psychologie sociale soc2 2003 2004 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Psychologie sociale SOC2 2003/2004 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Psychologie sociale SOC2 2003/2004

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 23

Psychologie sociale SOC2 2003/2004 - PowerPoint PPT Presentation


  • 235 Views
  • Uploaded on

Psychologie sociale SOC2 2003/2004. Ewa Drozda-Senkowska Bureau : 5024 tél. 0155205870 mail : ewa.drozda@univ-paris5.fr . Plan général. Relations interpersonnelles (cours 1 et 3) Groupe et relations intra-groupe (cours 4) Relations intergroupes (cours 5 et 6) Lectures obligatoires :

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

Psychologie sociale SOC2 2003/2004


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
psychologie sociale soc2 2003 2004

Psychologie sociale SOC2 2003/2004

Ewa Drozda-Senkowska

Bureau : 5024

tél. 0155205870

mail : ewa.drozda@univ-paris5.fr

plan g n ral
Plan général
  • Relations interpersonnelles (cours 1 et 3)
  • Groupe et relations intra-groupe (cours 4)
  • Relations intergroupes (cours 5 et 6)

Lectures obligatoires :

Drozda-Senkowska, E. (1999). Psychologie sociale expérimentale. Paris : A. Colin

Leyens, J-Ph., et Yzerbyt, V. (1997). Psychologie sociale. Sprimont : Mardaga

Lectures conseillées :

Vallerand, R.J (éd.). (1994). Les fondements de la psychologie sociale. Montréal, Paris : Gaëtan Morin Editeur

soc 2 relations interpersonnelles
SOC 2 : Relations interpersonnelles
  • Perception d’autrui
    • Formation d’impression
    • Attribution causale
  • Comportements à l’égard d’autrui
    • Attraction, Altruisme
    • Agression
  • Attitudes
perception des personnes
Perception des personnes

Rôle actif du percevant

  • Formation d’impression
    • Rôle des premières informations
    • Statut particulier de certains traits
  • Organisation des idées sur les personnes
    • « Théories » priment
    • « Faits » priment
    • « Continuum »
r le actif du percevant leeper 1934
Étape 1

Image claire d’une femme

Condition 1 : jeune

Condition 2 : vieille

Étape 2

Image ambiguë d’une femme

Résultats

Sur l’image ambiguë, les sujets voient une femme

Condition 1 : jeune (100%)

Condition 2 : vieille (95%)

Rôle actif du percevant : Leeper(1934)
conclusions
Conclusions
  • Les sujets structurent activement l’objet de leur perception
  • Cette structuration va dans le sens de leurs premières perceptions

Percevoir une personne

=

« se faire une idée sur elle »

formation d impression tudes de asch 1946
Formation d’impression : études de Asch (1946)

Perception des personnes inconnues

  • Rôle des premières informations
    • Connotation des traits (gentil vs méchant)
  • Statut particulier de certains traits
    • Traits centraux et périphériques
tudes de asch m thode
Études de Asch : méthode
  • Comment présenter une personne ?
    • Description, liste de traits, photo/image, vidéo
  • Qu’est-ce qu’on manipule (VI) ?
    • Connotation des traits
    • Ordre des traits
  • Quelle est la tâche des sujets ?
    • Choisir d’autres traits d’une liste
    • Faire une description libre
  • Qu’est-ce qu’on mesure (VD) ?
    • Connotation de traits nouveaux
    • Connotation globale de la description
r le des premi res informations
Condition 1

Intelligent

Travailleur

Impulsif

Critique

Obstiné

Envieux

Condition 2

Envieux

Obstiné

Critique

Impulsif

Travailleur

Intelligent

Rôle des premières informations
r sultats
Choix des traits

Condition 1

Plus de traits « positifs »

Condition 2

Plus de traits « négatifs »

Descriptions libres

Condition 1

Obstiné = avoir une suite dans les idées

Condition 2

Obstiné = borné

Résultats
conclusions11
Conclusions
  • Les premières informations orientent la formation d’impression
  • Les traits en apparence isolés deviennent « solidaires »

La signification d’un trait dépend du réseau de traits dans lequel il est inséré (cf. description)

  • L’impression se forme facilement (à partir de peu d’information) et rapidement
  • Ici (cf. personnes inconnues) elle se forme « en direct »
statut particulier de certains traits
Condition 1

Intelligent

Habile

Travailler

Chaleureux

Déterminé

Pratique

Prudent

Condition 2

Intelligent

Habile

Travailler

Froid

Déterminé

Pratique

Prudent

Statut particulier de certains traits
conclusions15
Conclusions

Certains traits ont un rôle central dans la formation d’impression (traits centraux), d’autres un rôle secondaire (traits périphériques).

Pourquoi ?

l organisation des id es sur les personnes
« Théories » priment

Études de Asch

Théories Implicites de la Personnalité (TIP)

« Faits » priment

Études et modèles d’Anderson

« Continuum »

Modèle de Fiske et Neuberg (1990)

L’organisation des idées sur les personnes
th ories implicites de la personnalit
Théories Implicites de la Personnalité

Croyances générales sur :

  • La fréquence d’un trait
  • Sa variabilité
  • Ses liens avec d’autres traits
des th ories aux faits continuum fiske neuberg
Des « théories » aux « faits » : continuum (Fiske & Neuberg)

Distinction entre les informations « catégorielle » et « individualisantes »

  • Catégorisation initiale de la personne cible
  • Essai de confirmation (oui=stop)
  • Re-catégorisation éventuelle
  • Essai de confirmation (oui=stop)
  • Jugement individualisé
attribution causale
Attribution causale
  • Explication

Pourquoi mes étudiants échouent à l’examen ?

Pourquoi elle ne m’aime pas ?

Pourquoi il a marché sur mon pied ?

  • Une attribution est une inférence ayant pour objectif d’expliquer un événement ou de déterminer les dispositions d’une personne
  • Une attribution correspond à « une cause » perçue, elle peut être erronée
attributions spontan es
Attributions spontanées

Conditions favorables :

  • Situation d’incertitude
  • Situation d’échec
  • Événements inattendus
th orie des inf rences correspondantes de jones et davis
Théorie des inférences correspondantes de Jones et Davis
  • Attributions faites par un observateur
  • Attributions dispositionnelles
  • Attributions faites à partir d’une seule observation
correspondance entre une disposition et un comportement
Correspondance entre une disposition et un comportement

Trois facteurs déterminants :

  • Le choix de l’acteur
  • La désirabilité sociale
  • Les effets distinctifs (ce facteur n’a pas été abordé en cours)