COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE  DANS LE SAHEL
Download
1 / 34

ANALYSE CAUSALE DE LA MALNUTRITION A PARTIR DES ENQUETES PAR SONDAGE AUPRES DES MENAGES MICS 2000 et EDSN-MICS 2006 - PowerPoint PPT Presentation


  • 402 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Introduction. Cadre NUSAPPS. ObjectifsAm?liorer les syst?mes de collecte et d'analyse de l'information nutritionnelle.Int?grer les donn?es nutritionnelles dans les SAP et le Dispositif r?gional de veille sur la s?curit? alimentaire et nutritionnelle.Renforcer les capacit?s nationales en analyse

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

ANALYSE CAUSALE DE LA MALNUTRITION A PARTIR DES ENQUETES PAR SONDAGE AUPRES DES MENAGES MICS 2000 et EDSN-MICS 2006

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL

ANALYSE CAUSALE DE LA MALNUTRITION A PARTIR DES ENQUETES PAR SONDAGE AUPRES DES MENAGES

MICS 2000 et EDSN-MICS 2006

Informer pour mieux dcider


Introduction


Objectifs

Amliorer les systmes de collecte et danalyse de linformation nutritionnelle.

Intgrer les donnes nutritionnelles dans les SAP et le Dispositif rgional de veille sur la scurit alimentaire et nutritionnelle.

Renforcer les capacits nationales en analyse causale et diagnostic de la malnutrition.

Informer les dcideurs.

Cadre NUSAPPS


Actions ralises

Depuis 2007, linitiative NUSAPPS apporte son appui technique au Sngal, au Niger et la Gambie:

  • Constitution de groupes de rflexion sur linformation nutritionnelle, multidisciplinaire

  • Renforcement des capacits en terme danalyse causale de la malnutrition

  • Renforcement des partenariats et de la coordination avec les autres acteurs du secteur (IRD, FAO, OOAS)

  • Analyse causale de la Malnutrition: tude ralise par lINSAH Bamako


Actions en cours

  • Dvelopper lappui technique au Burkina Faso, la Mauritanie et au Cap Vert

  • Intgrer des indicateurs nutritionnels dans lenqute permanente agricole au Niger et en Gambie

  • Faire un tat des lieux de la vulnrabilit alimentaire en milieu urbain Ouagadougou, Banjul et Nouakchott

  • Formation sur les indicateurs nutritionnels et lanalyse causale


Composition du pool NUSAPPS


Mener une analyse des bases de donnes de Nutrition (MICS et EDSN) en vue damorcer une dynamique dchanges et de rflexions sur la question de la malnutrition au Niger

Objectif gnral de lactivit


Faire une analyse critique de la qualit des donnes socio-conomiques et nutritionnelles collectes au Niger ;

Initier lutilisation des outils informatiques et anthropomtriques danalyses statistiques de donnes ;

Mener une analyse des causes socio-conomiques et culturelles de la malnutrition au Niger ;

Dgager les facteurs prpondrants de la malnutrition protino-nergtique;

Mettre en place un cadre de partage/dchange inter-pool des rsultats de lanalyse causale et des expriences avec les pools de la Gambie et du Sngal;

Formuler des recommandations pour les enqutes futures sur la nutrition et la survie des enfants de moins de 5 ans.

Objectifs spcifiques


! Impacts sur la sant, lducation et lconomie !

Rduction de la rsistance aux maladies

Augmentation du risque de mortalit

Difficults dapprentissage

Rduction de lactivit physique


ANALYSE CAUSALE DE LA MALNUTRITIONMICS 2000 et EDSN-MICS 2006


Donnes nutritionnelles et de scurit alimentaire


Variables significatives aprs rgression linaire


Malnutrition aigue

Selon que lenfant a eu la diarrhe (trait ou non) ou non

Les enfants ayant eu une diarrhe au cours des deux dernires semaines prcdant lenqute, quelle soit traite ou non ont une prvalence de la malnutrition aigu deux fois plus leve que ceux qui nen ont pas eu: 9,7% en cas dabsence de diarrhe contre 19,9 % en cas de diarrhe.

