stage langage oral c1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Stage langage oral C1 PowerPoint Presentation
Download Presentation
Stage langage oral C1

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26
allegra-macias

Stage langage oral C1 - PowerPoint PPT Presentation

71 Views
Download Presentation
Stage langage oral C1
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Stage langage oral C1 Construire de situations langagières à visée lexicale: les imagiers

  2. Que dit le B.O. ? • « La compréhension des énoncés renvoyant à une expérience passée ou à venir (ou imaginaire) implique la maîtrise progressive d'un lexique de plus en plus précis et abondant, de structures syntaxiques nouvelles, de formes linguistiques qu'il ne connaît pas encore. »

  3. Aborder le principe alphabétique • « Les enfants se familiarisent avec le principe de la correspondance entre l’oral et l’écrit ; à cet égard, la fréquentation d’imagiers, d’abécédaires qui isolent les mots et les présentent avec une illustration mérite d’être encouragée. »

  4. le langage, instrument de communication ; • le langage, instrument de représentation du monde. • La représentation du monde mobilise à la fois la fonction référentielle (le lexique) • et la fonction narrative (le récit).

  5. Quelques repères relatifs du développement du langage

  6. Inégalités face au lexique

  7. Que faire? • développer des compétences au niveau du lexique, ce n'est pas : • se limiter à apprendre des listes de mots, • se limiter à faire correspondre des mots et des objets, • faire apprendre des mots isolés, • faire répéter des mots, • faire nommer une seule fois.

  8. Apprendre des mots, c'est faire entrer des mots dans des collections et/ou des catégories. • L'acquisition d'un mot nouveau oblige à réorganiser les savoirs présents. • Animal/ chien/ caniche

  9. Introduction • Il existe une corrélation entre le nombre de mots connus à la sortie de maternelle et les aptitudes à apprendre à lire. • La syntaxe et le vocabulaire vont de pair. • L'expérience montre que les noms et les adjectifs sont difficiles à acquérir. • Les imagiers sont un document privilégié pour ce travail

  10. Qu’est ce qu’un imagier? • des points communs à tous ces livres : • ils comportent tous des images et ne racontent pas d'histoires. • certains de ces imagiers comportent des mots ou des phrases qui renvoient à l'image d’autres ne proposent que des images • ce sont des livres qui "présentent" le monde par des images et qui vont aider les enfants, par la variété des représentations, à se faire des images mentales de ces mots. • imagiers généralistes ou thématiques ;

  11. Une maison Une maison Exemple PS

  12. Que faire avec des imagiers? • Ils vont permettre de travailler : • les champs lexicaux • les champs sémantiques • la syntaxique

  13. Apprentissage du lexique • De "Pédagogie du langage pour les trois ans", Ph. Boisseau : • liste des 750 mots par thème et ordre alphabétique • liste des 1750 mots par thème et ordre alphabétique • liste des 2750 mots par ordre alphabétique • liste des 2000 mots les plus difficiles avec les occurrences Oralbums. Attention gros fichier.

  14. Des critères d’ordre lexical Des catégories de mots En PS : le milieu proche, la grande motricité, la cuisine et les animaux En MS : les fêtes, le temps, la famille, le quartier, la maladie, le jardin En GS : les sorties, les transports, les métiers, les activités scientifiques

  15. Première approche • rechercher dans les différentes catégories d'imagiers un mot précis • manipulation et verbalisation : oraliser, faire nommer, faire expliciter • Par la suite, pour chaque séance, trois objectifs sont à atteindre : - savoir reconnaître l’objet ; - savoir nommer l’objet ; ( le caractériser ajout d’adjectifs) - connaître son utilisation ( ajout de verbes)

  16. La syntaxe • montrer et construire des imagiers qui permettent d'aborder des notions de grammaire : • imagier des verbes des actions de la classe (gommer, barrer, souligner...) ; • imagier des verbes de motricité (sauter, grimper, courir...) ; • imagier des consignes • Les représentations de ce type de mots seront plus difficiles à réaliser mais l'écriture du mot associé à l'image est garante de ce qu'on veut faire dire à l'image.

  17. Exemples de verbes de motricité

  18. Motricité suite

  19. Motricité suite

  20. Des critères d’ordre syntaxique P. Boisseau

  21. Des critères d’ordre syntaxique

  22. Des critères d’ordresyntaxique

  23. Des critères d’ordre syntaxique

  24. En guise de conclusion provisoire • « Les enfants qui se rendent à l'école pour s'en aller apprendre à lire ne doutent pas qu'un code leur ouvre un jour l'accès à tous les mots dumonde : les vieux, les oubliés, les rares, les ordinaires, les limpides, les marrants, les pédants, les impossibles à dire, les durs à copier, les pas croyables et les hypocrites, les constants et les infidèles, les moches qui n'auraient jamais du exister, ceux qu'on aurait aimé inventer, les mignons et les pas polis, les innombrables disponibles pour les centaines (à peine) utilisés chaque jour ... tous ces mots signifiés par un alphabet, miraculeux de transparence ...

  25. Juste raccrocher les lettres et les syllabes, les mots et les phrases pour que tout revienne, le passé, le présent et même l'avenir, les choses qu'on sait, celles qu'on ne sait pas, celles qu'on n'a jamais su dire et qu'on sentait pourtant battre au fond de soi. Non, ils n'en doutent pas, les enfants. Et, confiants, ils essaient .... » Yvanne Chenouf, Lire Claude Ponti encore et encore, Editions Etre, 2006