4 le monopole des forces de persuasion l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
4. Le monopole des forces de persuasion PowerPoint Presentation
Download Presentation
4. Le monopole des forces de persuasion

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 30

4. Le monopole des forces de persuasion - PowerPoint PPT Presentation


  • 425 Views
  • Uploaded on

4. Le monopole des forces de persuasion. Pour servir l’ idéologie, les pouvoirs totalitaires contrôlent l’ensemble des moyens de communication (radio, presse écrite, cinéma) et mettent en œuvre une propagande de tous les instants (affiche, haut-parleurs, art, littérature…)

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about '4. Le monopole des forces de persuasion' - Audrey


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

Pour servir l’ idéologie, les pouvoirs totalitaires contrôlent l’ensemble des moyens de communication (radio, presse écrite, cinéma) et mettent en œuvre une propagande de tous les instants (affiche, haut-parleurs, art, littérature…)

  • Culte du chef, valorisation des réalisations…
  • sou

Soumettre par la propagande, publicité de

Léonid pour une marque d’Etat de postes

de radio « Toute l’Allemagne écoute le

Führer avec le récepteur populaire » 1936

slide6

15 Septembre 1935

En Allemagne ex du « rituel du congrès de Nuremberg » doc 2 p 267, témoignage d’un admirateur français du nazisme, R. Brasillach*. Tous les ans en septembre sont organisées les « journées du parti », véritable « culte nazi » !

*RobertBrasillach, collaborateur, violemment antisémite, sera le seul intellectuel français condamné à mort et fusillé en 1945.

slide9

Lors de JO de Berlin (1936)

« Nous t ’appartenons »

vanter les choix conomiques
Vanter les choix économiques
  • « 1917-1934 : brandissant plus haut l’ étendard de Lénine, il nous donne la victoire »
  • « Vive le parti invincible Lénine ! Vive le grand guide de la Révolution prolétarienne mondiale, le camarade Staline »
slide11

L’affiche est composée de 7 éléments ( à retrouver…)

L’affiche met en scène le discours idéologique du régime stalinien : le rôle des masses et la nécessité d’une avant-garde représentée par les dirigeants bolchéviques Lénine et Staline. Elle montre que l’URSS est né d’un acte fondateur, la révolution d’octobre, qui a permis la transformation radicale des structures sociales et économiques. Enfin, l’affiche présente Staline comme continuateur de l’œuvre de Lénine, lui donnant une légitimité historique

7

1

4

2

3

6

5

slide12

En Italie : la bataille du Blé défendue par Mussolini lui-même: battage du blé à Lottoria, ville créée dans les marais pontins en 1932 après leur assèchement

  • Affiche pour l’autarcie (1931) :

«  N’enlevez pas le pain des enfants

de nos travailleurs, achetez des produits italiens »

slide13

En Allemagne:

  • Pose de la première pierre de l’usine Volskwagen à Fallersleben pour le 50ème anniversaire d’Hitler
la falsification de l histoire
La falsification de l’Histoire

Comment faire disparaître ses ennemis pour la postérité?

Les « disparus » de la photographie, datant de 1935, sont des

victimes des grands purges de 1936-1937

slide15

L’antisémitisme dans les livres pour

enfants – illustration d’Elvira Bauer

l art au service de l id ologie
L’art au service de l’idéologie
  • Dossier pp 268-269
  • En Allemagne :Hitler vante les principes d’un « art sain »: un art qui soit placé au service du projet nazi contre un art individualiste et « dégénéré ».
  • Cet « art sain » est exclusivement allemand, compris d’instinct par le peuple et développer des valeurs positives
slide18

En URSS,Jdanov, développe une théorie artistique qui fixe les principes socialistes de la création artistique (doc 1b p 268) ; comme Hitler , il dénonce l’art pour l’art mais évidemment au service de l’idéologie marxiste – léniniste; ce doit être un art de classe, au service de la Révolution, célébrant ses « héros » engagés dans les combats en faveur d’« une vie nouvelle »

slide22

Contrairement à Hitler et à Staline, Mussolini cherche à bénéficier du soutien des avant-gardes. Les futuristes furent les premiers à se rallier au régime et y restèrent souvent fidèles, comme en témoignent les portraits du DUCE

  • Ici : Benito Mussolini, Forum imperial, Alfredo Ambrosi, 1930
slide24
LA FAMILLE DE PAYSANS DE Kahlenberg

A.Wissel, 1939

150X200

  • Ce tableau illustre parfaitement l’idéal du régime: le père domine le groupe, affirmant sa position de führer dans la famille. Il fixe sa mère avec attention, marquant par là l’importance des liens du sang; son épouse, les yeux baissés, assume l’attitude effacée qu’on attend d’une femme allemande. Leurs deux filles semblent déjà intérioriser cette soumission à l’ordre familial. Quand au fils, au centre et regard centré sur le spectateur, il incarne l’avenir.
  • L’ensemble, très ordonné, correspond à l’ordre qui règne en Allemagne à l’époque.
slide25

En Italie : Doc 3 p 271, la Famille de Gisberto Ceracchini

  • Le style archaïsant de cette représentation valut au peintre les éloges des fascistes; les saines valeurs de la campagnes y sont exaltées: la famille, le travail, le respect de l’autorité des parents… une image d’ordre, de modestie, et de santé qui permit l’auteur de recevoir des éloges officiels lors de son exposition à Venise en 1932.
le r alisme sovi tique
Le réalisme soviétique

Fête de la moisson dans un Kolkhoze

S. Gerasimov, 1937

235X370

  • Le constraste est saisissant entre l’atmosphère lumineuse qui se dégage du tableau (abondance, joie de vivre, paysans en pleine santé…) et la réalité vécue par les paysans , même en 1937, année ou les résultats furent bons
  • La bicyclette, les pylônes électriques, l’usine de transformation, les silos, le camion à l’arrière plan sont autant de signes de modernité qui témoignent là encore du caractère de propagande de cette œuvre.
slide28

Le cinéma est aussi un vecteur de propagande

  • Inauguration de la Cinecitta à Rome sous Mussolini en 1937
  • Grand réalisateur soviétique au service de la propagande Stalinienne : Eisenstein
  • Leni Riefenstahl, filme « Les dieux du stade » qui célèbre l’aryanisme et le culte du corps.
slide29

Dans les systèmes totalitaires, les artistes ne peuvent s’exprimer que dans le cadre d’institutions officielles;

  • En Allemagne, le ministère de l’Information et de la propagande est confié à Joseph Goebbels; il contrôle tous les média. Dès 1933, il faut pour diriger un journal ou exercer une profession artistique, être enregistré à une Reichskulturkammer, une chambre nationale de la culture, dans lesquelles seuls les aryens peuvent adhérer.
  • En URRS, le Glavit, est depuis 1922, l’organe d’Etat chargé de la censure, il peut interdire, couper ou faire modifier n’importe quelle œuvre pour des « raisons idéologique, morale , politique ou esthétique »
slide30

Les artistes qui ne se plient pas aux exigences du régimes sont considérés comme des ennemis…

  • Ainsi, le peintre russe V. Kandinsky, qui met son art au service du pouvoir bolchévik dès sa naissance, refuse l’évolution sectaire de la création artistique :il s’exile à Berlin en 1924. Là il participe au mouvement intellectuel et utopique d’avant-garde, le Bauhaus, qui accompagne la jeune république de Weimar ; il devient professeur. Quand Hitler arrive au pouvoir, le Bauhaus est considéré comme dégénéré et subit la répression, Kandinsky s’exile une nouvelle fois, à Paris.