Selon que lenfant a eu le paludisme (trait ou non) ou non

Le taux de prvalence de la malnutrition aigu est plus lev chez les enfants atteints de paludisme avec ou sans traitement que ceux qui nen ont pas eu: 10,2% pour les enfants non atteints contre 18,4% pour les enfants atteints de paludisme.

Selon lge des enfants

Les groupes dge 6-11 mois et 12-23 mois sont les plus touchs par la malnutrition aigu avec respectivement 27,9% et 36%.

Rsultats obtenus aprs analyse MICS 2000


Malnutrition chronique

Selon le milieu de rsidence

Le retard de croissance est nettement plus important en milieu rural (58%) quen milieu urbain (33,5%).

Selon que lenfant a eu la diarrhe (trait ou non) ou non

La prvalence de la malnutrition chronique chez les enfants ayant eu la diarrhe (traite ou non) au cours des 2 dernires semaines prcdant lenqute est suprieure (60,7%) celle des enfants qui nont pas eu la diarrhe (51,3%).

Selon lge de lenfant

la malnutrition chronique est moins leve avant lge dun an (22% pour les moins de 6 mois et 28% pour les 6-11 mois). Elle augmente partir de 12-23 mois (58%) avec un pic 24-35 mois (69%) .


Malnutrition aigue

Selon que la mre est alle en consultation prnatale ou non

La prvalence de la malnutrition aigue est moindre (13%) chez les enfants dont les mres ont t au moins une fois en consultation prnatale que chez les enfants dont les mres nont fait aucuneconsultation prnatale (20,7%).

Selon le poids de lenfant la naissance (dclaration de la mre)

Les enfants trs petits ou plus petits que la moyenne prsentent une prvalence de la malnutrition aigue plus leve (plus de 19%) que celle des enfants jugs moyens gros (12,7%) .

Selon la supplmentation en vitamine A au cours du post partum

Les enfants dont les mres ont reu de la vitamine A au cours de la priode post partum sont moins touchs par la malnutrition aigue: 13,7% contre 17% pour les autres.

Rsultats obtenus aprs analyse EDS-MICSS 2006


Analyse selon que lenfant a eu une diarrhe (traite ou non) ou non

Le taux de malnutrition aigue chez les enfants ayant eu des pisodes diarrhiques traites est de 18,7% tandis quil est de 24% chez les enfants dont la diarrhe na pas t traite. Ce taux est beaucoup plus faible chez les enfants qui nont pas connu des pisodes diarrhiques, soit 12%.

Analyse selon le statut dIndice de Masse Corporelle de la mre (IMC)

Les enfants dont les mres ont un IMC suprieur 18,5 sont moins touchs par la malnutrition aigue (15%) que ceux dont les mres ont un IMC infrieur 18,5(22%) .

Analyse selon que lenfant a eu le paludisme (trait ou non) ou non

Les enfants atteints de paludisme semblent plus exposs la malnutrition aigue avec des taux de 17% si le paludisme est trait et 18% sil nest pas trait. Chez les enfants nayant pas eu de paludisme, le taux est de 12,6%.


Malnutrition chronique

Selon lge de lenfant

A partir dun an, la malnutrition chronique touche plus de la moiti des enfants allant jusqu 72%dans la tranche24-35 mois. Chez les enfants de moins de six mois, le taux est de 23%, il monte 37%dans la tranche de6-11 mois.

Selon le statut de lIndice de Masse Corporelle de la mre (IMC)

Le taux de malnutrition chronique chez les enfants dont la mre prsente une dficience nergtique chronique (IMC<18,5) est trs leve: 62%contre55%.

Selon le type de lieu daisance

Les enfants vivant dans des mnages avec un WC(moderne ou rudimentaire) prsentent des taux de malnutrition chronique faibles: 42% 47%. Ce taux est de 61% chez les enfants vivant dans des mnages qui ne sont pas pourvus de toilettes


Selon la supplmentation en vitamine A chez les enfants au cours des 6 derniers mois prcdent lenqute

Les enfants ayant consomm de la vitamine A durant les 6 derniers mois prsentent un taux de malnutrition chronique lgrement infrieur ceux qui nen ont pas consomms: 57,7% contre 59,6%.

Analyse selon le lieu daccouchement avec assistance ou non

Les enfants ns la maison avec ou sans assistance prsentent un taux de malnutrition chronique plus lev (60%) que les enfants ns dans un centre de sant (44,5%).


