bronchopneumopathie chronique obstructive d finition
Download
Skip this Video
Download Presentation
Bronchopneumopathie chronique obstructive : définition

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 59

Bronchopneumopathie chronique obstructive : d finition - PowerPoint PPT Presentation


  • 221 Views
  • Uploaded on

Bronchopneumopathie chronique obstructive : définition. Maladie : qui peut être prévenue et traitée, caractérisée par : une obstruction chronique des voies aériennes non complètement réversible habituellement progressive associée à une réaction inflammatoire anormale*

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Bronchopneumopathie chronique obstructive : d finition' - candy


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
bronchopneumopathie chronique obstructive d finition
Bronchopneumopathie chronique obstructive : définition
  • Maladie :
  • qui peut être prévenue et traitée,
  • caractérisée par :
  • uneobstruction chroniquedes voies aériennes
  • non complètement réversible
  • habituellementprogressive
  • associée à une réactioninflammatoireanormale*
  • et à des conséquences systémiques
  • en réponse à destoxiques inhalés**.

* : élément non inclus dans la définition SPLF 2003

** : le tabac avant tout

ATS-ERS 2004

definitions
Definitions :
  • Bronchite Chronique : toux chronique, productive, 3 mois/an, depuis plus de 2 ans
  • Emphysème : élargissement anormal des espaces aériens au delà des bronchioles terminales associé à une destruction des parois alvéolaires
bronchopneumopathie chronique obstructive
Bronchopneumopathie chronique obstructive

Tabagisme

Bronchite

Chronique

Bronchopneumopathie

chronique obstructive

Emphysème

Insuffisance Respiratoire Chronique

SPLF Rev Mal Respir 1997

la bpco en france dans la population de plus de 45 ans
La BPCO en Francedans la population de plus de 45 ans
  • 4 - 10 % de la population adulte
    • 3,5 millions de personnes en France
  • 17 000 morts par an en France (tue plus que les accidents de la route)
  • 100 000 insuffisants respiratoires sous oxygène
  • 3ème rang des causes mondiales de mortalité
  • 1ère cause respiratoire de dépenses de santé
  • > 4 000 €/pt/an en France
    • 3,5 milliards € en tout

Programme d’actions en faveur de la BPCO 2005-2010 Ministère de la Santé

epid miologie
Epidémiologie :
  • LE TABAC :
    • Principale cause de mortalité et morbidité
    • Arrêt du tabagisme réduit ses deux variables
  • TAGISME PASSIF :
    • Rôle majeur chez l’enfant
    • « parents fumeurs, enfant tousseur »
evolution du vems avec l age et la consommation tabagique
Evolution du VEMS avec l’age et la consommation tabagique

D’après Fletcher 1977 dans BPCO Similovski 1999

epid miologie autres facteurs
Epidémiologie : autres facteurs
  • Pollution : rôle discuté
  • Risques professionnels :
    • Exposition prolongée aux aérocontaminants
    • Par exemple silice : BPCO du mineur de charbon
  • Infections virales : rôle chez l’enfant ?
slide8

Apparition tardive des symptômes de BPCO

100

sévères

VEMS (% théorique)

symptômes

50

asymptomatique

Fonction Fonction

20

Pulmonaire Pulmonaire

Normale Anormale

légers

Axe de

progression

Adapté de Sutherland et al. NEJM 2004

profil du patient bpco
Profil du patient BPCO
  • Homme ou femme
  • Agé de plus de 40 ans
  • Fumeur ou ancien fumeur

(> 10 paquet-années)

  • Essouflé (+/-)

Pour un même VEMS

© Calverley

bpco histoire naturelle
BPCO : Histoire naturelle
  • Toux, expectoration (bronchite chronique simple)
  • Dyspnée effort, repos
  • Insuffisance respiratoire chronique
      • Patients bouffis et bleus
      • Patients maigres et rose (emphysème)
slide11

La dyspnée

SPLF FMC BPCO Mod A

les exacerbations d finition
Les exacerbations : Définition

Majoration de :

  • Symptômes (dyspnée, volume et purulence de l’expectoration, toux)
  • Altération fonctionnelle ventilatoire
  • Altération des échanges gazeux
  • Présence ou non d’agents infectieux dans les voies aériennes
  • Recours aux soins
  • Necessitant un traitement corticoïde et / ou antibiotique

Rodriguez-Roisin Chest. 2000

slide13

Facteurs déclenchants des exacerbations

Polluants

Climat

EXACERBATION

Virus

Bactéries

Rodriguez-Roisin Chest. 2000

slide16

BPCO : maladie générale

I cardiaque droite

I cardiaque gauche ?

