slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ PowerPoint Presentation
Download Presentation
Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 50

Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ - PowerPoint PPT Presentation


  • 110 Views
  • Uploaded on

Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ. Λεκτικές πράξεις και επιτέλεση Austin, Searle. Actes de langage et performance. Jean - Christophe Pitavy Université Jean-Monnet, Saint-Étienne (France). Περίληψη των προηγούμενων επεισοδίων…

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Εθνικό και Καποδιστριακό ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ' - ziv


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Εθνικό και Καποδιστριακό

ΠΑΝΕΠΙΣΤΗΜΙΟ ΑΘΗΝΩΝ

Λεκτικές πράξεις και επιτέλεση

Austin, Searle

Actes de langage et performance

Jean-Christophe Pitavy Université Jean-Monnet, Saint-Étienne (France)

slide2

Περίληψη των προηγούμενων επεισοδίων…

  • πραγματολογικά μέσα για την οργάνωση του λόγου πλάγιος λόγος: αναπαράσταση του λόγου άλλου ομιλητή
  • λογικο-σημασιολογική συναγωγή από συμφραστικά στοιχεία και εγκυκλοπαιδικές γνώσεις
  • Σημαντικό ρόλο της συνάφειας και της πρόθεσης του ομιλητή
  • ομιλία
  • → αναπαράσταση
  • → πράξη, ενέργημα
slide3

Φιλόσοφοι της συνηθισμένης γλώσσας (Οξφόρδη)

John Langshaw

AUSTIN

(1911-1960)

slide4

διαπιστωτικά εκφωνήματα

/

επιτελεστικά εκφωνήματα (performative)

John Langshaw

AUSTIN

(1911-1960)

slide5

John Langshaw

AUSTIN

(1911-1960)

1962

XII Διαλέξεις « William James », Χάρβαρντ (1955)

slide6

Διαπιστωτικά / επιτελεστικά εκφωνήματα

  • « Je vous signale que le temps se couvre »2.
  • « La France est hexagonale »
slide7

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

1. Phonétique (φωνητική) 2. Phatique (φατική) 3. Rhétique (ρητική)

4. Locutionnaire (λεκτική)

5. Illocutionnaire (προσλεκτική)

6. Perlocutionnaire (διαλεκτική)

slide8

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

Φωνητική πράξη

[vivlaʀšitęktǘʀ][pakǫtiʀǫzisǫlk]

slide9

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

Φατική πράξη

[pakǫtiʀǫzisǫlk]

= phonétique (seulement)[aʀšitęktǘʀ] [patužúʀ]

= architecture, pas toujours phonétique + phatique

slide10

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

Ρητική πράξη

[aʀšitęktǘʀpa]

= architecture pa(s) = phatique[(snę)palaʀšitęktǘʀ]

= (ce n’est pas l’architecture) phatique + rhétique

→ έννοια (sense)

slide11

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

έννοια (sense) ≠ σημασία (meaning)

φράση

εκφώνημα

slide12

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

  • Actes :
  • Phonétique
  • Phatique
  • Rhétique

= actes communs à toute production linguistique

slide13

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

slide14

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

  • force « verdictive » : énonciation qui implique un acte juridique ou un diagnostic ; force « exercitive » : énonciation qui porte sur ce qui devrait être plutôt que sur ce qui est ; force « promissive » (ou « commissive ») énonciation qui implique l’interlocuteur pour l’obliger à adopter une attitude, à accomplir un acte ; force « behabitive » (ou « comportative ») : énonciation qui implique le locuteur lui-même par rapport à une situation, au comportement d’autrui ; force « expositive » : énonciation qui s’appuie sur une représentation.
slide15

