1.
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 44

2. Un peu de mécanique PowerPoint PPT Presentation


  • 70 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

1. Exemples. 2. Un peu de mécanique. 3. Puissance. 4. Les 2 types de technologie. 5. Constat des installations. 6. Impacts sur l’environnement. 7. Aspects économiques. 1. Exemples. 1. Exemples. 1.1 Cabrespine. 1. Exemples. 1.1 Cabrespine. Généralités :

Download Presentation

2. Un peu de mécanique

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


2 un peu de m canique

1. Exemples

2. Un peu de mécanique

3. Puissance

4. Les 2 types de technologie

5. Constat des installations

6. Impacts sur l’environnement

7. Aspects économiques

[email protected]


2 un peu de m canique

1. Exemples

[email protected]


2 un peu de m canique

1. Exemples

1.1 Cabrespine

[email protected]


2 un peu de m canique

1. Exemples

1.1 Cabrespine

Généralités :

Nom du champ : Haut Cabardès - Cabrespine

Pays : France

Département / Zone : Aude (11)

Région : Languedoc-Roussillon

Développeur : Eole-Res

Exploitant : Eole-Res

Partie 1 :

Commune : Cabrespine

Mise en service : 20/06/01

8 machine Bonus B62/1300 (coefficient aérodynamique = 0,3, diamètre de 62 m)

Partie 2 :

Tranche : Extension

Commune : Pradelles-Cabardès, Cabrespine

Mise en service : 20/06/05

8 machine Siemens SWT-1.3-62 (coefficient aérodynamique = 0,3, diamètre de 62 m)

Puissance installée et capacité de production :

Puissance nominale totale installée : MW

Production annuelle : 48 GW.h

Population alimentée par ce parc : habitants

[email protected]


2 un peu de m canique

1. Exemples

1.2 Donzère

Eoliennes de Donzère :

Diamètre du rotor : 43 mètres, Puissance nominale : 600 kW dans un vent de 13,5 m/s.

5 éoliennes.

[email protected]


2 un peu de m canique

1. Exemples

1.2 Donzère

Eolienne de Donzère :

Diamètre du rotor : 43 mètres, Puissance nominale : 600 kW dans un vent de 13,5 m/s.

5 éoliennes.

[email protected]


2 un peu de m canique

2. Un peu de mécanique

[email protected]


2 un peu de m canique

2. Un peu de mécanique

2.1 Historique

Depuis toujours, la puissance mécanique du vent a été utilisée :

Moulin crétois5ème siècle av. JC

18ème siècle 20 000 moulins en France !

Pompage des « Polder »aux Pays-Bas(19éme -20ème siècle)

Rappelons que l’énergie éolienne est due, comme beaucoup d’autres, au soleil.

[email protected]


2 un peu de m canique

PVENT

Convertisseur

énergie cinétique /

énergie mécanique

PMECA

Convertisseur

énergie mécanique

/ énergie électrique

PELEC

Transport

et/ou

stockage

PELEC

Transformateur

2. Un peu de mécanique

2.2 Du vent à l’électricité

Afin de capter l’énergie contenue dans le vent, il faut :

Une éolienne est un convertisseur d’énergie cinétique (vent) en énergie mécanique, puis éventuellement en énergie électrique (via une génératrice).

Donc, le synoptique de puissance est le suivant :

Rotor

Rendements :

0 <  < 59%

Nacelle

Meilleur des cas :  = 48%

Plus généralement : 5% < < 16%

0 <  < 90%

Tour

0 <  < 90%

[email protected]


2 un peu de m canique

2. Un peu de mécanique

2.3 Les deux technologies mécaniques

Eoliennes à axe horizontal :

Eoliennes à axe verticale :

La seule éolienne à axe vertical qui ait jamais été fabriquée commercialement est l'éolienne de Darrieus. Elle est normalement construite avec deux ou trois pales.

1 pales : Effort mécanique trop important.

2 pales : Bon rendement mais efforts mécaniques important.

3 pales : Bon rendement

+ de 3 pales : Quand une éolienne puissante possède plus de 3 pales, celles-ci sont perturbées par l'air déplacé par la pale précédente. Le rendement s'en trouve réduit. De plus, le nombre de pale augmente le prix…

Encore méconnues, les éoliennes à axe vertical de type Darrieus apparaissent pourtant plus adaptées que leurs sœurs tripales dans certains secteurs comme l’intégration au bâtiment, les zones extrêmes (observatoires, refuges ...)

