Les renouvellements urbains en europe quels d fis pour le logement social
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 23

Les « renouvellements urbains » en Europe quels défis pour le logement social ? PowerPoint PPT Presentation


  • 41 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les « renouvellements urbains » en Europe quels défis pour le logement social ?. C. Lelévrier, en collaboration avec C.Droste (Allemagne), H.Vestergaard (Danemark), F. Wassenberg (Pays-Bas). Plan . 1 Trois formes d’action publique 2 Les variations nationales 3 Les années 2000 ; un tournant ?

Download Presentation

Les « renouvellements urbains » en Europe quels défis pour le logement social ?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les renouvellements urbains en europe quels d fis pour le logement social

Les « renouvellements urbains » en Europe quels défis pour le logement social ?

C. Lelévrier, en collaboration avec C.Droste (Allemagne), H.Vestergaard (Danemark), F. Wassenberg (Pays-Bas)


Les renouvellements urbains en europe quels d fis pour le logement social

Plan

  • 1 Trois formes d’action publique

  • 2 Les variations nationales

  • 3 Les années 2000 ; un tournant ?

  • 4. Quels effets des renouvellements urbains?


Poids du parc social les cecodhas

Poids du parc social (LES, Cecodhas)


Ii trois formes de renouvellement urbain

II - Trois formes de renouvellement urbain

  • 1)Des opérations urbaines de réaménagement de centres-villes dégradés ou de zones désaffectées l’action publique aide à l’investissement privé

  • « Reconquête urbaine », valorisation

  • Lutte contre l’insalubrité

  • Nouvelles fonctionnalités

  • 2)Des politiques sociales urbaines territorialisées (globales, participatives, locales, logement social et habitat privé) :

  • Réponse au « problème public » de la concentration (effets de quartier)

  • Intégration (minorités ethniques)

  • mixité

  • 3)Des programmes nationaux de démolition ou de démolition/reconstruction/réhabilitation de grands ensembles

  • réduction du stock (réajustement à la vacance)

  • Mixité sociale, valorisation, réaménagement : diversification des statuts : + de privé, + d’individuel, +de propriétaires, petites unités résidentielles


3 les variations nationales

3.Les variations nationales


Allemagne

Un programme de « développement social » :

Soziale Stadt (ville sociale): 2000-2006 : 285 communes, 447 zones (Zielgebiete)

(depuis 1999), 1/3 de grands ensembles

« intégration et cohésion » : éducation, emploi, participation, espaces publics

Budget :1,7 milliard d’euros (1/3 Etat/1/3Länders/1/3 villes)

Deux programmes de «renouvellement urbain » :(démolitions/réaménagements)

2002-2009 : Stadtumbau Ost (régénération Est) : 342 communes, grands ensembles :

100 000 logements vacants, 50 % démolitions/50 % réhabilitations

Budget : 2,7 milliards d’euros

2004-2009 :StadtumbauWest (regénération Ouest) : 16 communes-pilotes, préfiguration d’un programme étendu à partir de 2010

Allemagne


Cottbus sachsendorf c droste

Cottbus-Sachsendorf (C.Droste)


Marzhan east berlin c droste

Marzhan -East Berlin- (C.Droste)


Lichtenberg c droste

Lichtenberg (C. Droste)


Erlangen c droste

Erlangen (C.Droste)


Danemark

Danemark

  • 2000 : un programme « d’amélioration des zones urbaines » (reconduction du premier programme de 1996)

  • 2004 : création d’un comité chargé de soutenir les expérimentations locales visant à mieux contrôler la composition sociale des « ghettos »

  • Cinq mesures : attributions sélectives, limitation de l’accès des pauvres, aide à la mobilité, accession, développement d’activités…

  • 2007-2010 : formalisation d’un programme « anti-ghettos » : peuplement des grands ensembles, écoles, services, emploi, mobilité

  • 2007-2012 : un programme de transformation urbaine des grands ensembles

  • Mixité, diversité, peuplement, mobilité


Fjordparken kolding h vestegaard

Fjordparken/Kolding (H.Vestegaard)


Fjordparken kolding h vestergaard

Fjordparken – Kolding (H. Vestergaard)


Munkebo kolding h vestergaard

Munkebo –Kolding (H. Vestergaard)


Munkebo kolding h vestergaard1

Munkebo – Kolding (H.Vestergaard)


Pays bas

Pays-Bas

  • 2005-2009 : politique des grandes villes,Grote Steden Beleid (en place depuis 1994, succédant au Développement social, première politique en 1989)

  • 30 villes, 56 quartiers, 500 000 logts, 4,4 milliards d’euros

  • Dont unfonds pour le renouvellement urbain(ISV) de 1,4 milliards d’euros

  • 2007 : nouveau ministère de « l’habitat, des quartiers et de l’intégration. »

  • Contrats de 10 ans pour 40 sites les plus sensibles « worst neighborhoods », (la moitié sélectionnés parmi les 56, la moitié de nouveaux quartiers)

  • 18 villes, 350 000 logements sociaux, 2,5 milliards d’euros

  • Mixité sociale et intégration : maintien des classes moyennes, diversité de l’habitat, mobilité, + mesures économiques et sociales. reconstruction


France

France

  • 2000 : Une loi « Solidarité et Renouvellement urbain » (20 % de logements sociaux) : équilibre territorial du logement social

  • 750 Zones Urbaines Sensibles

  • 2007-2014 :Des contrats Urbains de Cohésion sociale (éducation, emploi…)(premières initiatives en 1980)

  • 2003-2011 : Un programme de rénovation urbaine : 200 opérations environ, 250 000 démolitions/250 000 reconstructions/400 000 réhabilitations

  • Budget : 30 milliards dont 2,5 Etat,

  • Acteurs « nouveaux »: Foncière/ANRU


91 corbeil tarterets

91- Corbeil (Tarterets)


77 montereau surville

77-Montereau (Surville)


Montereau reconstructions

Montereau : reconstructions


3 les ann es 2000 un tournant

3. Les années 2000, un tournant ?

  • Formalisation et diffusion d’une sorte de modèle européen d’intervention (« recalibrage », mixité par la diversification et intégration, coordination et réseau) ?

  • Participation (Allemagne), statut et rôle des organismes HLM (Pays-Bas, Danemark), Public/privé

  • Oscillations et interrogations :

  • Politiques dissociées, complémentaires, intégrées…

  • Mobilité (des logements pour des parcours résidentiels, une aide financière à la mobilité, un frein à l’accès…)

  • Renouvellement et développement durable (qualité urbaine, gestion/limites d’une action territorialisée ….)


4 quels effets socio urbains

4 – quels effets socio-urbains?

  • 1) Quelle évaluation ?

  • D’une mesure des compositions sociales des territoires (mixité, réduction des écarts) à un suivi des parcours des populations (mobilité)

  • 2) Des effets différenciés selon les dynamiques urbaines et économiques des territoires:

  • Gentrification : déplacement, place des pauvres dans la ville (logement social)

  • Paupérisation et spécialisation de zones urbaines dans l’accueil des plus pauvres (gestion compensatoire)

  • Fragmentation des grands ensembles; les échelles de la mixité


  • Login