La rencontre avec la v rit prise en charge psychologique du patient canc reux
Download
1 / 27

La Rencontre avec la vérité: prise en charge psychologique du patient cancéreux - PowerPoint PPT Presentation


  • 93 Views
  • Uploaded on

La Rencontre avec la vérité: prise en charge psychologique du patient cancéreux. Dr LOMBERTIE ER Psychiatre CH Esquirol Limoges [email protected] La Vérité comme croyance première de la science.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' La Rencontre avec la vérité: prise en charge psychologique du patient cancéreux' - kami


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
La rencontre avec la v rit prise en charge psychologique du patient canc reux

La Rencontre avec la vérité: prise en charge psychologique du patient cancéreux

Dr LOMBERTIE ER Psychiatre

CH Esquirol Limoges

[email protected]


La Vérité comme croyance première de la science du patient cancéreux

« Rien n’est plus nécessaire que la vérité, et, par rapport à elle, tout le reste n’a qu’une valeur de deuxième Ordre »

Nietzsche le gai savoir.


Paradoxe
Paradoxe du patient cancéreux

  • Tous les Crétois sont des menteurs

  • Un Crétois qui dit la vérité ment-il?


Toutes les v rit s ne sont pas bonnes dire
Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire du patient cancéreux

  • « ce n’est pas parce que nous pensons d’une manière vraie que tu es blanc, que tu es blanc, mais c’est parce que tu es blanc, qu’en disant que tu l’es, nous disons la vérité » Aristote-Métaphysique.

  • « Le vrai et le faux sont des attributs du langage, non des choses. Là où il n’y a pas de langage, il n’y a ni vérité ni fausseté. » Hobbes Léviathan.


Qualit et relation
Qualité et Relation du patient cancéreux

  • Nous attribuons une/des qualités à ce que nous pensons et disons

  • Pensée ou idée de quelque chose en référence à une relation entre cette pensée et la réalité : image que nous avons de la réalité.

  • Parmi les idées certaines sont liées à un jugement basé sur l’opinion, la croyance, le savoir, la certitude…/.


Sensation et perception
SENSATION ET PERCEPTION du patient cancéreux

  • Comparaison directe entre les sens et des images que nous avons à l’esprit . Sensation : intuition de la réalité par les sens.

  • La vérité d’une proposition ne peut dépendre de sa seule adéquation aux faits puisque nous ajoutons par la pensée des relations – jugements

    • Vérité formelle hypothético déductive Aristote

    • Vérité cohérence : croyance, opinion

    • Vérité métaphysique : Vérité absolue et relative


V rit et connaissance
Vérité et connaissance du patient cancéreux

  • Bergson: 2 modes de connaissance

    • Intelligence : envisage la chose de l’extérieur, pratique, vise à l’action sur les choses, fige le réel et ne peut que le méconnaître

    • L’intuition: sympathie par laquelle l’ineffable s’offre dans sa nudité, sa simplicité et la mobilité du réel.


Pragmatisme james
PRAGMATISME James du patient cancéreux

  • Vérité: rien d’autre que ce qui est utile

  • Vérité physique : prévoir et agir de manière optimale

  • Psychologique ou intellectuelle : sentiment de rationalité = paix ou repos

  • Religieuse : réconfort, nous élever au dessus de notre cas singulier


Cancer d couverte annonce traitement suivi
CANCER : Découverte, annonce Traitement, suivi du patient cancéreux

  • Mise en cause des « chimères » de la permanence (conserver l’ordre des choses- comme avant): renversement du monde.

  • Ethique de l’inadvertance, morale de l’inattendu (Plus jamais comme avant)

  • Introduction et base d’une dialectique

    • Médecin-Maladie

    • Médecin- Malade

    • Malade- Maladie

    • Malade+Médecin contre la Maladie


Cancer combat
Cancer : combat du patient cancéreux

  • Des représentations de la Vérité : stratégies, échange, partage des représentations…

  • Alliances à déjouer : Médecin et Maladie (considérés comme dominant, savoir, pouvoir, évolution..) contre malade. (Désespoir)

  • « Le camp le plus assuré de la domination est condamné à voir toujours la défaite surgir là où il s’y attend le moins» Sun Tzu l’art de la guerre

  • Lutte (guerre) pour la vie : Triompher du cancer! (Espoir)


Morale de l inadvertance
MORALE de l’Inadvertance du patient cancéreux

  • « Car la guerre ne consiste pas seulement dans la bataille et dans les combats effectifs, mais dans un espace temps ou la volonté de s’affronter…est suffisamment avéré. …De même en effet que la nature du mauvais temps ne réside pas dans une ou deux averses mais dans une tendance qui va dans ce sens, pendant un grand nombre de jours consécutifs, de même la nature de la guerre…consiste dans une disposition avérée, allant dans ce sens, aussi longtemps qu’il n’y a pas d’assurance du contraire. » Thomas HOBBES, Léviathan


Cancer et pathologie psychiatrique
CANCER et pathologie Psychiatrique du patient cancéreux

  • Vérité- Connaissance – Statistique

  • Troubles Anxieux et Dépressifs en cours de cancer : 50 %?

