Ciep centre international d tudes p dagogiques
Download
1 / 69

CIEP Centre international d’études pédagogiques - PowerPoint PPT Presentation


  • 121 Views
  • Uploaded on

CIEP Centre international d’études pédagogiques. 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex - France. Principes méthodologiques pour la révision des curricula en français langue étrangère. En guise d’introduction : 5 principes directeurs pour une approche curriculaire.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' CIEP Centre international d’études pédagogiques' - mason-hayden


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Ciep centre international d tudes p dagogiques

CIEP Centre international d’études pédagogiques

1, avenue Léon-Journault

92318 Sèvres Cedex - France



En guise d’introduction : en français langue étrangère

5 principes directeurs pour une approche curriculaire


  • «  en français langue étrangère Dans la perspective d’une amélioration qualitative, l’approche curriculaire est une entrée à privilégier pour la refondation du système ou d’un sous-système éducatifs ».


2. «  en français langue étrangère L’approche curriculaire induit et/ou suppose une transformation profonde et complexe du (sous-) système éducatif ainsi qu’une démarche globale et systémique ».


3. «  en français langue étrangère Le curriculum se base sur les choix politiques, la demande socio- économique, les attentes socio-culturelles et définit les profils de compétence, les objectifs, les contenus, les méthodes pédagogiques, le matériel didactique, les modes d’évaluation et la formation ».


4. «  en français langue étrangère L’existence et l’interaction des différents éléments listés précédemment sont essentiels dans l’approche curriculaire ».


  • 5. «  en français langue étrangère Le développement des compétences doit être au cœur du curriculum»

D’après un document du CEPEC


Une définition: en français langue étrangère

un curriculum est un ensemble d’actions planifiées pour susciter l’instruction : il comprend la définition des objectifs de l’enseignement, les contenus, les méthodes (y compris l’évaluation), les matériels et les dispositions relatives à la formation adéquate des enseignants

Gilbert De LANDSHEERE


Et une question préliminaire : en français langue étrangère

quel niveau pour le curriculum ?


Les 3 niveaux du curriculum : en français langue étrangère

Christian DEPOYER et Bernadette NOËL (Le curriculum et ses logiques ; L’Harmattan)


UNE METHODOLOGIE EN 18 QUESTIONS en français langue étrangère


Avec un principe directeur :

si on souhaite changer l’existant, c’est qu’il ne donne pas (totalement) satisfaction…


1.1. Formulation des attendus institutionnels en français langue étrangère

1.2. Constat de l’existant

1.3. Mise en relation 1.1 et 1.2

Attendus Existant institutionnels constaté

1.4. Identification des écarts

1.5. Mesure des écarts





3.1. Leur pertinence ? actuelles ?

3.2. Leur actualité ?

3.3. Leur faisabilité ?

3.4. Leur(s) conditionnalité(s) ?

3.5. Quelle(s) priorisation(s) ?



Important à noter : générales ?

1. les attentes institutionnelles deviendront de facto les besoins présumés des apprenants…


2. les attentes des apprenants peuvent différer des attentes institutionnelles et ne doivent pas être confondues avec leurs besoins…


3. On distinguera (sans forcément les hiérarchiser) besoins langagiers et besoins culturels



Intitulé type : langagiers ?

À la fin de la formation, pour (+ besoin) l’apprenant sera capable de (+ objectifs)



Cette question pose notamment le problème de la liaison inter-cycle :

Exemple : les objectifs du 1er cycle couvrent-ils les attentes du 2nd cycle ?



En définissant chaque fois inter-cycle :

7.1. Quelles compétences ?

(y compris les compétences dites « transversales »)

7.2. Quel niveau global

7.3. Quel(s) domaine(s)

et après avoir répondu à une question fondamentale :


Et donc…

quelle langue enseigner ?



Profil de sortie – profil d’entrée aujourd’hui ?...

= contenus d’enseignement


Profil de sortie souhaité aujourd’hui ?...


Profil d’entrée aujourd’hui ?...


Contenus d’enseignement aujourd’hui ?...



9.1. Première catégorisation : aujourd’hui ?...

9.1.1. Savoirs

9.1.2. Savoir-faire

9.1.3. Savoir-être

(9.1.4. Savoir apprendre)


9.2. Seconde catégorisation : aujourd’hui ?...

9.2.1. Réception orale

9.2.2. Réception écrite

9.2.3. Production écrite

9.2.4. Interaction

9.2.5. Prod. orale en continu

9.2.6. Médiation


A croiser chaque fois avec : aujourd’hui ?...

