slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Dr Mustapha SEBBANE, Pr J. J. ELEDJAM, Pr J. E. de La Coussaye

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 65

Dr Mustapha SEBBANE, Pr J. J. ELEDJAM, Pr J. E. de La Coussaye - PowerPoint PPT Presentation


  • 478 Views
  • Uploaded on

Sédation – Analgésie du patient intubé en situation d ’ Urgence. Dr Mustapha SEBBANE, Pr J. J. ELEDJAM, Pr J. E. de La Coussaye. Département des Urgences - Pôle Urgence Hôpital Lapeyronie, CHRU-Montpellier 34000 FRANCE. COLRU 2013. Sédation – Analgésie : Plan.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Dr Mustapha SEBBANE, Pr J. J. ELEDJAM, Pr J. E. de La Coussaye' - damali


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Sédation – Analgésie du patient intubé en situation d’Urgence

Dr Mustapha SEBBANE, Pr J. J. ELEDJAM, Pr J. E. de La Coussaye

Département des Urgences - Pôle Urgence

Hôpital Lapeyronie, CHRU-Montpellier 34000 FRANCE

COLRU 2013

slide2

Sédation – Analgésie : Plan

  • Pourquoi utiliser une sédation analgésie ?
  • Quelles drogues choisir en 2013 ?
  • Pour qui utiliser une sédation analgésie ?
  • Les dangers
  • Comment l’administrer
  • Place un protocole de sédation aux urgences / pré-hospitalier ?
slide3

Pourquoi utiliser

  • une Sédation - Analgésie ?
slide4

BRUITS

DISCUSSIONS

CATHETERS

MONITORAGE

Agressions Physique et Psychique

Urgences

Douleur intense Inconfort

Détresse circulatoire

Détresse Neuro

Détresse Respi

MOBILISATION

Agitation++++

slide5

Sédation – Analgésie

Utilisation de moyens pharmacologiques ou non :

- confort

- sécurité

  • NARCOSE (ANXIOLYSE) ANESTHESIE
  • ANALGESIE
slide9

Recommandation formalisées d’experts SFMU-SFAR

Anesthésistes-réanimateurs, favorisé l’utilisation des anesthésiants en réanimation et urgences

  • Connaissances
  • partage du savoir
slide10

Intubation trachéale aux Urgences

Detressevitale et Traumatologie grave

slide11

2. Quelles moyens

thérapeutiques choisir ?

slide12

2. a. Moyens non médicamenteux

  • Position du patient, demi assi
  • Limiter les nuisances sonores
  • Contrôler l’environnement lumineux…
  • Prévenir et limiter la douleur induite par les soins ou la manipulation
  • Hypnose ?
slide14

Les Médicaments

Hypnotiques

Analgésiques

–● Midazolam

–● Etomidate

–● Kétamine

–● Propofol

–● Thiopental

–● Morphine

–● Fentanyl

–● Sufentanil

–● Remifentanil

Curares

–● Succinylcholine

–● Rocuronium

–● Cisatracurium (Nimbex)

slide15

Les Médicaments

Hypnotiques

Analgésiques

–● Midazolam

–● Etomidate

–● Kétamine

–● Propofol

–● Thiopental

–● Morphine

–● Fentanyl

–● Sufentanil

–● Remifentanil

Curares

–● Succinylcholine

–● Rocuronium

–● Cisatracurium (Nimbex)

slide16

Quelle(s) drogue(s) ?

Hypnotique Morphinique

Anxiété Douleur

Choc Transit

Association

effets recherchés

effets secondaires

+

+

-

-

hypnotiques
HYPNOTIQUES
  • Pharmacocinétique

* après inj. unique ou perf. Courte, ** après perf. Prolongée, IR: insuf. Rénale, IH : insuf.hépatique

slide19

Propofol mieux que midazolam ?

2001

  • 27 RCT - 1624 patients
  • Différence durée de sevrage :
    • Sédation < 36h : ppf < mdz = 2.2h [95%CI, 0.8-3.7]
    • Sédation > 54h : absence d’évidence
  • Effets secondaires :
    • Hypotension 2.5 fois + fréquente avec le ppf
    • Hypertriglycéridémie 12 fois + fréquente avec le ppf
morphiniques
MORPHINIQUES
  • Pharmacocinétique

* après inj. unique ou perf. Courte, ** après perf. Prolongée, IR: insuf. Rénale, IH : insuf.hépatique

slide21

Remifentanil mieux que morphine ?

