L art de la premi re moiti du x x me si cle
Download
1 / 45

L’art de la première moitié du X Xème siècle - PowerPoint PPT Presentation


  • 122 Views
  • Uploaded on

L’art de la première moitié du X Xème siècle. Le fauvisme, L’expressionnisme, L’ art non -objectif Le cubisme, le néoplasticisme, le suprématisme L’imaginaire : Dada, art fantastique, le réalisme magique, le surréalisme. Les - ismes de l’art du XXème siècle.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' L’art de la première moitié du X Xème siècle' - isi


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
L art de la premi re moiti du x x me si cle

L’art de la première moitié du XXème siècle

Le fauvisme, L’expressionnisme, L’art non-objectif

Le cubisme, le néoplasticisme, le suprématisme

L’imaginaire : Dada, art fantastique, le réalisme magique, le surréalisme


Les ismes de l art du xx me si cle
Les -ismes de l’art du XXème siècle

  • Pour pouvoir nous orienter dans les nombreux -ismes de l’art de la première moitié du XXème siècle, nous allons parler de trois grands courants, tous apparus chez les post-impressionnistes, auxquels tous ces -ismes pourront se rattacher:

  • l’expressionnisme, mettant l’accent sur l’attitude émotionnelle de l’artiste (envers lui-même et le monde extérieur);

  • l’art abstrait, préoccupé par la structure formelle de la réalité et de l’œuvre d’art;

  • Et l’art fantastique ou imaginaire, explorant l’imagination, la pensée spontanée, non-reprimée, irrationnelle, le monde intérieur, subjectif de l’artiste.


La force expressive de la couleur pure henri matisse et le fauvisme
La force expressive de la couleur pure: Henri Matisse et le fauvisme

  • Suite à leur décès, plusieurs expositions des œuvres de van Gogh, Gauguin et Cézanne (morts en 1890, 1903 et 1906) ont lieu à Paris. Les couleurs vives et lesdistorsions délibérées influencent les jeunes artistes.

  • Parmi eux, Henri Matisse (1869-1954) se distingue comme un chef d’école. D’autres peintres vont exposer avec lui: Vlaminck, Derain, Delaunay, Kees Van Dongen et d’autres….

  • Lors de la première apparition publique du groupe, au Salon d'automne de 1905,leurs œuvres provoquent un scandale par les couleurs pures et violentes posées en aplat sur leurs toiles. À la vue de ces tableaux regroupés dans une même salle, le critique Louis Vauxcelles compare l'endroit à une « cage aux fauves ». L'appellation de « fauves » est aussitôt adoptée et revendiquée par les peintres eux-mêmes.


Le fauvisme
Le fauvisme fauvisme

  • Le fauvisme est caractérisé par l'audace de la couleur, posée en larges aplats. Ces artistes revendiquent un art fondé sur l'instinct.

  • Les fauvistes séparent la couleur de sa référence à l'objet afin d'accentuer l'expression. Ils utilisent les couleurs pures et vives, contrairement à la douceur des couleurs des impressionnistes.

  • Lareprésentation toutefois, tout comme chez les impressionnistes, conserve sa référence à la réalité.

Derain, Bateaux dans le port de Colliure, 1905

Matisse, Vue de Colliure, 1905


Andr derain
André Derain fauvisme

Bateaux dans le port de Colliure, 1905

André Derain, Estaque, 1905


Robert delaunay
Robert Delaunay fauvisme

Le disquesolaire 1906


Henri matisse 1869 1954
Henri Matisse fauvisme(1869-1954)

  • Le plus âgé et le plus important des peintres fauvistes est Henri Matisse. À 21 ans, il quitte ses études de droit pour se consacrer à la peinture, y découvrant, pendant une réconvalescence, source de joie et de plaisir. Il débute en copiant les peintres plus âgés…

  • Matisse absorbe l’influence impressionniste et post-impressionniste: le pointillisme de Signac, les distorsions de Cézanne, la couleur exagérée de Gauguin…