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

Διαπιστωτικά : αληθινό / ψεύτικο

slide16

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

performatifs : opposition heureux vs malheureux ou bonheur vs malheur (insuccès, abus, insincérité) acte nul et non avenu (null and void)

slide17

Theory of illocutionary acts

Θεωρία των προσλεκτικών πράξεων / δυνάμεων

performatifs : (E. a) ‘I do (sc. take this woman to be my lawful wedded wife)’—as uttered in the course of the marriage ceremony.(E. b) ‘I name this ship the Queen Elizabeth’—as uttered when smashing the bottle against the stem.(E. c) ‘I give and bequeath my watch to my brother’—as occurring in a will.(E. d) ‘I bet you sixpence it will rain tomorrow.’

slide18

Voici le seul portrait d’homme, peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité, qui existe et qui probablement existera jamais. Qui que vous soyez, que ma destinée ou ma confiance ont fait l’arbitre du sort de ce cahier, je vous conjure par mes malheurs, par vos entrailles, et au nom de toute l’espèce humaine, de ne pas anéantir un ouvrage unique et utile, lequel peut servir de première pièce de comparaison pour l’étude des hommes, qui certainement est encore à commencer, et de ne pas ôter à l’honneur de ma mémoire le seul monument sûr de mon caractère qui n’ait pas été défiguré par mes ennemis.

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide19

Enfin, fussiez-vous, vous-même, un de ces ennemis implacables, cessez de l’être envers ma cendre, et ne portez pas votre cruelle injustice jusqu’au temps où ni vous ni moi ne vivrons plus, afin que vous puissiez vous rendre au moins une fois le noble témoignage d’avoir été généreux et bon quand vous pouviez être malfaisant et vindicatif : si tant est que le mal qui s’adresse à un homme qui n’en a jamais fait ou voulu faire, puisse porter le nom de vengeance. […]

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide20

Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple et dont l’exécution n’aura point d’imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi. […]

[…] Je n’ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon, et s’il m’est arrivé d’employer quelque ornement indifférent, ce n’a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire ; j’ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l’être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus ; méprisable et vil quand je l’ai été, bon, généreux, sublime, quand je l’ai été : j’ai dévoilé mon intérieur tel que tu l’as vu toi-même. […]

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide21

Je suis né à Genève en 1712, d’Isaac Rousseau, citoyen, et de Suzanne Bernard, citoyenne. Un bien fort médiocre à partager entre quinze enfants ayant réduit presque à rien la portion de mon père, il n’avait pour subsister que son métier d’horloger, dans lequel il était à la vérité fort habile. Ma mère, fille du ministre Bernard, était plus riche ; elle avait de la sagesse et de la beauté ; ce n’était pas sans peine que mon père l’avait obtenue.

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide22

Voici le seul portrait d’homme, peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité, qui existe et qui probablement existera jamais. Qui que vous soyez, que ma destinée ou ma confiance ont fait l’arbitre du sort de ce cahier, je vous conjure par mes malheurs, par vos entrailles, et au nom de toute l’espèce humaine, de ne pas anéantir un ouvrage unique et utile, lequel peut servir de première pièce de comparaison pour l’étude des hommes, qui certainement est encore à commencer, et de ne pas ôter à l’honneur de ma mémoire le seul monument sûr de mon caractère qui n’ait pas été défiguré par mes ennemis.

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide23

Voici le seul portrait d’homme, peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité, qui existe et qui probablement existera jamais. Qui que vous soyez, que ma destinée ou ma confiance ont fait l’arbitre du sort de ce cahier, je vous conjure par mes malheurs, par vos entrailles, et au nom de toute l’espèce humaine, de ne pas anéantir un ouvrage unique et utile, lequel peut servir de première pièce de comparaison pour l’étude des hommes, qui certainement est encore à commencer, et de ne pas ôter à l’honneur de ma mémoire le seul monument sûr de mon caractère qui n’ait pas été défiguré par mes ennemis.

