Construire la civilisation de l amour
Download
1 / 39

construire la « civilisation de l’amour » - PowerPoint PPT Presentation


  • 103 Views
  • Uploaded on

construire la « civilisation de l’amour ». introduction sur la doctrine fondamentale de la royauté sociale du Christ Avec l’aimable autorisation de: l’auteur Abbé Marc Antoine Fontelle et des éditions Téqui. LA ROYAUTÉ SOCIALE DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' construire la « civilisation de l’amour »' - ima


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Construire la civilisation de l amour

construire la « civilisation de l’amour »

introduction sur la doctrine fondamentale de la royauté sociale du Christ

Avec l’aimable autorisation de:

l’auteur Abbé Marc Antoine Fontelle et des éditions Téqui

www.doctrinesocialeeglise.org


La royaut sociale de notre seigneur j sus christ
LA ROYAUTÉ SOCIALE DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST

  • “Or, il Nous en souvient, Nous proclamions ouvertement deux choses :

  • l’une, que ce débordement de maux sur l’univers provenait de ce que la plupart des hommes avaient écarté Jésus-Christ et sa loi très sainte des habitudes de leur vie individuelle aussi bien que de leur vie familiale et de leur vie politique ;

  • l’autre, que jamais ne pourrait luire une ferme espérance de paix durable entre les peuples tant que les individus refuseraient de reconnaître et de proclamer la souveraineté de Notre Sauveur.”[1]

  • [1] Pie XI, Encyclique Quas primas, n°1.

www.doctrinesocialeeglise.org


La pierre angulaire de l’enseignement social de l’Église est la doctrine fondamentale de la royauté du Christ.[1][

  • Jésus-Christ n’est pas seulement venu enseigner la Loi Nouvelle et terminer sa vie terrestre par la Passion, mais aussi exercer un droit légitime sur ses créatures en tant que “Roi des rois et Seigneur des seigneurs” (Ap 19, 16) et en tant que Rédempteur du genre humain.

www.doctrinesocialeeglise.org


I qu est ce que la royaut
I. Qu’est-ce que la royauté ? l’Église

  • C’est dans le récit de la Passion du Christ que nous retrouvons la définition paradoxale d’un roi par la description de ses attributs. “L’ayant dévêtu, ils lui mirent une chlamyde écarlate, puis, ayant tressé une couronne avec des épines, ils la placèrent sur sa tête, avec un roseau dans la main droite” (Mt 27, 28).

www.doctrinesocialeeglise.org


Ce qu est la royaut
ce qu’est la royauté l’Église

  • Une Dignité, représentée par la Pourpre, manifestant que tout pouvoir vient de Dieu.

  • Le roi est, après le prêtre, le ministre de Dieu par excellence, par lequel les grâces divines sont transmises à tous ses sujets.

  • Les soldats romains accomplissent le premier devoir des sujets envers leur souverain qui est d’honorer leur roi : “Salut, roi des Juifs” (Mt 27, 29).

www.doctrinesocialeeglise.org


Ce qu est la royaut1
ce qu’est la royauté l’Église

  • Un Pouvoir souverain, représenté par la Couronne.

  • Cette souveraineté sur laquelle crachèrent les soldats romains (Mt 27, 29), doit être respectée par tous lessujets.

www.doctrinesocialeeglise.org


Ce qu est la royaut2
ce qu’est la royauté l’Église

  • Un Devoir, représenté par le Sceptre, qui est d’être au service de la justice.

  • Le signe du refus de cette justice a été accompli par les soldats en frappant le Christ avec le roseau (Mt 27, 29). Nous retrouvons ainsi dans le refus de la justice divine la source de nombreuses persécutions contre l’Église du Christ.

www.doctrinesocialeeglise.org


Ii le triple fondement de la royaut du christ
II. Le triple fondement de la royauté du Christ l’Église

  • Le Christ est Roi par sa nature divine

  • Le Christ est Roi par sa nature humaine

  • Le Christ est Roi par sa Passion

www.doctrinesocialeeglise.org


Le christ est roi par sa nature divine
Le Christ est Roi par sa nature divine l’Église

  • Saint Cyrille d’Alexandrie l’affirme : “Pour le dire en un mot, la souveraineté que Jésus possèdesur toutes les créatures, il ne l’a point ravie par la force, il ne l’a point reçue d’une main étrangère, mais c’est le privilège de son essence et de sa nature.”[1] En tant que Verbe de Dieu, Il possède tout en commun avec le Père et le Saint-Esprit, et par conséquent la souveraineté absolue sur toutes les créatures [1] In Lucam X, PG. LXXII 666.