Matisse absorbe l’influence impressionniste et fauvismepost-impressionniste: le pointillisme de Signac, les distorsions de Cézanne, la couleur exagérée de Gauguin, puis va plus loin: dans ces deux portraits de sa femme pourtant, les couleurs s’émancipent du rendu réaliste…

Madame Matisse à la raie verte, 1905

Madame Matisse au chapeau, 1905


Matisse, 1904-05, Luxe, calme et volupté: héritage pointilliste, mais Matisse emploie librement les couleurs vives et intenses… Nous pouvons aussi considérer le sujet comme une reprise des baigneuses de Cézanne…


Paul c zanne les baigneuses 1875 1899 1906
Paul Cézanne, Les baigneuses, 1875, pointilliste, mais Matisse emploie librement les couleurs vives et intenses… Nous pouvons aussi considérer le sujet comme une reprise des baigneuses de Cézanne…1899-1906,


Matisse, pointilliste, mais Matisse emploie librement les couleurs vives et intenses… Nous pouvons aussi considérer le sujet comme une reprise des baigneuses de Cézanne…

La joie de vivre, 1905

Ce grand tableau que Matisse peint en 1905, un des plus importants de sa carrière, peut être considéré comme un manifeste du fauvisme: les couleurs pures sont appliquées en aplats,les silhouettes sont simplifiés, cernées, mais montrent une bonne connaissance de l’anatomie.


Matisse la joie de vivre 1905

La pose des figures pourtant est pour la plupart d’origine classique, reprenant celle de La Bacchanale de Titien: en effet, Matisse a eu une formation académique… C’est un exercice de style, Matisse semble avant tout rechercher l’arrangement rythmique de la couleur et des lignes sur une surface plane….

Matisse, La joie de vivre, 1905

Le Titien, Bacchanale, 1518


« Ce que je recherche avant tout, c’est l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

Matisse, Danse, 1910

Qu’exprimentdonc les peintures de Matisse? Commeindiqué par le titre “La joie de vivre”, Matisse a toujouraffirmévouloirtransmettrecette joie intense qu’ilressentait en peignant…


Qu’expriment mais… donc les peintures de Matisse? Commeindiqué par le titre “La joie de vivre”, Matisse a toujouraffirmévouloirtransmettrecette joie intense qu’ilressentait en peignant…

Matisse, Danse, 1910


Dans ses natures mortes, Matisse continue les recherches de Cézanne sur l’intégration de l’ornement dans la composition, tel que nous l’avons vu en comparant la nature morte peinte par Cézanne en 1890-94, avec celle de Matisse, Nature morte à la nappe bleu, peinte en 1909.

Henri Matisse, 1909, Nature morte à la nappe bleu

Cézanne, 1890-94, Nature morte à la bouteille de menthe


C’est dans cette peinture appelée Cézanne sur l’intégration de La desserte (Harmonie en rouge) que Matisse peint en 1908-1909, que nous voyons l’ornement devenir le point d’appui de la composition. Lenouveau rôle de la couleur est aussi évident: avec le nombre de teintes réduites, il devient l’élément essentiel de la structure du tableau.

La desserte (Harmonie en rouge), Matisse, 1908-1909


La couleur Cézanne sur l’intégration de est l’élément essentiel de la structure de ce tableau. L’espace en perspective n’apparait que grâce aux quelque lignes oranges sur fond rouge, indiquant à peine les frontières entre les objets et l’espace…

Matisse, Atelier rouge, 1911


Matisse va aussi essayer les distorsions de Cézanne comme dans son tableau peint en 1906, Nu bleu (Souvenir de Biskra), mais, découragé par les mauvaises critiques, va revenir aux corps anatomiquement corrects, même si en aplats, tels que nous lui connaissons depuis La joie de vivre, qui vont, vers la fin de sa vie, évoluer en collages monochromes…

Nu Bleu IV, 1952

Nu bleu (Souvenir de Biskra), 1906

Nu rose, 1935



Un autre peintre n’aura pas peur des critiques, et reprendra ces distorsions, devenant la nouvelle figure de proue de l’avant garde: il s’appelle Pablo Picasso…

