De notre éducation résulte un sentiment de foi sincère
Download
1 / 88

De notre éducation résulte un sentiment de foi sincère … Quelques clés pour réussir … - PowerPoint PPT Presentation


  • 81 Views
  • Uploaded on

De notre éducation résulte un sentiment de foi sincère … Quelques clés pour réussir …. 1. CE DONT L’ENFANT A BESOIN POUR S’ATTACHER AUX PILIERS DE L’ISLAM. La prière et le jeune

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' De notre éducation résulte un sentiment de foi sincère … Quelques clés pour réussir …' - briana


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

1

CE DONT L’ENFANT

A BESOIN

POUR S’ATTACHER AUX PILIERS DE L’ISLAM


La prière et le jeune

-actes d’adoration qui constituent les piliers de la religion et qu’il convient de vivre pleinement –

doivent toucher

le cœur



De même que le corps a besoin

d’eau, d’aliments et d’air à respirer, l’âme se nourrit du lien avec Dieu

Sans cette nourriture, l’âme est encline aux passions et à l’incertitude et ne connait pas de paix intérieure (apaisement de l’âme)


Constitué d’un corps et d’une âme, le cœur de notre âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin


Hassan âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin Hathout détaille les bienfaits de la prière, prescription divine faisant partie des cinq piliers de la foi, lesquels comme le nom l’indique ne cantonnent pas l’Islam à ces derniers puisqu’au contraire, les piliers servent à soutenir l’édifice complet de l’Islam :

« La prière tant rituelle que spontanée, est un immense trésor spirituel où l’on peut puiser. Elle est source de paix, de pureté et de sérénité et procure une conscience et une sensation de proximité avec Dieu. C’est incroyable comme elle apaise le stress dû au rythme frénétique de la vie. Du fait de leur répartition à cinq moments de la journée, notamment à l’aube, les prières contribuent à aider le fidèle à maintenir un niveau thérapeutique de bien-être et ne laissent pas de place dans leur conscience à des pensées ou des actes malveillants »


Dieu dit dans le coran : âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin

« accomplissez la Salat (prière) » (S2 v43)

et le prophète a dit :

« priez comme vous m’avez vu prier »

« la prière de quiconque n’est complète que s’il fait ses ablutions complètement, puis il dit : allahouakbar ensuite il récite la sourate fatiha et ensuite il lit ce qu’il veut du coran, puis il s’incline au point où ses articulations se stabilisent puis il dit Sami Allah limen Hamida jusqu’à ce qu’il soit debout, puis il dit allahouakbar et se prosterne jusqu’à ce que ses articulations se stabilisent puis il dit Allahouakbar et il se relève de la prosternation pour s’asseoir puis il dit Allahouakbaret il se prosterne jusqu’à ce que ses articulations se stabilisent, puis il se relève et dit Allahouakbar »

[description d’une rakat ou cycle de prière]

« si l’un de vous oublie alors qu’il se prosterne 2 fois »


«  âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin Dieu n 'a rien accordé de mieux à quelqu'un que d'accomplir deux rakats facultatives. Lorsqu'il est en prière Dieu fait déverser le bonheur sur la tête. » (Hadith rapporté par Tirmidhi)

قَامَ

صَلّا

Coran : S73 v6 « la prière de la nuit est plus propice au recueillement (verbe « wata ») et sa diction est meilleur»


7. Ascension du croyant vers Dieu âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin

6. Attention au crash

(la nourriture du Paradis)

La prière où l’être humain s’adresse directement à Son Seigneur, lui apporte une nourriture du ciel qui fait descendre le bonheur sur sa tête et illumine son être

5. Le décollage … au revoir la Terre

être ailleurs

comme

de penser

à un film)

4. Au moment de monter dans l’avion

3. A l’aéroport

La prière élevée,

Un voyage vers Dieu

8. L’ atterrissage

2. Au moment du départ

(l’appel de ton créateur)

