evolution de la structuration du secteur bancaire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Evolution de la structuration du secteur bancaire PowerPoint Presentation
Download Presentation
Evolution de la structuration du secteur bancaire

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 30
adsila

Evolution de la structuration du secteur bancaire - PowerPoint PPT Presentation

0 Views
Download Presentation
Evolution de la structuration du secteur bancaire
An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author. While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Evolution de la structuration du secteurbancaire Cas étudié: Secteur Bancaire Français Diana N. Atanasova NouelSouissi

  2. Plan de la présentation • I. Introduction • Le Cadre Legal • Glass-SteagallAct 1933 • Banking Act 1984 • Qu’est-ce qu’une banque aujourd’hui? • Banque de détail • Banque d’Investissement • Banque d’affaires • Financement Public Local • Evolutions • II. Le secteur bancaire français • Rapprochements opérés depuis 1996 • Caisses d’Epargne – Banques Populaires • Chiffresclés • III. L’impact de la crise • A l’International • En France Structuration du secteur bancaire

  3. Le Cadre Legal Glass-SteagallAct 1933 Banking Act 1984 Loi du 2 Juillet 1996

  4. Glass-SteagallAct 1933 • 16 juin 1933 – Franklin D. Roosevelt • Ce « Banking Act » établit une incompatibilité rigoureuse entre les métiers de banque de dépôts (commercial banking) et de banque d’affaires (investment banking). • Il interdit à toute banque de dépôts de posséder une banque d’affaires ou d’acheter, de vendre ou de souscrire à des titres financiers, domaine réservé aux banques d’affaires. Structuration du secteur bancaire

  5. Banking Act 1984 • 24 Janvier 1984 • extension du système en place a toutes les entités légales  Etablissements de Crédit • Les activités bancaires régulières sont organisées en 6 groupes et ne sont permis qu’aux établissements de crédit. Structuration du secteur bancaire

  6. Loi du 2 Juillet 1996 • 2 Juillet 1996 • Implémentation de la directive de l’UE sur les services d’investissement. Structuration du secteur bancaire

  7. Un environement dynamique Restructuration continue

  8. EnvironementDynamique • Diminution de l’intermédiation bancaire traditionnelle (crédit/dépôt) • Augmentation des activités de marche  marcheisation • Développement des nouvelles technologies (GABs, Internet et eBanking…) • Unification des systèmes de négociation • Mondialisation • Ouverture progressive des marches internationaux • Phénomène de fusions et acquisitions multipliés à partir de la 2ème moitié des années 90s Structuration du secteur bancaire

  9. Qu’est-cequ’unebanqueaujourd’hui? Banque de détailBanque d’Investissement Banque d’affaires Financement Public Local

  10. Structure de la banque par Activité • Banque de détail: • Activité de crédit et d’offre des produits de placement pour une clientèle individuelle, ou pour les PME, PMIs, collectivités locales et associations • Banque d’Investissement: • L'ensemble des activités de conseil, d'intermédiation et d'exécution ayant trait aux opérations dites de haut de bilan (introduction en bourse, émission de dette, fusion/acquisition) de grands clients corporate (entreprises, investisseurs, mais aussi Etats...). • Banque d’affaires: • Banques de capitaux au long terme, spécialisées dans le financement d'entreprises et soumises aux mêmes réglementations que les banque de détail ou banque de dépôt court terme. • Financement Public Local • Financements structurés des collectivités locales et gestion des finances locales. Structuration du secteur bancaire

  11. Evolutions en France … Rapport Annuel de la Commission Bancaire 2008 Chiffres clés basés sur 8 groupes: Banque Populaire, BNP, Société Générale Structuration du secteur bancaire

  12. Evolution du nombre des banquesdepuis 1960 Structuration du secteur bancaire

  13. Le Secteur Bancaire Français Rapprochements depuis 1996 Stratégie Bancaire: acquérir une taille critique pour pouvoir ensuite diversifier les activités selon un modèle de banque universelle

  14. Principaux Rapprochements • 1996 : Crédit Agricole – Banque Indosuez • 1997 : BNP – Paribas • 1997 : Société Générale – Crédit du Nord • 1999 : CDC - Crédit Foncier de France • 1998 : Crédit Mutuel - CIC • 1999 : Banques Populaires - Natexis • 2000 : HSBC - CCF • 2003 : Crédit Agricole - Crédit Lyonnais • 2004 : Caisse d’Epargne – IXIS • 2005 : Crédit Agricole – Caisse d’Epargne • 2006 : Caisse d’Epargne – Banque Populaire  Natixis (banque de financement et d’investissement) • 2009 : Caisse d’Epargne – Banque Populaire  Négociations Structuration du secteur bancaire

