Le monopole
Download
1 / 66

Le monopole - PowerPoint PPT Presentation


  • 119 Views
  • Uploaded on

Le monopole. David Bounie Thomas Houy. Introduction. Nous avons étudié la firme concurrentielle. Nous analysons à présent le cas d’une firme seule sur le marché. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une firme peut être seule sur le marché : Légal : banque…

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Le monopole' - linore


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Le monopole

Le monopole

David Bounie

Thomas Houy


Introduction
Introduction

  • Nous avons étudié la firme concurrentielle.

  • Nous analysons à présent le cas d’une firme seule sur le marché.

  • Il existe plusieurs raisons pour lesquelles une firme peut être seule sur le marché :

    • Légal : banque…

    • Possession d’une ressource unique (pétrole)

    • Economies d’échelle : électricité, eau …



Exemple

  • Une entreprise est en monopole sur le marché des télécommunications fixes.

  • L’économie se réduit à 6 consommateurs.

  • Ces derniers veulent être raccordés au réseau téléphonique.

  • Le raccordement coûte 20 € par habitation (coût marginal uniquement).

  • Les dispositions à payer des consommateurs sont connues du monopole : 100, 80, 60, 40, 20 et 0.


Exemple

  • Combien de personnes seront raccordées ?

  • Quel est le prix du raccordement à l’équilibre ?

  • Le résultat à l’équilibre est-il pareto-efficace ?


Exemple

  • Si une personne est raccordée, alors le prix est de 100.

  • Si 2 personnes, alors le prix est de 80.

  • La recette marginale est de : 2*80-100 = 60.

  • Si 3 personnes, alors le prix est de 60.

  • La recette marginale est de : 3*60-160 = 20.

  • Pour le 4è, la recette marginale est négative : 4*40-180 = -20.


Exemple

  • L’opérateur gagne à raccorder 3 personnes.

  • Le profit est de 20.

  • Au prix de 60 la 4ème personne est exclue alors qu’elle a une disposition à payer supérieure au cout marginal (40>20).

  • L’équilibre est sous-optimal.

  • On pourrait contraindre le monopole à raccorder une personne de plus au prix de 40 et laisser le sort des autres inchangés.

  • Le nombre de raccordements socialement optimal est de 5 (prix = coût marginal).



Qu’est ce qu’un monopole?

  • Un marché en monopole est un marché où il n’existe qu’un seul vendeur.

  • La demande adressée au monopole est de fait la demande du marché.

  • Le monopole peut fixer le prix du marché en ajustant sa quantité d’output.


Le monopole

€ par unité d’output

p(y)

Plus le niveau d’output (y)

sera élevé, plus le prix du

marché p(y) sera bas.

Niveau d’output, y


Le monopole

  • Supposons que le monopole cherche à maximiser son profit :

  • Quel niveau d’output y* maximise son profit ?


Le monopole

Au niveau y* qui max le profit du monopole:

Donc pour y = y*,


Le monopole

R(y) = p(y)y

y


Le monopole

R(y) = p(y)y

c(y)

y

y


Profit maximization

Le monopole

Profit-Maximization

R(y) = p(y)y

c(y)

y

P(y)


Profit maximization1

Le monopole

Profit-Maximization

R(y) = p(y)y

c(y)

y*

y

P(y)


Profit maximization2

Le monopole

Profit-Maximization

R(y) = p(y)y

c(y)

y*

y

P(y)


Profit maximization3

Le monopole

Profit-Maximization

R(y) = p(y)y

c(y)

y*

y

P(y)


Profit maximization4

Le monopole

Profit-Maximization

R(y) = p(y)y

c(y)

y*

y

En y*, les pentes de la

courbe des recettes

et de la droite des coûts

sont égales :

Recette marginale (y*) = Coût marginal (y*).

P(y)


Recette marginale

La recette marginale (MR) correspond à la recette supplémentaire obtenue lorsque le monopoleur augmente son output d’une unité :


Recette marginale

dp(y)/dy est la pente de la courbe de la

fonction de demande inverse,

donc : dp(y)/dy < 0.

