les pancr atites chroniques
Download
Skip this Video
Download Presentation
Les Pancréatites Chroniques

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 41

Les Pancréatites Chroniques - PowerPoint PPT Presentation


  • 152 Views
  • Uploaded on

Les Pancréatites Chroniques. Actualités 2014 Dr B.Bastens. DEFINITION ET CLASSIFICATION DES PANCREATITES. 1. Les pancréatites aiguës Famille de lésions qui peuvent affecter le pancréas ou les tissus péripancréatiques : œdème, nécrose, nécrose graisseuse, nécrose hémorragique.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Les Pancréatites Chroniques ' - jun


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les pancr atites chroniques

Les Pancréatites Chroniques

Actualités 2014

Dr B.Bastens

definition et classification des pancreatites
DEFINITION ET CLASSIFICATION DES PANCREATITES
  • 1. Les pancréatites aiguës
    • Famille de lésions qui peuvent affecter le pancréas ou les tissus péripancréatiques : œdème, nécrose, nécrose graisseuse, nécrose hémorragique.
    • La plupart de ces lésions est en général réversible.
slide3

2. Les pancréatites chroniques

Inflammation chronique du pancréas aboutissant à une fibrose progressive du parenchyme

destruction : d’ abord tissu exocrine, puis endocrine

etiologie des pancreatites chroniques
ETIOLOGIE DES PANCREATITES CHRONIQUES
  • 1. Alcoolisme chronique.
    • Facteur étiologique majeur dans les pays développés : 80% des cas
    • Relation entre la quantité d ’alcool et le risque de développer une pancréatite chronique, mais sensibilités individuelles différentes
    • Il faut ~100 gr d’ alcool /j pdt 10-15 ans
slide5

2. Autres causes.

    • Hyperparathyroïdie (hypercalcémie).
    • Autoimmune
    • Héréditaires
    • Dans 10 % des cas : idiopathique.
    • Obstructives : sténoses post trauma, tumeur..
    • Dans 10% des cas : idiopathique
slide6

3. Pancréatites Héréditaires : rechercher si antécédents familiaux, âge jeune

  • -Gêne CFTR
  • -Gêne PRSS1 : trypsinogène cationique
  • -Gêne Spink1
slide7

4. Pancréatite chronique juvénile tropicale.

    • Touche les deux sexes.
    • Atteint les enfants et adolescents ne consommant pas d ’alcool.
    • Facteur commun : la malnutrition protido-lipidique.
    • Zone géographique la plus typique : sud de l ’Inde.
    • Parfois, association de malnutrition et d ’alcoolisme : Afrique du Sud, Brésil.
histoire naturelle pancr atite chronique alcoolique
Histoire naturelle Pancréatite chronique alcoolique

fréquence

Pancréatite aiguë

Douleurs

Kystes

C2H50H

IPE

Diabète

t années

20

30

40

50

60

70

clinique
CLINIQUE
  • 1. Caractères cliniques
    • La douleur est presque constante.
    • La stéatorrhée et le diabète sont présents chez un patient sur deux.
    • Amaigrissement
    • Pancréatite aigüe : forme fréquente de révélation de la P.C.
slide11

2. La douleur

    • Douleur épigastrique le plus souvent.
    • Parfois dans l ’hypochondre droit ou gauche.
    • Souvent transfixiante irradiant dans le dos.
    • Déclenchée par repas riche en graisses et/ou en alcool.
    • Durée : plusieurs heures.
    • Sensible à l ’aspirine.
    • Impossibilité de rester en décubitus dorsal +++
      • Attitude antalgique en « chien de fusil  »
      • Syndrome douloureux d ’origine rétropéritonéale
slide12

Mécanisme de le douleur :

    • Augmentation du volume de la glande dans la capsule.
    • Hyperpression canalaire.
    • Inflammation des terminaisons nerveuses et englobement par la sclérose.
  • Diagnostic différentiel : cancer du pancréas
slide13

3. Amaigrissement.

    • Présent dans 2/3 des cas.
    • Permet d ’affirmer l ’organicité de le douleur.
    • Au début de la maladie, elle est davantage liée à l ’intensité et à la fréquence des crises douloureuses qu ’à la malabsorption.
slide14

4. Diabète : 80-90% de la glande doit être atteinte, diabète svt instable

5. Stéatorrhée : lorsque le débit de lipase est effondré ( < 90% ) , les repas gras ► diarrhée ou stéatohhée vraie

les complications
Les Complications
  • Pseudokystes
  • Saignement intrakystique
  • Ictère obstructif par compression cholédocienne : DD du Néo !!
  • Sténose duodénale : compression par tête pancréas, ou kyste, ou DKPA
examens complementaires
EXAMENS COMPLEMENTAIRES
  • Biologie : ↑ Lipases : en phase aigüe, rarement en cas de P.C.
  • Ct Scanner
  • IRM
  • Echoendoscopie
  • CPRE
examens ct scanner
EXAMENS : Ct SCANNER

Ct Scanner : à blanc : montre calcifications pancréatiques

avec contraste IV : pour les complications, poussées inflammatoires, pseudoK, ….

examens irm
EXAMENS : IRM
  • CPRM : cartographie canalaire biliaire et pancréatique sans irradiation
  • Mais : ne voit pas calcifications
examens echoendoscopie
EXAMENS : ECHOENDOSCOPIE
  • Permet d’ étudier le parenchyme, anomalies canalaires, complications ( pseudokyste )
  • Plus : ponction echoguidée si masse
  • Plus : thérapeutique
examens diagnostic
EXAMENS : Diagnostic
  • Le diagnostic de P.C. est fait sur base de la présence :

-Anomalies canalaires typiques ( alternance de sténoses et dilatations )

-Calcifications pancréatiques

-Insuffisance pancréatique exocrine

examens cpre
EXAMENS : CPRE
  • JAMAIS à titre diagnostique
  • MAIS : à visée Thérapeutique : guidée par examens non invasifs
examens fonctionnels
Examens Fonctionnels
  • Stéatorrhée : dosage lipides ds selle : abandonné
  • Stéatocrite acide
  • Breath Test aux TGM 13C
traitement de la pancr atite chronique
Traitement de la Pancréatite chronique
  • Sevrage C2H5OH et Tabac !!
  • Insuffisance exocrine : apports enzymatiques :

de 20.000 à 50.000 U Lipase par repas, 5.000 à 25000 U par casse-croute

  • Insuffisance endocrine : Insuline
  • Gestion des complications

-Douleurs

-Sténoses biliaires

-Pseudokystes

traitements
TRAITEMENTS
  • Antalgiques
  • Régime…..
  • Substitution enzymatique ( Créon )
  • Chirurgie
  • Endoscopie
conclusions
Conclusions
  • Diagnostic : clinique+Bio+Scan/IRM/Echoendoscopie
  • Bilan fonctionnel : Stéatocrite/C13-Triglycérides
  • Traitement médical : antalgiques, Créon, Insuline
  • Traitement endoscopique : 1° choix : CPRE et drainage, extraction lithiases, prothèses..
  • Traitement chir : en cas d’ échec endoscopique
ad