La société d
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 13

La société d'ordre PowerPoint PPT Presentation


  • 56 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

La société d'ordre. Au Temps Modernes. J.B. Aux origines : l’an 1000. Le sommet de la création divine est l’homme. Si la société est organisée comme un homme alors elle est parfaite. L’essor du XI et XIIIème siècle. Avec l’essor du commerce et des villes naît la bourgeoisie

Download Presentation

La société d'ordre

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La soci t dordre

La société d'ordre

Au Temps Modernes

J.B.


Aux origines l an 1000

Aux origines : l’an 1000

Le sommet de la création divine est l’homme.

Si la société est organisée comme un homme alors elle est parfaite


L essor du xi et xiii me si cle

L’essor du XI et XIIIème siècle

Avec l’essor du commerce

et des villes

naît la bourgeoisie

qui émerge du monde paysan

qui s’enrichit

et obtient des libertés

surtout en ville


Les temps modernes

Les Temps Modernes

La bourgeoisie a prospéré et elle prospérera de plus en plus du XVIème au XVIIIème siècle.

La bourgeoisie à l’intérieur du Tiers Etat déséquilibre la société d’ordre : elle devait servir et maintenant elle aspire à plus….


La soci t dordre

De gauche à droite

La noblesse qui combat

Le clergé qui prie

Le Tiers Etat qui travaille


Approfondissement pour les temps modernes

Approfondissement pour les Temps Modernes

  • Des classes dans les ordres

  • Les problèmes qui en découlent

  • La noria sociale (noblesse)

  • Conclusion


La soci t dordre

Société d’ordre au Temps Modernes

Tiers Etat

Privilégiés

Clergé 5%

Noblesse 5%

riches

moyens

pauvres

= Des classes dans les ordres


Probl me

Problème

  • Les riches bourgeois du Tiers Etat le sont autant que les grands nobles et les grands du clergé

  • Les bourgeois font la richesse des pays, mais ils sont méprisés ( ex : Bourgeois gentilhomme de Molière)

  • Ils sont écartés des postes prestigieux (armée en particulier)


Probl me suite

Problème (suite)

  • Les bourgeois de l’époque rêvent de devenir nobles

  • Ils peuvent et y arrivent par la noria sociale (très long voir plus bas). L’Etat n’emploie pas de fonctionnaires mais des officiers qui achètent leurs charges : ce travail pour l’Etat peut conduire à la noblesse de robe.

  • Ils usurpent également les titres de noblesse ( par des terres achetées)

  • Riches, ils marient leurs filles aux nobles.


Pourtant la soci t d ordre n est pas herm tique

Pourtant la société d’ordre n’est pas hermétique

Tiers Etat

Privilégiés

Noblesse

Clergé

Passage du tiers Etats aux Etats privilégiés

+ Difficile : noria sociale & usurpation

Pour les bourgeois

+ facile vers le bas clergé (à chaque génération vu le célibat des prêtres)


La noria sociale noria roue pour monter l eau et irriguer

La noria socialenoria = roue pour monter l’eau et irriguer

La cour

à Versailles

Grands

Alliance noble de Robe et Epée

Grand endetté

1 siècle

Grand poste au Parlement

= bourgeois devient noble de robe

Retour du noble sur ses terres

Bourgeois au Parlement royal de justice

Noble ruiné sur ses terres

Petit office de justice

Noble qui travaille : il déroge

Tiers Etat : sommet = bourgeoisie

Au Temps Modernes, la bourgeoisie peut, à dose homéopathique, intégrer la noblesse en devenant noble de robe : mais c’est long…


A la veille de la r volution

A la veille de la Révolution

  • Les bourgeois ne veulent plus attendre.

  • Les petits nobles, plus pauvres ne veulent pas être déclassés et s’accrochent à leurs privilèges.

  • Certains nobles sont plus ouverts …


La soci t dordre

FIN


  • Login