Présentation du projet
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 39

Présentation du projet PowerPoint PPT Presentation


  • 65 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Présentation du projet. Intervenants. Ordre du jour. Qu ’ est ce qui a conduit à la modernisation du SI ? Présentation des conclusions de Parcours 3, l ’ aventure continue Présentation des conclusions de l ’ IGF Comment a été abordée cette modernisation ?

Download Presentation

Présentation du projet

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Pr sentation du projet

Présentation du projet

Intervenants


Pr sentation du projet

Ordre du jour

  • Qu’est ce qui a conduit à la modernisation du SI ?

    • Présentation des conclusions de Parcours 3, l’aventure continue

    • Présentation des conclusions de l’IGF

  • Comment a été abordée cette modernisation ?

    • Présentation de la synthèse de l’étude comparative préalable et choix de la Délégation de Service Public (DSP)

    • Présentation de la procédure de dialogue compétitif

    • Présentation du choix du délégataire

  • Quelle gouvernance pour le SI ?

    • La gouvernance du Système d’Information

    • Le pilotage du délégataire

  • La participation des missions locales à la conception du nouvel SI

    • Quelle est l’ambition du nouveau Système d’Information ?

    • Calendrier projet


Pr sentation du projet

1

> Qu’est ce qui a conduit à la modernisation du Système d’Information (SI)?


Une n cessit

Qu’est ce qui a conduit à la modernisation du système d’information ?

Une nécessité

  • La conception de Parcours 3 date de 2001

  • Son architecture technique est obsolète

  • Son ergonomie n’est plus adaptée

  • Il est de plus en plus difficile de le faire évoluer

I-MILO

P3

P2

P1

1994

1990

2014

2004


Une opportunit

Qu’est ce qui a conduit à la modernisation du système d’information ?

Une opportunité

  • Sur les propositions d’un groupe de travail réuni par le Laboratoire National dans le cadre du renouvellement du marché Parcours 3 de 2009, le Comité de Pilotage Parcours 3 a décidé de faire réaliser une consultation nationale du réseau.

  • Cette consultation menée principalement durant le dernier trimestre 2008 a permis de consulter plus de 300 professionnels, de fonctions diverses, émanant de plus de 200 missions locales, PAIO et animations régionales. Une synthèse exhaustive a été réalisée afin d’alimenter plus précisément les travaux qui annonçaient.

  • Au risque d’être réducteur, les propositions plus synthétiques ont été regroupés en 4 axes principaux suivants :

Un outil plus communicant

Un outil à optimiser parmi d’autres outils

Un outil de gestion des compétences

Des outils décisionnels adaptés à la diversité des besoins


Des pr conisations

Qu’est ce qui a conduit à la modernisation du système d’information ?

Des préconisations

Issues du rapport de l’Inspection Générale des Finances :

  • « Les missions locales disposent de systèmes d’information communs »

  • « L’administration de ces systèmes et des bases de données correspondantes requiert une animation et une coordination nationale forte. »

  • « L’existence de Parcours 3, outil partagé est, en ce sens, une réussite. Elle témoigne aussi de la pertinence de l’application, même si l’appropriation de l’outil et son utilisation peuvent encore progresser. »

  • « Cependant, les nécessaires évolutions de Parcours 3 ne pourront être mises en œuvre sans une clarification du portage technique, juridique et financier de l’application. »

  • En substance, un satisfecit sur le mode de pilotage actuel partagé en bonne intelligence entre l’Etat et les missions locales mais le prochain renouvellement des marchés doit être l’occasion de clarifier le « modèle P3 »


Un objectif

Qu’est ce qui a conduit à la modernisation du système d’information ?

