slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Saison cyclonique 2005/2006

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 48

Saison cyclonique 2005/2006 - PowerPoint PPT Presentation


  • 65 Views
  • Uploaded on

PREFECTURE DE LA REUNION. Saison cyclonique 2005/2006. LE PLAN DE SECOURS SPECIALISE « CYCLONES ». Les objectifs du plan de secours spécialisé « cyclones »   Le schéma d’alerte du PSS « cyclones » L’organisation du commandement Les différentes phases de l’alerte cyclonique

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Saison cyclonique 2005/2006' - nariko


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

PREFECTURE DE LA REUNION

Saison cyclonique 2005/2006

sommaire

Les objectifs du plan de secours spécialisé « cyclones »  

  • Le schéma d’alerte du PSS « cyclones »
  • L’organisation du commandement
  • Les différentes phases de l’alerte cyclonique
  • Les effets de l’alerte cyclonique
  • Les consignes et conseils à la population

SOMMAIRE

slide5

LE PSS CYCLONE EST UN PLAN DE PREVENTION

SES OBJECTIFS

  • INFORMER ET PROTEGER LA POPULATION,
  • DIFFUSER LES CONSIGNES DE SECURITE APPROPRIEES FACE A LA MENACE CYCLONIQUE
  • INFORMER et ORGANISER LA MOBILISATION DES SERVICES ORSEC
  • PREPOSITIONNER LES MOYENS HUMAINS et MATERIELS
  • METTRE EN PLACE LES CHAINES D ’INFORMATION ET DE COMMANDEMENT POUR LES AUTORITES.
  • ASSURER LES SECOURS AUX PERSONNES EN URGENCE VITALE
slide6

D’autres plans d’urgence peuvent être déclenchés simultanément :

LE PLAN ORSEC : si des dégâts très importants sont constatés

LE PLAN ROUGE : en cas de nombreuses victimes

slide8

METEO FRANCE

LES SERVICES ORSEC

LES MAIRES

Opérateurs chargés d’une mission de service publique

LE PREFET

RFO et tous MEDIAS

LES SOUS - PREFETS

LA POPULATION

slide10

Dès l’annonce du passage en alerte ROUGE

  • Activation des POSTES DE COMMANDEMENT dans chaque niveau territorial :
    • P.C.Fixe au Centre Opérationnel de Préfecture (COP) avec l’ensemble des chefs de services ORSEC sous la direction du préfet ou de son représentant ;
    • P.C.Opérationnel d’arrondissement dans les sous-préfectures ;
    • P.C.Communal dans les mairies.

Tous les personnels concernés par chaque PC les rejoignent sans avoir besoin d’une autre consigne particulière.

slide11

A partir du déclenchement de l’alerte ROUGE et jusqu’au retour à la normale, les PC fonctionnent selon les principes du plan ORSEC départemental.

Avec notamment, une dimension de coordination départementale des moyens de secours à partir du centre opérationnel de préfecture et un rôle important des PC communaux et des PC d’arrondissement de remontée de l’information sur la situation sur le terrain.