[email protected]


2 un peu de m canique

2. Un peu de mécanique

2.3 Les deux technologies mécaniques

Eoliennes à axe verticale :

Avantages :

 Elle vous permet de placer la génératrice, le multiplicateur, etc. à terre, et vous n'avez pas besoin de munir la machine d'une tour.

 Un mécanisme d'orientation n'est pas nécessaire pour orienter le rotor dans la direction du vent.

Inconvénients :

 Les vents sont assez faibles à proximité de la surface du sol. Le prix d'omettre une tour est donc des vents très faibles sur la partie inférieure du rotor.

 L'efficacité globale des éoliennes à axe vertical n'est pas impressionnante.

 Pour faire tenir l'éolienne, on utilise souvent des haubans ce qui est peu pratique dans des zones agricoles exploitées intensivement.

 Pour remplacer le palier principal du rotor, il faut enlever tout le rotor. Ceci vaut tant pour les éoliennes à axe vertical que pour celles à axe horizontal, mais dans le cas des premières, cela implique un véritable démontage de l'éolienne entière.

Le Parc Éole 1 est un projet expérimental de centrale électrique éolienne à axe vertical, se trouvant à Cap-Chat, en Gaspésie, au Québec (4MW).

Ce projet constitue la plus grande centrale électrique éolienne à axe vertical jamais construite. Cependant, ce parc ne fut jamais en fonctionnement suffisamment longtemps pour passer du mode expérimental au statut de centrale électrique moderne.

Transformateur

[email protected]


2 un peu de m canique

3. Puissance

[email protected]


2 un peu de m canique

La puissance (en W/m²) du vent contenue dans un cylindre de section S est :

avec :

 : masse volumique de l'air (air atmosphérique sec, environ : 1,23 kg/m3 à 15 °C et à pression atmosphérique 1,0132 bar)

v : vitesse du vent en m/s

3. Puissance

3.1 Puissance du vent

3.2 Formule de BETZ

La puissance réellement récupérable est inférieure, puisque l'air ne s’arrête pas totalement. Albert Betz a démontré que la puissance maximale récupérable est :

Le rendement maximal théorique d'une éolienne est ainsi fixé à 16/27 , soit environ 59,3 %. Ce chiffre ne prend pas en compte les pertes d'énergie occasionnées lors de la conversion de l'énergie mécanique du vent en énergie électrique.

La plupart du temps, on remplace le 16/27 par le rendement donné par le constructeur. Ce rendement est appelé coefficient aérodynamique :

0 < coefficient aérodynamique < 0,4

Transformateur

[email protected]


2 un peu de m canique

3. Puissance

3.3 Exercice

PELEC (avec un rendement de génératrice de 85%)

PMECA (avec un coef aérodynamique 0,25)

Vitesse

vent (km/h)

Vitesse

vent (m/s)

Vitesse

vent (mph)

Diamètre (m)

PVENT

10

36

10

72

30

36

30

72

60

36

60

72

36

80

72

80

Transformateur

[email protected]


2 un peu de m canique

3. Puissance

3.4 Puissance / Capacité

Les éoliennes sont caractérisées par leur capacité de puissance électrique. Ainsi une éolienne de capacité 2 MW signifie qu'elle est capable de fournir une puissance électrique de 2 millions de Watt au maximum. Il est très rare que cette puissance soit atteinte car elle correspond le plus souvent à des vitesses de vent de 25 m/s (soit 90 km/h).

La production réelle d'énergie électrique est fonction de la distribution statistique de la vitesse du vent du site.

Le facteur de capacité est le rapport entre la puissance électrique moyenne (calculée sur un an) produite par l'éolienne et sa puissance électrique maximale (capacité en W).

Ainsi une éolienne de capacité 2 MW, produira le plus souvent une puissance moyenne de 600 kW. Facteur de puissance = 30%.

La capacité est donc la puissance électrique maximale que peut fournir l'éolienne sur le réseau.

