ajout de bolus à la demande patient

Paramètres :

- Dose bolus :

Cette dose sera administrée chaque fois que le patient effectue une demande acceptée par la pompe.

- Période réfractaire :

Il s’agit du temps devant s’écouler après une demande d’analgésie satisfaite par la pompe, durant lequel toute autre demande n’est pas satisfaite. Si une demande est effectuée durant celle-ci, elle sera enregistrée comme constituant une demande non satisfaite par la pompe.

- Dose de charge :

C’est une dose initiale de produit qui sera délivrée dès la mise en route de la perfusion.

- Perfusion continue :

Il s’agit du débit de perfusion continue qui est administré pendant que la pompe ne délivre pas de bolus. Elle peut être nulle.

Applications :

- Analgésie contrôlée par le patient

- PCA (douleur aiguë ou chronique) site d’abord intraveineux

- PCEA (Patient Controlled Epidural Anesthesia) site d’abord en péridurale

modes de perfusion3
Modes de perfusion

Nutrition Parentérale Totale

Mode simultané

administrer plusieurs produits en même temps

avec des débits différents

(pompe double voies simultanées ou stations de perfusion).

Mode alterné

Dans le même principe, l’administration peut s’effectuer de manière alternée (avec les pompes à double voies alternées ou les stations de perfusion).

modes de perfusion4
Modes de perfusion

Dose proportionnelle au poids

Paramètres :

- Poids du patient

- Concentration du produit à administrer

- Débit unité de masse (en µg/kg/min)

- Volume à administrer

Applications :

- Réanimation

- Pédiatrie

- Anesthésie

Dose à objectif de concentration (AIVOC)

Paramètres :

- âge du patient

- poids du patient

- concentration cible plasmatique à atteindre

Applications :

- Anesthésie

classification des pompes perfusion
Classification des pompes à perfusion

En fonction de leur mode d’administration, les pompes destinées à la perfusion sous cutanée de médicaments peuvent être classées en :

  • Type 1 : débit de perfusion continu seulement
  • Type 2 : débit discontinu uniquement
  • Type 3 : délivrance discrète d’un bolus
  • Type 4 : type 1 combiné au type 3 et/ou type 2 dans un même appareil
  • Type 5 : pompe à débit variable programmé
d bit
Débit

 Pour les pompes,

  • de 0,1 ml/h à 100 ml/h par pas de 0,1ml/h en mode micro perfusion,
  • de 1 à 1000 ml/h par pas de 1 ml/h en mode normal.

Pour les pousse-seringues,

  • plage de débit de 0,1 à 1200 ml/h par incrément de 0,1ml/h.

Possibilité d’administrer une dose bolus (qualité de liquide délivrée pendant un temps court) en manuel programmable de 50 à 800 ml/h.

consommables
Consommables

Les pousse-seringues utilisent seringues.

taille différente de 5, 10, 20, 30/35, 50/60 ml.

Pour les pompes, le consommable tubulure ou cassette.

Les pompes péristaltiques utilisent des tubulures souples dans la partie utilisée par le mécanisme.

risques et alarmes
Risques et alarmes

différents types d’alarmes :

-    l’alarme sonore (production d’un son de pression d’au moins 65 dB à 1m),

-   l’alarme visuelle (doit continuer à fonctionner pendant la période d’inhibition de l’alarme sonore (texte en clair, pictogrammes, code numérique, voyant rouge…)).

La durée d’inhibition de l’alarme sonore de l’appareil en fonctionnement autonome ne doit pas dépasser 2 minutes.

risques et alarmes1
Risques et alarmes

L’occlusion est une obturation totale ou partielle de la tubulure qui entraîne un risque de sous-dosage, un bolus en levée d’occlusion,

La pression de perfusion pression régnant dans la tubulure lors de la perfusion. - fonction de la nature de la solution perfusée, de la température ambiante, de la gauge du cathéter, du débit de perfusion, …

L’occlusion amont occlusion de la tubulure en amont de la pompe (pince à roulette fermée, filtre de la chambre compte-gouttes bouché, prise d’air fermée sur flacon).