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide24

Enfin, fussiez-vous, vous-même, un de ces ennemis implacables, cessez de l’être envers ma cendre, et ne portez pas votre cruelle injustice jusqu’au temps où ni vous ni moi ne vivrons plus, afin que vous puissiez vous rendre au moins une fois le noble témoignage d’avoir été généreux et bon quand vous pouviez être malfaisant et vindicatif : si tant est que le mal qui s’adresse à un homme qui n’en a jamais fait ou voulu faire, puisse porter le nom de vengeance. […]

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide25

Enfin, fussiez-vous, vous-même, un de ces ennemis implacables, cessez de l’être envers ma cendre, et ne portez pas votre cruelle injustice jusqu’au temps où ni vous ni moi ne vivrons plus, afin que vous puissiez vous rendre au moins une fois le noble témoignage d’avoir été généreux et bon quand vous pouviez être malfaisant et vindicatif : si tant est que le mal qui s’adresse à un homme qui n’en a jamais fait ou voulu faire, puisse porter le nom de vengeance. […]

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide26

Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple et dont l’exécution n’aura point d’imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi. […]

[…] Je n’ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon, et s’il m’est arrivé d’employer quelque ornement indifférent, ce n’a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire ; j’ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l’être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus ; méprisable et vil quand je l’ai été, bon, généreux, sublime, quand je l’ai été : j’ai dévoilé mon intérieur tel que tu l’as vu toi-même. […]

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide27

Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple et dont l’exécution n’aura point d’imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature ; et cet homme ce sera moi. […]

[…] Je n’ai rien tu de mauvais, rien ajouté de bon, et s’il m’est arrivé d’employer quelque ornement indifférent, ce n’a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire ; j’ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l’être, jamais ce que je savais être faux. Je me suis montré tel que je fus ; méprisable et vil quand je l’ai été, bon, généreux, sublime, quand je l’ai été : j’ai dévoilé mon intérieur tel que tu l’as vu toi-même. […]

Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, I, 1

slide29

Κι όποιος του Πόθου εδούλεψε εις-ε καιρόν κιανένα,ας έρθει για ν' αφουκραστεί ό,τ' είν' εδώ γραμμένα·να πάρει ξόμπλι κι αρμηνειά, βαθιά να θεμελιώνειπάντα σ' αμάλαγη Φιλιάν, οπού να μην κομπώνει.Αφουκραστείτε, το λοιπόν, κι ας πιάνει οπού'χει γνώση,για να κατέχει κι αλλουνού απόκριση να δώσει.

Βιντσέντζος Κορνάρος, Ερωτόκριτος, I 11-18

slide30

καθηγητής φιλοσοφίας στο Μπέρκλεϊ

John Searle

(1932-)

slide31

Principe d’exprimabilité ± « tout ce que l’on veut dire peut être dit ». (L) (X) (L veut signifier → X P ∃ E) « Pour toute signification X, pour tout locuteur L, chaque fois que L veut signifier (a l’intention de transmettre, désire communiquer, etc.) X, alors il est possible qu’il existe une expression E, telle que E soit l’expression exacte ou la formulation exacte de X. »

slide32

Énoncer une phrase = 4 opérations : 1. acte d’énonciation (de mots, de phrases) = phonétique + phatique ; 2. acte propositionnel (référence et prédication type f(x)) = phatique + locutionnaire ; 3. acte illocutionnaire (question, ordre, promesse…) ; 4. (acte perlocutionnaire (persuader, intimider…)).

slide33

Types d’énoncés : représentatifs : le locuteur s’engage sur la vérité de la proposition (P) (condition de croyance). directifs : faire faire quelque chose par l’interlocuteur (condition de sincérité et de désir). promissifs : le locuteur s’oblige lui-même à accomplir certain(s) acte(s) (condition de sincérité par rapport à intention). expressifs : expression d’un état psychologique (condition de sincérité par rapport à cet état). déclaratifs, qui provoquent la vérité de P (= noyau des premiers performatifs). Supposent une institution extra-linguistique (cadre) + statut du locuteur (+ autres participants)

slide34

Problème des performatifs implicites

contenu propositionnel ⇔ actes illocutionnaires

Pierre boit du Ricard. Pierre boit-il du Ricard ? Bois du scotch, Ricard !Si seulement Pierre buvait du Ricard !