TV obstructif

non peu réversible

Muscle : hypoxie

autonome?

evaluation initiale et suivi
Evaluation initiale et suivi
  • L’interrogatoire
    • Symptômes bronchiques, dyspnée
    • Échelles qualité de vie
  • Examen clinique
    • État nutritionnel : maigreur++++
    • Auscultation normale, râles bronchiques
    • Distension thoracique (faux athlètes)
    • Cyanose (hypoxie)
bpco efr
BPCO : EFR
  • Trouble ventilatoire obstructif
  • Non ou peu réversible
  • Hyperinflation ou distension
    • VR, CPT élevés
diagnostic spirom trique de bpco
Diagnostic spirométrique de BPCO

BPCO = VEMS / CV < 70 % théorique

SPLF 2003

bpco suivi
BPCO : SUIVI
  • Fumeur 20 PA, pas de TVO
  • EFR tous les 2 ans
  • Sinon examen clinique + DEP tous les 6mois
  • BPCO peu sévère
  • RT, EFR tous les 1 à 2 ans
bpco suivi1
BPCO : SUIVI
  • Obstruction bronchique modérément sévère à sévère
  • RT, EFR une fois par an
  • + gazomètrie (VEMS <50%)
  • I Respiratoire Chronique
  • Consultation tous les 3 mois
  • EFR 1/an, RT 1/an,
  • 1 gazomètrie tous les 3 mois
asthme
ASTHME
  • Maladie inflammatoire chronique des VA
  • Sujets prédisposés
  • Sifflements et toux
  • Dyspnée expiratoire
  • Diminution des débits expiratoires, réversible
  • Hyperréactivité bronchique à de nombreux stimuli
slide23

Prévalence de l’asthme chez l’adulte et l’enfant

Asthme selon les régions en France

8

6

4

Prévalence (%)

2

0

Est

Nord

Ouest

Sud-Ouest

Méditerranée

Centre-Est

Bassin parisien

Région parisienne

CREDES - ESPS, 1998

asthme clinique
Asthme : Clinique

Asthme aigü :

la crise, les exacerbations

Asthme aigü grave : urgence

Etat de mal

Crises soudaines et graves

Asthme chronique

evaluation gravit asthme
Evaluation gravité : Asthme

Intermittent :

pas de traitement de fond

Persistant léger à sévère :

Évaluation clinique

Signes nocturnes,effort

VEMS, DEP

Réponse au traitement

slide27

Facteurs favorisants

Allergènes

• Stress

• Exercice

• Rire

• Recrudescence

prémenstruelle

Mode de vie

Habitat Profession Pollution Tabac

Nez

Rhino-sinusite

BRONCHE

Reflux gastro-

œsophagien

Facteurs médicamenteux

Aspirine -bloquants IEC

Facteurs infectieux

Bactéries Virus

Facteurs climatiques

asthme bilan
Asthme : Bilan
  • Clinique, R thorax
  • EFR : le souffle
  • Facteurs aggravants:
    • Allergie
      • Interrogatoire,
      • TC pneumallergènes
      • IgE spécifique (RASTS)
    • Infection
    • ORL
      • Rhinites fréquentes
    • Autres
slide29

BPCO

ASTHME

Aérocontaminant

Allergène

L’inflammation de la BPCO est différente de celle de l’asthme

Lymphocytes T CD8+

Lymphocytes T CD4+

Macrophages

Eosinophiles

Neutrophiles

Limitation des débits

Complètement

réversible

Non complètement

réversible

l exploration fonctionnelle respiratoire
L’exploration fonctionnelle respiratoire
  • Spiromètrie :
    • VEMS : volume expiré maximal seconde
    • CV : capacité vitale volume maximum d’air mobilisable après une inspiration et une expiration forcée
    • Syndrome ventilatoire obstructif

Diminution du VEMS

VEMS/CV < 70 %

efr int r ts
EFR : Intérêts
  • Spiromètrie , BDV, pléthysmographie
    • Test de réversibilité aux Béta2
    • 12% valeur théorique, 15% valeur basale (200 ml)
    • Stade de gravité de la BPCO, de l’asthme
  • BPCO : TVO incomplètement ou non réversible
  • Asthme : TVO réversible
slide32

Courbe débit-volume

DEP

Débit (l/s)

DEM75

10

8

DEM50

6

4

DEM25

2

0

1

2

3

4

5

Volume (l)

CVF

slide33

Test de bronchodilatation

Débit (l/s)

14

12

10

8

6

4

2

0

1

2

3

4

5

6

7

Volume (l)