Matisse, Nu bleu (Souvenir de Biskra), 1906 et détail de Joie de vivre, 1905

Picasso, Les demoiselles d'Avignon 1907


La longue carrière de Matisse va se passer de pair avec celle de Picasso: une parallèle peut s’établir entre les œuvres des deux artistes. C’est en reprenant de façon hardie les distorsion annoncées par Cézanne, comme ses facettes de couleurs à la recherche du volume des objets, que Picasso va instaurer un nouveau mouvement d’avant-garde, le cubisme, et dorénavant occuper le devant de la scène… Matisse va s’en inspirer en retour… Si nous les verrons tous les deux, comme ici Matisse, s’en approcher, ni l’un ni l’autre pourtant ne surpasserons la représentation.

Matisse, Porte fenêtre à Collioure, 1914

Matisse, Poissons rouges et palette, 1914

Matisse, Vue de Notre Dame, 1914


Matisse: « Ce que je recherche avant tout, c’est l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

Matisse, Danse, 1910


Pendant ce temps en allemagne l expressionnisme allemand
Pendant ce temps en Allemagne: l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»l’expressionnisme allemand

Cet expressionnisme va avoir une toute autre portée en Allemagne, où les artistes s’associent en groupes: Die Brücke (« Le Pont », entre 1905 et 1913 à Dresde & Berlin, dont nous allons mentionner Ernst Ludwig Kirchner, Karl Schmidt-Rottluff et Emil Nolde) et Der BlaueReiter (« Le Cavalier bleu ») formé à Munich en 1906 (dont Wassily Kandinsky, un russe vivant en Allemagne)…


Die br cke
Die Brücke l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

  • Die Brücke veut détruire les vieilles conventions comme cela est en train de se produire en France, le but étant de rendre l'immédiateté de l'expressiondes émotions de l'artiste: le dessin est rapide, des couleurs vives, pures ou peu mélangées.

  • Le groupe se préoccupe moins des aspects formels: pour ces Allemands, le contenu est plus important que la forme,ce qui sépare l’expressionnisme allemand du fauvisme de Matisse, et ajoute à leurs œuvres la charge de critique sociale.

  • Leur style est basé sur les couleurs vives, opposées, les formes tourmentées, les images violentes et une influence du primitivisme (ici art africain). Le nu, symbole de l'état paradisiaque initial, est leur motif préféré, ainsi que les décors urbains. Ils peignent aussi les sujets classiques comme les paysages, natures mortes ou portraits.


Ernst ludwig kirchner 1880 1938
Ernst Ludwig Kirchner (1880-1938) l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

  • Kirchner est considéré comme le peintre représentant le mieux Die Brücke. Artiste hypersensible, il retrace les rues et la vie urbaine de Berlin. Les formes aiguës, le dessin rapide et les couleurs acides expriment vite le malaise de leur auteur.

Kirchner, Rue à Dresde, 1908

Kirchner, Scène de rue à Berlin 1913


Emil nolde 1867 1956
Emil Nolde l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»(1867-1956)

Influencé par le belge James Ensor et par Vincent Van Gogh, Nolde est fortement attiré par le primitivisme noir et le mythe du sauvage. Bien qu’il se joint au groupe plus tard, et le quitte en 1911, son inspiration de caractère psychologique et instinctive, fait de lui le peintre expressionniste par excellence.


Vers 1909, et après une grave maladie, l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»Nolde commence à peindre des tableaux de thèmes religieux dans lesquels il exprime son inspiration mystique, comme dans cette Cène peinte en 1909.


