La scintigraphie osseuse :
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 15

La scintigraphie osseuse : PowerPoint PPT Presentation


  • 110 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

La scintigraphie osseuse :. La scintigraphie : Introduite en 1960. Utile dans la recherche de maladies osseuses. Image d’un organe. Comment peut-on détecter ,grâce à une . I : Déroulement de l’examen II : Fonctionnement d’une scintigraphie III : Résultats et interprétation.

Download Presentation

La scintigraphie osseuse :

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


La scintigraphie introduite en 1960 utile dans la recherche de maladies osseuses image d un organe

La scintigraphie osseuse :


La scintigraphie introduite en 1960 utile dans la recherche de maladies osseuses image d un organe

La scintigraphie :

  • Introduite en 1960.

  • Utile dans la recherche de maladies osseuses.

  • Image d’un organe.


La scintigraphie introduite en 1960 utile dans la recherche de maladies osseuses image d un organe

Comment peut-on détecter ,grâce à une

  • I : Déroulement de l’examen

  • II : Fonctionnement d’une scintigraphie

  • III : Résultats et interprétation

scintigraphie,une maladie osseuse ?


I d roulement de l examen

I : Déroulement de l’examen

1) Indications thérapeutiques :

  • Inutile de se déshabiller.

  • Retirer objets métalliques.

  • Examen ni dangereux , ni douloureux.

  • Non toxique, ne provoque pas d’allergie.

  • Inutile de modifier les traitements en cours.

  • Attention : femmes enceintes ou allaitant : prévenir le personnel !

  • Aucune préparation nécessaire.

  • Pas besoin d’être à jeun, ni hospitalisé, ni anesthésié.

  • Boire 1L d’eau en 2heures.

  • Après examen, alimentation normale, possibilité de reprendre ses activités normalement.


2 les diff rentes tapes

2) les différentes étapes :

  • Injection dans la veine du bras, d’un produit radioactif : technétium 99m.


La scintigraphie introduite en 1960 utile dans la recherche de maladies osseuses image d un organe

  • Après l’injection, un délai compris entre quelques minutes et plusieurs heures, est nécessaire avant la prise des clichés.

  • Les clichés sont pris à l’aide d’une gamma caméra.

  • Durant la scintigraphie, le patient doit rester allongé ou couché.

  • Il doit rester immobile ce qui peut être pénible.

  • L’examen dure au total environ 3H.


Voici quelques exemples

Voici quelques exemples :

Position assise ; le dos contre le collimateur pour une scintigraphie de la face postérieure du thorax.

Position couchée pour une scintigraphie du genoux.

Position assise , le front contre le collimateur pour une scintigraphie du crâne.


Ii fonctionnement de la scintigraphie

II : Fonctionnement de la scintigraphie:

1)Principe de fixation du produit :

  • Le traceur circule dans le sang.

  • Sa captation par le squelette est maximale au bout de 3H.

  • Il quitte le secteur sanguin pour atteindre le compartiment osseux .

  • Fixation plus importante dans les zones malades car elles sont plus vascularisées .


Exemples de fixation comparaisons

Exemples de fixation , comparaisons.

Scintigraphie d’une personne « saine ».

Scintigraphie d’un enfant présentant des carences osseuses.


2 la gamma cam ra

2)La gamma caméra:

  • Les rayonnements sont détectés à l’extérieur de l’organisme grâce à la gamma caméra.

  • La tête de détection de la gamma caméra , amplifie l’émission des rayons gamma , sous la forme d’un signal électrique.

  • Le grand cristal d’iodure de sodium arrête les photons et converti une partie de l’énergie émise , en scintillations lumineuses.

  • Le signal électrique est numérisé pour être stocké par le système informatique associé à la gamma caméra.

  • L’image est ainsi créée en une durée comprise entre 20min et 1H.


Sch ma d une gamma cam ra

Schéma d’une gamma caméra :

Vue en coupe de la tête de détection d'une caméra à scintillation type Anger .


Iii r sultats et interpr tations

III : Résultats et interprétations :

1) Résultats obtenus :

  • On obtient de cette manière une succession dans le temps de plusieurs images des organes intéressés.

  • Il est impossible de visualiser une évolution , une transformation , voire un mouvement .

  • Les images fonctionnelles du squelette seront directement adressées au médecin.

  • Les images sont obtenues sous forme numérique.

  • Le document photographique est en noir et blanc.


2 radios obtenues et interpr tations

2) Radios obtenues et interprétations :

  • Ces images permettent de visualiser la présence ou non d’anomalies.

  • Les anomalies se présentent sous la forme d’un déficit de fixation ou d’une hyper fixation.

  • Ainsi une scintigraphie osseuse permet la détection précoce d’anomalies osseuses, de tumeurs, de cancer, de métastases, …

  • Cependant des lésions hypofixantes et hyperfixantes peuvent s’associer sur le même cliché.

  • C’est pourquoi, l’interprétation d’une scintigraphie osseuse doit intégrer les antécédents médicaux, chirurgicaux et traumatiques du patient.


Conclusion

Conclusion :

  • La scintigraphie osseuse permet de faire un diagnostic plus précis et plus précoce.

  • Cependant elle présente des limites. En effet, certaines métastases ne sont pas fixantes, tout ce qui se fixe n’est pas obligatoirement métastatique, et l’os est en perpétuel remaniement.

  • De plus elle ne permet pas de différencier les lésions sus citées les unes des autres.

  • C’est pourquoi, le recours à un scanner, ou à une IRM est indispensable, après une scintigraphie pour différencier les anomalies.

  • Il existe d’autres scintigraphies telles que les scintigraphies pulmonaires, thyroïdiennes et cardiaques.


  • Login