  15. Principaux Groupes Bancaires 2008

  16. Caissesd’Epargne – BanquesPopulaires Structuration du secteur bancaire

  17. Chiffres Clés Le Secteur Bancaire au sein de l’Economie Française

  18. Le secteur bancaire – partie intégrale de l’ économie Française • 2.4 % du PIB* • 450 entreprises bancaires • 996 implantations dans le monde • 230 implantations étrangères en France • 39 700 branches* • 400 000 employés, un des meilleurs employeurs privés en France • 30 000 nouvelles embauches chaque année • 72 millions de comptes courants • €1,724 credits (en milliards d’euros)** • €1,694 dépôts (en milliards d’euros)** • 15 milliards d’opérations de paiement traités chaque année • 51,700 GABs* Comprenant les 11,900 points de vente de La Banque Postale ** Données de fin Décembre 2008 (institutions de crédit/ habitants français). Source: Banque de France Structuration du secteur bancaire

  19. L’Impact de la Crise… A l’International En France

  20. Contexte international de la crise: • Remise en cause de la titrisation: CDOs… Les investisseurs craignent que les créances supportées soient douteuses. • Chute des valeurs des actifs des fonds d’investissements : effondrement de la valeur de deux fonds d’investissement de la banque américaine Bear Stearns. • Reprise du risque par les banques: BNP gèle les actifs de trois fonds monétaires. Structuration du secteur bancaire

  21. Les estimations des pertes: Pertes sur les crédits subprime Des dépréciations d’actifs Ralentissement des activités des banques d’affaires et des banques d’investissement Structuration du secteur bancaire

  22. Quelques chiffres Merrill Lynch : 8,4 milliards de dollars Citigroup : 5,9 milliards de dollars Goldman Sachs : 1,5 milliards de dollars Morgan Stanley : 1,5 milliards de dollars Deutsche Bank : 2,2 milliards d’euros Crédit Agricole SA : 546 millions d’euros Société Générale : 400 millions d’euros BNP Paribas : 300 millions d’euros Structuration du secteur bancaire

  23. Situation des banques d’investissement aux USA: La première victime est AIG qui se retrouve elle aussi au bord de la faillite (son cours de bourse s’effondre de 95 %). La seule alternative est la nationalisation ! LehmanBrothers a fait faillite, Bear Stearns a été reprise par JP Morgan pour une valeur dérisoire, Merrill Lynch a été rachetée par Bank of America. Quelques jours plus tard, les deux dernières banques d’investissement, Morgan Stanley et JP Morgan, prennent le statut de banques de dépôt. Tous les géants de la banque américaine sont désormais régulés. Structuration du secteur bancaire

  24. Contexte en France: En France, les banquesdans leur ensemble ont été touchées mais elles ont été moins concernées que dans d’autres pays: Les grands établissements bancaires sont des banques universelles ( activité BFI représente 20 à 30% de l’activité totale) Les banques françaises n’ont pas eu intérêt à la titrisation (peu de marge sur les crédits immobiliers) Très bonne qualité des fonds propres, surtout pour les Tier 1 (exigence forte mise en place après la crise immobilière de 1990) Structuration du secteur bancaire

  25. Resultat: Les grandesbanquesfrançaisesuniversellessontrestéesbénéficiaires au 1ersemestre 2008. Mais, des pertessignificativesenregistrées au 2éme semestre 2008 dues aux relations interbancaires ( faillite de Lehman Brothers) et à la dévalorisation de certainsactifs. Cours de bourse de la plupart des banquesfortementdévalorisés en 2008 Structuration du secteur bancaire

  26. Action de l’Etat français: L’Etatestintervenu pour rétablir la confiance: Dans les banques de dépôts, en annonçantsagarantie à tout établissement de sortequ’iln’yait pas eu de retraits massifs aux guichets. Des injections de fondspropres Structuration du secteur bancaire

  27. Les fonds propres injectés par l’Etat Structuration du secteur bancaire

  28. Restructuration du systéme bancaire: • La crise a consacré la suprématie de la banque universelle (puisque les banques d’investissement indépendantes ont quasiment disparu). • La crise a incité à la concentration des établissements (par rapprochement des uns et des autres ou rachat des uns par les autres) ; enfin, elle a favorisé les opérations de fusions ou de rachats transfrontaliers. La crise a poussé à la constitution de banques de grande taille, à multi activités et internationalisées. Structuration du secteur bancaire

  29. Cette restructuration va-t-elle dans la bonne direction? Certes la crise a consacré la suprématie du modèle de banque universelle, mais il existe quelques craintes: • Pas d’efficacité productive, la concentration des banques et la diversification de leurs activités ne constitue pas un avantage concurrentiel ( ex: banque de detail…) • Pas de synergies ie des économies de coûts dans la production des differentes activités financiéres ( risque de surcoûts dus à des conflits d’intérêts, problémes de gestion de RH…) Structuration du secteur bancaire

  30. Questions / Réponses Thank you!