slide12

ONFPOLICESAMU FAZSOI

COPONF

COPPOL

COPSAMU

COPMIL

BOX DE LIAISON

COPEDF

COPSDIS

COPDDE

COPGEN

EDF SDIS DDE GENDARMERIE

POLICE SDIS

GENDARMERIE DRASS

FAZSOI SAMU

SSIOI CRF

TELECOM DDE

MTO France EDF

COLLECTIVITES ONF

COPPOL

COPSDIS

CELLULE

DE

REPONSE

AU

PUBLIC

COPCRP

COPGEN

COPDRASS

COPMIL

COPSAMU

COPINF

COPCRF

COPCRP

COPTEL

COPDDE

COPMTO

COPEDF

LIAISON CHAUDRON

COPCOL

COPONF

COMMANDEMENT

LIAISON SOUS- PREF. et COGIC

COPLIA

ANTICIPATION

SYNTHESE

COPSYN

CHEF CELLULE

COPCEL

IMPLIQUES

COPIMP

CHEF PC

COPCHEF

slide14

Le cyclone présente une menace

pour l’île dans les jours à venir

VIGILANCE

CYCLONIQUE

Le cyclone présente un danger

pour l’île dans les 24H00 à venir

ALERTE

ORANGE

ALERTE

ROUGE

Le cyclone affectera l’île

dans les heures qui suivent

SEUL LE PREFET EST HABILITE A DECLENCHER CES ALERTES (Sur proposition du directeur interrégional de Météo-France)

slide15

Un maire peut décider, si la situation locale de sa commune l’exige (notamment en cas de fortes pluies et de radiers submergés), de faire appliquer les mesures de l ’alerte orange ou rouge, dès lors qu’une menace cyclonique a été annoncée par Météo-France.

slide16

LA PHASE DE PRUDENCE

SUIT L’ALERTE ROUGE

LE DANGER CYCLONIQUE EST ECARTE MAIS DES DANGERS SUBSISTENT DANS L’ÎLE

Cette phase a été introduite au PSS « CYCLONES » par arrêté préfectoral du 18 octobre 2002.

slide18

VIGILANCE CYCLONIQUE

MISE EN ALERTE des Sous-préfets, des maires, du conseil général, du conseil régional, des services ORSEC, des établissements de santé et des opérateurs chargés d’une mission de service public, etc.

Les services prévoient un tour de permanence de 96 heures en continu 24H/24

Communiqué préfectoral diffusé par RFO et tous les médias : informations et consignes à la population

Equipement matériel des PC : Préfecture, sous-préfectures, mairies, services ORSEC, établissements publics.

slide19

PRECISIONS :Le fait de passer en vigilance n ’implique pas que les conditions météorologiques se soient déjà notablement dégradées (il est fréquent que l ’arrivée d ’un cyclone soit précédée de beau temps).

slide20

A l’inverse, en vigilance cyclonique, l ’île peut déjà connaître des conditions météo très défavorables (pluies importantes et vents fortsn ’atteignant pas des valeurs cycloniques) dans ce cas le plan évènements météorologiques peut être déclenché

slide21

ALERTE ORANGE

Communiqué préfectoral diffusé par RFO et tous médias

Mise en astreinte des personnels ORSEC

Equipement des centres d’hébergement et des centres de vie

Fermeture des établissements scolaires, des crèches et des centres de loisirs sans hébergement

L’ACTIVITE ÉCONOMIQUE CONTINUE

slide22

ALERTE ROUGE

préavis H - 3

Communiqué préfectoral diffusé par RFO et tous MEDIAS

Les personnels ORSEC rejoignent les PC

Fermeture des éts. d’enseignement supérieur

Ouverture des centres d’hébergement et de vie

INTERDICTION DE CIRCULER

TOUTE ACTIVITE ÉCONOMIQUE S’ARRETE

slide23

Les alertes sontdéclenchées sans préavis, à l ’exception de l ’alerte rouge qui est annoncée avec un préavis de trois heures pour permettre à la population de rejoindre son domicile avant que toute circulation soit interdite.

slide24

PHASE DE PRUDENCE

A LA LEVEE DE L’ALERTE ROUGE

LE DANGER CYCLONIQUE EST ECARTE

En revanche des dangers importants

SUBSISTENT sur l ’île :

RESEAU ROUTIER ENCOMBRE

FILS ELECTRIQUES A TERRE

ARBRES ARRACHES

RADIERS SUBMERGES

EBOULEMENTS et INONDATIONS

slide25

PHASE DE PRUDENCE

LES PC RESTENT ACTIVES

RESTENT FERMES

- LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES Y COMPRIS CEUX DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

- LES CRÊCHES, GARDERIES, LES JARDINS D’ENFANTS, LES CENTRES DE VACANCES, et LES CENTRES DE LOISIRS

L’ACTIVITE ECONOMIQUE PEUT REPRENDRE PROGRESSIVEMENT

slide26

PHASE DE PRUDENCE

L’INTERDICTION TOTALE ou PARTIELLE DE CIRCULER en véhicule n’a pas un caractère systématique.