Der blaue reiter 1911 13 munich
Der l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»BlaueReiter, 1911-13, Munich

Kandinsky, Der BlaueReiter, Le cavalier bleu, 1903


Le groupe der blaue reiter 1911 13 munich
Le groupe l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»Der BlaueReiter, 1911-13, Munich

  • Le groupe « Der BlaueReiter », « Le Cavalier bleu », à Munich, pousse plus loin les recherches. Le nom du groupe reprend le titre d'un tableau de Wassili Kandinsky,dont la personnalité domine le groupe. Au sein du groupe, Kandinsky expérimente avec l‘art non objectif. Pour les artistes plus jeunes, Marc, Macke, Paul Klee et autres, leur participation au groupe leur fait prendre conscience de leurs moyens:désormais leur art est ouvert à toutes les tentatives.


Wassily kandinsky 1866 1944 art non objectif
Wassily l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.» Kandinsky (1866-1944): art non-objectif

  • A partir de 1910, utilisant les couleurs et la ligne dynamique des fauves parisiens, Kandinsky crée un style entièrement non-objectif, éliminant toute recherche de ressemblance, de représentation du monde réel, où les traces du figuratif, reconnaissable ne sont que fortuites.

  • Les titres de ses œuvres sont aussi abstraits que ses formes, et proviennent du langage de la musique, tels que « Composition » « Fugue », « Improvisation » etc…

1913, Bordure blanche (Saint Georges terrassant le dragon)

Esquisse pour la Composition VII, 1913


Kandinsky et la peinture non objective
Kandinsky et la peinture non-objective l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

  • Nous avons vu depuis Delacroix les peintres parler de la force expressive de la couleur, par laquelle passe l’émotion…

  • Van Gogh exprime « les terribles passions de l’homme » par ses contrastes du vert et du rouge son extase devant le ciel étoilé par le jaune et le violet… Kirchner son malaise au milieu d’une foule urbaine, avec ses couleurs acidulées…

  • Matisse explique que « l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

  • C’est Kandinsky qui va franchir le pas suivant, libérant du contenu « littéraire » le sujet de la représentation…


Abstrait vs non figuratif non objectif
Abstrait vs. Non-figuratif (non-objectif) l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

  • Art abstrait signifie que l’artiste a analysé et simplifié les formes de la réalité visible (comme le procédé de Cézanne, déclarant que toutes les formes naturelles sont basées sur le cône, la sphère et le cylindre). Nous parlons d’abstraction dans le procédé de Cézanne, et nous allons surtout en parler avec le cubisme et les courants qui le suivent (et qui gardent une référence à la réalité).

  • Art non-figuratif ou non-objectif charge la forme et la couleur d’une signification autonome, sans référence au monde réel (sans référence à un objet).


Exprimer sa l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»nécessité intérieure définie comme « vibrations fines de l’âme »… Nécessité car n’est pas réponse aux incitations extérieures fortuites telles un paysage, un corps, mais répondant à un appel spontané et irrésistible de l’âme… Kandinsky rejoint le vocabulaire romantique…

Kandinsky, Improvisation, 1914

Kandinsky, Fugue 1914


La l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»rencontre avec les constructivistesrusses et leurformesgéometriquesarrêteKandinslysur le cheminversl’expressionnismeabstraitdont nous allonsparler avec l’art de la secondemoitié du XXème siècle, et les ÉtatsUnis:

Arc et point, 1923

Vers le haut, 1929


Kandinsky, l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»vers la fin de sa vie s’acheminevers la synthèsede son propre langage pictural: formes biomorphes non-objectives…

Kandinsky, Ciel bleu, 1940

Kandinsky, Succession, 1935


Rubens henri iv re oit le portrait de la reine 1622

Rappelons nous de la notion de la composition en arts plastiques. La disposition des éléments visuels: lignes, masses, formes, couleurs, contrastes organisent l’espace pictural.

Rubens, Henri IV reçoit le portrait de la reine, 1622

On peut ne pas être conscient de cette préoccupation dans une toile figurative…


Wassily kandinsky esquisse pour la composition vii 1913

Alors que dans une toile non-objective, comme dans cette toile de Kandinkly, intitulé Composition VII, la composition peut devenir thème... Cela peut sembler complexe…

Wassily Kandinsky, Esquisse pour la Composition VII, 1913


Mondrian 1921 composition en rouge jaune et bleu

Ou bien élémentaire, comme dans cette toile de Mondrian, revendiquant ses éléments de base…

Mondrian, 1921, Composition en rouge, jaune et bleu


R sumons

R revendiquant ses éléments de base…ésumons...