Ο Σπύρος πίνει ούζο.Πίνει ούζο ο Σπύρος;Πιες ούζο, Σπύρο!Μακάρι να πίνει ούζο ο Σπύρος !

slide35

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle Français

Je ne veux pas qu’il vienne = F(¬p) ou ¬F(p) ?Je ne pense pas que ce soit vrai = F(¬p) ou ¬F(p) ?

slide36

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Français

Je ne veux pas qu’il vienne= F(¬p)

Je ne pense pas que ce soit vrai = F(¬p)

→ « je veux quelque chose (qu’il ne vienne pas) » = positif, effectif→ « je pense quelque chose (que ce n’est pas vrai) » = positif, effectif

slide37

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Français

Il dit qu’il ne fait pas beau

Il nie qu’il fait / fasse beau

slide38

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Russe

я думаю, что это не правда(ja dumaju, što eto ne pravda)[je crois que cela pas vérité]« je ne crois pas que ce soit vrai »

я не думаю…(ja ne dumaju…)→ « je ne pense rien ! »

slide39

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Russe

Je ne pense pas.I don’t think so.

я думаю что нет(ja dumaju što net)→ « je pense que non »

slide40

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Grec (ancien)

φημίphēmí« j’affirme [quelque chose comme vrai] »οὔ φημι oú phēmi« je n’affirme pas »

→ « j’affirme quelque chose comme faux »

slide41

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Grec (ancien)

φημὶ τὸν δοῦλον ἐλεύθερον εἶναι(phēmì tòn doûlon eleútheron eînai)[« j’affirme l’esclave être libre »]« je dis que l’esclave est libre »

slide42

Problème des performatifs implicites

Incidence de la négation (¬) illocutionnaire et propositionnelle

Grec (ancien)

οὔ φημι τὸν δοῦλον ἐλεύθερον εἶναι(oú phēmi tòn doûlon eleútheron eînai)[« je n’affirmepas l’esclave être libre »]« je dis que l’esclave n’estpas libre »

slide43

Problème des performatifs implicites

Hypothèse performative J. R. Ross (On Declarative Sentences, 1970)

Modèle générativiste transformationnel

structure de surface (SS)

vs

structure profonde (DS)

⇒ RobertS + a réviséV + (pendant) toute la journéeTPS

Robert a révisé toute la journée

⇒ RobertS + a réviséV + toute la philoO

Robert a révisé toute la philo

slide44

Problème des performatifs implicites

Hypothèse performative J. R. Ross (On Declarative Sentences, 1970)

Modèle générativiste transformationnel

structure de surface (SS)

vs

structure profonde (DS)

⇒ j’S entendsV + des gensO + parler dehorsINF

j’entends des gens parler dehors

⇒ j’S entendsV + ØO + parler dehorsINF

j’entends parler dehors

slide45

Problème des performatifs implicites

Hypothèse performative J. R. Ross (On Declarative Sentences, 1970)

Modèle générativiste transformationnel

structure de surface (SS)

vs

structure profonde (DS)

⇒ {je t’assure que}Préface + {ils répareront}Proposition

je t’assure qu’ils répareront

ils répareront

⇒ ØPréface + {ils répareront}Proposition

slide46

Problème des performatifs implicites

Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984)

DansØ Je t’emmène en week-end la semaine prochaine Je te promets de t’emmener en week-end la semaine prochaine Je te jure que je t’emmènerai en week-end la semaine prochaineLes conditions de vérité doivent être les mêmes.

slide47

Problème des performatifs implicites

Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984)

DansIl pleut.J’affirme qu’il pleut.Mêmes conditions de vérité ?

slide48

Problème des performatifs implicites

Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984)

conditions de vérité = météo

slide49

Problème des performatifs implicites

Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984)

conditions de vérité = météo

slide50

Problème des performatifs implicites

Performadoxe (paradoxe performatif)(W.G. Lycan, Logical Form in Natural Language, 1984)

conditions de vérité = sincérité du locuteur