LE ROLE DE LA  BANQUE GABONAISE DE DEVELOPPEMENT
Download
1 / 23

LE ROLE DE LA BANQUE GABONAISE DE DEVELOPPEMENT Une r - PowerPoint PPT Presentation


  • 107 Views
  • Uploaded on

LE ROLE DE LA BANQUE GABONAISE DE DEVELOPPEMENT Une réponse aux nouveaux défis de la société gabonaise. Consultation régionale – Paris , 27-28 juin 2006 Repenser le rôle des Banques Nationales de Développement. Thèmes développés. Introduction Présentation de la BGD

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LE ROLE DE LA BANQUE GABONAISE DE DEVELOPPEMENT Une r' - libitha


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

LE ROLE DE LA BANQUE GABONAISE DE DEVELOPPEMENT Une réponse aux nouveaux défis de la société gabonaise

Consultation régionale – Paris , 27-28 juin 2006

Repenser le rôle des Banques Nationales de Développement


Th mes d velopp s
Thèmes développés

  • Introduction

  • Présentation de la BGD

  • Une réflexion nécessaire menée sur les options stratégiques futures à retenir

  • L’action pour le développement économique et social, principe fondateur de la stratégie de la BGD

  • Un projet stratégique global fait de décisions coordonnées et complémentaires

  • Le recentrage de la banque sur ses missions originelles d’intérêt public

  • Un nouveau schéma organisationnel, au service du développement du Gabon

  • Conclusions


1 introduction
1. Introduction

  • Créée en 1960, la Banque Gabonaise de Développement vient de fêter sa 46ème année d’existence. Au cours de son cheminement, la banque a dû s’adapter aux changements économiques afin de maintenir sa place en tant qu’instrument financier au service du développement au Gabon.

  • Les défis permanents auxquels sont confrontés les institutions de financement du développement ont ainsi conduit la BGD a engager une réflexion sur ses orientations stratégiques futures pour répondre aux nouvelles exigences de la société gabonaise.


Historique

2. Présentation de la BGD

Historique :

  • La Banque Gabonaise de Développement est une société d’Intérêt National, créée par la loi du 8 juin 1960 et soumise à la réglementation bancaire.

Principaux chiffres au 31/12/05

  • Actifs: 75,55 millions EUR

  • Fonds propres: 50,12 Millions EUR

  • Résultat net : 0,41 Million EUR

  • Nombre d’employés: 224

  • Agences: 7

  • Elle à repris les activités de la Société Gabonaise de Crédit, constituée le 1er juillet 1959, à la suite de l’éclatement du Crédit de l’Afrique Equatoriale Française lui même créée en 1948

  • Le siège social à Libreville

  • Capital :38 Millions EUR

  • Principales activités

  • Prêts aux entreprises

  • Prêts à la consommation

  • Activité pour compte propre (prise de participations)

  • Activité pour compte de tiers (gestion de fonds)


2. Présentation de la BGDL’actionnariat

État Gabonais

Agence

Française de

Développement

Banque des

États d’Afrique

Centrale

69,01%

DEG - Allemagne

CDC Entreprises

Groupe Caisse

des Dépôts

11,40%

Natexis Banques

Populaires

8,00%

7,80%

3,15%

0,64%


3 une r flexion n cessaire men e sur les options strat giques retenir
3. Une réflexion nécessaire menée sur les options stratégiques à retenir

  • La BGD, a engagé , une réflexion sur :

    • sa stratégie future, intégrant l’ensemble des paramètres économiques, financiers et sociaux,

    • les métiers sur lesquels se spécialiser,

    • l’organisation la mieux adaptée afin de mettre en œuvre la stratégie définie,

  • Cette réflexion intègre à la fois l’environnement économique dans lequel se situe la BGD, et ses propres spécificités liées notamment à ses missions d’intérêt public

    • l’ensemble des paramètres économiques et financiers ont été pris en compte

    • La BGD, n’hésitera pas à se positionner par rapport aux lacunes du marché .


4 l action pour le d veloppement conomique et social principe fondateur de la strat gie de la bgd
4. L’action pour le développement économique et social, principe fondateur de la stratégie de la BGD

  • La BGD a pour mission prioritaire de participer au développement économique et social du Gabon. Son action doit systématiquement s’inscrire dans cette perspective.

  • Banque au service du développement, elle n’a pas pour souci unique la rentabilité des opérations ou la rentabilité par employés, ni le profit net, au contraire des autres banques commerciales. Son positionnement stratégique doit inclure le souci constant du développement, tout en conservant une rentabilité minimale pour pérenniser cette dimension sociale.