www.doctrinesocialeeglise.org


Le christ est roi par sa nature humaine
Le Christ est Roi par sa nature humaine l’Église

  • Le nom de roi s’applique à la nature humaine[1] de Jésus. En tant qu’homme, Il a tout reçu du Père : “A lui fut conféré empire, honneur et royaume, et tous les peuples, nations et langues le servirent” (Dn 7, 14). Les passages de l’Ancien Testament affirmant la royauté du Messie sont très nombreux.

www.doctrinesocialeeglise.org


Passages de l ancien testament affirmant la royaut du messie
passages de l’Ancien Testament affirmant la royauté du Messie

  • Nous n’en citerons qu’un :

  • “Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, il a reçu le pouvoir sur ses épaules et on lui a donné ce nom : Conseiller-merveilleux, Dieu-fort, Père-éternel, Prince-de-paix, pour que s’étende le pouvoir dans une paix sans fin sur le trône de David et sur son royaume, pour l’établir et pour l’affermir dans le droit et la justice” (Is 9, 5-6).

www.doctrinesocialeeglise.org


Les textes du nouveau testament sont plus explicites puisqu ils nomment j sus christ
Les textes du Nouveau Testament sont plus explicites puisqu’ils nomment Jésus-Christ

  • L’Archange Gabriel l’annonçait ainsi à Marie :

  • “Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; il régnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n’aura pas de fin” (Lc 1, 32-33).

  • Jésus se déclare Lui-même roi :

  • “Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux juifs. Mais mon royaume n’est pas d’ici. Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis : je suis roi” (Jn 18, 36-37).

www.doctrinesocialeeglise.org


Le christ est roi par sa passion
Le Christ est Roi par sa Passion puisqu’ils nomment Jésus-Christ

  • Le Christ est roi par nature, mais aussi par droit de conquête.

  • Ce sera sur la Croix que le Christ manifestera aux yeux de l’univers entier l’essence même de cette royauté

www.doctrinesocialeeglise.org


Le christ est roi par sa passion1
Le Christ est Roi par sa Passion puisqu’ils nomment Jésus-Christ

  • En effet, par le mystère de la Rédemption, Il nous a rachetés de la mort éternelle au prix de son Sang. Saint Paul nous dit :

  • “Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même prenant la condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix ! Aussi Dieu l’a-t-il exalté et lui a-t-il donné le Nom qui est au-dessus de tout nom, pour que tout, au nom de Jésus, s’agenouille, au plus haut des cieux, sur la terre et dans les enfers, et que toute langue proclame de Jésus-Christ, qu’il est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père” (Ph 2, 6-11).

www.doctrinesocialeeglise.org


La grandeur de la royaut de j sus christ
La grandeur de la royauté de Jésus-Christ puisqu’ils nomment Jésus-Christ

  • La grandeur de la royauté de Jésus-Christ s’épanouit dans l’exercice de son autorité : “C’est ainsi que le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude” (Mt 20, 28).

  • Pour servir, pour faire le geste de l’esclave (cf. le lavement des pieds avant la Cène, Jn 13, 1-15), il faut l’humilité conjuguée avec la charité. Cet exemple est à reproduire dans notre vie personnelle et sociale.

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Le Christ a accompli tous puisqu’ils nomment Jésus-Christles signes messianiques qui sont la restauration de l’ordre originel détruit par le péché de nos premiers parents.

  • Par ses miracles et nombreuses guérisons, il a montré qu’il était venu pour restaurer l’harmonie originelle, et élever la dignité de la personne humaine à un état sans précédent par la vie de la grâce.

  • Cette restauration se manifeste aussi par l’expulsion des démons et la victoire de la Croix sur le royaume des ténèbres.

www.doctrinesocialeeglise.org


Iii domaine de la royaut du christ
III. Domaine de la royauté du Christ puisqu’ils nomment Jésus-Christ

  • La royauté du Christ s’étend sur toutes les créatures célestes et terrestres :

  • “Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les païens le serviront” (Ps 71, 11).