CETTE MESURE SUPPLEMENTAIREsera fonction de l’impraticabilité du réseau routier constatée pendant les reconnaissances.

slide27

LA RECONNAISSANCE DU RESEAU ROUTIER

AVANT LA LEVEE DE L’ALERTE ROUGE

1) REPARTITION PAR SERVICE

  • LE RESEAU NATIONAL par La DDE (par le servcie des routes du conseil régional àc du 1er/01/09
  • Appui des FAZSOI sur certains secteurs.
  • LE RESEAU DEPARTEMENTAL par le service des routes du Conseil Général
  • Appui des FAZSOI et de la Gendarmerie.
  • LES RESEAUX COMMUNAUX par la Gendarmerie ou la DDSP selon la zone de compétence
  • Appui du SDIS
slide28

LA RECONNAISSANCE DU RESEAU ROUTIER

AVANT LA LEVEE DE L’ALERTE ROUGE

2) LES MISSIONS DES SERVICES : RECENSER

Câbles électriques et téléphoniques sur les voies publiques

Les poteaux cassés, couchés, inclinés

Inondations, éboulements, chutes de blocs, d’arbres …

Cette mission ne comportepas une obligation de remise en état immédiate du réseau ou de travaux de dégagement avant la levée de l’alerte rouge

slide29

LEVEE DE L ’ALERTE

TOUT DANGER CYCLONIQUE EST ECARTE

COMMUNIQUE PREFECTORAL

Diffusé par RFO et tous les médias

slide31

En vigilance cyclonique- se tenir régulièrement informé ; - vérifier les coordonnées du centre d ’hébergement le plus proche ; - ne pas prendre la mer ; - ne pas entreprendre de longues randonnées ; - ne pas tenter de franchir un radier submergé ;- vérifier les réserves de nourriture et d ’eau, de piles ;- vérifier son habitation.

slide32

En alerte orange- préparer son habitation ;- vérifier les réserves ;- préparer une évacuation éventuelle au cas où l ’évolution de la situation le justifierait (zone inondable, ravine, rivière ou bord de mer).

slide33
En alerte rouge- se mettre à l ’abri ;- ne sortir en aucun cas ;- rester calme et à l ’écoute des informations et des bulletins météo.
slide34

Après le passage du cyclone- ne pas s ’aventurer sur les radierssubmergés ;- faire attention à l ’eau du robinet ;- ne pas encombrer les lignes téléphoniques ;- ne pas gêner le travail des équipes de secours et d ’intervention.

slide35

GAMEDE

Image IR du 24 février 2007 à 23h30 UTC montrant l’extension très importante de GAMEDE

slide37

POINT DE METEO FRANCE

27 ans après HYACINTHE, LA REUNION bat ses propres records mondiaux de précipitations avec GAMEDE, sur les durées de 3 à 9 jours.

GAMEDE, cyclone tropical intense pendant sa phase terminale, est demeuré à moins de 400 Kms de la REUNION pendant près de 4 jours, avec une zone extrêmement vaste en terme de vents et de précipitations. Les vents ont été forts sur une longue durée, mais n’ont pas revêtu de caractère exceptionnel. En revanche les pluies ont été très irrégulières et très abondantes dans tous les hauts de l’île, amenant par accumulation à des lames d’eau remarquables, voire exceptionnelles sur des durées de un à plusieurs jours.

slide38

SUR 4 jours :