2004

Remifentanil aux urgences

non recommandé par les experts

( sédatif = midazolam )

n = 20

n = 20

slide25

3. Pour qui utiliser

une Sédation - Analgésie ?

slide26

Sédation – analgésie

Transports intra ouinterhospitalier

En Salle d’Accueil des Urgences Vitales

slide29

Types de Sédation – Analgésie en situation d’urgence

Sédation de confort

Sédation thérapeutique

  • Détresses vitales
  • Traumatologie grave
slide31

Objectifs (1)

  • Assurer le confort :

non douloureux, calme, conscient /facilement réveillable

- Diminuer les risques pour le patient (autoextub…) ou l’entourage (hétéroagressivité)

- Préserver l’intégrité physique et psychique

  • Assurer la sécurité et faciliter les soins :

- Permet les gestes à visée diagnostique et/ou thérapeutique

- Optimisation de la ventilation mécanique

slide33

Objectifs : Sédation thérapeutique

  • Spécifiques :
  • Traumatisé cranien grave (HTIC…)
  • Détresse respiratoire aigue (SDRA…)
  • Agitation extrême (toujours rechercher cause curable)
  • Détresses vitales (AAG, EME…)
  • Fin de vie (La loi 2005-370 du 22 avril 2005)
slide35

Difficultés rencontrées

  • Asynchronie ventilatoire :

Traiter l’agitation/douleur

Reconsidérer la cible

Curarisation si SDRA

slide37

OBJECTIFS THERAPEUTIQUES

DE LA SEDATION ANESTHESIQUE

Patients intubés

  • Pplat
  • ERO2
  • PIC
  • Patient intubé
  • Adaptation au ventilateur
  •  consommation en O2
  • Neuroprotection
  • Calmer la douleur et/ou assurer le confort du patient
slide38

5. Comment administrer

une sédation analgésie ?

slide39

Entretien de la Sédation

  • IVSE
  • Bolus : titré ttes 2mn
  • Midazolam 0,1 mg/kg/h
  • Propofol 1 à 5 mg/kg/h
  • Fentanyl 1 à 3 μg/kg/h
  • Sufentanil 0,15 à 0,6 μg/kg/h
  • Midazolam 1 mg
  • Propofol 10-50 mg
  • Fentanyl 50- 150 μg
  • Sufentanil 5- 10 μg
  • Cisatracurium (Nimbex) 0,1 à 0,2 mg/kg en bolus
  • Adapter les posologies pour obtenir l’état de conscience souhaité
  • Effets secondaires : Vasodilation Hypotension
  • Débuter la sédation–analgésie par la prescription d’un bolus, préférentiellement de morphinique.
slide40

Comment sédater ?

Les 10 commandements :

Éviter de SURSEDATER (= COLLAPSUS) ++++++

SEDATER le moins longtemps possible      

RATIONALISER les besoins : - SCORES de vigilance et douleur

CHOISIR LA CIBLE de sédation la + adaptée possible

Rechercher la POSOLOGIE MINIMALE EFFICACE      

 l’agression et la douleur, place centrale de l’ANALGESIE

CHOISIR LA DROGUE :

. qui ne s’accumule pas

. avec un minimum d’effets secondaires

. Service Médical Rendu rapporté au COÛT

slide41

6. Quel monitorage ?

  • Général
  • Sédation
slide42

Patient sous ventilation mécanique

  • Optimiser la sédation avant le recours à une curarisation
  • Monitorage systématique des patients sédatés
  • Surveillance :
  • - électrocardioscopique,
  • - pression artérielle non invasive ou invasive
  • - saturation pulsée en oxygène (SpO2)
  • - pressions inspiratoires et expiratoires, pplat
  • - Vti, Vte et capnographie (EtCO2),
  • - pic
slide43

Quel monitorage ?

CIBLE THERAPEUTIQUE

?

EXPLORATIONS ELECTRO-PHYSIOLOGIQUES

Analyse bispectrale (BIS, BIS-XP, EEG)

Analyse des potentiels évoqués (PEA, PEV)

  • EXPLORATIONS BIOLOGIQUES
  • Dosages plasmatiques des psychotropes
  • OUTILS D’EVALUATION CLINIQUES ++++++++++++
  • Echelle de Vigilance-Agitation de Richmond (RASS)
  • Et
  • Echelle Comportementale de douleur
  • (Behavioral Pain Scale : BPS)

?

slide50

Echelle de Richmond : RASS

Souvenir…

Quel niveau de vigilance ?

agitation

adaptation

au ventilateur 

consommation en O2 

+4

+3

+2

+1

0

- 1

- 2

- 3

- 4

- 5

 durée de ventilation

 durée de séjour

complications de decubitus

slide52

Conséquences du souvenir

Mémorisation Mémorisation

consciente inconsciente

?

Durée

de séjour

SYNDROME DE STRESS

POST-TRAUMATIQUE

slide55

Sédation dangereuse ?

10

Sebbane et al, abstract Eur J Em Med 2010

slide56

Choc cardiovasculaire

Insuffisance respiratoire aiguë

 Durée

sevrage

 Perfusion

 Barotrauma

 Ventilation

Consom-

mation en O2

Inotrope nég.

Vasodilatateur

-

-

+

+

BENEFICE / RISQUE

slide64

SEDATION ANALGESIE

CONCLUSION

DOIT ETRE JUSTIFIEE

  • DOIT ETRE ADAPTEE et SECURISEE
  • MONITORAGE OBLIGATOIRE AVANT-PENDANT-APRES

MISSION D’UNE EQUIPE

ad