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Le magistère affirme puisqu’ils nomment Jésus-Christ :

  • “Son empire ne s’étend pas exclusivement aux nations catholiques ni seulement aux chrétiens baptisés, qui appartiennent juridiquement à l’Église même s’ils sont égarés loin d’elle par des opinions erronées ou séparées de sa communion par le schisme ; il embrasse également et sans exception tous les hommes, même étrangers à la foi chrétienne, de sorte que l’empire du Christ Jésus, c’est, en stricte vérité, l’universalité du genre humain.”[1]

  • Personne n’est exclu du salut. Le Christ est venu opérer la Rédemption pour tout le monde passé, présent et à venir.[2]

  • Cependant, pour accepter la miséricorde de Dieu et avoir part au Royaume des cieux, il faut se reconnaître ‘pauvre et petit’ ainsi que pécheur devant Dieu.

www.doctrinesocialeeglise.org


www.doctrinesocialeeglise.org


  • Ce qui revient à dire que le Christ n’est pas seulement le Roi des consciences et des volontés, mais aussi de toute l’activité humaine au sein la société.

  • Il doit régner dans les consciences, c’est-à-dire que celles-ci doivent être soumises à sa Volonté ; une conscience soumise à la Volonté du Christ ne peut que désirer transformer la société de telle sorte que cette dernière corresponde aux exigences morales et spirituelles de notre Seigneur.

  • En d’autres termes, une âme aimant véritablement notre Seigneur, s’efforcera toujours de vivre des trois vertus théologales de foi, d’espérance et de charité, c’est-à-dire qu’elle organisera sa vie personnelle et sociale suivant les préceptes du Décalogue et de la loi évangélique du Sermon sur la Montagne.

www.doctrinesocialeeglise.org


Iv le christ poss de le triple pouvoir de toute royaut
IV. Le Christ possède le triple pouvoir de toute royauté le Roi des consciences et des volontés, mais aussi de toute l’activité humaine au sein la société.

  • Comme pour toute royauté, le Christ possède en plénitude les trois pouvoirs législatif, judiciaire et exécutif, qui lui sont rattachés.

www.doctrinesocialeeglise.org


Le pouvoir l gislatif
Le pouvoir législatif le Roi des consciences et des volontés, mais aussi de toute l’activité humaine au sein la société.

  • Jésus-Christ est Législateur dans l’ordre surnaturel par le Décalogueainsi que par la Loi Nouvelle, et dans l’ordre temporel par la loi naturelle, c’est-à-dire par les lois de la création (lois physiques, lois morales naturelles, lois de vie sociale, etc.). “Insinuée dans l’Ancien Testament, révélée dans la Nouvelle Alliance, l’action créatrice du Fils et de l’Esprit, inséparablement une avec celle du Père, est clairement affirmée par la règle de foi de l’Église : ‘Il n’existe qu’un seul Dieu (...) : Il est le Père, Il est Dieu, Il est le Créateur, Il est l’Auteur, Il est l’Ordonnateur. Il a fait toutes choses par lui-même, c’est-à-dire par son Verbe et par sa sagesse’ (S. Irénée, Haer. 2, 30, 9), ‘par le Fils et l’Esprit’ qui sont comme ‘ses mains’ (S. Irénée Haer. 4, 20, 1).

  • La création est l’œuvre commune de la Sainte Trinité.”[1]

www.doctrinesocialeeglise.org


Le pouvoir judiciaire
Le pouvoir judiciaire le Roi des consciences et des volontés, mais aussi de toute l’activité humaine au sein la société.

  • Jésus-Christ,[1] en tant que Sagesse éternelle du Père, est juge de par sa nature[2] :

  • “Le Père ne juge personne, mais Il a donné au Fils le jugement tout entier. ... et Il Lui a donné pouvoir d’exercer le jugement parce qu’Il est Fils d’homme” (Jn 5, 22 et 27).

www.doctrinesocialeeglise.org


  • La parabole du jugement dernier le Roi des consciences et des volontés, mais aussi de toute l’activité humaine au sein la société. (Mt 25, 31-46) le présente comme le Roi qui vient juger les nations en vue de leur donner une récompense ou un châtiment éternel. “Le Christ est Seigneur de la vie éternelle.

  • Le plein droit de juger définitivement les œuvres et les cœurs appartient à Lui en tant que Rédempteur du monde.

  • Il a ‘acquis’ ce droit par sa croix.

  • *Aussi le Père a-t-il remis ‘le jugement tout entier au Fils’ (Jn 5, 22 : cf. Jn 5, 27 ; Mt 25, 31 ; Ac 10, 42 ; 17, 31).