Pré-BD

Post-BD

Théorique

slide34

DEP

DEM 75

DEM50

DEM25

CVF

m canismes de la dyspn e
Mécanismes de la Dyspnée

Asthme : obstruction

BPCO : la distension

Les muscles respiratoires (diaphragme) sont étirés donc leur rendement diminué

Diaphragme aplati, inefficace

Fatigabilité

Distension de la cage thoracique

Thorax de faux athlète

La dyspnée est corrélée à la distension

pa co 2 normale atteinte bronchique d butante

effort

VRI

VRI

Capacité

Inspiratoire

VT

CPT

VT

VRE

VRE

C R F

VR

VR

PaCO2 normaleatteinte bronchique débutante
slide43

Niveau de contrôle

Traitement

Contrôlé

Partiellement contrôlé

Non controlé

Exacerbation

Maintien du Tt et trouver

la dose la plus faible efficace

Passer palier supérieur

Palier supérieur

Traiter comme exacerbation

asthme1
Asthme

TRAITER FACTEURS AGGRAVANTS

Allergie : anti-histaminiques, ITS

Infection : ORL

RGO : IPP

Psychisme

EDUCATION ++++

Voie inhalée+++

traitements de la bpco
Traitements de la BPCO
  • Stop TABAC
    • Nicotine + Bupropion + Varénicline (CHAMPIX)
  • Vaccins : OUI
    • Grippe, pneumocoque (3, 5 ans?)
  • Fluidifiants, mucolytiques
    • OUI en aigü, associés à KINESITHERAPIE+++
  • Immunostimulants : efficacité non prouvée
bpco exacerbations
BPCO : Exacerbations
  • Corticoïdes : OUI
    • Orale ou injectable
    • 0,5 à 1 mg/kg/24H
    • Brève durée 10 jours
  • Intensifier le traitement bronchodilatateur
    • Béta 2 et/ou anticholinergiques
    • Nébulisation +++
  • Kinésithérapie
  • Antibiothérapie?
bpco et asthme
BPCO et ASTHME

Patiente 65 ans, dyspnée + sibilances la nuit

Tabac 5 PA, 75 kgs, 165 cm

Hypothyroïdie, ménopause

Patient 55 ans, chauffeur routier

Tabac 60 PA,95 kgs,172 cm

Sinusites fréquentes

Dyspnée 3 étages, parfois sifflements

Examen et radio thoracique normaux

slide50
Patiente 65 ans, dyspnée +sibilances la nuit

tabac 5 PA, 75 kgs, 165 cm

Hypothyroïdie, ménopause

Examen et radio thoracique normaux

TVO réversible sous VENTOLINE

Bilan allergologique négatif

ASTHME TARDIF

asthme tardif
ASTHME TARDIF

Stop tabac,

Mesures hygiénoediététiques

Béta 2 à la demande

Béta 2 LDA + Corticoïdes inhalés+++

Education+++

RT initiale, EFR 1 à 2/an

cas clinique
Cas Clinique

Patient 55 ans, chauffeur routier

Tabac 60 PA, 95 kgs,172 cm

Sinusites fréquentes

Dyspnée effort 3 étages depuis 1 an

Examen clinique normal

Radio thoracique normale

slide53
Patient 55 ans, chauffeur routier

Tabac 60 PA,95 kgs,172 cm

Sinusites fréquentes

Dyspnée 3 étages

Examen et radio thoracique normaux

TVO non réversible

VEMS/CV>70%, VEMS 50 % normale

BPCO stade de dyspnée

patiente de 48 ans sans profession
Patiente de 48 ans, sans profession
  • Asthme ancien
  • Surcharge pondérale (90 Kgs, 1,62 m)
  • Essoufflée à l’effort et parfois la nuit
  • Examen : sibilances bilatérales
  • Traitée par :
    • Théophylline 300 mg X 2 / 24 H
    • Prednisone 20 mg / 24 H
    • Salbutamol 1 à 2 bouffées à la demande
patiente de 48 ans sans profession1
Patiente de 48 ans, sans profession
  • Spirographie : VEMS 50 %
  • Radio thorax : distension thoracique
  • Bilan allergologique négatif
  • ASTHME PERSISTANT SEVERE
patiente de 48 ans sans profession2
Patiente de 48 ans, sans profession
  • Sevrage des corticoïdes
  • Amaigrissement
  • Corticoîdes inhalés
  • Béta2 LA
  • ou Association
  • + Béta 2 à la demande
  • EDUCATION, mesure DEP
gar on de 13 ans
Garçon de 13 ans

Eczéma du nourrisson

Rhinite perannuelle

Souvent respiration sifflante et toux à l’effort

Toux nocturne 2 à 3 fois/semaine

4 à 5 bouffées de VENTOLINE/ semaine

Examen et Radio thoracique normaux

gar on de 13 ans1
Garçon de 13 ans
  • Bilan allergologique (acariens +)
  • EFR : VEMS 70% normale
  • RT normale
  • ASTHME PERSISTANT LEGER
  • ALLERGIQUE
gar on de 13 ans2
Garçon de 13 ans
  • ALLERGIE :
  • Éviction, Anti H1, ITS
  • ASTHME PERSISTANT LEGER

Corticoïdes inhalés faible dose

Antileucotriènes (montelukast)

+ Béta 2 à la demande

  • EDUCATION (école de l’asthme)
ad