michel onfray n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Michel Onfray PowerPoint Presentation
Download Presentation
Michel Onfray

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 31

Michel Onfray - PowerPoint PPT Presentation


  • 225 Views
  • Uploaded on

Michel Onfray. TRAITÉ D'ATHÉOLOGIE. QUI EST MICHEL ONFRAY ?. Michel Onfray Né en 1959 à Chambois (Orne)Vit à Argentan. Education secondaire au lycée agricole des Salésiens de Bon Bosco à Giel (Orne), d'où il dit avoir hérité « le refus, la haine de l'autorité » :

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Michel Onfray' - addo


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
michel onfray
Michel Onfray
  • TRAITÉ D'ATHÉOLOGIE
slide3

Michel Onfray

Né en 1959 à Chambois (Orne)Vit à Argentan.

slide4

Education secondaire au lycée agricole des Salésiens de Bon Bosco à Giel (Orne),

d'où il dit avoir hérité

« le refus, la haine de l'autorité » :

« Pour ces prêtres salésiens, l'intellectuel, c'était la fille, la pédale. Ils ne valorisaient que le travail manuel, la force physique. »

Mais Michel Onfray y découvre une attirance pour la philosophie, « tout simplement parce qu'elle me parlait : Marx m'évoquait l'exploitation de mes parents, Freud abordait la masturbation adolescente, Nietzsche m'enseignait à vivre...»

slide5

1976-1983 Etudes universitaires de philosophie à Caen, auprès de Lucien Jerphagnon. Thèse de doctorat sur les implications éthiques et politiques de l'athéisme allemand.

slide6

1983-2002 Professeur de philosophie au

Lycée Technologique Catholique Sainte-Ursule

à Caen.

slide7

2002 Après 20 ans d'enseignement, Onfray démissionne de l'éducation nationale.

Il crée l'Université populaire de Caen pour "démocratiser la culture et dispenser gratuitement

un savoir au plus grand nombre."

slide8

Pâques 2004 Accident vasculaire cérébral :

« Je butais sur les mots dans la conversation. Et surtout, je n'arrivais plus à écrire une ligne. Moi qui n'ai jamais connu l'angoisse de la page blanche - j'ouvre le robinet, je ferme le robinet, j'ouvre le robinet, je ferme le robinet... -, comme par hasard, c'était l'aire responsable de la graphie qui était atteinte ! Je me suis vu devenir un légume et j'ai pensé me flinguer. »

slide9

15 jours plus tard, nouvel accident coronarien.

Il survit de près et se remet à la rédaction de son "Traité d'athéologie", qui sera publié en janvier 2005.

slide11

Depuis 1989, Michel Onfray a publié une cinquantaine d’ouvrages dans lesquels il propose une théorie de l’hédonisme : "Que peut le corps ? Quelles relations entretiennent l’hédonisme éthique et l’anarchisme politique? Selon quelles modalités une philosophie est-elle praticable? Quelles chances le corps peut-il attendre des sciences post-modernes ? Quelles relations entretiennent biographie et écriture en matière de philosophie ? Selon quels principes sont fabriquées les mythologies philosophiques ? Comment déchristianiser l’épistémè occidentale ? De quelle façon non institutionnelle incarner et transmettre ses idées ?"

A lui seul, le "Traité d'athéologie" s'est vendu à plus de 300.000 exemplaires.

slide12
TRAITÉ D'ATHÉOLOGIE

Accueil par la critique mitigé

slide13

Critiques enthousiastes

Marc Riglet (Lire), publié le 01/02/2005La critique radicale de la religion est, même sous nos contrées, rare et mal considérée. (…) (Michel Onfray) reprend pourtant, avec brio, le discours et les arguments au moins biséculaires - mais sans doute doit-il, avant de lancer ses charges furieuses, se rassurer en s'assurant qu'il est seul contre tous.

S'il lui paraît nécessaire d'être véhément, c'est parce que la notion d'athéisme reste l'objet d'une définition molle. (…) Aussi bien, pour fonder un authentique «athéisme athée» faut-il reprendre tout le chantier et construire une athéologie - le mot est forgé par Georges Bataille - en s'assignant trois tâches principales.

slide14

Marc Riglet (Lire), publié le 01/02/2005

Avec la première, il s'agit de « déconstruire » les trois monothéismes. Michel Onfray s'en donne à cœur joie en inventoriant les contradictions, les incohérences, les absurdités des Livres saints et la haine tenace - du corps, de l'intelligence, de l'ici-bas, de la science, des femmes - dont témoignent les Eglises ou les clergés des trois religions.