  • Or le Fils n’est pas venu pour juger mais pour sauver (cf. Jn 3, 17) et pour donner la vie qui est en Lui (cf. Jn 5, 26).

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Ce pouvoir est: le Roi des consciences et des volontés, mais aussi de toute l’activité humaine au sein la société.

  • d’ordre surnaturel d’une part, le jugement des âmes ;

  • d’ordre temporel d’autre part, en raison la loi de ‘cause à effet’ qui veut qu’il y a un jugement de circonstance : ce qui est bien est couronné ; ce qui est mal est voué à l’échec et est puni de manière temporelle.

  • Le pouvoir judiciaire s’exerce aussi, dès ici-bas, avec le droit de châtier ou de récompenser les hommes durant leur vie terrestre.

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Il a confié à l’Église une partie de ce pouvoir judiciaire. Elle peut ainsi remettre les péchés ou imposer une sanction, actes qui ne seront pas sans effets au ciel :

  • “En vérité je vous le dis : tout ce que vous lierez sur la terre sera tenu au ciel pour lié, et tout ce que vous délierez sur la terre sera tenu au ciel pour délié” (Mt 18, 18).

  • Nous lisons dans saint Jean : “Recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus” (Jn 20, 23)

www.doctrinesocialeeglise.org


Le pouvoir ex cutif
Le pouvoir exécutif judiciaire. Elle peut ainsi remettre les péchés ou imposer une sanction, actes qui ne seront pas sans effets au ciel :

  • Le pouvoir exécutif du Christ s’exerce aussi bien dans l’ordre surnaturel que dans l’ordre naturel.

www.doctrinesocialeeglise.org


Dans l ordre surnaturel
Dans l’ordre surnaturel judiciaire. Elle peut ainsi remettre les péchés ou imposer une sanction, actes qui ne seront pas sans effets au ciel :

  • Dans l’ordre surnaturel, ce pouvoir s’exerce par l’intervention de la grâce, les sacrements, exécution des sentences judiciaires, etc.

  • “Comme Seigneur, le Christ est aussi la Tête de l’Église qui est son corps. Élevé au ciel et glorifié, ayant ainsi accompli pleinement sa mission, Il demeure sur la terre dans son Église.

  • La Rédemption est la source de l’autorité que le Christ, en vertu de l’Esprit Saint, exerce sur l’Église (cf. Ep 1, 22).

  • ‘Le règne du Christ est déjà mystérieusement présent dans l’Église’, ‘germe et commencement de ce royaume sur la terre’ (cf. Lumen gentium, n°3 et 5).”[1]

www.doctrinesocialeeglise.org


Dans l ordre temporel ce pouvoir s exerce par
Dans l’ordre temporel ce pouvoir s’exerce par : judiciaire. Elle peut ainsi remettre les péchés ou imposer une sanction, actes qui ne seront pas sans effets au ciel :

  • La divine Providence intervenant dans l’histoire

  • Le maintien et le gouvernement de la création 

  • L’exécution du pouvoir judiciaire 

www.doctrinesocialeeglise.org


  • La divine Providence intervenant dans l’histoire judiciaire. Elle peut ainsi remettre les péchés ou imposer une sanction, actes qui ne seront pas sans effets au ciel : [1] :

  • “La création a sa bonté et sa perfection propres, mais n’est pas sortie tout achevée des mains du Créateur.

  • Elle est créée dans un état de cheminement (‘in statu viae’) vers une perfection ultime encore à atteindre, à laquelle Dieu l’a destinée.

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Nous appelons divine providence les dispositions par lesquelles Dieu conduit sa création vers cette perfection : ‘Dieu garde et gouverne par sa providence tout ce qu’Il a créé, ‘atteignant avec force d’une extrémité à l’autre et disposant tout avec douceur’ (Sg 8, 1).

  • Car ‘toutes choses sont à nu et à découvert devant ses yeux’ (He 4, 13), même celles que l’action libre des créatures produira’ (Cc. Vatican I : DS 3003).

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Le témoignage de l’Écriture est unanime : la sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.