L’appel à la prière est un appel de Dieu qui t’est destiné. il te rappelle que tu viens du Paradis comme Adam et Eve et que c’est grâce à la prière (lien avec Dieu) que tu pourras y retourner définitivement

(Les bénéfices de la prière)

Le croyant sort de la prière lavé de ses fautes, apaisé et plus fort, prêt à affronter la journée sûr du soutien de Dieu aux croyants recueillis

Bonnes pensées

1. Préparation au voyage


la prière élevée, âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin

un voyage vers Dieu

7. Ascension du croyant vers Dieu


Il convient de faire la âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin prière sans empressement afin de bénéficier de ses bienfaits (apaisement, âme renforcée, protection de Dieu …) Celui qui fait la prière distrait, sa prière est incomplète et ne vaut que la moitié, le quart … ou pire riensi le croyant a l’esprit ailleurs la moitié du temps de la prière, son quart … ou tout le temps de la prière

« Celui qui fait des efforts pour se rapprocher de Dieu pendant la prière et évite de laisser ses pensées vagabonder (comme de penser à un film, match de foot, repas, copains, devoirs …) a deux récompenses : celle de la prière plus celle de l’effort accompli » souligne le prédicateur Amr Khaled


« c âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin elui qui se détourne

de Mon souvenir,

celui-là aura une vie étroite

(c’est-à-dire n’aura pas de paix intérieure

-sérénité sur Terre déjà avant l’au-delà)

et nous le mènerons aveugle

le jour du jugement »

(S20 v124)


  • Comment vivre la prière âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin

  • pleinement

  • le cœur empli de foi et présent ?


  • Il ressort de ce qui précède que : âme, siège de la foi, se tranquillise au souvenir de Dieu et ne s'apaise que par l’amour divin

  • Si le rappel augmente le désir

  • de se rapprocher de Dieu.

  • Ce désir ne sera satisfait que par l’accomplissement d’actes de culte

  • (et non seulement de bonnes actions)

  • grâce auxquels le lien avec Dieu augmente et le cœur s’apaise


Remarque : l’enfant qui n’a pas encore l’âge de faire toutes ses prières bénéficie quand même des bienfaits de la prière comme être sous la protection de Dieu par le simple fait d’obéir à ses parents : obéir à ses parents (sauf en cas d’appel à l’impiété) revient à obéir à Dieu

Le prophète a dit : « vous informerai - je des trois plus grands péchés ? On lui dit : « oui, Envoyé de Dieu » Il dit : « Donner des associés à Dieu, l’ingratitude envers les parents », - il s’assit, alors qu’auparavant il était accoudé et poursuivi : - « et le mensonge !»Il a répété ces derniers mots tant de fois que nous aurions voulu qu’il se taise …


  • Le jeûne fait avec soin toutes ses prières bénéficie quand même des bienfaits de la prière

  • est une occasion de

  • s’exercer à se maitriser et

  • de renforcer sa volonté


Le corps est utilisé pour exécuter les désirs de l’ toutes ses prières bénéficie quand même des bienfaits de la prière âme

L’ âme éclairée a le contrôle et la maitrise de sa monture et l’utilise pour faire le bien . Par exemple, on peut maitriser son estomac pour jeûner et résister à la faim et la soif, on peut aussi maitriser sa langue (et ses pensées) pour ne dire que le bien


Q toutes ses prières bénéficie quand même des bienfaits de la prière uand on cherche à se débarrasser des péchés, notre cœur est protégé contre les assauts du shaytan : les défauts du cœur attire le shaytan comme la nourriture attire un chien affamé

(le souvenir de Dieu chasse les « waswas » ou incitations au mal qu’il nous souffle sauf si le cœur est dominé par les péchés et autres défauts car alors même en chassant ces pensées, elles reviennent sans cesse)


Concernant l’effort sur soi continu pendant le jeûne, il est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installe

Le jeûne est une école d’apprentissage pour s’efforcer de maitriser ses désirs et se guérir de ses mauvaises habitudes pour en acquérir de bonnes durablement