Un objectif

Une nouvelle application

PARCOURS 3

PARCOURS 4

  • Un objectif de progrès fonctionnel de Parcours

    • Pérenniser les fonctions fondatrices du Système d’Information des Missions Locales

    • Élargir et rénover l’application pour favoriser les communications entre les acteurs

  • Un objectif juridique et contractuel

    • Remettre en concurrence le dispositif Parcours 3

    • Instituer un partenariat qui porte l’application par un engagement de résultat

  • Un objectif économique et financier

    • Financer dans les meilleures conditions les investissements nécessaires

    • Profiter des évolutions technologiques pour diminuer les coûts de fonctionnement récurrents

Trois modèles de contractualisation

alternatifs

Modèle 1

Marché public

Modèle 3

Contrat de partenariat

Modèle 2

Délégation de service public

Nouvelles techno.

 Baisse des coûts de fonctionnement

Investissementrentabilisé par la baisse coûts de fonctionnent

Nouvelle procédure 

Nouveau mode de contractualisation

Engagement de résultat du partenaire


Pr sentation du projet

> Comment a été abordée cette modernisation ?

2


Pr sentation du projet

Comment a été abordée cette modernisation ?

  • Lors du comité de pilotage des systèmes d’informations des missions locales du 4 mai 2011, la mission Systèmes d‘Information de la DGEFP a proposé de mener une étude comparative visant à identifier la meilleure solution juridique pour le renouvellement du système d’information des missions locales parmi les 3 possibles :

    • le marché public (sur l’ensemble du périmètre)

    • la délégation de service public

    • le contrat de partenariat

  • Pour établir les critères pertinents de l’étude comparative, le Comité de pilotage a arrêté les principes directeurs auxquels les différentes hypothèses devaient être confrontées.


  • Les principes directeurs

    Comment a été abordée cette modernisation ?

    Les principes directeurs


    Pr sentation du projet

    Comment a été abordée cette modernisation ?

    Résultats de l’étude préalable

    • Le 15 juin 2011, le comité de pilotage des systèmes d’information a examiné les résultats de l'étude préalable :

      • D’un point de vue juridique, les 3 hypothèses peuvent être mises en place mais seule la DSP répond aux principes directeurs de Parcours 3

      • D’un point de vue financier, le coût du projet est sensiblement identique mais dans la solution marché public, l’Etat doit investir sur son budget pour financer P4 et dans la solution de contrat de partenariat, l’Etat porte le risque d’exploitation.

      • D’un point de vue gestion opérationnelle et technique, le marché public nécessite des ressources humaines supplémentaires à la DGEFP tandis que la DSP et le CP fonctionnent à charges équivalentes.

    • La délégation de service public semble être la meilleure modalité de renouvellement des prestations et contrats d’hébergement actuels.

    • Au regard de ces conclusions, le COPIL SI a décidé de proposer cette orientation au Bureau du CNML.


    D cision

    Comment a été abordée cette modernisation ?

    Décision

    29 juin 2011

    Avis du Conseil national des missions locales

    concernant l’évolution de Parcours 3

    Le Bureau du Conseil national des missions locales s’est réuni le 29 juin 2011 et a étudié, sur proposition du Comité de Pilotage des Systèmes d’Information, l’évolution de l’économie générale de Parcours 3.

     Après avoir pris acte :

    • de la convergence d’intérêt entre les missions locales et l’Etat,

    • des échéances des contrats d’hébergement et marchés de développement des systèmes d’information,

    • des aspects pérennes des principes directeurs des systèmes d’information, en particulier de la gouvernance,

    • de la conclusion de l’étude comparative relative aux différentes solutions juridiques,

    • de l’avis du comité de pilotage des systèmes d’information du 15 juin 2011.

      le Conseil National des Missions Locales émet un avis favorable à l’évolution de l'économie générale de Parcours 3 et à la mise en œuvre d’une délégation de service public.


    Proc dure

    Comment a été abordée cette modernisation ?

    Procédure

    Aout 2011 à juillet 2012

    En matière de marchés négociés, l'acheteur public doit faire face à deux contraintes :

    • La première est d'assurer aux candidats l'égalité de traitement tout au long de la procédure.