  • Avec force, les livres saints affirment la souveraineté absolue de Dieu dans le cours des événements : ‘Notre Dieu, au ciel et sur la terre, tout ce qui lui plaît, Il le fait’ (Ps 115, 3) ; et du Christ il est dit : ‘S’Il ouvre, nul ne fermera, et s’Il ferme, nul n’ouvrira’ (Ap 3, 7) ; ‘Il y a beaucoup de pensées dans le cœur de l’homme, seul le dessein de Dieu se réalisera’ (Pr 19, 21).”[2]

www.doctrinesocialeeglise.org


  • Le maintien et le gouvernement de la création  sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire. : “Avec la création, Dieu n’abandonne pas seulement sa créature à elle-même. Il ne lui donne pas seulement d’être et d’exister, Il la maintient à chaque instant dans l’être, lui donne d’agir et la porte à son terme (cf. Sg 11, 24-26).”[1]

www.doctrinesocialeeglise.org


  • L’exécution du pouvoir judiciaire sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.  : Le Christ détient aussi ce pouvoir afin de faire respecter ses lois et de mettre en application ses jugements. Dans la parabole des talents et du jugement dernier (Mt 25, 14-46), le roi fait exécuter ses sentences et ses serviteurs lui obéissent.

www.doctrinesocialeeglise.org


L intervention des causes secondes
L’intervention des causes secondes sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.

  • L’exercice du pouvoir exécutif se fait toujours par des intermédiaires aussi bien dans l’ordre surnaturel que temporel. “Dieu est le Maître souverain de son dessein.

  • Mais pour la réalisation, Il se sert aussi du concours des créatures.

  • Ce n’est pas là un signe de faiblesse, mais de la grandeur et de la bonté du Dieu Tout-Puissant.

  • Car Dieu ne donne pas seulement à ses créatures d’exister, mais aussi la dignité d’agir elles-mêmes, d’être causes et principes les unes des autres et de coopérer ainsi à l’accomplissement de son dessein.”

www.doctrinesocialeeglise.org


V nature de cette royaut
V. Nature de cette royauté sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.

  • Le royaume est avant tout d’ordre spirituel

  • Le royaume est aussi d’ordre temporel

www.doctrinesocialeeglise.org


Le royaume est avant tout d ordre spirituel
Le royaume est avant tout d’ordre spirituel sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.

  • “Mon royaume n’est pas de ce monde”(Jn 18, 36).[1] L’erreur des Apôtres et des juifs, au temps du Christ, était d’attendre la restauration d’un messianisme politique.

  • Cette croyance sera la cause d’une incompréhension suivie d’un rejet de la messianité de Jésus. Pour entrer dans ce royaume, il faut renaître par le Baptême : “En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître d’eau et d’esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu” (Jn 3, 5), puis se convertir et avoir la foi : “Le temps est accompli et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à l’Évangile” (Mc 1, 15).

  • Mais cela ne peut se faire que par le mystère de la Croix : “Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix chaque jour et qu’il me suive” (Lc 9, 23).

www.doctrinesocialeeglise.org


Le royaume est aussi d ordre temporel
Le royaume est aussi d’ordre temporel sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.

  • Être d’ordre spirituel, ne signifie aucunement qu’il n’est pas non plus d’ordre temporel. Le Christ a aussi l’entière souveraineté sur les choses temporelles, et ainsi peut disposer et gouverner les créatures comme bon Lui semble. Néanmoins, pendant sa vie terrestre, notre Seigneur s’est abstenu du gouvernement des affaires temporelles : “Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu” (Lc 20, 25).

  • Ainsi, Il renvoya le gouvernement des biens terrestres aux hommes.

www.doctrinesocialeeglise.org


Conclusion
Conclusion sollicitude de la divine providence est concrète et immédiate, elle prend soin de tout, des moindres petites choses jusqu’aux grands événements du monde et de l’histoire.

  • Nous pouvons conclure en citant Pie XI :

  • “Il faut donc qu’il règne sur nos intelligences : nous devons croire, avec une complète soumission, d’une adhésion ferme et constante les vérités, révélées et les enseignements du Christ.

  • Il faut qu’il règne sur nos volontés : nous devons observer les lois et les commandements de Dieu.

  • Il faut qu’il règne sur nos cœurs : nous devons sacrifier nos affections naturelles et aimer Dieu par-dessus toutes choses et nous attacher à Lui seul.

  • Il faut qu’il règne sur nos corps et sur nos membres : nous devons les faire servir d’instruments ou, pour emprunter le langage de l’Apôtre saint Paul, d’armes de justice offertes à Dieu pour entretenir la sainteté intérieure de nos âmes.”[1]

  • De cette doctrine de la royauté sociale de Jésus-Christ, découle tout notre comportement social.

  • Son règne ne se limite pas seulement à notre âme, il inspire l’ensemble de notre vie.

www.doctrinesocialeeglise.org


ad