Introduction a l algorithme
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 39

Introduction a L’algorithme PowerPoint PPT Presentation


  • 134 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Introduction a L’algorithme. Un Algorithme consiste retranscrire un processus logique à l’aide d’un langage naturel. Un Algorithme est la description d’un traitement qui consiste à transformer des données, appelées « entrées » , afin de produire d’autres données appelées « sorties ».

Download Presentation

Introduction a L’algorithme

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Introduction a l algorithme

Introduction a L’algorithme

Un Algorithme consiste retranscrire un processus logique à l’aide d’un langage naturel.

Un Algorithme est la description d’un traitement qui consiste à transformer des données, appelées « entrées » , afin de produire d’autres données appelées « sorties ».

Les entrées et les sorties représentent les variables manipulées par l’algorithme.

Processus de Principe : Entrées -> Traitement -> Sorties

.


Introduction a l algorithme

  • « écrire un algorithme », c’est :

    • Analyser et comprendre le problème : étudier les données fournies et les résultats attendus

    • Résoudre le problème, c’est trouver les structures de données adaptées ainsi que l’enchaînement des actions à réaliser pour passer des données aux résultats

  • Comment exécuter un algorithme sur un ordinateur ?

    • Il faut traduire cet algorithme à l’aide d’un langage de programmation connu par l’ordinateur.


D claration d une variable

Déclaration d’une variable

  • Une variable correspond a un type de variable. Les principaux types sont :

  • Chaîne de caractères

  • Entier

  • Décimal

  • Date

  • Booléen (valeur vraie ou fausse 0 ou 1)

  • Etc…


Les affectations

Les affectations

  • Affecter une variable consiste a lui donner une valeur. Cette valeur peut être soit une constante, soit une valeur d’une autre variable, soit le résultat d’un calcul.

  • Exemple : Si A est une variable de type Byte (valeur comprise entre 0 et 255), on peut écrire :

  • A  3, A  3 + 4, A  2B, A  (B*B)/C

  • Le symbole  est le symbole d’affectation (il peut être remplace par =)

  • Si une variable est numérique A  0

  • Si une variable est chaîne de caractères A "0", ou A " Lettres "


L entr e d information

L’entrée d’information

  • La primitive d’entrée ou saisir (entrée clavier) et lire (lecture en provenant du disque dur).

    Le but de ces primitives est de permettre a l’ordinateur d’affecter une variable extérieure a une autre variable. Le nom de cette variable symbolise une adresse en mémoire centrale. A cette adresse se trouve la valeur, a un moment donne de la variable.

  • La primitive de sortie : écrire, afficher, imprimer. Le but est de permettre a l’ordinateur de sortir la valeur d’une variable vers les périphériques extérieurs (écran, imprimante, etc…)


Les outils

Les outils

Les structures alternatives

  • Elles permettent de vérifier la valeur logique d’une expression. L’objectif sera de réaliser certaines actions en fonction de cette valeur.

    La structure de base est la suivante :

    Si (condition est vraie)

    Alors

    Action 1

    Sinon

    Action 2

    Fin Si

  • Une action peut être un calcul, une affectation ou une autre condition.


Exemple

Exemple

Si code_sexe = 1

Alors

Genre "masculin"

Sinon

Genre "féminin"

Fins si

  • La vérification de la valeur booléenne de l’expression se fera en utilisant des opérateurs relationnels et logiques tels que :

    > ; < ; >= ; <> ; <= sont des opérateurs relationnels = comparaison

    Et, ou sont des opérateurs Logiques


Structure imbriqu e

Structure Imbriquée

  • Une structure alternative peut être de nature imbriquée.