  • 4869 mm au cratère COMMERSON.
  • 3633 mm à HELLBOURG.
  • 3139 mm à BELOUVE.
  • 2586 mm à CILAOS.
  • ● A rapprocher des  3551 mm (HYACINTHE 1980)
  • SUR 24 HEURES :
  • 1625 mm au cratère COMMERSON.
  • 1489 mm à HELLBOURG.
  • 1295 mm à BELOUVE.
  • ● A rapprocher des 1825 mm à FOC FOC en (DENISE 1966)
  • SUR 48 HEURES :
  • 2463 mm au cratère COMMERSON
  • 2458 mm à HELLBOURG.
  • 2185 mm à BELOUVE.
  • ● A rapprocher des 2467 mm à AURERE en 1958,
  • SUR 72 HEURES :
  • 3929 mm au cratère COMMERSON.
  • 3264 mm à HELL BOURG.
  • 2824 mm à BELOUVE.
  • 2321 mm à CILAOS.
  • ● A rapprocher des 3240 mm à GRAND ILET, (HYACINTHE 1980)
slide39

NIVEAU DE L’ALERTE

Date

Heure

VIGILANCE CYCLONIQUE

23

février

11.00

ORANGE

24

février

08.00

ROUGE

24 février

21.00

LEVEE ROUGE ET PASSAGE PHASE PRUDENCE

26 février

06.00

RETOUR ORANGE

27 février

07.00

RETOUR ROUGE

27 février

18.00

NOUVELLE LEVEE ROUGE ET PASSAGE PHASE PRUDENCE

28 février

08.00

slide40

ÉVÈNEMENTS MARQUANTS

24/02 à 8 H : ALERTE ORANGE

24/02 à 9 h 30 : Les navires sont à l’abris en baie de St-Paul

24/02 à 21 h : ALERTE ROUGE

25/02 à 8 h : Le pont de la rivière St-Etienne s’écroule

26/02 à 6 h 20 : PASSAGE EN PHASE DE PRUDENCE

26/02 à 15 h 30 :Une équipe UTR bloquée entre deux radiers en crue

27/02 à 7 h : ALERTE ORANGE

27/02 à 8 h 30 : Arrêté préfectoral interdisant toute personne sur le littoral (houle déferlente)

27/02 à 9 h : Mise en place d’une cellule de coordination hospitalières (St-Louis - St-Pierre, sans liaison routière)

27/02 à 10 h 15 : Évacuation de 60 hab. à l’île Quinquina

slide41

ÉVÈNEMENTS MARQUANTS (suite)

27/02 à 10 h 30 : 1er convoi sur RL, ouverture par VBRG

27/02 à 13 h : Évacuation quartier de la Colline et de la Mare à Poule d’eau (150 hab.)

27/02 à 15 h : 337 passagers d’un vol détourné de Maurice

27/02 à 17 h : Évacuation des hôtels de Saint-Gilles

27/02 à 18 h : ALERTE ROUGE

28/02 à 8 h : PASSAGE EN PHASE DE PRUDENCE

  • 02:03 à 16 h : Pénurie d’eau à Mafate – approvisionnement par hélicoptère
  • puis, pont aérien entre St-Pierre et St-Denis pour acheminement des produits de 1ère nécessité (durée : 8 jours)
  • Évaluation des dégâts, procédures d’indemnisation, etc.
slide42

LES VICTIMES

DCD

B. GRAVES

B. LEGERS

DISPARUS

TOTAL

2

4

87

0

93

LES SINISTRES

HEBERGES

EVACUES

CHÔMAGE TECHNIQUE

TOTAL

 963

(dont 250 d’un vol commercial « détourné » par MAURICE et 61 passagers en transit à GILLOT)

