Jésus que ma joie
Download
1 / 20

J sus que ma joie demeure - PowerPoint PPT Presentation


  • 71 Views
  • Uploaded on

Jésus que ma joie demeure !. Épiphanie du Seigneur. Engendré avant l'aurore et avant les siècles , le Seigneur, notre Sauveur, apparaît aujourd'hui au monde . Jésus que ma joie demeure !. La fête de l’Épiphanie est la suite du mystère de Noël avec une grandeur qui lui est propre.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'J sus que ma joie demeure ' - jabir


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

Jésus que ma joie

demeure !

Épiphanie

du

Seigneur


Engendré avant l'aurore

et avant les siècles ,

le Seigneur, notre Sauveur,

apparaît aujourd'hui au monde .

Jésus que ma joie

demeure !


La fête de l’Épiphanie est la suite du mystère

de Noël avec une grandeur qui lui est propre.

Son nom signifie Manifestation, destinée à

honorer l’apparition de Dieu au milieu des

hommes.

L’Église Grecque donne à cette fête le vénérable

et mystérieux nom de Théophanie pour signifier

une Apparition divine.

Les Orientaux appellent cette solennité  les saintes

Lumières.

Nous, nous nommons cette fête la Fête des Rois

en souvenance des Mages venus à Bethléem.


Jésus que ma joie

demeure !

Ta lumière a brillé ,

Ô Jérusalem ,

La gloire du Seigneur s'est levée sur toi ,

Les nations marcheront à ta

Lumière


Jésus que ma joie

demeure !

Les Mages , ouvrant leurs trésors

Offrirent au Seigneur

l 'or, l 'encens et la myrrhe.


Jésus que ma joie

demeure !

Cette étoile scintille comme

une flamme ; elle signale Dieu,

le Roi des rois.

Les Mages l’ont aperçue, et

ils ont offert leurs présents

au grand Roi.


Resplendis, Jérusalem :

voici venir ta lumière !

Sur toi se lève la gloire du Seigneur .

Jésus que ma joie demeure !

Les nations marcheront vers ta lumière ,

les rois vers la splendeur de ton aurore


O joie ineffable de ta naissance ! Mais joie plus

ineffable de ton Épiphanie !

Dans cette fête nuptiale où l’Église ton Épouse,

née à peine, reçoit déjà les honneurs de Reine,

nous chanterons, ô Jésus, dans tout l’enthousiasme

de nos cœurs, cette sublime Antienne,

où les trois mystères se fondent si merveilleusement

en un seul, celui de ton ALLIANCE avec nous :


Aujourd'hui l'étoile

a guidé les Mages à la crêche ;

Aujourd'hui l'eau s'est

changée en vin au festin de noces ;

Jésus que ma joie demeure !

Aujourd'hui dans le Jourdain le Christ Jésus

a voulu être baptisé par Jean ,

afin de nous sauver ,

Alleluia !


Dieu nous a sauvés, et il nous a donné

une vocation sainte, non pas à cause

de nos propres mérites, mais à cause

de son projet à Lui et de sa grâce amoureuse.

Cette grâce nous avait été donnée

dans le Christ Jésus avant tous les

siècles, maintenant elle est devenue

visible à nos yeux, car notre Sauveur

Jésus, s’est manifesté en détruisant

la mort et en faisant resplendir la vie

Jésus que ma joie demeure !

et l’immortalité par l’annonce de

l’ÉVANGILE

2 Tm 1,9-10


La piété des fidèles au moyen âge

présentait au Prêtre pour qu'il les bénisse ,

en la fête de l'Épiphanie ,

de l'or , de l'encens et de la myrrhe ;

L'on conservait en l'honneur des trois Mages

ces signes touchants de leur dévotion

envers le Fils de Marie, comme gage

de bénédiction pour les maisons et pour les familles .

Jésus que ma joie demeure !


Pour honorer la royauté des Mages venus de

l’Orient vers l’Enfant de Bethléem, on élisait

au sort, dans chaque famille, un Roi pour cette

fête de l’Épiphanie.

Dans un festin animé d’une joie pure, et qui

rappelait celui des Noces de Galilée, on

rompait un gâteau; l’une des parts servait à

désigner le convive auquel échue cette

royauté d’un moment.

Jésus que ma joie demeure !

Deux portions du gâteau étaient détachées pour être offertes à l’Enfant Jésus et à

Marie, en la personne des pauvres, qui se réjouissaient aussi en ce jour du triomphe

du Roi humble et pauvre. Heureuses les familles au sein desquelles la fête des Rois se célèbre avec une pensée chrétienne !


Retournons contempler le triomphe du royal Enfant dont La gloire resplendit en ce jour avec tant d’éclat.

Revêtons-nous de la foi et de l’obéissance

des Mages; adorons le Divin Agneau au-

dessus duquel s’ouvrent les cieux;

Jésus que ma joie demeure !

Prenons place au mystique festin de Cana

auquel préside notre Roi trois fois manifesté,

et trois fois glorieux !


Livrons-nous tout entiers à l’allégresse d’un si grand jour; et dans cette fête de la Théophanie, des Saintes Lumières, des Rois Mages,

considérons avec amour l’éblouissante Lumière de notre divin Soleil qui monte à pas de géant, et qui verse sur nous les flots d’une lumièreaussi douce qu’éclatante.


Jésus que ma joie demeure ! jour; et dans cette fête de la Théophanie, des Saintes Lumières, des Rois Mages,

Tous les rois de la terre ,

l'adoreront

Tous les peuples

le serviront .

Alleluia !

Ps.72.11


Que la splendeur de ta gloire éclaire nos coeurs , jour; et dans cette fête de la Théophanie, des Saintes Lumières, des Rois Mages,

nous t'en prions Seigneur,

afin que nous puissions traverser les ténèbres de ce monde

et parvenir à la patrie de la lumière éternelle .

Jésus que ma joie demeure !


Comme il est beau de voir courir sur les montagnes le messager qui annonce la Paix, le messager de la bonne nouvelle, qui annonce le salut, celui qui vient dire à la Cité Sainte:

Jésus que ma joie demeure !

« Il est Roi, ton Dieu ! » 

Is 52,7,7


Éclatez en cris de joie, ruines de messager qui annonce la Paix, le messager de la bonne nouvelle, qui annonce le salut, celui qui vient dire à la Cité Sainte:

Jérusalem,

car le Seigneur a consolé son peuple,

Il rachète Jérusalem !

Le Seigneur a montré la force divine

de son bras aux yeux de toutes les nations.

Et, d’un bout à l’autre de la terre,

elles verront le salut de notre Dieu.

Jésus que ma joie demeure !

Is 52,9,9-10


Nous venons t 'adorer , messager qui annonce la Paix, le messager de la bonne nouvelle, qui annonce le salut, celui qui vient dire à la Cité Sainte:

Ô Jésus ,

dans cette royale Éphiphanie .

Nous nous pressons sur les pas des mages ;

car, nous aussi , nous avons vu l 'étoile , et nous sommes accourus.

Jésus que ma joie demeure !


MUSIQUE de Bach : messager qui annonce la Paix, le messager de la bonne nouvelle, qui annonce le salut, celui qui vient dire à la Cité Sainte:

" Jésus que ma joie demeure "

A l'orgue : Jacques Boucher

Trompette:

Manon Lafrance

Cartes faites à la main par une moniale de l'Abbaye

TEXTES : Liturgie des Heures

COMMENTAIRES :

L'Année liturgique de

Dom Prosper Guéranger

Abbé de Solesmes

www.sm2m.ca

[email protected]

6Janvier 2007


ad