    • La seconde contrainte, corollaire de la première, est la transparence de la procédure, qui doit être réalisée dans le respect du secret industriel et commercial entourant le savoir-faire des candidats

    Identification des professionnels

    ressources

    Classement de l’offre initiale

    Dépôts des candidatures

    Dépôt de l’offre initiale

    Choix des candidats (3)

    Appel à candidature

    Choix du candidat

    Signature

    Purge des

    délais

    de recours

    Dialogue

    compétitif

    05/2012

    08/2011

    01/2012

    02/2012

    10/2011

    07/2012

    03/2012

    11/2011

    09/2012


    Choix du d l gataire

    Comment a été abordée cette modernisation ?

    Choix du délégataire

    43critères d’évaluations

    Répartis en 9 familles


    Projet

    Comment a été abordée cette modernisation ?

    Projet

    Septembre 2012 à aujourd’hui

    Elaboration d’un projet de gouvernance

    Sollicitation des Professionnels Ressources

    30 ans des missions locales

    Signature du contrat

    Comité de partenariat

    Début projet

    Inter

    régionales

    Ateliers avec les

    Professionnels

    Ressources

    09/2012

    10/2012

    10/2012

    11/2012

    12/2012

    01/2013

    02/2013

    04/2013

    05/2013


    Pr sentation du projet

    3

    > Quelle gouvernance pour le Système d’Information (SI)?


    Pr sentation du projet

    3.1

    > La gouvernance du

    Système d’Information


    Gouvernance g n rale copil strat

    La gouvernance du Système d’Information

    Gouvernance générale – COPIL STRAT

    Commanditaires

    Gouvernance

    Pilotage

    AUTORITE DELEGANTE

    CNMLDGEFPUNMLANDML - APARDARES

    COPIL

    STRAT

    AMOA

    Usagers


    Z oom sur le comit de pilotage strat gique

    La gouvernance du Système d’Information

    Zoom sur…. Le Comité de pilotage stratégique

    • Il se réunit 3 à 4 fois par an. Le nouveau Président du comité de pilotage est Monsieur Nicolas Tissot, Président de l’ARML Midi-Pyrénées.

    • Le Comité de pilotage stratégique des systèmes d’information des missions locales est un lieu de décision. Éclairé par les propositions du Comité de domaine et du Comité de partenariat,

    • il arbitre les grandes orientations, priorités et évolutions majeures ou critiques des systèmes d’information, le cas échéant après une consultation du bureau du CNML ;

    • il veille à la qualité des services rendus aux missions locales, à la qualité et la cohérence des données issues des systèmes d'information

    • il veille à la bonne prise en compte des besoins de l’ensemble des missions locales et de l’Etat en lien avec les partenaires du SI et de sa bonne utilisation.

    • il veille au bon fonctionnement de la gouvernance stratégique

    • il instruit les demandes pour lesquelles son avis est sollicité.

    • Le comité de pilotage est constitué

      • d’un président désigné par la présidence du CNML,

      • de deux représentants du bureau de CNML,

      • de deux représentants de l’UNML,

      • de trois représentants permanents de la DGEFP,

      • de deux représentants permanents de la DARES,

      • de Personnes qualifiées désignées par le COPIL (l’ANDML, l’APAR, et des représentants de la conférence des DIRECCTE sont associés aux travaux),

      • de la cellule de suivi (cf. infra) qui en assure le secrétariat.