A noter qu’il n'y a aucun est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installeespoir d'abandonner les attaches (désirs et défauts qui corrompent l'âme) après l'anéantissement des instruments pendant la vieillesse(la capacité de parler, de voir, de manger, de se déplacer etc...) car cela est impossible de la même manière qu’on ne peut plus faireplier une branche sèche, prête à craquer alors que cela est facile pour une jeune branche pleine de sève . De même que le cheval sert au cavalier, le corps est l’échelle que l’âme utilise pour se purifier ou se corrompre


  • Comment « sentir » le jeûne est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installe

  • pleinement et le vivre le cœur

  • empli de foi et d’enthousiasme ?


Au programme : est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installepréparation de guirlandes en papier et de « châteaux japonais », de ronds de couleurs pour décorer la table et le plafond le jour de la fête

Défis famille : préparation de petits billets à piocher en famille et à méditer ensemble le soir (lecture d’un hadith, réflexion de sagesse que chacun commente, devoir raconter une histoire qui nous a touché, etc.)


Activité quotidienne pour son plus jeune frère est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installe

préparation de petits billets à tirer chaque jour par son frère au cours de la journée (écouter une conférence de Hassan Iquioussen, lire une page de coran, faire la vaiselle, des gateaux pour les voisins) et pour laquelle il sera récompensé par quelques bonbons « halal » le soir


CHASSE AU TRESOR LE JOUR DE L’AÏD est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installe

…d’indices en indices, la famille parvient enfin à trouver la caisse contenant les cadeaux de l’aïd …


  • Pas d’attachement de l’enfant est connu qu’un acte qui se poursuit pendant plus de 3 semaines finit par devenir une habitude qui s’installe

  • au jeûne et surtout la prière

  • sans éducation engagée et engageante


Il ne faut jamais transiger avec la prière comme de la retarder lorsqu’il y a des invités car l’enfant n’accorde pas d’importance aux subtilités telles que la flexibilité de la « zone valide » de la prière

Il faut être cohérent et accorder la même importance à la prière en toute occasion

pour que l’enfant intègre son importance,

que le réel concorde avec la règle édictée


Il n’y a pas de solutions miracles, magiques pour que l‘enfant prie, c’est un effort au quotidien qui prends des semaines, des mois et des années.

Le plus important, c’est quel est le rapport que nous, adultes, avons à la prière, comment on se positionne devant elle et quelle est la sacralité qu’on lui accorde et enfin ce que nous faisons pour mettre nos enfants dans un environnement qui ne va pas tuer leur rapport à la prière (il faut faire de la prière la priorité absolue et en les engageant surtout)


La persuation a des limites ,elle convainc mais ne garantie pas d’entrainer le comportement exhorté souligne Moulay M Sami

Quant à la technique de la carotte et du baton (conditionnement, comportement de gendarme), elle développe une attitude hypocrite sans intention et surtout pas l’adhésion (au mieux l’obéissance apparente en notre présence ou au pire des techniques de contournement pour éviter la punition)


L’idéal est d’engager l’enfant dès son plus jeune âge (dès 1 an, 2 ans)

en le responsabilisant

plutôt qu’en lui ordonnant

Les enfants aiment à être adulte,

et l’engagement le conduit naturellement à faire sa prière comme l’adulte

sans qu’on lui dise, lève toi et va prier


Décentrer la prière : âge (dès 1 an, 2 ans)

Acheter une horloge

qui fait l’azhan

Ainsi, ce n’est pas l’adulte qui dit de faire la prière à mais parents et enfants sont soumis à la même autorité, celui de l’appel à la prière

Les enfants prennent en même temps la température de l’espacement entre les prières, et de plus mémorisent l’azhan entendu


On peut très tôt âge (dès 1 an, 2 ans)

le responsabiliser, le valoriser :

« Quand tu entends l’azhan, tu me préviens » (on lui confie notre prière)