Les ismes de l art du xx me si cle1
Les - revendiquant ses éléments de base…ismes de l’art du XXème siècle

  • En parlant de nombreux –ismes de l’art de la première moitié du XXème siècle, tous tenant leur source dans le post-impressionnisme, nous avons parlé du premier des trois grands courants, auxquels tous ces -ismes peuvent se rattacher:

  • Il s’agit d’expressionnisme, mettant l’accent sur l’attitude émotionnelle de l’artiste (envers lui-même et le monde extérieur): nous en avons parlé au cours derniers, avec le fauvisme (Henri Matisse) en France, émancipant la couleur du rendu réaliste, l’expressionnisme allemand avec les groupesDie Brücke (Kirchner) exprimant aussi leur malaise dans la société de leur époque et Der BlauReitter (Wassily Kandinsky) qui arrive à un art non-objectif, composant librement, sans référence à la réalité, les lignes et les couleurs;


Le fauvisme henri matisse
Le revendiquant ses éléments de base…fauvisme, Henri Matisse

  • Recherches chromatiques, ces peintres séparent la couleur de sa référence à l'objet afin d'accentuer l'expression, et utilisent les couleurs pures et vivesen de larges aplats.

  • Lareprésentation toutefois, tout comme chez les impressionnistes, conserve sa référence à la réalité.

Derain, Bateaux dans le port de Colliure, 1905

Matisse, La desserte (Harmonie en rouge), 1908-1909: l’ornement et la couleur sont les éléments essentiels de la structure de ce tableau.


« Ce que je recherche avant tout, c’est l’expression, mais… l’expression n’est pas une passion reflétée sur le visage humain… Toute la composition de mon œuvre est expressive. La place des figures et des objets, les espaces vides autour d’eux, les proportions, tout joue un rôle.»

Matisse, La joie de vivre, 1905

Matisse, Danse, 1910

À la différence du fauvismefrançais, formel, l’expressionnismeallemendprend un engagement social et acquiertune dimension politique.


L’Expressionnisme allemand: mais… Die Brücke (Ernst Ludwig Kirchner, Emil Nolde…) Le groupe se préoccupe moins des aspects formels: pour ces Allemands, le contenu est plus important que la forme,ce qui sépare l’expressionnisme allemand du fauvisme de Matisse. Cette importance que les expressionnistes allemands attachent au contenu ajoute à leurs œuvres la charge de critique sociale.

Kirchner, Rue à Dresde, 1908

Kirchner, Scène de rue à Berlin 1913


Der mais… BlauReiter: Wassili Kandinsky (1866-1944) à partir de 1910, Kandinsky crée un style entièrement non-objectif, éliminant toute recherche de représentation du monde réel, où les traces du figuratif ne sont que fortuites. Les titres de ses œuvres sont aussi abstraits et proviennent du langage de la musique, tels que « Composition » « Fugue », « Improvisation » etc…

1913, Bordure blanche (Saint Georges terrassant le dragon)

Esquisse pour la Composition VII, 1913


Abstrait vs non figuratif non objectif1
Abstrait vs. Non-figuratif (non-objectif) mais…

  • Art abstrait signifie que l’artiste a analysé et simplifié les formes de la réalité visible (comme le procédé de Cézanne, déclarant que toutes les formes naturelles sont basées sur le cône, la sphère et le cylindre). Nous parlons d’abstraction dans le procédé de Cézanne, et nous allons surtout en parler avec le cubisme et les courants qui le suivent (et qui gardent une référence à la réalité).

  • Art non-figuratif ou non-objectif charge la forme et la couleur d’une signification autonome, sans référence au monde réel (sans référence à un objet).


ad