    Gouvernance g n rale copart

    La gouvernance du Système d’Information

    Gouvernance générale - COPART

    Commanditaires

    Gouvernance

    Pilotage

    AUTORITE DELEGANTE

    CNMLDGEFPUNMLANDML

    COPIL

    STRAT

    CNMLDGEFPUNMLANDML –APAR

    DARES

    COPART

    AMOA

    DELEGATAIRE

    ATOS

    Usagers


    Z oom sur le comit de partenariat

    La gouvernance du Système d’Information

    Zoom sur…. Le Comité de partenariat

    • Il est le lieu d’échanges sur l’avancement des travaux du système d’information I-MILO et a pour objet d’instruire la Cellule de suivi et le Comité de pilotage stratégique

    • Il permet d’organiser des échanges récurrents, sur tous les aspects du projet, entre les représentants des utilisateurs et la Cellule de suivi 

    • Il permet de préparer les COPILSTRAT et notamment de distinguer les sujets basiques de ceux nécessitant des arbitrages formels du COPILSTRAT 

    • Il exprime des avis sur les évolutions et le cas échéant exprime des besoins complémentaires 

    • Il veille et participe à la production des outils statistiques utiles au réseau, que ce soit dans une dimension d’évaluation, d’observation ou de communication 

    • Il veille et participe à l’élaboration des modalités nationales de traitement des informations

    • Le Comité de partenariat est constitué

      • de la cellule de suivi qui en assure l’animation et le secrétariat,

      • de deux représentants de l’UNML,

      • d’un représentant du CNML,

      • de deux représentants de la DGEFP,

      • de deux représentants de la DARES,

      • de deux représentants des utilisateurs (ANDML – APAR )


    Gouvernance g n rale codo

    La gouvernance du Système d’Information

    Gouvernance générale - CODO

    Commanditaires

    Gouvernance

    Pilotage

    AUTORITE DELEGANTE

    CNMLDGEFPUNMLANDML

    COPIL

    STRAT

    CNMLDGEFPUNMLANDML –APAR

    DARES

    COPART

    AMOA

    CNMLDGEFP

    CODO

    DELEGATAIRE

    ATOS

    Usagers


    Z oom sur le comit de domaine

    La gouvernance du Système d’Information

    Zoom sur…. Le Comité de domaine

    • Il est le lieu de recueil de l’expression de besoin des services de l’Etat dans le cadre de la mise en œuvre et du suivi des dispositifs

    • Il s’assure que la Cellule du suivi dispose des moyens nécessaires à la réalisation de son activité

    • Il fait le point sur la convention de partenariat entre la DGEFP et le CNML

    • Le comité de domaine est constitué

      • d'une co-présidence composée du sous directeur en charge de l’ingénierie de l’accès et du retour à l’emploi et du secrétaire général du CNML,

      • d'une représentation de la DGEFP,

      • d'une représentation métier du SG CNML,

      • d'une représentation de la DARES,

      • de la cellule de suivi qui en assure le secrétariat.


    Gouvernance g n rale cellule de suivi

    La gouvernance du Système d’Information

    Gouvernance générale – Cellule de suivi

    Commanditaires

    Gouvernance

    Pilotage

    AUTORITE DELEGANTE

    CNMLDGEFPUNMLANDML

    COPIL

    STRAT

    CNMLDGEFPUNMLANDML –APAR

    DARES

    COPART

    Cellule de suivi

    AMOA

    CNMLDGEFP

    CODO

    DELEGATAIRE

    ATOS

    Usagers


    Z oom sur la cellule de suivi

    La gouvernance du Système d’Information

    Zoom sur…. La Cellule de suivi

    • Elle instruit et présente aux instances de gouvernance du SI I-MILO les informations et décisions émanant ou impactant la Délégation de Service Public Parcours. Elle recueille les orientations stratégiques pour les mettre en œuvre

    • Elle gère les aspects contractuels, juridiques et techniques du projet

    • Elle organise le pilotage du délégataire

    • Elle organise l’interface avec les missions métiers de la DGEFP et du CNML

    • Elle organise l’interface avec les instances nationales et régionales du réseau des missions locales

    • Elle assure une veille durant la conception et la vie du produit afin qu’il soit et reste adapté aux besoins des acteurs.

