OBJECTIFS ET METHODES  DU  PROJET  TUNING     Lyon 13-14 mars 2008

OBJECTIFS ET METHODES DU PROJET TUNING Lyon 13-14 mars 2008 PowerPoint PPT Presentation


  • 169 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne. Fond : Bleu azur europ

Download Presentation

OBJECTIFS ET METHODES DU PROJET TUNING Lyon 13-14 mars 2008

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne OBJECTIFS ET METHODES DU PROJET “TUNING” Lyon 13-14 mars 2008

2. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne

3. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne L’ESPRIT DU PROJET Un projet mené par des universitaires pour des universitaires, par champ disciplinaire (9 champs expérimentés) Dans l’esprit de la déclaration de la Sorbonne et du processus Bologne. S’inspirant de l’expérience des programmes Erasmus-Socrates (notamment pour les ECTS). S’interéssant aux structures des programmes d’études et non pas aux systèmes éducatifs.

4. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne CE QUE NE VEUT PAS TUNING : développer un type de cursus européen unifié, prescriptif et définitif au détriment de la richesse que constitue la diversité des systèmes européens. restreindre ou orienter le contenu des enseignements. Limiter ou prédéterminer le nombre des disciplines. Porter préjudice à l’autonomie des universités que ce soit à l’échelon local ou national.

5. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Six objectifs généraux : 1. Lancer le débat pour “responsabiliser” les universitaires qui doivent être les acteurs de la réforme. 2. Collecter et échanger l’information entre les différentes universités. 3. Mettre au point une méthode pour dégager les points de convergence tout en maintenant la diversité, la liberté, l’autonomie.

6. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne 4. Promouvoir la coopération et la collaboration européenne pour le développement de la qualité, de la performance et de la transparence (=critères de comparabilité). 5. Sensibiliser le monde universitaire à la necéssité d’une plus grande ouverture sur le monde professionnel (identification des besoins sociaux). 6. Mettre en place un cadre permettant une réelle mobilité à l’échelon européen. Les objectifs (suite)

7. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Traduction en objectifs universitaires Rendre les diplômes lisibiles et comparables au sein de l’espace européen. Arriver à une compréhension commune et “de l’intérieur” de la nature des cycles universitaires. Garantir une qualité des enseignements par des processus appropriés d’évaluation et/ou d’autoévaluation. = faire converger les structures et les programmes éducatifs sur la base de la diversité et de l’autonomie des établissements

8. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Cinq lignes d’approche Ligne 1 : compétences génériques (ou aptitudes transversales et transférables). Ligne 2 : compétences spécifiques disiplinaires. Ligne 3 : ECTS comme système de transfert et de capitalisation. Ligne 4 : approches pédagogiques et évaluation. Ligne 5 : rôle de l’amélioration de la qualité dans le processus éducatif. Ces approches ont abouti à l’élaboration d’un modèle.

9. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Le modèle Tuning Il s’agit d’un modèle pour la conception, et la mise en oeuvre de cursus d’études qu’ils soient locaux, ou qu’il s’agisse de programmes intégrés (internationaux) aboutissant à un diplôme conjoint. Le processus d’élaboration passe par 8 étapes résumées sur le diagramme suivant

10. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne

11. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne L’approche Tuning de l’ECTS

12. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne

13. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne ECTS ET CHARGE DE TRAVAIL (1 crédit = 25-30h) Calculer le volume de travail en terme de crédits est une gros problème qui relève de l’équipe pédagogique, discipline par discipline. Le volume de travail et le temps réel théorique d’apprentissage sont intimement liés Le temps réel d’apprentissage des étudiants dépend de plusieurs éléments dont il faut mesurer l’importance : La diversité des traditions La construction des maquettes et leur contexte La cohérence des parcours Les méthodes pédagogiques Les méthodes de contrôle des connaissances Le niveau des étudiants, et leur degré d’implication Les moyens financiers

14. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Acquis d’apprentissage et compétences Les acquis d’apprentissage sont formulés par l’équipe enseignante. C’est ce qu’un étudiant est supposé savoir, comprendre et/ou pouvoir démontrer au terme de son cycle d ‘études. Ils fixent la condition d’attribution des crédits. Les compétences sont obtenues ou développées par les étudiants durant leur formation. Elles représentent une combinaison dynamique de connaissances, de facultés de compréhension, d’aptitudes et de capacités qui devront se manifester dans un contexte professionnel particulier Tuning distingue les compétences génériques ou transférables, et les compétences disciplinaires

15. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Les résultats de l’enquête sur les compétences génériques Degré de corrélation très élevé entre les réponses des diplômés et des employeurs quant à l’importance des différentes compétences. Niveau élevé de coïncidence avec les réponses des universitaires à l’exception des connaissances de bases, les aptidudes de base en informatique et les aptitudes relationnelles Les compétences “internationales” sont en fin de peloton.

16. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne

17. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Importance des compétences : Elles placent l’étudiant au centre du système Elles permettent de définir clairement les profils universitaires et professionnels Elles assurent transparence et qualité ; bases du Supplément au diplôme. Elles sont utilisables pour la formation continue indépendamment du problème de la durée des études Elles constituent des points de référence commun immédiats. Compétences disciplinaires et génériques sont développées simultanément Les compétences génériques sont plus pertinentes en terme d’insertion professionnelle et de citoyenneté.

18. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne

19. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Les conséquences L’accent doit être mis sur le profil du diplôme ou de la certification. Ce profil doit être justifié par un besoin identifié et reconnu par la société. Chaque cycle doit avoir sa propre série d’acquis de l’apprentissage formulés en termes de compétences génériques et disciplinaires Le contenu académique des cursus est déterminé par les acquis de l’apprentissage don’t l’étudiant doit faire la preuve à la fin du cycle. Les acquis d’apprentissage sont formulés pour chaque programme d’études et pour chaque unité d’enseignement (pas plus de 6 à 8 par UE). Importance de la notion de cohérence de l’ensemble et de progression Tout acquis d’apprentissage doit faire l’objet d’une évaluation. Un système modulaire accentue la transparence et la compatibilité

20. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Le problème des niveaux Les crédits ECTS ne sanctionnent pas un niveau. Les acquis d’apprentissage par contre doivent correspondre aux exigences d’un niveau (niveau de cycle, ou niveaux de progression à l’intérieur d’un cycle) Utiliser les descripteurs de Dublin approuvés par les Ministres dans le cadre du cadre européen de qualification.

21. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne

22. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Conclusions

23. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne Cinq recommandations pour finir :

24. Jean-Luc Lamboley, Expert de bologne TUNING est un outil commun créé pour les universitaires afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et de construire l’Europe du savoir. A méditer : il n’y a pas de mauvais outils, il n’y a que des mauvais forgerons…

  • Login