« Va préparer l’eau quand tu entends l’azhan et les tapis de prière » (On l’engage ici)

La persuation doit se construire

sur des actes d’engagement


Le rendre actif quand il est jeune, l’engager âge (dès 1 an, 2 ans)

(prévenir ma maman quand c’est l’heure de la prière et qu’elle est à la cuisine, préparer la bassine d’eau pour les ablutions, aller voir si le chemin est libre quand il y a des invités)

aide, contribue, augmente

l’efficacité de la persuation,

si persuation il devrait y avoir


L’enfant s’approprie la prière âge (dès 1 an, 2 ans)

en intériorisant les gestes de la prière

et implicitement, on fait intégrer que

toute activité sorte à l’heure de la prière

A 3 ans, l’enfant connait les détails

de la prière, puis de temps en temps,

on peut citer un hadith sur son importance


Pour les enfants plus âgés vers 10 ans, on peut les responsabiliser comme en leur réservant un créneau de 10 minutes à la mosquée pour expliquer les gestes de la prière aux enfants plus jeunes de 6 ans en accord et arrangement avec leur professeur

C’est le principe du précheur préché (principe écho) : la première personne qu’il prêche, c’est lui-même (en corrigeant la prière des jeunes, il est en train d’ancrer la prière en lui)


2 responsabiliser comme en leur réservant un créneau de 10 minutes à la mosquée pour expliquer les gestes de la prière aux enfants plus jeunes de 6 ans en accord et arrangement avec leur professeur

LA REUSSITE EDUCATIVE

ELLE EST D’AVOIR CULTIVE

CHEZ L’ENFANT LE SENTIMENT DE FOI


L’importance du sentiment de foi responsabiliser comme en leur réservant un créneau de 10 minutes à la mosquée pour expliquer les gestes de la prière aux enfants plus jeunes de 6 ans en accord et arrangement avec leur professeur

pour l’épanousissement

personnel de son enfant

et vivre avec

au quotidien


  • Soif de Dieu responsabiliser comme en leur réservant un créneau de 10 minutes à la mosquée pour expliquer les gestes de la prière aux enfants plus jeunes de 6 ans en accord et arrangement avec leur professeur

  • et paix intérieure


L'âme humaine responsabiliser comme en leur réservant un créneau de 10 minutes à la mosquée pour expliquer les gestes de la prière aux enfants plus jeunes de 6 ans en accord et arrangement avec leur professeur "connaît une aspiration naturelle vers Dieu, comparable à l'attirance du fer pour l'aimant".

Ce besoin que l'âme a de se tourner vers Dieu a son origine dans le but de la création de l’homme car Dieu dit :

« Je n’ai crée les hommes et les djinns que pour qu’ils M’adorent » (S51 v56)

Et l’homme adore Dieu en suivant Sa guidance et en recherchant son amour


Dès lors, si l'homme ne se soucie que de la vie de tous les jours,

s'il ne fait que ça, même s’il s’agit d’occupations licites

(autorisées),

son cœur souffrira de ne pas recevoir la lumière dont il a besoin pour s'épanouir


Doté du sentiment de foi, l’enfant jours,

pratiquera et fera le bien de lui-même

et non seulement quand on est derrière lui

Il fait partie de ceux que Dieu décrit (S 49 v7) :

« Allah vous a fait aimer la foi et l'a embellie

dans vos cœurs et vous a fait détester

la mécréance, la perversité et la désobéissance. Ceux-là sont les bien-dirigés »


Une maman après s’être attachée à montrer l’importance de la prière à son fils depuis son plus jeune âge, décida de le tester quand il eut 8 ans afin de se rendre compte si son enfant était conscient de sa prière et la faisait de lui-même sans contrainte.

