Les traumatismes balistiques des membres :
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 19

Les traumatismes balistiques des membres : Étude transversale de 52 cas. PowerPoint PPT Presentation


  • 281 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les traumatismes balistiques des membres : Étude transversale de 52 cas. Ammar A., Karray B., Bou Abdellah M., Zarrouk A., Miri R., Odini A., Belkadhi Z., Hadhri K., Kammoun S., Mourali S., Bouzidi R., Lebib H., Ezzaouia K., kooli M. INTRODUCTION. Pathologie du temps de guerre

Download Presentation

Les traumatismes balistiques des membres : Étude transversale de 52 cas.

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les traumatismes balistiques des membres :

Étude transversale de 52 cas.

Ammar A., Karray B., Bou Abdellah M., Zarrouk A.,

Miri R., Odini A., Belkadhi Z., Hadhri K., Kammoun S.,

Mourali S., Bouzidi R., Lebib H., Ezzaouia K., kooli M.


INTRODUCTION

  • Pathologie du temps de guerre

  • Pathologie du temps de paix

  • But du travail

    • Analyser les différentes complications

    • gravité de ces lésions en fonction du bilan lésionnel et de l’arme utilisée

    • Etablir une stratégie thérapeutique


SERIE

  • Etude transversale

  • 52 patients, civils et prisonniers

  • 51 ♂ et 1 ♀

  • 29 ans (16 à 54 ans)

  • Délai de prise en charge = 6 heures (2 H à 3 j)

  • 81 % pris en charge le jour même.

  • Siège:

    • MS chez 6 patients (11,5 %)

    • MI chez 46 patients (88,5 %)


SERIE

  • Présence de balle à la radio chez 32 patients.

    • 44% (23 patients): balles à fragmentation

    • 17.3% (9 patients): balles à pistolet ou fusil

  • Tous les patients avaient un orifice d’entrée

  • Seulement 30 (57.7%) avaient un orifice de sortie


SERIE

Bilan lésionnel :

  • 20 fractures ouvertes (2 classés O3, 4 classés O2, et 14 classé O1

  • 5 lésions neurologiques (4 atteintes du nerf sciatique et une section du nerf cubital).

  • 2 lésions vasculaires (artère poplité, pédicule ulnaire).

  • 5 pertes de substance cutanées de surface moyenne 20 cm².

  • Lésion associée: amputation de la verge


TRAITEMENT

  • 27 patients (52%): traitement ambulatoire

  • 25 patients (48%): hospitalisation d’emblée

  • 5patients: hospitalisation secondaire après 15 jours en moyenne.

  • Parage + Antibioprophylaxie anti staphylococcique + Prévention antitétanique


TRAITEMENT

  • fracture ouverte

    • fixateur externe dans 6 cas

    • ostéosynthèse dans 6 cas

    • traitement orthopédique dans 8 cas


TRAITEMENT

  • Lésion neurologique: greffe nerveuse (2 cas)

  • Lésion vasculaire:

    • Pontage (1 cas)

    • Ligature (1 cas)

  • PDS cutanée:

    • GPM + FE de cicatrisation (3 cas)

    • Cicatrisation dirigée (2 cas)


Complications

Prise en charge hospitalière

un seul cas

nécrose cutanée

+

syndrome de loge

+

paralysie du SPE

aponévrotomie en urgence.

Traitement ambulatoire

6 cas

2 nécroses cutanées

4 hématomes infectés


Arrêt du travail

Pas de lésions osseuses, pas de lésions vasculo-nerveuse:

22 j (10 à 45 j)

Lésions nerveuse: 3 mois

Lésions vasculaires: 105 j

Lésions osseuses: 2 mois


RESULTATS ANATOMIQUES:

Consolidation des fractures :

17 ont eu la consolidation dans les délais normaux

3 patients ont présenté une pseudarthrose

Récupération neurologique :

Récupération spontanée: 3 cas

Absence de récupération: 2 cas

Préjudice esthétique :

Cicatrice de mauvaise qualité:11 patients

Aucune gène esthétique


RESULTATS FONCTIONNELS :

IFP: 3 patients (2 lésions nerveuses et une destruction articulaire)

Raideur articulaire : 2 patients

État de stress post traumatique: 1 patient


Discussion

Temps de guerre :

afflux massif

pas de stratégie thérapeutique adaptée

Quels malades hospitaliser ?

Quels malades à traiter en ambulatoire ?


Discussion

Temps de guerre, pratique militaire, pays industrialisé

transfert d’énergie cinétique qui provoque des dégâts tissulaires.

Les facteurs balistiques

l’énergie initiale du projectile (avec E=1/2mV²),

la nature du projectile,

sa stabilité,

sa composition.

Les facteurs anatomiques:

l’élasticité

l’hétérogénéité des tissus.

G. W. BOWYER, MANAGEMENT OF GUNSHOT WOUNDS OF THE LIMBS, VOL. 79-B, NO. 6, NOVEMBER 1997


Effet physiopathologique balistique

Orifice d’entrée

Onde de choc

Cavité permanente = zone de destruction tissulaire = crushing

Cavité temporaire = stretching, inconstante et variable en fonction du projectile et du tissu interférant.

cavité permanente + cavité temporaire

= profil lésionnel du projectile (Fackler)

Orifice de sortie, inconstant

I. Mäkitie, SEVERE VASCULAR GUNSHOT INJURIES OF THE EXTREMITIES: A TEN-YEAR NATION-WIDE ANALYSIS FROM FINLAND, Scandinavian Journal of Surgery 95: 49–54, 2006


Discussion

Temps de guerre

Membres: 50-60%

Tête et cou: 10-20%

Thoraco-abdominale: 20-20%

Temps de paix

Tête

Tronc

B Rouvier, Les traumatismes balistiques, INSTRUCTIONAL COURSE LECTURE


Discussion

Risque vasculaire majeur:

hémorragique ou ischémique

souvent évident

hémorragie extériorisée

ischémie complète mb

parfois méconnue

poly criblage

délabrement musculaire

Risque infectieux ostéoarticulaire

E. Galano, An atypical ballistic traumatic cauda equina syndrome with a positive evolution. Focus on prognostic factors, Annals of Physical and Rehabilitation Medicine 52 (2009) 687–693


PEC initiale d’un traumatisme balistique des membres

Mesures communes:

Traiter les détresses vitales

Rassurer le patient

Repérer les orifices d ’entrée et de sortie

Traitement de la douleur

Parage

Antibioprophylaxie

Prévention antitétanique

Bilan lésionnel

G. W. BOWYER, MANAGEMENT OF GUNSHOT WOUNDS OF THE LIMBS, VOL. 79-B, NO. 6, NOVEMBER 1997


Conclusion :PEC d’un traumatisme balistique des membres

Traumatismes balistiques des membres

sans lésions vasculo-nerveuses

sans PDS cutanée, musculo-aponévrotique ou osseuse

Sans lésion associée

Traitement ambulatoire

Diminuer la surcharge dans les services hospitaliers

Améliorer la qualité de PEC des traumatismes graves

Diminuer le coût de la PEC

Diminuer la morbidité

Condition: contrôle rapproché


  • Login