  • Si (condition est vraie)

  • Alors

  • Action 1

  • Si (condition est vraie)

  • Alors

  • Action 1.1

  • Sinon

  • Action 1.2

  • Fin si

  • Sinon

  • Action 2

  • Fin si


Exemple1

Exemple :

  • Si code_sexe = 1

  • Alors

  • Si âge >= 18

  • Alors

  • Personnes = « majeur »

  • Genre = « masculin »

  • Sinon

  • Personnes = « mineur »

  • Genre = « masculin »

  • Fin Si

  • Sinon

  • Si âge >= 18

  • Alors

  • Personnes = « majeur »

  • Genre = « féminin »

  • Sinon

  • Personnes = « mineur »

  • Genre = «  féminin »

  • Fin si

  • Fin Si


Optimisation

Optimisation :

  • Si code_sexe = 1 et âge >= 18

  • Alors

  • Personnes = « majeur »

  • Genre = « masculin »

  • Sinon

  • Personnes = « mineur »

  • Genre = « masculin »

  • Si code_sexe = 2 et age >= 18

  • Alors

  • Personnes = « majeur »

  • Genre = « féminin »

  • Sinon

  • Personnes = « mineur »

  • Genre = « féminin»

  • Fin si

  • Fin si


Exercice excel

Exercice Excel


Les structures it ratives

Les structures itératives

  • Une structure itérative permet de répéter une suite d’instruction autant de fois que l’on veut ou lorsqu’une condition devient fausse (notion de boucle).

    Différentes structures permettent de réaliser cette forme de traitement :

  • Pour

  • Tant que

  • Répéter, jusqu'à ce que


Structure it rative pour

Structure itérative Pour

On sait a l’avance combien de fois on veut itérer.

  • Pour I de 1 a 10.

  • Faire

    Actions

  • Fin Pour (ii+1)

  • Il faut donc connaître la valeur de début de I ainsi que sa valeur d’arrivée. A chaque tour de boucle, la variable I sera incrémentée (augmentée) de 1.


Structure it rative tant que

Structure itérative Tant que

Tant que la Condition vraie alors action

EX:

réponse : chaîne de caractère.

Réponse  «oui » ou saisir réponse ( Initialisation)

  • Tant que reponse « oui »

  • Faire

  • Actions

  • Saisir Réponse

  • Fin Tant que


Structure it rative r p ter jusqu ce que

Structure itérative Répéter jusqu'à ce que

Répéter l’action jusqu’à ce que condition devient fausse

réponse = chaîne

Répéter

Action

Saisir réponse

Jusqu'à ce que réponse soit vraie


Vecteurs et tableaux

Vecteurs et tableaux


La notion de variables tableaux

La notion de variables tableaux

Dans un algo, il est possible qu’une variable puisse contenir à un moment donné, non pas une valeur, mais plusieurs valeurs à la fois.

  • Il s’agit dans ce cas d’une variable TABLEAU

  • Un tableau est une variable qui permet de stocker des valeurs de même type.

  • Chaque valeur est repérée par un indice indiquant sa position dans le tableau


  • La d claration de variables tableaux

    La déclaration de variables tableaux

    Un tableau doit avoir :

    • un nom déclaré comme un type particulier de données

    • Une dimension connue à l’avance :

      • La dimension correspond au nombre maximum de cases composant le tableau

      • Un indice doit être déclaré pour permettre d’adresser les différentes cases du tableau. L’indice est obligatoirement du type entier

        NOMTABLEAU [nbvaleurmax] : type (préciser aussi le rôle de la variable tableau)

        i : entier (indice)


    L utilisation de variables tableaux

    L’utilisation de variables tableaux

    • Un tableau peut être à 1 ou 2dimensions.

    • L’accès à l’élément d’un tableau s’effectue :

      • En précisant la position relative de l’élément par rapport au début du tableau.

      • En utilisant le ou les indices

    • Exemple detableau à 1 dimension : Pour calculer les frais réels, nous pouvons utiliser un tableau (voir version 2) contenant toutes les valeurs correspondantes à la puissance fiscale du véhicule, au lieu d’utiliser la structure SELON CAS (version 1) …