L’occlusion aval occlusion de la tubulure en aval de la pompe (plicature, robinet fermé).

pompe perfusion risques et alarmes
Pompe à perfusion – Risques et alarmes

L’alarme de fin de perfusion

L’alarme de poche vide

L’alarme de présence d’air

L’alarme d’occlusion amont

L’alarme d’occlusion aval

L’alarme de déconnexion

L’alarme de justesse de débit

L’alarme de décharge batterie

Les alarmes techniques

pousse seringues risques et alarmes
Pousse-seringues – Risques et alarmes

-    débrayage mécanique,

-   contrôles de l’appareil,

- contrôle perfusion :

  • alarme et préalarme de fin de perfusion,
  • alarme d’occlusion,
  • alarme de non validation,
  • alarme de fin de pause,
  • alarme et préalarme volume limite,
  • seringue vide, alarme seringue mal installée

-   alarme et préalarme de batterie déchargée,

-   

slide28

MATERIEL

  • POUSSE-SERINGUE ELECTRIQUE, (PSE)
  • PROLONGATEUR,
  • SERINGUE DE 50 ML EMBOUT VISSABLE (LUER LOCK),METTRE EN ADEQUATION LA MARQUE DE LA SERINGUE ET L'ETALONNAGE DU POUSSE SERINGUE,
  • TROCART, +/- SERINGUE 5,10 ML,
  • SOLVANT SELON LA PRESCRIPTION OU NaCl ou EPPI,
  • MEDICAMENT SELON LA PRESCRIPTION,
  • COMPRESSES STERILES,
  • ANTISEPTIQUE,
  • ROBINET + PROTEGE-ROBINET,
  • HARICOT, ETIQUETTES AUTOCOLLANTES pré imprimées ?
slide29

DEROULEMENT DU SOIN

  • brancher le PSE sur le secteur,
  • réaliser un lavage antiseptique des mains,
  • préparer la seringue , quantité de produit prescrit,
  • purger avec précaution,
  • compléter avec le solvant jusqu’au volume désiré,
  • adapter le prolongateur sur la seringue et purger,
slide30

identifier la seringue avec une étiquette (nom du patient, du produit, concentration, heure de début d’administration)

  • placer la seringue sur PSE, NE PAS MASQUER GRADUATION,
  • adapter le prolongateur sur le robinet à 3 voies de la perfusion de base en s’aidant de compresses imbibées,
  • ouvrir le robinet avec les compresses et le protéger avec un protège robinet,
slide31

Régler la vitesse du PSE (EN ML/H) en fonction de la règle suivante:

VITESSE = VOLUME A INJECTER

TEMPS D'INJECTION

EXEMPLE: injecter 36 ml en 12 h. la vitesse du PSE sera réglée à 3612 = 3 ml/h

INCIDENT:

Tout incident (arrêt de la perfusion, seringue mal positionnée,…) alarme sonore et visuelle.

slide32

CONSIGNES ET CONSEILS PRATIQUES:

  • Batterie lors déplacement malade  penser à l’alimentation secteur dès son retour,
  • vérifier régulièrement le fonctionnement du PSE (voyant électrique allumé) calcul de la quantité déjà perfusée ,
  • si le volume perfusé est minime, le prélever avec une seringue de 1 à 5 ml, l’injecter par l’embout de la seringue de 60 ml à l’aide d’une aiguille et compléter avec le solvant jusqu’au volume total désiré
  • attention pré alarme se déclenchant lorsqu’il ne reste que quelques ml à perfuser ,
slide33

CONSIGNES ET CONSEILS PRATIQUES:

  • attention aux produits se dégradant rapidement, vitesse trop lente,
  • attention aux produits se dégradant à la lumière  seringue et tubulure opaques,
  • bien étiqueter les seringues,
  • ne pas mettre étiquette sur graduation.
slide34

REALISATION DE DILUTION:

ON PEUT DILUER SYSTEMATIQUEMENT DANS 50 ML

50ML/24H VITESSE 2,1 ML/H (2,08 ML/H)

50ML/12H VITESSE 4,2 ML/H (4,16 ML/H)

50ML/8H VITESSE 6,25 ML/H

50ML/6H VITESSE 8,4 ML/H (8,33 ML/H)

50ML/4H VITESSE 12,5 ML/H

 ON PEUT DILUER DANS 48 ML

48ML/24H VITESSE 2ML/H

48ML/12H VITESSE 4ML/H

48ML/8H VITESSE 6ML/H

48ML/6H VITESSE 8 ML/H

48ML/4H VITESSE 12ML/H

slide41

Type de seringue

Marche arrêt

Vitesse

Affichage d'un pousse seringue

slide42

1

2

Positionnement et verrouillage seringue

3

slide44

type seringue

Embout luer lock

slide45

Bon fonctionnement

Branchement secteur