    • La Cellule de suivi est constituée

      • d'un directeur de projet: désigné par la DGEFP, il gère les aspects contractuels, juridiques et techniques du projet. Il organise le pilotage du délégataire. Il est le garant de la bonne exécution de la DSP ;

      • d'un directeur métier : désigné par le CNML, il gère les aspects métier du projet (interfaces avec les missions métiers de la DGEFP, du CNML, de l’UNML, des DIRECCTE et des instances régionales et nationales du réseau)

      • d'un responsable produit: désigné par la DGEFP et financé par marché public, il intervient pendant la conception et la vie du produit pour l'adapter au besoin des missions locales. Pour cela, il teste le produit, signale les problèmes rencontrés et propose des solutions.


    Pr sentation du projet

    3.2

    • Le pilotage du

      délégataire


    Pr sentation du projet

    Le pilotage du délégataire

    Il est également important de préciser que la société délégataire intervient dans le cadre d’un contrat dont l’autorité délégante entend exercer le contrôle en amont, pendant chaque phase de réalisation, ainsi qu’en aval.

    Comme l’indique la charte de gouvernance, le CNML et la DGEFP ont constitué une cellule de suivi chargée du pilotage opérationnel du projet.

    Cette cellule s’est entourée d’une équipe en mesure de piloter un projet de cette envergure dans le cadre d’un marché d’assistance à maîtrise d’ouvrage

    Le cahier des charges de cette assistance à maîtrise d’ouvrage a été adressé en 2011 à l’ensemble des animations régionales.


    Zoom sur l assistance ma trise d ouvrage

    Le pilotage du délégataire

    Zoom sur l’assistance à maîtrise d’ouvrage

    • La cellule de suivi s’entoure de l’expérience nécessaire à la bonne réalisation du projet :

      • Un cabinet d’avocat composé d’un avocat en droit public, un avocat privatiste et un avocat en charge des questions de propriété intellectuelle et nouvelles technologies.

      • Un cabinet d’expertise comptable et contrôle de gestion pour le contrôle des comptes du délégataire

      • Un cabinet de conseil en politique numérique sur les aspects SI

      • Un auditeur en sécurité des systèmes d’information

      • Un bureau métier porté par la mission locale des Hautes Pyrénées et un cabinet spécialisé en nouvelles technologies

    Le bureau métier est constitué de

    personnels de missions locales mis à disposition du laboratoire :

    • Mission Locale La Garde

    • Mission Locale Marseille

    • Mission Locale Chambéry

    • Mission Locale Saintes

    • Mission Locale Haute Garonne

    • Mission Locale Nantes

    • Mission Locale Le Mans


    Le suivi op rationnel du projet

    Le pilotage du délégataire

    Le suivi opérationnel du projet

    Commanditaires

    Gouvernance

    Pilotage

    AUTORITE DELEGANTE

    CNMLDGEFPUNMLANDML - APARDARES

    Animation régionale

    DIRECCTE

    ATRP3

    COPIL

    STRAT

    DélégataireCNMLDGEFP

    MIJ

    CNML

    CNMLDGEFPUNMLANDML - APAR

    DARES

    Comité de suivi de la DSP

    COPART

    Cellule de suivi

    AMOA

    Conciergerie

    DélégataireCNMLDGEFP

    COMOP

    CNMLDGEFP

    DélégataireCNMLDGEFP

    CODO

    Comité métier

    ANIMATION DES COMMUNAUTESCOMITES UTILISATEURSPROFESSIONNELS RESSOURCES

    DELEGATAIRE

    ATOS

    Usagers


    Pr sentation du projet

    4

    > Participation des missions locales à la conception du SI


    Pr sentation du projet

    La participation des missions locales à la conception du SI

    • Le CNML a sollicité les animations régionales en juillet 2012 pour identifier des professionnels ressources susceptibles de participer aux ateliers de conception d’IMILO

      • X missions locales ont été identifiées pour un panel de X professionnels ressources

      • L’UNML, la DGEFP et le CNML ont construit un dispositif conventionnel permettant aux missions locales volontaires de signer une convention avec ATOS qui indemnise l’absence du salarié