    Introduction a l algorithme

    Algo fonctionversion 2 du calcul des frais réels

    *déclaration du tableau Tarif

    tarif [13] : tableau de 13 réels

    i : entier

    * Initialisation des valeurs du tableau

    Tarif[1] = 0.1

    Tarif[2] = 0.1

    Tarif[3] = 0.1

    Tarif[4] = 0.15

    Tarif[5] = 0.15

    Tarif[6] = 0.15

    ‘calcul de la déduction au frais réels

    SI NBKM <= 100

    ALORS déduction1 = 0

    SINON SI puissanceF > 13

    ALORS i = 13

    SINON i = puissanceF

    FIN SI

    Déduction1 = Tarif(i) * NBKM

    FIN SI

    Tarif[7] = 0.25

    Tarif[8] = 0.25

    Tarif[9] = 0.3

    Tarif[10] = 0.3

    Tarif[11] = 0.3

    Tarif[12] = 0.3

    Tarif[13] = 0.5

    Algo Fonction version 1 du calcul des frais réels

    SI NBKM <= 100

    ALORS déduction1 = 0

    SINON

    Selon Cas puissanceF

    Cas 1 à 3

    tarif = 0,1

    Cas 4 à 6

    tarif = 0,15

    Cas 7 à 8

    tarif = 0,25

    Cas 9 à 12

    tarif = 0,4

    Cas Est > 12

    tarif = 0.5

    Cas SINON

    tarif = 0

    Fin Selon

    Déduction1 = tarif * NBKM

    FIN SI


    L utilisation de variables tableaux1

    L’utilisation de variables tableaux

    Exemple detableau à 2 dimensions :

    Pour déterminer le forfait de location applicable selon la catégorie du véhicule loué ET la période de location choisie, nous pouvons utiliser un tableau à 2 dimensions


    Introduction a l algorithme

    Algo fonctionversion 2

    Fonction forfait(categ, typeloc)

    *déclaration du tableau à 2 dimensions

    TABFORLOC [4,4] : tableau de 16 réels

    categ : entier (indice de colonne)

    typeloc : entier (indice de ligne)

    * Initialisation des valeurs du tableau

    TABFORLOC[1,1] = 75

    TABFORLOC[1,2] = 126

    TABFORLOC[1,3] = 291

    TABFORLOC[1,4] = 650

    TABFORLOC[2,1] = 82

    TABFORLOC[2,2] = 155

    TABFORLOC[2,3] = 338

    TABFORLOC[2,4] = 700

    Forfait = TABFORLOC[categ,typeloc]

    FIN Fonction

    • Algo Fonction version 1

    • Fonction forfait(categ, typeloc)

    • SI categ = 1

    • ALORS Selon Cas typeloc

      • Cas 1

      • forfait = 75

      • Cas 2

      • forfait = 126

      • Cas 3

      • forfait = 291

      • Cas 4

      • forfait = 650

    • Fin Selon

    • SINON SI categ = 2

    • ALORS Selon Cas typeloc

    • Fin Selon

    • SINON SI categ = 3

    • ALORS Selon Cas typeloc

  • Fin Selon

  • SINON SI categ = 4

  • ALORS Selon Cas typeloc

  • Fin Selon

  • SINON forfait = 0

  • FIN SI

  • FIN FONCTION

  • TABFORLOC[3,1] = 129

    TABFORLOC[3,2] = 219

    TABFORLOC[3,3] = 519

    TABFORLOC[3,4] = 1000

    TABFORLOC[4,1] = 105

    TABFORLOC[4,2] = 180

    TABFORLOC[4,3] = 411

    TABFORLOC[4,4] =880


    Les types et structures

    Les types et structures

    • Les types spécifiques sont principalement utilises pour la déclaration des enregistrements d’un fichier ou d’un tableau en mémoire.

    • L’exemple suivant défini un type de données appellé Client formé d’un nom d’un numéro et d’un montant.


    Introduction a l algorithme

    • L’exemple suivant défini un type de données appelle Client formé d’un nom d’un numéro et d’un montant.

      STRUCTURE : Client

      Code_Cli: Entier

      Nom_Cli: Chaine*20

      Montant: Reel

      Fin STRUCTURE


    Introduction a l algorithme

    • En VB la definition d’une structure se fait toujours dans un module.

    • Type Client

      Code_Cli As Integer

      Nom_Cli As String

      Montant As Currency

    • End Type


    Utilisation d une structure dans un vecteur

    Utilisation d’une structure dans un vecteur

    • Une fois que la structure est déclarée celle-ci permettra de définir une vecteur ayant un type du type de la structure déclarée.