Avec la deuxième tâche, on fera un sort à la « déconstruction du christianisme ». La fable du personnage historique de Jésus mérite d'être décortiquée. L'explication de sa bonne fortune passe par une psychanalyse enlevée de saint Paul (sa haine de soi transformée en haine du monde) et par la mémoire de Constantin offrant à une « poignée d'illuminés » un avenir impérial que le regretté Julien l'Apostat tente d'enrayer.

Troisième tâche, la « déconstruction des théocraties », laquelle passe par la démocratie, « le pouvoir du peuple, la souveraineté immanente des citoyens contre le prétendu magistère de Dieu, ou, plus précisément, de ceux qui s'en réclament ».

slide15

Marc Riglet (Lire), publié le 01/02/2005

A ceux qui pensent que la religion est une faiblesse et qu'il n'y a qu'une Trinité qui vaille -l'homme, la matière, la raison - ce Traité d'athéologie devrait mettre du baume au cœur.

slide16

Critiques dévastatrices

Christian Makarian (L'Express), publié le 28/02/2005...Michel Onfray, auteur d'un ahurissant Traité d'athéologie. Ce pamphlet gonflé par l'air du temps dénonce avec fureur la religion, « pratique d'aliénation par excellence ». Après avoir présenté l'athée comme une victime, triste usage de la mode, le provocateur ne brille que par son absence de rigueur. Passe encore qu'au titre d'une véritable obsession Onfray se paie l'apôtre Paul à longueur de pages et en fasse un «hystérique», empli de «haine de soi», de «névrose»; mais au titre d'un «diagnostic médical facile à faire» - sans blague! - il en fait un impuissant et sonde pêle-mêle «l'estomac, les intestins, l'anus» de l' «avorton».

slide17

Christian Makarian (L'Express), publié le 28/02/2005

Avec une passion jusqu'ici inavouée pour la gastro-entérologie, Onfray semble regretter que « Jésus n'excrète jamais ». Comment ose-t-il écrire dans son introduction: « Je ne méprise pas les croyants »? Qu'on en juge.

« Les monothéismes n'aiment pas l'intelligence, les livres », alors qu'ils sont précisément fondés sur la chose écrite. A propos des textes bibliques, « rien de ce qui subsiste n'est fiable », alors que, pour Platon, l'ex-prof de philo ne se pose pas la question. « Les évangélistes méprisent l'Histoire », alors qu'ils l'ont justement écrite. Certaines têtes de paragraphe sont édifiantes :

« Hitler disciple de saint Jean », « Le Vatican aime Adolf Hitler », et, sommet du genre, « Les compatibilités christianisme-nazisme ».

slide18

Christian Makarian (L'Express), publié le 28/02/2005

Michel Onfray déshonore l'anticléricalisme. Le moins que l'on puisse dire, c'est que son « athéologie » n'est pas une source de paix intérieure. Bien plus qu'une déchristianisation, ce qui ne serait ni nouveau ni grave, elle suppose une « déculturation », ce qui est désespérant.

slide19

Critiques qui provoquent des "anti-traités"

Mehdi Clément, (lelitteraire.com), publié le 02/12/2005Le succès incroyable de son Traité d’athéologie paru en début d’année montre que (Onfray) a su trouver un public large, friand sans doute de cette philosophie en kit, faussement accessible. Michel Onfray s’attaque aux trois monothéismes dans des termes très durs et n’hésite pas, parfois, à mélanger un peu tout au bénéfice de son argumentation. C’est précisément à cette façon de philosopher que Matthieu Baumier répond dans son "Anti-traité d’athéologie". Tout ce que Michel Onfray a écrit n’est pas à jeter, au contraire. Certains de ses ouvrages sont utiles, instructifs et divertissants (il n’est pas question ici de se demander si le rôle de la philosophie est d’être divertissante ou pas. Michel Onfray est un digne représentant de son époque, rien de plus). Citons pour exemple Cynismes, La politique du rebelle ou Esthétique du pôle nord.

slide20

Mehdi Clément, (lelitteraire.com), publié le 02/12/2005

(...) La synthèse du propos d’Onfray est simple à formuler : il faut déchristianiser, un point c’est tout. Baumier ne parle pas de rechristianiser mais propose plutôt de garder la tête sur les épaules. C’est en cela que la lecture de L’anti-traité d’athéologie a un intérêt.

Pour Baumier, il s’agit aussi de filer une fessée à son adversaire et il balance consciencieusement ses petites piques. Voici : "Avec Michel Onfray, nous quittons la pratique intellectuelle commune - celle qui vérifie ses sources, pose des arguments cohérents et vise à élever l’homme - pour descendre au niveau d’une démagogie militante."

reconstruire les arguments
Reconstruire les arguments

Partie 2 : "Monothéismes"