Elle le laissa livré à lui-même pour la prière du matin en lui signalant qu’elle le responsabilisait

Au bout d’une semaine, comme elle s’inquiétait de l’efficacité de son éducation, ne voyant pas l’enfant faire sa prière, elle constata qu’il se levait sans bruit (dignité de petit homme) pour la faire dans sa chambre secrètement : son cœur de mère s’ému et loua Dieu


  • Attention à ne pas négliger l’éducation de l’enfant avant sa puberté sous prétexte que l’enfant ne rend pas encore compte de ses actes négatifs

  • Cela est vrai mais les actes de l’enfant influent sur sa construction : si le prophète enjoint d’habituer l’enfant à prier dès 7 ans dans un environnement baigné par la foi,

  • que dire de son importance dans un environnement où

  • règne l’insouciance de Dieu comme en occident ?

  • Il convient de considérer cette période comme une chance de se corriger et de progresser (miséricorde divine) et de préparer l’enfant à s’affirmer et à s’assumer : l’attitude de cette maman quand elle a testé l’enfant était de vérifier qu’il possédait bien le sentiment de foi et que poussé par lui, il allait faire sa prière de lui-même, conscient de son importance


Le sentiment de foi est une graine avant sa puberté sous prétexte que l’enfant ne rend pas encore compte de ses actes négatifs

qui se cultive dès que l’enfant

est conscient et comprends ce qu’on lui dit

Il importe de lui présenter des modèles de foi exemplaires parmi nos proches et prédécesseurs afin de l’inciter à leur ressembler (et ce sera des héros de dessins animés à la morale douteuse et coupée de Dieu si la place est vide) comme de lui présenter sa foi sans ambiguïté telle une richesse et une raison de fierté


Certains parents ont une attitude ambigüe face à la religion qu’ils transmettent sans enthousiasme ni conviction à leur enfant à la puberté après les avoir enjoint à faire ce qu’ils veulent auparavant

D’autres ne les préparent guère à assumer leur spécificité comme leurs différences comme en ne fêtant pas Noël avec un sapin et toute sa décoration mais en leur donnant des cadeaux à cette occasion afin que l’enfant ne se sente pas marginal ou différent puis ils s’étonnent que l’enfant veut avoir un(e) petit(e) ami(e) pour faire comme « tout le monde ». Lors des 2 fêtes de l’aïd, l’enfant ne reçoit-il pas des cadeaux et ses camarades pas comme ce n’est pas leur fête ?


Le sentiment de foi est la raison pour religion qu’ils transmettent sans enthousiasme ni conviction à leur enfant à la puberté après les avoir enjoint à faire ce qu’ils veulent auparavant

laquelle notre Créateur nous a honoré

au dessus du rang des anges et les a fait

se prosterner devant notre père Adam

Le sentiment de foi étant selon M Moussa Charif :

« ce qui pousse l’individu à des actes exprimant la tendance de l’âme comme la générosité … »

[mais aussi le repentir, la compassion, l’entraide, la charité … ]


  • Notre Seigneur confia aux Anges : religion qu’ils transmettent sans enthousiasme ni conviction à leur enfant à la puberté après les avoir enjoint à faire ce qu’ils veulent auparavant

  • Je vais établir sur la Terre un vicaire (Khalîfah) …

  • (mission de gérant pour réparer et faire évoluer la Terre)

  • … et Il apprit à Adam tous les noms

  • (les Noms de toutes choses, soit la science)

  • (Coran : S2, V30, 31)

  • S’il ne s’agissait que de prier Dieu nous ne nous aurait pas créé car les anges le font déjà (C’est la mission de vicaire qui nous élève au dessus d’eux) Les anges se sont prosternés devant Adam après que Dieu ai insufflé en cet être humain la force et les qualités de loyauté, courage, miséricorde, fidélité etc. qui feront de lui un bon vicaire et qu’Il lui ait appris les noms


« Et les gens qui pensent que la religion, c’est uniquement prier et jeûner, s’exclame Amr Khaled. Ils ne savent pas pourquoi ils ont été créés ! La prière et le jeûne, ce sont les moyens qui feront d’eux de bons vicaires ! Pourquoi Allah aurait-il créé la Terre ? Pourquoi aurait-il créé l’Homme alors que les Anges le glorifient continuellement ? Nous avons un rôle ! »

Que doit-on faire alors ?

