slide1 l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Points essentiels PowerPoint Presentation
Download Presentation
Points essentiels

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 25

Points essentiels - PowerPoint PPT Presentation


  • 119 Views
  • Uploaded on

Points essentiels. Production de rayons X: Spectre de raies (discontinu) ; Spectre continu; Interaction des rayons X avec la matière; Diffusion des rayons X; Effet Compton; effet photoélectrique. Anode.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Points essentiels' - Pat_Xavi


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
points essentiels
Points essentiels
  • Production de rayons X:
    • Spectre de raies (discontinu);
    • Spectre continu;
  • Interaction des rayons X avec la matière;
    • Diffusion des rayons X;
    • Effet Compton;
    • effet photoélectrique.
anode
Anode

L’anode rotative du tube absorbe le faisceau d’électrons qui bombardent ainsi les

atomes de tungstène. La très grande proportion (>99%) de l’énergie cinétique des

électrons est transformée en énergie thermique (CHALEUR). Moins de 1% des

électrons du faisceau ont un effet beaucoup plus intéressant!

1 production d un spectre de raies

3

4

1

2

1. Production d’un spectre de raies

Il arrive qu’un électron du faisceau (1) entre en

collision avec un électron de l’orbite fondamentale

K d’un atome de tungstène (2) .

Les 2 électrons s’éjectent hors de l’atome créant alors un

espace disponible pour qu’un électron d’une

orbite supérieure (3), puisse y tomber, ce qui a

pour effet de libérer de l’énergie sous forme

d’un rayon X (4).

Tout électron tombant au niveau K et

provenant de n’importe quel niveau

supérieur (L, M, N, O, P) libère une énergie

comprise entre 57,4 keV et 69,5 keV.

Ce sont les seules transitions importantes

produisant des rayons X utiles en radiodiagnostic.

Les énergies libérées par les autres transitions

ne sont pas suffisamment grandes.

+

transitions simplifi es des raies x

M

Kg

N

Kb

L

Ka

La

Lb

K

Ma

Limite K

Limite M

Limite L

Transitions simplifiées des raies X
nergie lib r e en kev pour chaque transition lectronique de l atome de tungst ne
Énergie libérée (en KeV) pour chaque transition électronique de l’atome de tungstène

P

O

0,08

N

0,60

0,52

M

2,8

2,7

2,2

L

12,1

12,0

11,5

9,3

K

69,5

69,4

68,9

66,7

57,4

repr sentation graphique du spectre d mission des rayons x

Ka

Kb

Kg

# de

photons

Énergie des photons (keV)

Représentation graphique du spectre d’émission des rayons X

M rayon X

K rayon X

L rayon X

  • Des groupes de raies nettement séparés les uns des autres;
  • Le groupe K a l’énergie la plus grande.
2 production d un spectre continu

+

2. Production d’un spectre continu
  • On observe un phénomène lors du bombardement de l’anode: un électron pénètre dans un atome, et, à cause du champ électrique attractif très intense, dévie et freine en se débarrassant de la majeure partie de son énergie cinétique sous forme de rayons X.Les rayons X obtenus par le freinage des électrons du faisceau est appelé rayonnement de freinage ou bremsstrahlung.
le spectre continu des rayons x

Filtration des faibles énergies

# de photons

(par unité de temps)

Emax (lmin)

max. #

Énergie des photons (keV)

Le spectre continu des rayons X
  • l’ordonnée (Y) représente le nombre de radiations par unité de temps et d’énergie en fonction de l’énergie associée (X);
  • L’énergie maximale dépend de la tension (kV) du tube;
  • On observe une quantité maximale de rayonnement pour une énergie variant entre ~1/3 et 1/2 de Emax
le spectre continu des rayons x10
Le spectre continu des rayons X
  • Le spectre continu est indépendant de l'élément composant l'anode;
  • Le spectre continu du tungstène par exemple dépend de la tension d'accélération des électrons, donc de l'énergie des électrons incidents;
  • Chaque spectre présente une limite brutale du côté des grandes énergies
spectre combin

spectre de raies L

# de

photons

spectre de raies K

Brems

Énergie des photons (keV)

Spectre combiné
  • Au-dessus du spectre continu apparaît des pics ou raies qui constituent le spectre discontinu
  • La position de ces raies est caractéristique du métal
contr le du tube rayon x
Contrôle du tube à rayon X
  • Dans un tube à rayons X, on contrôle:
  • 1- la haute tension entre la cathode et l’anode, responsable de
  • l’accélération et de l’énergie cinétique des électrons du faisceau;
  • 2- le courant déterminant le nombre d’électrons du faisceau.
influence du courant
Influence du courant
  • Doublant le courant du faisceau, on produit deux fois plus d’électrons
  • pour bombarder la cible de tungstène d’où 2 fois plus de photons X à
  • toutes les énergies.
  • L’énergie maximale des rayons X n’a pas changé, car la tension
  • maximale appliquée est la même.