    • Panique, Anxiété généralisée, Phobies, PTSD (peu ou pas évalué)

    • Dépressions,

  • Troubles Bipolaires,

  • Schizophrénies risques accrus de développer un cancer ( tabagisme, mauvais accès aux soins, refus dépistage prévention…)


Causes possibles
CAUSES Possibles du patient cancéreux

  • Fragilité antérieure ( anamnèse-antécédents)

  • Post traumatiques (pas d’antécédents)

  • Trouble mental organique

    • Effet du cancer lui-même

    • Secondaire aux traitements

  • Théories Psychologiques

  • Théorie du stress : incapacité de réponse adaptée (ni fuite, ni combat, ni métaphorisation).


Stress
Stress… du patient cancéreux

Étapes de transition: mariage, naissance, fin d’études, promotion

Pertes : décès, maladies, divorce, crise financière

Victimisation : physique, sexuelle, émotionnelle, discrimination

Événements incontrôlables: économiques, politiques, maladies


PERFORMANCES du patient cancéreux

STRESS


Adaptation au stress coping
Adaptation au stress, du patient cancéreuxCoping

  • ‘‘To cope with’’ = faire face

  • Ensemble des efforts cognitifs, comportementaux pour

    • Réduire

    • Maîtriser

    • Parvenir

      A tolérer les contraintes qui pèsent sur l’individu et menacent son équilibre

  • Processus changeant, momentané, grande variabilité inter et intra individuelle


Adaptation au stress
Adaptation au Stress du patient cancéreux

Dépend de la conjonction entre des facteurs

  • Situationnels: type de stress, contexte, maladie, symptômes, pronostic

  • Psychologiques: traits de personnalité, représentations mentales, croyances

  • Biologiques: terrain biologique

  • Sociaux: réseau social, relations familiales, soutien, médecin-malade, appuis sociaux


Manifestations stress dépassé du patient cancéreux

  • Signes d’alarme

    • Irritabilité, perte de confiance, sensitivité

    • Baisse motivation et rentabilité…

    • Perte de la créativité, erreurs professionnelles

  • Troubles

    • TAG, agoraphobie, panique

    • Dépression

    • Immunodépression (infections à répétition)

    • Troubles somatoformes : HTA, digestif, pulmonaires, dermato…

    • Conduites addictives (alcool, tabac…)


Stress maladies
Stress & maladies ... du patient cancéreux

Facteur de risque

Facteur déclenchant

Facteur d’entretien

EV graves (enfance)

Stress stt psycho

Symptômes anxieux

Colon irritable

Terrain génétique


Stress neurotoxique
Stress neurotoxique du patient cancéreux!

Glucocorticoïdes


Les formes du possible
Les formes du possible du patient cancéreux

  • Désespoir sidérant : plus d’avenir se laisser mourir ou se donner la mort.

  • Le déni = réponse inadéquate à l’inadvertance: fige le réel : déni porte sur la maladie et le malade. Point de maladie, point de malade, tout est comme avant. Impuissance= Toute puissance

  • Passivité : mérite un instant de réflexion et de critique : La confiance au médecin est-elle devenue insupportable aux professionnels? La survie, un avenir possible est lié à la compétence du médecin. Il convient que nous prenions soin de notre allié, le malade, notre principale troupe pour vaincre la maladie.


Formes du possible suite
FORMES du possible, suite du patient cancéreux

  • Passivité : rôle des soignants pour aider le patient à devenir plus combatif contre la maladie ?

  • Passivité: pas de questions aux soignants, mais souvent beaucoup aux autres?

  • Place des familles et des amis –repli- échanges?

  • HYPERACTIVITE : Fuite en avant, manie de deuil, déni de la mort : Toute puissance= impuissance (mort)


Traitements
Traitements du patient cancéreux

  • Importance des équipes pluridisciplinaires, mais aussi limites

    • La santé mentale, le bien être psychologique ne sont pas le seul fait du psychiatre (Norman Sartorius)

    • Médecine morcelée – patients et médecins désespérés

  • Psychiatres et psychologues aussi utiles aux équipes de cancérologie qu’aux malades

  • Apprentissage de l’humilité et des chemins de l’espoir, partage des vérités relatives


Traitements1
Traitements du patient cancéreux

  • Place essentielle des familles, Mythes, représentations, vision de l’avenir…

  • Soutient psychologique individuel et Groupes

    • parler de ce que l’on a en commun,

    • entendre tous les mêmes choses mêmes si relatives,

    • Partager espoir et désespoir, accompagnement face à la mort (inadvertance –vérité a nouveau révélée ou ré affirmée).

  • Psychotropes : Moyens et non fin, à doses suffisantes


Psychotropes
Psychotropes du patient cancéreux

  • Adaptés aux troubles

  • Choisis pour efficacité sur plusieurs symptômes

  • Tenir compte des effets secondaires majorés : Iatrogénie (nausées, vomissements, constipation…)

  • Lutter contre stress, dépression, angoisse, idées délirantes ou interprétatives etc

  • Monothérapie psychotrope si possible, ou le plus simple possible


  • « Tant qu’il y a de l’inquiétude il existe de l’espoir » Saint Augustin

  • « C’est quand on n’a plus d’espoir qu’il ne faut désespérer de rien » Sénèque

  • « Le désespoir est la maladie, non le remède » Soren Kierkegaard

  • « On ne donne aux gens que l’espoir que l’on a » Emile-auguste Chartier.


Merci pour votre attention
Merci pour votre attention l’espoir » Saint Augustin


ad