Transformateur

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

4.1 Eoliennes à GAS

Vent

Frein à disque

Pâles

Unité

Centrale (micro-contrôleur)

Machine asynchrone

Moteur de positionnement

Transformateur élévateur

Capteur de direction de vent

Capteur de vitesse de vent

Réseau EDF

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

4.1 Eoliennes à GAS

Exemple : Les éoliennes VASTAS

Génératrices asynchrones triphasées à 4 pôles (1500 tr/min) avec multiplicateur x 100 (15 tr/min) :

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

4.1 Eoliennes à GAS

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

4.1 Eoliennes à GAS

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

4.2 Eoliennes à GS

Vent

Mesure tension / fréquence

Pâles

Contrôle

Machine synchrone

Transformateur

Redresseur

Onduleur

Réseau

EDF

[email protected]


2 un peu de m canique

4. Les 2 types de technologie électriques

4.2 Eoliennes à GS

Exemple : Les éoliennes Enercon

Génératrices synchrones avec redresseur à thyristors et diodes (nacelle) et onduleur IGBT (pied de mât)

[email protected]


2 un peu de m canique

5. Constat des installations

[email protected]


2 un peu de m canique

5. Constat des installations

5.1 Chiffres clef

Chiffres clef :

Une centrale nucléaire a une capacité de 900 à 1450MW (Mégawatts = Millions de Watts).La France possède aujourd'hui 58 réacteurs nucléaires.Une centrale thermique a une capacité de 100 à 700MW.

Une centrale hydraulique jusqu'à 500MW.

Puissance consommée en France : Environ 600 TWh/an.

Éolien :

Une éolienne a une capacité comprise entre 0,5 et 3 MW.

La France possède 2467 éoliennes d’une capacité totale de 3500 MW.

En France, la production d’électricité éolienne est de 5 TWh/an.

Coût :

L'installation d'un mégawatt éolien nécessite un investissement d'un million d'euros environ.

[email protected]


2 un peu de m canique

5. Constat des installations

5.2 Dans le monde

Croissance annuelle moyenne sur 12 ans : 30% !

1,3% de la consommation électrique mondiale

En Europe : 3,7 % de la consommation électrique

[email protected]


2 un peu de m canique

[email protected]

5. Constat des installations

5.2 Dans le monde

[email protected]


2 un peu de m canique

5. Constat des installations

5.3 En France

1% de la consommation totale.

[email protected]


2 un peu de m canique

Sur terre (on-shore)

En mer (off-shore)

[email protected]

5. Constat des installations

5.4 Potentiel éolien en Europe

1000 MW installé aujourd’hui

Moyenne de production:

1 MW  3500 à 4000 MWh

Bloqué par le cadre juridique

4

[email protected]


2 un peu de m canique

[email protected]

5. Constat des installations

5.5 Le marché mondial

le danois Vestas avec 34,1 % ; l'espagnol Gamesa avec 18,1 % ;

l'allemand Enercon avec 15,8 % ; l'américain GE Wind avec 11,3 %.

6

[email protected]


2 un peu de m canique

6. Impacts sur l’environnement

[email protected]


2 un peu de m canique

6. Impacts sur l’environnement

6.1 Cadre juridique

 > 12 m de haut => permis de construire (préfet)

 Étude d’impact obligatoire (notice si < 2,5MW)

 Autorisation d’exploiter (< Ministère de l’Industrie)

 Accès au réseau réglementé (RTE-EDF)

6.2 Le bruit

[email protected]


2 un peu de m canique

6. Impacts sur l’environnement

6.2 Le bruit

[email protected]


2 un peu de m canique

6. Impacts sur l’environnement

6.3 Les oiseaux

Faux problème !!!

[email protected]


2 un peu de m canique

6. Impacts sur l’environnement

6.4 Les paysages

[email protected]


2 un peu de m canique

6. Impacts sur l’environnement

6.5 Les accidents éoliens

Sur l'ensemble des parcs éoliens dans le monde, les incidents observés sur des éoliennes sont peu fréquents et peu dangereux. Les conséquences matérielles de tous les accidents éoliens sont restées faibles et aucun blessé (même léger) n'a jamais été signalé.