  • Les décisions et actions entreprises par la BGD dans le cadre du développement de son

    activité ont pris en compte cette donnée majeure. La BGD n’a pas hésité à intervenir

    sur des secteurs ignorés du secteur privé, tel celui de l’habitat social. Elle continuera à

    l’avenir dans cette voie, cherchant à promouvoir la dynamique vertueuse de

    service public engagée aujourd’hui.


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

1. L’externalisation des activités spécialisées complémentaires aux missions originelles, 1.1 La création d’un pôle immobilier externalisé

  • Création de la Banque de l’Habitat du Gabon (BHG)

    • Établissement de Crédit visant à soutenir et à augmenter l’épargne et l’investissement des ménages, pour accéder à la propriété d’un habitat social. La création d’une structure externe spécialisée permettra de concentrer les compétences dans ce domaine spécifique et de mieux mesurer les attentes et les réalisations.

    • La BHG en proposant des prêts à taux réduit, jouera un rôle moteur au Gabon dans le secteur de l’habitat social, répondant en cela aux missions d’origine fixées à la BGD.


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires1
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

1.1 La création d’un pôle immobilier externalisé

  • Création de la Banque de l’Habitat du Gabon (BHG)

    • La BHG pourra compter sur le financement d’investisseurs potentiels qui ont confirmé leur intérêt pour ce projet .

    • Des partenariats techniques extérieurs avec d’autres structures de financement de l’habitat ont été conclus .

  • La BGD, a proposé à l’État pour la mise en œuvre du projet de promotion de l’accès au logement qui s’inscrit au cœur du dispositif de réduction de la pauvreté un schéma d’aide au logement


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires2
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

1.1 La création d’un pôle immobilier externalisé

  • Création d’une société de promotion immobilière

    • Solution temporaire du problème du logement social cette société a pour objet, en coordination avec la BHG, de participer à la politique d’habitat social de la BGD, Cette société est opérationnelle : elle sera notamment en charge de la promotion de logements sociaux à Libreville,

    • La société de promotion immobilière complétera le dispositif immobilier social du groupe BGD, indépendant de la banque pour des raisons de clarté organisationnelle et pour marquer la cohérence stratégique des activités de la banque.


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires3
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

1.2 La création d’un pôle financier et d’investissement externalisé

  • La BGD, se devant de jouer un rôle moteur dans les projets financiers et économiques stratégiques pour le développement économique national et régional, a entrepris de participer aux principaux projets régionaux transnationaux développés ces dernières années.

    • Prise de participation dans la Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale (BVMAC)

  • Parallèlement, projet de création d’une société de Bourse appelée à jouer un rôle actif dans le développement financier et économique des entreprises

    • Son objet sera de contribuer à la croissance du marché, tout en veillant au respect des meilleures pratiques et règles éthiques auxquelles se conformer dans le cadre d’activités de marché.


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires4
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

1.2 La création d’un pôle financier et d’investissement externalisé

  • Autre participation aux grands projets visant à structurer l’espace financier de la sous région : prise de participations dans la Société Monétique d’Afrique Centrale,

    • Contribution au développement essentiel des moyens de paiement, sans en faire un centre de développement propre au groupe BGD, répondant ainsi favorablement aux sollicitations de la BEAC, promotrice du projet.

      Par ces participations, la BGD répond à la nécessité impérative de prendre part à ces projets vitaux pour le développement de la sous région. N’attendant pas une forte rentabilité immédiate sur ces projets, elle parie de façon mesurée sur le futur de ces projets et joue son rôle moteur de participant actif au développement économique et social gabonais.


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires5
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

2. Autres projets

  • Développement d’une activité de micro finance

    • Le Gouvernement gabonais a identifié la micro finance comme un instrument approprié de lutte contre la pauvreté et a engagé avec le PNUD un projet pilote d’appui au micro crédit. La BGD a été retenue dans ce cadre comme opérateur financier .Dans son action elle ciblera prioritairement les personnes sans revenu fixe et la population non bancable

    • A terme la création d’un établissement de micro finance pourrait être envisagée


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires6
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

3. Partenariats techniques et financiers

  • Dans un souci de cohérence stratégique et afin de tirer parti au mieux de l’expérience d’autres structures capables de lui apporter leur savoir technique, la BGD a noué des partenariats techniques avec certaines institutions financières.

  • S’agissant des partenariats financiers avec des institutions financières internationales, des discussions sont en en vue de bénéficier de l’expérience et des acquis de structures spécialisées notamment dans le domaine de la mobilisation de l’épargne institutionnelle .


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires7
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

4. Participation à des échanges scientifiques actifs,

  • La BGD, conformément à ses objectifs d’acteur/incitateur du développement, s’est engagée , pour promouvoir l’essor scientifique national et les activités de recherche et développement.

