contention du sujet agite n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
CONTENTION DU SUJET AGITE PowerPoint Presentation
Download Presentation
CONTENTION DU SUJET AGITE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 20

CONTENTION DU SUJET AGITE - PowerPoint PPT Presentation


  • 325 Views
  • Uploaded on

CONTENTION DU SUJET AGITE. Gabriel DAMIAN DESC Réanimation Médicale Lyon le 8 Décembre 2006. Définition. Agitation : perturbation du comportement Moteur: fébrilité, turbulence et fureur Psychique: excitation, logorrhée, désinhibition, insultes Relationnel: agressivité

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'CONTENTION DU SUJET AGITE' - adin


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
contention du sujet agite

CONTENTION DU SUJET AGITE

Gabriel DAMIAN

DESC Réanimation Médicale

Lyon le 8 Décembre 2006

d finition
Définition
  • Agitation: perturbation du comportement
    • Moteur: fébrilité, turbulence et fureur
    • Psychique: excitation, logorrhée, désinhibition, insultes
    • Relationnel: agressivité

 intolérance de l’entourage

  • Prévalence aux urgences: 0,8 à 1,2%
  • Étiologie:
    • 50% psychiatrique
    • 50% organique ou toxique
tiologies psychiatriques
Étiologies psychiatriques
  • Accès maniaque
  • Bouffée délirante aigue
  • Schizophrénie
  • Délire chronique paranoïaque
  • État limite
  • Attaque de panique
  • hystérie
tiologies toxiques
Étiologies toxiques
  • Alcool
    • Intoxication aigue ou sevrage !
  • Stupéfiants
    • Amphétamines, cannabis, opiacés, cocaïne
  • Médicaments
    • Effets secondaires ou IMV
    • Effets paradoxaux ou sevrage
examens
Examens
  • Patient psychotique connu + examen clinique normal  psychiatre
  • Tout patient sans ATCD psy est suspect d’une pathologie organique ou toxique:
    • Examen clinique
    • Glycémie
    • SpO2
    • Autres examens  orientés par la clinique
  • Patient inapprochable: accord de l’administrateur de garde pour recours aux forces de l’ordre
d finition1
Définition
  • Contention physique: restreindre ou maîtriser les mouvements d’un patient par un dispositif fixé sur un lit ou un brancard
    • Mesure d’exception, temporaire, qui ne constitue pas elle seule un traitement
    • Toujours l’associée à une sédation médicamenteuse
    • Prescription médicale
prise en charge de l agitation
Prise en charge de l’agitation
  • Urgence  PEC multidisciplinaire
      • Circulaire du 15/12/2000 Prévention et encadrement des situation de violence.
  • Approche relationnelle éviter l’escalade de la violence et le passage à l’acte auto ou hétéro-agressif.
  • Échec  contention médicamenteuse ± physique
  • La contention physique s’adresse au patient dangereux en attendant que la sédation médicamenteuse agisse.
  • Traitement étiologique +++
pratique de la contention
Pratique de la contention
  • Sujet saisi par 4 soignants (1 par membre) sur ordre d’un 5ème soignant, coordinateur, qui s’occupe de la tête et la maintient sur le coté (morsure, regard)
  • Sujet allongé sur le dos
  • Fixation des membres puis attache ventrale
  • Attaches verrouillées
  • Sujet partiellement déshabillé, couvert par un drap
  • Fouille des vêtements, ceinture retirée.
  • Relever la tête et les jambes
  •  contention médicamenteuse
contention physique
Contention physique
  • Aucune preuve de l’efficacité thérapeutique…
  • La justifier par écrit sur le dossier médical
  • Protocole écrit sur prescription médicale
  • Conséquences de la contention:
    • Blessures + lésions cutanées
    • Perte d’appétit, déshydratation, constipation
    • Comportement désorganisé + troubles émotifs

Prevention of Falls and Fall Injuries in the Older Adult, coll. « Nursing Best Practice Guideline », 2002.

traitement m dicamenteux
Traitement médicamenteux
  • Objectifs:
    •  agitation
    •  durée de la contention physique
    • Permet un examen clinique
  • Utiliser un nombre restreint de molécules, en évitant les associations

 protocole de service

  • Ø étude ne permet de comparer les molécules dans les situations extra-psychiatriques.
traitement m dicamenteux1
Traitement médicamenteux
  • Molécule idéale:
    • Titrable
    • Demi-vie d’élimination courte
    • Voies d’administration différentes
    • Effets secondaires réduits
    • Anticonvulsivante
    • Antagonisable
  • Voie d’administration:
    • PO +++
    • IV: action rapide mais risque AES !
    • IM: injection douloureuse et absorption aléatoire
traitement m dicamenteux2
Traitement médicamenteux
  • Ivresse aigue  BZD: Clorazépate 50 à 100 mg PO ou 10 mg/min IV (conférence de consensus SFMU 1992)
  • DT et sevrage éthylique  BZD: Diazépam 10 mg/H (conférence de consensus société française d’alcoologie 1999)
  • Intoxication à la cocaïne  BZD
  • Intoxication stimulants (amphétamine, kétamine)  Ø neuroleptiques (hyperthermie)
  • Étiologie psychiatrique  Neuroleptiques atypiques
  • Étiologie ?  Loxapine + clonazépam
traitement m dicamenteux3
Traitement médicamenteux
  • Effets secondaires:
    • BZD:
      • Dépression respiratoire (âge, BPCO,…)
      • Inhalation
      • Hypotension orthostatique
    • Neuroleptiques:
      • Syndrome extra-pyramidal
      • Action anticholinergique
      • Trouble du rythme (  QT)
      • Convulsion
      • Troubles hématologiques (agranulocytose)
      • Syndrome malin
surveillance
Surveillance
  • Si possible dans une pièce spécifique + calme
  • Réévaluation périodique
    • Fiche de surveillance spécifique:
      • Horaires: début et levée
      • Surveillance clinique
      • Soins d’hygiène + confort
      • Vérifier les sangles (efficacité et sécurité)
      • Prescriptions médicales
  • Agitation contrôlée  clinique au calme.
  • Agitation persistante ± intoxication:
    •  Glasgow, scope, TA, SpO2.
    • Défaillance organique  Réa

Dignité physique et morale

cadre l gal
Cadre légal
  • Toujours le garder à l’esprit…
  • Aucune recommandation légale ne cadre la contention dans une situation non psychiatrique
  • HDT ou HO (protocole de rédaction)
    • on peut retenir une personne majeure contre son gré, « le temps strictement nécessaire » à la mise en oeuvre des mesures d’hospitalisation d’office, ou à la demande d’un tiers (arrêté du Conseil d’état 17/11/1997)
  • Aucune jurisprudence concernant la PEC d’un patient agité

 Consigner par écrit les faits dans le dossier médical

conclusion
CONCLUSION
  • Agitation: incidence faible mais gestion difficile
  • Privilégier l’approche pluridisciplinaire et relationnelle !
  • Contention doit être justifiée sur le dossier médicale,prescrite, protocolisée, et surveillée
  • Garder à l’esprit le cadre médico-légal…