« Bouger un peu ! Se réveiller, sentir ses responsabilités. Répandre le bien, stopper l’injustice, guider les gens, faire évoluer la Terre (technologie, sciences, etc.), mais tout cela, avec l’intention de satisfaire Allah. Par Allah nous avons été créés pour cela ! Je vous le jure par Allah ! »


  • Celui qui prie, jeûne puis ne se préoccupe que de se distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges.

  • De fait, la mission de l’Homme, c’est de faire la prière, jeûner, invoquer Dieu et Le louer mais aussi c’est contrôler nos attitudes, actes et comportements de sorte à mener une vie utile et bénéfique dans le respect des recommandations divines, bref il s’agit de laisser des traces positives de son passage sur Terre, animé de la foi, pour se rapprocher de Dieu dans le domaine que l’on aime


… du sentiment de foi … distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges.

dépend

notre morale et comportement

comme

un

prolongement

de notre

relation

à Dieu


Le cable divin distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges. ou Habl auquel s’attacher

L’espoir et la confiance en Dieu notre créateur face aux épreuves en cette vie de test


  • Crée pour adorer Dieu distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges.

  • et le summum de l’adoration

  • est de remplir notre mission sur Terre d’établir la justice et faire le bien -

  • notre vie entière est un test

Le but de la vie est l’adoration de Dieu,

Le sens de notre vie est de passer l’épreuve


Les faveurs comme les difficultés sont une épreuves distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges.

Va-t-on remercier Dieu d’être favorisé et va-t-on apporter notre aide à celui qui l’est moins ?

Va-t-on patienter face aux difficultés et baisser les bras ou y faire face tout en comptant sur le soutien de Dieu ?


Dieu dit dans le coran distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges. (S43 v 32) :

« Est-ce eux qui distribuent la miséricorde de ton Seigneur ? C'est Nous qui avons réparti entre eux leur subsistance dans la vie présente et qui les avons élevés en grades les uns sur les autres, afin que les uns prennent les autres à leur service. La miséricorde de ton Seigneur vaut mieux, cependant, que ce qu'ils amassent »


S2 v155 : distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges.

« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants »

S47 v31 :

« Nous vous éprouverons certes afin de distinguer ceux d'entre vous qui luttent [pour la cause d'Allah] et qui endurent, et afin d'éprouver [faire apparaître] vos nouvelles »


  • Il distraire et de satisfaire ses désirs passe à côté de ce pour quoi il a été crée, lui qui a été crée pour être élevé et anobli au dessus des anges. est important de montrer

  • à l’enfant que l’on a confiance en lui et qu’il peut faire face aux épreuves

  • Il existe ce que l’on appelle l’effet pygmalion où l’enfant produit des

  • comportements en réponse aux attentes que l’on a de lui (si on doute de lui, lui-même va douter de ses propres capacités)


Il est important de ne pas te laisser décourager par les mauvaises langues et de ne pas leur prêter attention.

Le seul à pouvoir juger de notre valeur, c’est Allah


Quant à ceux qui te font du mal, défends toi de la meilleure manière et ne culpabilise pas :

tu n’y es pour rien s’ils oublient Dieu et se font du tort

A toi de ne pas encombrer ton cœur de rancune et d ‘y voir un test dont tu sors victorieux


L’homme le plus fort n’est pas celui qui terrasse un autre mais celui qui réprime sa colère

Sache que le méchant est faible et cache sa faiblesse en maltraitant autrui


Quant aux fausses idées répandues pour détourner les gens de leur créateur, on les reconnait facilement et un peu de réflexion suffit à les réfuter

(critiquer)

C’est ainsi que fumer ne rend pas plus adulte mais rend esclave ceux qui s’y adonnent


  • La vie est un test : de leur créateur, on les reconnait facilement et un peu de réflexion suffit à les réfuter

  • Dieu nous a doté de capacités pour y faire face

  • ceux qui s’éloignent de Lui s’oublient eux mêmes

A Savoir 1 - Rien n’échappe au Créateur des Cieux et de la Terre ni ne se produit sans qu’Il le sache ; tout bonheur ou malheur est un test de notre foi pour nous réformer ou nous élever et afin d’être digne de Le rencontrer

A savoir 3 - Dieu possède des qualités par lesquelles Il s’est fait connaître aux Hommes.