Maladies telles que, la diarrhe, les infections respiratoires aigues et le paludisme;

Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (statut de lallaitement, alimentation de complment etc);

Pratique de soins (consultation pr et post natale, supplmentation en vitamine A, vaccination etc);

Hygine du mnage (type de lieu daisance, source deau boire, vacuation des dchets domestiques etc.);

Caractristiques de la mre et de lenfant (ge de lenfant, niveau dinstruction de la mre, IMC de la mre, intervalle inter gnsique etc.);

Facteurs socio-culturels.

Causes principales retenues suite lanalyse


La collecte des donnes anthropomtriques sur un sous chantillon dun tiers des mnages de lenqute rduit leffectif des enfants. cela limite lanalyse des facteurs au niveau rgional et par suite empche llaboration de programme cibl sur des entits gographiques de deuxime administratif ;

La qualit des donnes anthropomtriques est tributaire des mesures de la taille, du poids et surtout de lge. Cette dernire information souffre surtout de la faiblesse de la couverture du service dtat civil ;

La qualit dune analyse causale est parfois affecte par des rsultats atypiques sur certains facteurs explicatifs. Cela ncessite galement que ces variables soient pertinentes et collectes dans de bonnes conditions pour amliorer la qualit des rsultats.

Problmes mthodologiques rencontrs


Recommandations


Dans la conception et lanalyse des rsultats des enqutes futures sur la nutrition, mettre laccent sur les variables ayant une influence sur la malnutrition non prises en compte dans les rapports MICS 2000 et EDSN-MICS 2006 (examen postnatal, type de lieu daisance, statut dallaitement, statut IMC de la mre, supplmentation de lenfant en vitamine A dans les 6 derniers prcdant lenqute, diarrhe, paludisme, vitamine A au cours de la priode post partum, poids de lenfant la naissance (selon la dclaration de la mre).

La priode indique pour conduire les enqutes sur la nutrition devrait se situer pendant la priode ascendante de la malnutrition, avant le pic de la priode de soudure.

Pour un meilleur suivi des programmes de sant et de nutrition, il serait ncessaire de rduire la priodicit des enqutes EDS-MICS de cinq trois ans.

Pour les enqutes futures


Gnraliser lintgration des indicateurs nutritionnels dans les systmes dinformations et dalerte prcoce, afin de mieux rendre compte de la situation.

Intgrer les donnes nutritionnelles dans les enqutes vulnrabilit et scurit alimentaire.

Revoir les seuils dalerte pour une utilisation future du logiciel ANTHRO 2005.

Renforcer le partenariat entre le Ministre de la Sant et les partenaires sur le terrain.


Amlioration de la couverture gographique des actions et du ciblage des populations;

Renforcement du partenariat (ONG, NU, structures tatiques) en faveur dune prise en charge de la malnutrition;

Renforcement des capacits daccueil des centres de sant;

Implication des communauts dans les activits de nutrition;

Renforcement des activits IEC/CCC pour amliorer les comportements des mnages en matire dallaitement maternel et dalimentation de complment adquat ainsi que dhygine et assainissement;

Assurer laugmentation de la couverture du rseau en eau potable;

Renforcement des activits de prvention des maladies (Diarrhe, IRA, paludisme).

Pour la prvention de la malnutrition


Acquis et perspectives


Partage dexprience et de connaissances

(Travail inter-structures, changes avec les autres pools)

Mise en lumire des causes multifactorielles de la malnutrition

Mise en lumire de limportance de la qualit de la mthodologie

Plus dassurance/conviction dans la comprhension des causes de la malnutrition

Amlioration des capacits danalyse (SPSS)

Acquis


Poursuivre les changes inter-pool (Niger,Gambie, Sngal, Cap-Vert, Burkina-Faso, Mauritanie);

Participer lintgration de la nutrition dans lEPER;

Participer aux runions internationales et nationales en nutrition;

Rdiger une lettre de synthse sur la situation nutritionnelle au Niger (bisannuelle);

Suivre des formations: SPSS, indicateurs nutritionnels dans la scurit alimentaire

Perspectives activits futures


ad
  • Login