      • X missions locales disposent aujourd’hui d’une convention avec ATOS

  • SIMILO est également régulièrement accueilli par des missions locales lors d’immersions

    • Pour mieux comprendre l’organisation des missions locales

  • Le projet prévoit que les missions locales soient sollicitées tout au long des huit années pour participer à la conception et l’évolution du SI

    • Mobilisation de personnels du réseau

      • 188 jours conception sur la première version

      • 94 jours phases de recette 1

      • 20 jours décisionnel

      • 30 jours sur le contenu de formation


    Pr sentation du projet

    4.1

    > Participation des missions locales aux évolutions


    Les grands principes

    Participation des missions locales aux évolutions

    Les grands principes

    • L’Etat finance sur ses fonds propres les évolutions liées à la mise en œuvre des dispositifs (ex : un dispositif comme les emplois d’avenir)

    • Les demandes d’évolutions qui relèvent de l’intérêt général (qui concernent toutes les ML) sont prises en charges par le délégataire

    • Les demandes d’évolutions qui intéresseraient peu de missions locales pourront quand même être mise en œuvre dans le cadre de services accessoires

    Les processus associés aux demandes d’évolution seront présentés lors d’une prochaine rencontre

    NB: Sur Parcours 3, seules les deux premières catégories de demandes pouvaient être prise en compte. Sur I-MILO, par exemple un module de gestion de mise à disposition de vélos pour les jeunes pourra être fabriqué même s’il ne concerne qu’une structure


    Pr sentation du projet

    4.2

    > Quelle est l’ambition du nouveau SI ?


    Notre ambition

    Quelle est l’ambition du nouveau SI ?

    Notre ambition

    • Mettre à disposition des missions locales :

      • Un produit : I-MILO

      • Des services: Assistance, formation, etc….

    • Dans les 24 prochains mois:

      • Sécuriser le déploiement de la première version d’I-Milo, accompagner son appropriation dans le réseau

      • Prendre ensuite en compte toutes les demandes du réseaux issues notamment de la synthèse de l’étude « Parcours 3 l’aventure continue »

    • Sur les huit ans:

      • Améliorer le SI tous les 6 mois

      • Mettre en place une véritable politique d’accompagnement du changement


    La premi re version

    Quelle est l’ambition du nouveau parcours ?

    La première version

    • La première version d’I-Milo repose contractuellement sur le périmètre existant des projets Parcours 3, Icare, WebParcours et TrouveTaBoite.

    • Le travail de la société délégataire lors de cette phase est tourné vers la mise à jour de l’infrastructure technique, la refonte ergonomique et l’optimisation des fonctionnalités existantes.

    • Les versions suivantes apporteront une réelle optimisation des services. C’est une garantie pour nous de disposer d’un système moderne, sans remettre en cause les fondements qui ont présidé au fonctionnement de Parcours 3

    Ceci sera détaillé cet après midi


    Pr sentation du projet

    4.3

    > Calendrier


    Pr sentation du projet

    Calendrier

    Deuxième semestre 2013

    Ce semestre sera consacré à vérifier que le produit I-Milo correspond bien au contenu de Parcours 3 :

    • Une phase de test/recette effectuée par SIMILO et appuyé par des professionnels ressources issus du réseau

    • Un processus d’homologation piloté par la cellule de suivi, appuyée par le bureau métier/laboratoire national

      • Un temps pour ajuster/corriger/amender

    • Une phase d’expérimentation, en situation réelle, dans quelques missions locales témoins, appelé phase pilote

      • Un temps pour ajuster/corriger/amender

    • Premier semestre 2014

  • Ce semestre sera en deux temps

    • Un premier temps pour permettre aux missions locales de découvrir l’outil, se former, etc…

    • Un deuxième temps pour passer de Parcours 3 à I-Milo


  • Pr sentation du projet

    Questions ?


  • Login