Les hommes dotés d’un noble caractère et d’une bonne moralité sont certes proches de Dieu, leur créateur Parfait

A savoir 2 - Le Créateur est Seul Digne d’être adoré.

L’affection ou l’amitié que l’on porte à ses camarades ou autres est sain sauf si on se laisse entrainer à faire des choses qui déplaisent à Dieu pour leur plaire


  • Il est important de donner aux de leur créateur, on les reconnait facilement et un peu de réflexion suffit à les réfuterenfants des outils pour traverser les épreuves

  • à l’aide d’histoires

  • des prophètes tirées du Coran

  • (livre révélé)

  • et de l’observation de l’Univers (livre de la création)



Mise en garde l’

destinée aux parents

Il convient de protéger les enfants de tout mal occulte ou du mauvais œil en leur récitant la roqya

(sourates protectrices de la fatiha, la 113 et 114 plus le verset du trône sans compter la sourate la vache n°2) dès leur plus jeune âge et en invoquant Dieu pour eux.


Le prophète l’demandait la protection d’Allah pour ses petits enfants Al Hassan wa Al Hussein, en disant :

(je cherche pour vous protection auprès des paroles parfaites d’Allah contre tout démon, contre tout animal (ou toute chose) nuisible et contre tout mauvais œil)Ucîdhukumâ bi-kalimâti l-lâhi t-tâmmati min kullishaytâninwahâmmatin, wa min kullicayninlâmmatin.« C’est ainsi qu’Ibrahim protégeait ses enfants Ismaaïl et Ishaaq, sur eux la paix divine » disait-il

(Hadith rapporté par Al Boukhari)

أُعيـذُكُمـا بِكَلِـماتِ اللهِ التّـامَّة، مِنْ كُلِّ شَيْـطانٍ وَهـامَّة، وَمِنْ كُـلِّ عَـيْنٍ لامَّـة


Se précipiter vers ceux qui commercialisent la l’Roukya dès que survient un pépin en pensant que soi ou son enfant est ensorcelé ou autre est grave. La prière et les invocations sont pour le croyant une protection et une préservation, penser autrement est un signe de doute, de difficulté à se mettre en face des réalités et des épreuves, d’un manque de confiance en soi et en Dieu au lieu d’aller au fond des choses (défaitisme à se remettre en question, santé du corps et de l’âme vont de pair et à se tourner vers Dieu et son Livre directement) Il n’y a pas de mal à écouter le coran pour renforcer son âme et la rendre plus résistante aux tracas et à la maladie ou se préserver des maux occultes, mais croire qu’il guérit des maux physiques est une erreur et une association à Dieu (un péché majeur)


  • Nul clergé en Islam, ni intermédiaire l’

  • Les adhérents des religions précédentes ne se sont perdus qu’après avoir pris pour intermédiaire des gens pieux à leurs yeux

  • Les mecquois reconnaissent vouloir se rapprocher de Dieu en demandant aux idôles

  • Dieu descend la nuit au ciel le plus bas pour que celui qui l’invoque, il l’exauce et certes, il suffit que le croyant s’en remette véritablement à Lui


L’espoir l’et la confiance en Dieu vont de pair avec le sentiment de foi éclairé

d’une bonne image de Dieu et de la vie

Dieu protège ses serviteurs

Seuls les incroyants pensent à tort du mal de Dieu ainsi que nous le fait remarquer notre Créateur (S48 v6)


ad