animation

influence de la haute tension
Influence de la haute tension
  • Si l’on augmente la haute tension , l’effet sur le spectre est plus
  • complexe; le nombre de photons émis devient plus élevé et leur énergie
  • est surtout plus grande. Cela n’affecte pas la position
  • des raies spectrales des transitions électroniques. Le nombre de photons
  • à faible énergie n’augmente pas mais ceux d’énergie
  • supérieure augmentent leur nombre et l’énergie maximale
  • est plus grande. Les rayons X sont plus nombreux et de
  • meilleure qualité.
  • Le nombre de photons augmente avec le carré de la tension maximale

animation

interaction des rayons x avec la mati re
Interaction des rayons X avec la matière
  • Diffusion classique;
  • Effet Compton;
  • Effet photoélectrique;
diffusion des rayons x diffusion classique
Diffusion des rayons X(diffusion classique)
  • photons de faible énergie

(< 10 keV) traversent la matière;

  • les atomes de la matière deviennent excités;
  • désexcitation et émission d’un photon de même keV & l;
  • l’orientationdu nouveau photonest généralement différente de celle du photon incident;
  • apparition d’un voile gris sur le film.
effet compton
Effet Compton
  • le photon interagit un électron d’une couche électronique externe;
  • Éjection de l’électron avec une quantité d’énergie cinétique K;
  • Perte d’énergie du photon

Efinale = Einitiale- [W+ K]

  • Photon d’énergie entre 10 et 40 keV

Atome ionisé

effet compton exemple
Effet Compton exemple

Un photon 40 keV interagit avec un électron d’une couche extérieure ayant une énergie de liaison de 72 eV.

Si l’électron éjecté possède une énergie cinétique de 4,2 keV, déterminer l’énergie du photon diffusé?

Efinale= Einitiale- [W + K]

=40keV-[,072keV + 4,2keV]

=35,728 = 36 keV

effet compton suite
Effet Compton (suite)

q = 0°

q = 180°

  • Siq ­, l’énergie perdue ­
    • E ¯ pour le photon diffusé

E q = 90° < Eq = 30°

    • Perte maximale d’énergie si q = 180°

angle de diffusion

Efaible

q = 30°

q = 90°

EHaute

EMoyenne

  • Photons diffusés de grandes énergies siq est petit
  • Photons diffusés de faibles énergies si q est grand

photonEH

photonEL

petitangle

grandangle

effet compton suite20
Effet Compton (suite)

L’énergie du rayon X résultant est égale à la différence entre

l’énergie du rayon X incident et celle impliquée dans le processus

d’éjection de l’électron de l’atome, d’où:

cons quence de effet compton
Conséquence de Effet Compton
  • Résultats

ionisation de l’atome;

voile sur le film (¯ contraste)

effet photo lectrique
Effet photoélectrique
  • Les rayons X de 40 keV et plus ont assez d’énergie pour produire l’effet photoélectrique en s’attaquant aux électrons des couches internes des atomes. Si les nombres atomiques des atomes sont petits, les énergies de liaisons sont relativement faibles et les électrons libérés s’éjectent avec une grande énergie cinétique.
effet photo lectrique suite
Effet photoélectrique (suite)
  • Un atome absorbe toute l’énergie E d’un photon X incident. Un électron
  • d’une couche électronique interne de l’atome est expulsé hors de cet
  • atome alors ionisé. L’électron a suffisamment d’énergie pour:
  • fournir le travail W nécessaire pour l’expulser de l’atome;
  • conserver le reste de l’énergie sous forme d’énergie cinétique.

où hf est l’énergie (J) du photon X initial totalement absorbé par l’atome,

W est le travail (J) d’extraction de l’électron hors de l’atome(énergie de liaison)

et K est son énergie cinétique.

cons quence de l effet photo lectrique
Conséquence de l’effet photoélectrique
  • Résultats

Disparition du photon incident

Les rayons X absorbés par les substances denses provenant directement du tube produisent une ombreblanche sur la pellicule et dessinent ainsi un contour des os ayant absorbé ces radiations.

Ionisation de l’atome

exercices sugg r s
Exercices suggérés

2301, 2302, 2303, 2306 et 2309.