    • Tableau_Client (1 à 10) : client

      Les affectations suivantes pourront etre éventuellement obtenues

    • Resultat =tableau(i).Nom_cli

    • Resultat = tableau(7).nom_cli


    Avantage du proc d

    Avantage du procédé

    • Ce système évite donc de créer 3 tableaux distincts

      Dim Nom (10) as string,

      Dim Code (10) as integer,

      Dim Montant (10) as currency

      ou

      de définir un tableau (10,3)


    Exercice ravanob r aliser

    Exercice Ravanob à réaliser


    Proc dures et fonctions

    procédures et fonctions

    Dans le principe, un bon algorithme ne devrait pas dépasser une page !

    Pour respecter ce principe, il convient de NOMMER certaines séquences d’actions qui correspondront à des procédures ou à des fonctions

    Ainsi, ces actions nommées seront décrites dans des algorithmes auxiliaires et seront utilisées dans un algorithme principal.


    Les proc dures

    Les procédures

    Une procédure est un algo auxiliaire qui contient une séquence d’actions :

    • La procédure est désignée par un nom

    • La procédure est appelée, une ou plusieurs fois, dans un ou plusieurs algos principaux.

    • La procédure a besoin de variables élémentaires déclarées dans l’algo principal

    • La procédure renvoie, dans l’algorithme principal, un ou plusieurs résultats contenus dans des variables déclarées dans l’algo principal


    Introduction a l algorithme

    L’intérêt d’utiliser des procédures est de permettre une plus grande lisibilité de l’algo principal (appelant) :

    • Gain de tempscar cela évite d’écrire plusieurs fois la même chose. l’algo auxiliaire peut être appelé dans plusieurs algos principaux :

    • Mise à jour plus aisée de l’algo principal : Réduction du risque d’erreur car seul l’algo appelant est modifié


    Exemple vb

    Exemple vb

    Option Explicit

    Dim f As Single

    Private Sub Cmd_calc_Fahr_Click()

    Procedure_Faren_Cel

    MsgBox "La temperature est de " & f & "degres F."

    End Sub

    Private Sub Procedure_Faren_Cel()

    f = (Txt_valeur * 9 / 5) + 32

    End Sub


    Proc dure et passage de param tre

    Procédure et passage de paramètre

    Option Explicit

    Dim celsius As Single

    Private Sub cmd_test_Click()

    Proc_calc_fahr (Txt_valeur)

    MsgBox "La temperature est de " & celsius & "degres C."

    End Sub

    Private Sub Proc_calc_fahr(degre As Single)

    celsius = (degre - 32) * 5 / 9

    End Sub


    Les fonctions

    Les fonctions

    Une fonction est une procédure particulière qui ne renvoie, dans l’algorithme principal, qu’un et un seul résultat.

    La fonction est appelée dans l’algorithme principal, directement dans une instruction :

    • en général, elle apparaît dans la partie droite d’une affectation

      Lors de son appel, la fonction est évaluée à partir d’arguments qui lui sont fournis

    • le résultat vient se substituer au nom de la fonction dans l’expression appelante


    Les fonctions1

    Les fonctions

    Toute utilisation de la fonction nécessite donc deux spécifications :

    • Un nom

    • Un ou plusieurs paramètres

      Exemple :

      déduction1 ---- fraisforfait (somme)


    Les fonctions2

    Les fonctions

    Il existe deux catégories de fonctions :

    • Les fonctions standards : fonctions de base offertes par le langage utilisé

    • Les fonctions utilisateurs :

      l’utilisateur devra développer ses propres fonctions à partir du langage utilisé.

      En effet, elles doivent répondre à un besoin précis et elles ne seront pas disponibles dans la bibliothèque du langage de programmation utilisé…


    Fonction vb

    Fonction VB

    Appel de la Fonction

    Private Sub Cmd_calc_Fahr_Click()

    MsgBox "La Temperature est de " & fahr(Txt_cel) & " degres C."

    End Sub

    Function fahr(Cel As Integer) As Single

    fahr = (Cel * 9 / 5) + 32

    End Function


    Fin du cours d algo

    FIN du cours d’algo


  • Login