9 décembre 2000 à Burgos (Espagne) : par vent fort, les pales d'une éolienne se décrochent et s'envolent à environ un kilomètre, en abîmant le mât et la génératrice. Hormis la destruction de l'éolienne, aucun autre dégât n'est provoqué.

28 décembre 2002 à Névian (Aude) : une éolienne s'effondre, le système de freinage du rotor n'aurait pas fonctionné.

5 novembre 2003 à Sallèles-Limousis (Aude) : trois éoliennes du parc éolien de Sallèles-Limousis subissent des dégâts.

2 janvier 2004 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) : le mât de 80 tonnes d'une éolienne s'écrase au sol, ne faisant aucun blessé. Une pale est tombée sur la plage, les deux autres ont dérivé sur huit kilomètres.

20 mars 2004 à Dunkerque (Nord) : une éolienne est abattue par le vent, sans faire d'autres dégâts.

22 juin 2004 : premier incident à Pleyber-Christ (Finistère) : une pale se brise par vent fort.

8 juillet 2004 : second incident à Pleyber-Christ : une autre pale se brise par vent fort.

9 juin 2004 entre Kiel et Hambourg, dans le Schleswig-Holstein (Allemagne) : incendie, la foudre met le feu à une éolienne, l'incendie est rapidement maîtrisé.

23 février 2005 au Japon : trois éoliennes ont eu les pales brisées par le vent.

6 mai 2005 à Weatherford, Oklahoma (États-Unis) : rupture du mât à la moitié de sa hauteur, cause encore indéterminée.

22 décembre 2005 à Montjoyer-Rochefort (Drôme) : les pales d'une éolienne se brisent par vent fort, car le dispositif de freinage n'aurait pas fonctionné.

14 janvier 2006 à St Clether, Cornouailles (Royaume-Uni) : une éolienne s'écrase au sol.

7 octobre 2006 : troisième incident à Pleyber-Christ (Finistère) : une éolienne perd une pale.

4 décembre 2006 : une éolienne s'est effondrée sur une zone industrielle à Bondues (Nord).

2 mars 2007 à Clitourps (Manche) : un morceau de pale de 4 mètres de long projeté à plus de 200 mètres.

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.1 Coût d’une installation

Investissement = environ 1 000 €/kW, dont :

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.2 Coût en production

Comparaison éolien et autres sources de production :

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.3 Evaluation du potentiel d’un d’un site

Connaitre son site:

- Campagne de mesure du vent

- Estimation de la distribution des vitesses de vent (distribution de Weibull)

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.3 Evaluation du potentiel d’un d’un site

Connaitre sa machine :

- Courbe de production en fonction de la vitesse du vent :

[email protected]


2 un peu de m canique

Potentiel éolien du site

(Distribution de Weibull)

Courbe machine

Productible

7. Aspects économiques

7.3 Evaluation du potentiel d’un d’un site

Calculer l’énergie récupérable :

X

X 8760

=

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.4 Montage d’un projet

 Mise en place de ZDE par les communes et communautés de communes

Repérage de site

Début concertation: acteurs concernés

Etude de faisabilité: mesure du vent, impacts paysagers et acoustiques, rentabilité financière

Etude d’impact

Dépôt à la mairie de la demande de permis de construire

Désignation par le TA d’un commissaire pour enquête publique

Notification du délai de permis de construire par la DDE

Si acceptation du permis: Construction du parc pendant 6 à 9 mois

Durée de montage minimale de 3 ans et environ 25 interlocuteurs consultés

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.5 Exemple de réalisation en Allemagne

Région de Freiburg 10,8 MW :

Roßkopf (7,2 MW)

4 éoliennes

Enercon E-66/70 - 1,8 MW

Holzschlägermatte (3,6MW)

2 éoliennes

Enercon E-66/70 - 1,8 MW

[email protected]


2 un peu de m canique

7. Aspects économiques

7.5 Exemple de réalisation en Allemagne

  • Soutenu par la ville de Freiburg

  • Propriété de 521 habitants réunis en coopérative (apport de 4,2 M€)

  • Investissement : 13 M€ (1 200 €/kW)

  • Mise en service : septembre 2003

  • Production annuelle : 16,8 GWh (1 722 kWh/kW)

  • Coût du kWh sur 15 ans :

[email protected]


  • Login