Par conséquent :


Recette marginale

Exemple :

Si p(y) = a - by alors R(y) = p(y)y = ay - by2

Et donc :

MR(y) = a - 2by < a - by = p(y) pour y > 0.


Recette marginale

Représentation graphique de notre exemple :

p(y) = a - by

a

y

a/b

a/2b

MR(y) = a - 2by


Coût marginal

Le coût marginal (Marginal Cost) correspond au coût supplémentaire supporté par le monopoleur lorsqu’il produit une unité supplémentaire d’output :

Exemple : si c(y) = F + ay + by2 alors


Coût marginal

c(y) = F + ay + by2

F

y

€ par unité d’output

MC(y) = a + 2by

a

y


Exemple d’une maximisationdu profit d’un monopole

En y*, MR(y*) = MC(y*)

Donc si p(y) = a - by et c(y) = F + ay + by2 alors :

Le niveau optimal d’output y* est alors :

Ce qui crée un prix de marché égal à :


Exemple d’une maximisationdu profit d’un monopole

€ par unité d’output

a

p(y) = a - by

MC(y) = a + 2by

a

y

MR(y) = a - 2by


Exemple d’une maximisationdu profit d’un monopole

€ par unité d’output

a

p(y) = a - by

MC(y) = a + 2by

a

y

MR(y) = a - 2by


Exemple d’une maximisationdu profit d’un monopole

€ par unité d’output

a

p(y) = a - by

MC(y) = a + 2by

a

y

MR(y) = a - 2by


Tarification du monopole &élasticité prix directe de la demande

  • Supposons que la demande de marché devienne moins sensible aux changements de prix (i.e. élasticité de la demande moins négative).

  • Le monopole exploitera-t-il ce changement en augmentant ses prix ?


Tarification du monopole &élasticité prix directe de la demande


Tarification du monopole &élasticité prix directe de la demande

L’élasticité prix directe de la demande est :


Tarification du monopole &élasticité prix directe de la demande

L’élasticité prix directe de la demande est :

Donc :


Tarification du monopole &élasticité prix directe de la demande

Supposons que le coût marginal de

production du monopole est constant : k €

par unité d’output :


Tarification du monopole &élasticité prix directe de la demande

Si e = -3 alors p(y*) = 3k/2, Si e = -2 alors p(y*) = 2k.

Donc, tant que e est inférieur à -1, le monopole ajuste ses quantités d’outputs produits pour que le prix de marché augmente


La marge du monopole

  • La marge (markup) est la différence entre le prix et le coût marginal

  • De combien est la marge du monopole et comment change-t-elle avec l’élasticité prix de la demande?


La marge du monopole

est le prix de monopole.


La marge du monopole

est le prix de monopole. Donc la marge est :


La marge du monopole

est le prix de monopole. Donc la marge est :

Si e = -3 alors la marge est k/2, Si e = -2 alors la marge est k.

Donc la marge augmente quand l’élasticité de

la demande se rapproche de -1.


Une taxe sur les profits du monopole

  • Une taxe sur les profits du monopole réduit ses profits : de P(y*) à (1-t)*P(y*).

  • Question: comment maximiser le profit du monopole (1-t)*P(y*) après la taxe ?


Une taxe sur les profits du monopole

  • Une taxe sur les profits du monopole réduit

    les profits du monopole : de P(y*) à (1-t)*P(y*).

  • Question: comment maximiser le profit du monopole (1-t)*P(y*) après la taxe ?

  • Réponse : en maximisant le profit du monopole avant la taxe… donc une taxe sur les profits du monopole est une opération neutre…


Une taxe sur les quantités

  • Une taxe sur les quantités de t € par unité d’output augmente le coût marginal de t €

  • Donc une taxe sur les quantités réduit le niveau d’output optimal, crée une augmentation du prix de marché et la demande d’input diminue.

  • Une taxe sur les quantités est donc distordante.