429

0

1392

BILAN VICTIMES et SINISTRÉS

slide43

SERVICES

PERSONNELS ENGAGES

MOYENS ENGAGES

SDIS

607

55 véhicules

POLICE

178

30 véhicules

GENDARMERIE

353

120 vhls – 3 VBLG – 1 hélico

FAZSOI

150

30 vhls – 1 hélico – 1 C 160

CONSEIL GENERAL

150

100 véhicules

DDE

230

28 véhicules

TELECOM

205

154 véhicules

EDF

200

60 véhicules

DRASS

11

5 véhicules

EAU (CISE et VEOLIA)

470

210 véhicules

SAMU

80

16 VL et ambulances

CROIX ROUGEFRANCAISE

55

5 véhicules

ADRASEC

9

/

PREFECTURE & SS-PREFS

21

/

RENFORTS METROPOLITAINS

SECURITE CIVILE

60

Véhicules FAZSOI

TELECOM

50

EDF

40

DDE

3 experts inspection infrastructure

TOTAL

2872

LES PERSONNELS ET MOYENS ENGAGES

slide44

OBJET

COÛT

OBSERVATIONS

DIVERS

(source EMZPCOI)

REQUISITIONS EAU EN BOUTEILLES

10185 €

REQUISITION « MAFATE HELICOPTERES »+ URCOOPA

1.360€

Achat et transport de chaux vive à MAFATE (cadavres animaux)

DETACHEMENT SECURITE CIVILE

2.800 €

Uniquement carburant, frais de fonctionnement Matériels

COÛT ANALYSE DE LABORATOIRE

1.650 €

Tests et analyses de l’eau demandés par la DRASS.

REQUISITION SOUS-PREFECTURE St-PIERRE

2.800 €

Produits de première nécessité

18.795 €

BILAN MATERIEL

slide45

OBJET

COÛT

OBSERVATIONS

PONTS ET VOIRIES en M€

PONT Rivière St ETIENNE

35,3

3 ans de travaux

ROUTE DU LITTORAL

23

2 ans de travaux

PONT rivière des Remparts

0.073

1 an de travaux

PONT rivière des Galets

3.5

2 ans de travaux

PHARE PORT OUEST

0.23

6 mois de travaux

PORT OUEST

1.2

8 mois de travaux

EPI amont rivière des galets

1

8 mois de travaux

ROUTE DE SALAZIE

0.363

8 jours de travaux

4 mois

RADIER rivière St Etienne

0.13

ROUTE DE CILAOS

0.03

15 jours de travaux

64,826 M€

BILAN MATERIEL

slide46

OBJET

COÛT

OBSERVATIONS

DIVERS en M€

ECOLES PRIMAIRES

1.85

BÂTIMENTS COMMUNAUX.

2.9

BÂTIMENTS PUBLICS

0,31

RESEAU RN et PORT.

0.071

Rédeau RD et autres chantiers

0,81

FORÊTS , RF, SENTIERS

2.156

VOIRIE COMMUNALE

18,3

Y compris voirie agricole.

DOMMAGES AUX CULTURES ET ELEVAGES

33.2

▪ Production végétale hors canne, production animale. 

▪ Prévisions +12M€ sur la canne en fin de campagne.

Assainissement et eau potable

1.755

Réseaux de communications

0.5

61,852 M€

BILAN MATERIEL

slide47

Communes reconnues en état de Catastrophe naturelle

Au titre des inondations et coulées de boues (16/24)

Au titre des inondations et chocs mécaniques (9/24)

CILAOS

ENTRE DEUX

LA POSSESSION

PETITE ÎLE

PLAINE DES PALMISTES

SAINTE MARIE

SAINTE ROSE

SAINT DENIS

SAINT JOSEPH

SAINT LOUIS

SAINT PAUL

SAINT PHILIPPE

SAINT PIERRE

SALAZIE

LE TAMPON

ETANG SALE

LE PORT

SAINTE MARIE

SAINTE SUZANNE

SAINT ANDRE

SAINT BENOÎT

SAINT DENIS

SAINT LEU

SAINT PAUL

1 seule commune sur 24

non reconnue en état de catastrophe naturelle - Les Avirons

ad