1. quels niveaux ?

2. quelle distribution dans le temps ?





11. Quels principes didactiques ? tout au long de la réflexion pour que la production demeure réaliste


12. Quelles pratiques pédagogiques ? tout au long de la réflexion pour que la production demeure réaliste



13. Quel dispositif d’évaluation ? traduction concrète des principes didactiques :


14. Quels supports ? traduction concrète des principes didactiques :


14.1. La méthode traduction concrète des principes didactiques :

14.1.1. Adoption d’une méthode existante ?

14.1.2. Adaptation d’une méthode ?

14.1.3. Elaboration d’une méthode ?

14.1.4. Elaboration de matériel complémentaire ?

14.1.5. Compilation de matériel ?

14.1.6. Autre ?...


14.2. Le matériel «périphérique» traduction concrète des principes didactiques :

Même questionnement que précédemment


15. Quelles activités ? traduction concrète des principes didactiques :


15.1. Eviter « l’innovation pour l’innovation » et « l’originalité pour l’originalité »

15.2. Le premier critère qualitatif est l’adéquation « objectif – activité »

15.3. Proposer une large panoplie permet la différenciation successive

15.4. Imaginer une typologie progressive



Rappel de la note introductive reprenant la distinction (théorique) entre programme et curriculum :


3. Le curriculum (…) définit les profils de compétence, les objectifs, les contenus, les méthodes pédagogiques, le matériel didactique, les modes d’évaluation et la formation.


Mais quelles que soient les rubriques retenues, l’essentiel demeure

la double cohérence interne,

horizontale et verticale


l’essentiel demeureCOHERENCE HORIZONTALE

 COHERENCE VERTICALE

Le principe de la double cohérence



17.1. Qui élabore les curricula ? l’essentiel demeure

17.2. Dans quel cadre et avec quelle latitude ?

17.3. Quelle régulation ?

17.4. Quels délais ? Calendrier ? Echéancier ? Chronogramme ?

17.5. Quel processus de validation ?

17.6. Quelle introduction ? (phase expérimentale ou introduction généralisée et immédiate ?), etc.


On s’efforcera d’intégrer une l’essentiel demeure

DÉMARCHE QUALITÉ

dans cette phase d’élaboration.

A cette fin, on identifiera des procédures dont le respect pourra tenir lieu de

NORMES DE QUALITÉ.


18. Quel dispositif de formation, d’encadrement et d’accompagnement pour les enseignants ?


La notion de compétences professionnelles est évolutive. d’accompagnement pour les enseignants ?

On peut en effet penser que si les curricula sont revus, les compétences professionnelles attendues des enseignants seront aussi modifiées…


On accompagnera donc la révision des curricula de l’élaboration d’un

référentiel de compétences professionnelles

pour les enseignants censés les utiliser.


Ce référentiel devant déboucher sur la mise en œuvre d’un

plan de formation

pour les enseignants devant mettre en œuvre le curriculum.


Ce plan de formation répondrait au questionnement suivant : d’un

comment mettre en cohérence les compétences attendues des enseignants dans le curriculum et leurs compétences réelles ?



Un dispositif complet doit prévoir une phase d’expérimentation avec un protocole, une évaluation et d’éventuels amendements avant validation et mise en œuvre généralisée.


1. d’expérimentation avec un protocole, une évaluation et d’éventuels amendements avant validation et mise en œuvre généralisée.Formation à la conception de curricula

2. Rédaction version expérimentale

3. Validation version expérimentale

4. Protocole + expérimentation

5. Evaluation de l’impact et des résultats

6. Amendements version définitive

7. Validation et adoption

8. Mise en œuvre généralisée.


Remarque : d’expérimentation avec un protocole, une évaluation et d’éventuels amendements avant validation et mise en œuvre généralisée.

ce déroulement ne fait pas apparaître les indispensables étapes consacrées à l’information et à la formation des enseignants.


Répondre aux questions explicites ou implicites des pages précédentes est indispensable avant de s’engager dans la rédaction de curricula.


Centre international d tudes p dagogiques

Pierre-Yves ROUX précédentes est indispensable avant de s’engager dans la rédaction de [email protected]

Centre internationald’études Pédagogiques


ad