Une taxe sur les quantités

€ / unité d’output

p(y)

p(y*)

MC(y)

y

y*

MR(y)


Une taxe sur les quantités

€ / unité d’output

p(y)

MC(y) + t

p(y*)

t

MC(y)

y

y*

MR(y)


Une taxe sur les quantités

€ / unité d’output

p(y)

p(yt)

MC(y) + t

p(y*)

t

MC(y)

y

yt

y*

MR(y)


Une taxe sur les quantités

€ / unité d’output

La taxe sur les quantités crée

une baisse de y, une hausse

de p et diminue la demande

d’input.

p(y)

p(yt)

MC(y) + t

p(y*)

t

MC(y)

y

yt

y*

MR(y)


Une taxe sur les quantités

  • Le monopole peut-il transférer la totalité de la taxe sur les quantités aux consommateurs ?

  • Supposons que le coût marginal de production du monopole soit constant et égale à k.

  • Sans taxe, le prix de monopole est :


Une taxe sur les quantités

  • La taxe augmente le coût marginal et le fait passer à (k+t) € / unité d’output. Le prix du monopole devient :

  • La part de la taxe payée par les acheteurs est :


Une taxe sur les quantités

est la part de la taxe transférée aux

acheteurs.

Exemple:

Si e = -2, la part transférée aux acheteurs est 2t.

Si e < -1, e /(1+e) > 1 le monopole transfère aux consommateurs plus que la taxe !


L’inefficacité du monopole

  • Rappel : un marché est efficace au sens de Pareto s’il permet de réaliser l’ensemble des échanges mutuellement profitables


L’inefficacité du monopole

€/ unité d’output

Le niveau efficace d’output ye satisfait p(y) = MC(y).

p(y)

MC(y)

p(ye)

y

ye


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

Le niveau efficace d’output ye satisfait p(y) = MC(y).

p(y)

CS

MC(y)

p(ye)

y

ye


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

Le niveau efficace d’output ye satisfait p(y) = MC(y).

p(y)

CS

MC(y)

p(ye)

PS

y

ye


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

Le niveau efficace d’output ye satisfait p(y) = MC(y).

Tous les échanges

profitables sont réalisés

p(y)

CS

MC(y)

p(ye)

PS

y

ye


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

p(y)

p(y*)

MC(y)

y

y*

MR(y)


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

p(y)

CS

p(y*)

MC(y)

y

y*

MR(y)


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

p(y)

CS

p(y*)

MC(y)

PS

y

y*

MR(y)


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

p(y)

CS

p(y*)

MC(y)

PS

y

y*

MR(y)


L’inefficacité du monopole

€ / niveau d’output

p(y)

CS

p(y*)

MC(y)

PS

y

y*

MR(y)


L’inefficacité du monopole

MC(y*+1) < p(y*+1) or, le

producteur et le

consommateur pourraient

gagner mutuellement à

l’échange d’une (y*+1)ième

quantité d’output produit.

Par conséquent, le marché

est ici en situation

Pareto inefficace

€ / niveau d’output

p(y)

CS

p(y*)

MC(y)

PS

y

y*

MR(y)


L’inefficacité du monopole

€ / unité d’output

Le monopole produit moins que la quantité efficace pour un prix de marché supérieur au prix pareto efficace…

p(y)

p(y*)

MC(y)

pertes

p(ye)

y

y*

ye

MR(y)



Conclusion

  • Innovation et financement de la R&D:

    • Les brevets

    • Les droits d’auteur

  • Sous-additivité des coûts.

    • Le coût total de production d’une entreprise est inférieur à la somme des coûts des n entreprises en concurrence.

    • C(Q) < C(q1) + C(q2) + … + C(qn)

    • Efficace de produire à moindre coût.

    • Réseaux ferroviaires, gaz, électricité, etc…



Ce qu’il faut retenir

  • Un monopole opère en un point où la recette marginale est égale au coût marginal.

  • Il pratique un prix qui est majoré par rapport au coût marginal.

  • La marge dépend de l’élasticité de la demande.

  • Puisque le prix est supérieur au coût marginal, il produit une quantité inefficace.


Ce qu’il faut retenir

  • L’inefficacité se mesure par la perte sèche.

  • La perte sèche est égale à la perte nette de surplus des consommateurs et des producteurs.