    • Signature d’une convention avec le Laboratoire d’Économie Appliquée de Libreville,

    • Participation au projet d’aide au Gabon de la Division du Commerce et de l’Intégration régionale de la Commission Économique pour l’Afrique de l’ONU,

    • Élaboration des termes d’une collaboration avec l’Institut de Recherche pour le Développement pour répondre au souci de disposer d’une expertise scientifique en matière de biodiversité.


5 un projet strat gique global fait de d cisions coordonn es et compl mentaires8
5. Un projet stratégique global, fait de décisions coordonnées et complémentaires

5. Réalisations en phase avec les meilleures pratiques de bonne gouvernance

Les mesures prises constituent une référence en matière de transparence financière pour les banques du Gabon :

  • Appel à une agence de rating, pour faire l’objet d’une notation externe et reconnue internationalement

  • Mise en place un programme de lutte anti-blanchiment, destiné à se mettre au niveau des meilleures pratiques internationales en ce domaine.


6 le recentrage de la bgd sur ses missions originelles d int r t public
6. Le recentrage de la BGD sur ses missions originelles d’intérêt public

  • La priorité stratégique de la BGD : le développement d’une activité d’octroi de crédits et garanties à vocation économique et sociale

    • L’activité de prêts sous forme de garanties ou de crédits, constituera le métier cible. Ce portefeuille de prêts et crédits aura vocation à poser les bases d’un portefeuille de prêts structurants pour le développement économique et social du Gabon, notamment à destination des collectivités locales ou d’organismes publics et parapublics,

    • De par son caractère très décentralisé, le groupe ainsi défini sera plus à même de remplir son rôle d’acteur global du développement économique et social du Gabon,

    • Dans cette perspective, la gestion de ce groupe diversifié devra être assurée par une nouvelle structure concentrant les responsabilités liées à la direction du groupe.


7 un nouveau sch ma organisationnel au service du d veloppement conomique et social du gabon
7. Un nouveau schéma organisationnel, au service du développement économique et social du Gabon

  • Une organisation repensée, posant les bases d’un développement décentralisé en accord avec l’esprit des missions parapubliques d’aide au développement

    • Recentrage de la BGD sur un pôle de développement opérationnel, centralisant les activités de prêts et crédits, à vocation économique et sociale,

    • Développement de 2 pôles externalisés, immobiliers et financiers,

    • Création d’une institution financière parapublique en tête de groupe, en charge de la stratégie d’ensemble, exerçant les fonctions de conseil et de contrôle des différentes entités.


8 conclusions
8. Conclusions développement économique et social du Gabon

1.Une stratégie nouvelle pour un devoir affirmé d’institution de développement économique et social

  • La BGD a engagé ces 2 dernières années une stratégie de diversification de ses activités, dans la perspective d’une action plus efficace et plus complète en faveur du développement économique et social du Gabon.

  • La concrétisation des options stratégiques retenues passe par la création d’un groupe plus cohérent, organisé en 3 pôles, sous la direction stratégique et le contrôle d’une institution financière privilégiant les missions sociales d’intérêt public.

  • Le meilleur partage des tâches issu de cette nouvelle organisation limitera les risques opérationnels,


8 conclusions1
8. Conclusions développement économique et social du Gabon

2. Une stratégie dissociant nettement les métiers, et notamment les activités concurrentielles des projets de développement

  • Les pôles créés, dissociées de l’institution financière dirigeante, répondront à l’objet social initial de la BGD et seront de 3 natures distinctes :

    • Des activités destinées à promouvoir l’habitat social et la promotion immobilière

    • Des activités d’investissement et de financements structurés

    • Des activités de développement opérationnel, sous le contrôle de la BGD


8 conclusions2
8. Conclusions développement économique et social du Gabon

  • Le groupe aura à sa tête une institution financière nouvelle, en charge de la stratégie globale et de la coordination des missions d’intérêt public

  • L’organisation ainsi définie sera plus réactive, capable de se diversifier vers les nouveaux métiers du développement et de répondre aux préoccupations des pouvoirs publics

  • La nouvelle organisation du groupe, gagnera en capacité d’adaptation et en réactivité par rapport à un modèle organisationnel plus centralisé.


8 conclusions3
8. Conclusions développement économique et social du Gabon

3. Une stratégie posant les bases d’un partenariat économique et financier approfondi avec l’État

Cette clarification pourra poser les bases d’un partenariat économique et financier approfondi du groupe avec l’État

  • Participation plus systématique et plus importante aux montages financiers de l’État

  • Dispositions fiscales pouvant être revues afin de favoriser la BGD dans ses missions d’intérêt public

  • Gestion éventuelle des participations stratégiques et du portefeuille de l’État

  • Mobilisation de l’Épargne Institutionnelle


MERCI développement économique et social du Gabon

Contacts email :

Christian BONGO

Administrateur Directeur Général

[email protected]

Fulvio MAZZEO

Conseiller à la Direction Générale

[email protected]


ad