la france de la cinqui me r publique n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La France de la cinquième République PowerPoint Presentation
Download Presentation
La France de la cinquième République

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 34

La France de la cinquième République - PowerPoint PPT Presentation


  • 208 Views
  • Uploaded on

La France de la cinquième République. Introduction -En 1958 la France entre dans la 5 ème République qui se poursuit encore aujourd’hui -Rôle prépondérant de de Gaulle -Succession de présidents et différentes politiques menées

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'La France de la cinquième République' - zaynah


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

Introduction

-En 1958 la France entre dans la 5ème République qui se poursuit encore aujourd’hui

-Rôle prépondérant de de Gaulle

-Succession de présidents et différentes politiques menées

-En même temps d’importantes modifications sociales et économiques qui ont influé sur la politique

Problématique: Quelle fut l’évolution politique sociale et économique de la France sous la 5ème République de 58 à nos jours?

Plan: I/ De Gaulle

II/ La difficile succession de de Gaulle

III/ Mitterrand: l’alternance

VI/ Le retour de la Droite

slide3

I/ LA FRANCE SOUS LA PRESIDENCE DU GENERAL DE GAULLE

Ou LA REPUBLIQUE GAULLIENNE P286-291

-Il ne s’agit pas simplement de parler de la France de 58 à 69 mais de montrer en quoi la personnalité du général de Gaulle a joué un rôle prépondérant dans la manière de gérer les affaires de la république.

-Rappel : DG personnage emblématique de la résistance, du GPRF mais aussi de l’avant 4ème Rep qu’il quitte avant même que celle ci ne voit le jour.

-L’Algérie le ramène au pouvoir.

DG va transformer la France dans tous les domaines, tant celui de la politique intérieure , des institutions même, de la politique extérieure. Mais c’est aussi une période de mutations sociales profondes dont mai 68 restera le symbole.

slide4

A/ Une vie politique marquée par la personne de De Gaulle

1-La Constitution lui donne un grand pouvoir

-Préparée par un proche Michel Debré: premier Premier Ministre: volonté de concrétiser ses idées de Bayeux

- Achevée le 4 septembre 1958, il la fait approuver par référendum ( 80% de oui sauf…Mitterrand et Pierre Mendes France ) le 28 septembre. Et y applique ses idées de Bayeux ( 1946 ) 

CARACTERISTIQUE DE DG: USAGE FREQUENT DU REFERENDUM

01/1961 auto détermination en Algérie ( 75% oui

04/1962 Accords d’Evian ( 90% oui )

10/1962 : élection du président au SUD ( 62% oui )

04/1969 Réforme du Sénat et Régionalisation ( 53% non )

slide5

LES INSTITUTIONS DE LA

Ve REPUBLIQUE

FONCTIONNEMENT

FONCTIONNEMENT CONSTITUTION.ppt

slide6

Les premières législatives de la 5ème république ont lieu en novembre 1958 : l’UNR ( parti gaulliste) y obtient la majorité et De gaulle est nommé président de la république le 21 Décembre 1958.

2-Un rapport personnel à la France et aux Français :

De Gaulle a toujours évoqué dans ses mémoires son sentiment d’une mission à remplir vis-à-vis des Français, c’est pourquoi son pouvoir est en grande partie charismatique.

Il a très bien su utiliser la TV ,qu’il a d’ailleurs soigneusement censuré ( l’ORTF )

IL a aussi multiplié les contacts avec les Français soit par les biais des référendums soit par la demande d’élections du président au suffrage universel direct

slide7

3° Une politique étrangère très « personnelle »: l’obsession de l’Indépendance nationale

-Règlement des conflits coloniaux: Algérie avant referendum et indépendance de l’Afrique Noire

-critique du leadership américain: De gaulle critique dans son discours de Phnom Penh la guerre du Vietnam et encourage les Québéquois contre un Canada américain ( Vive le Québec libre ).

- Recherche de nouveaux partenaires : reconnaissance de la Chine communiste en 1964, rapprochement avec l’URSS ( voyage à Moscou en 1966 ). « Coopération » avec les pays d’Afrique Noire

-Oui à l’Europe économique …: création de la PAC en 1962 ! Mais Non à l’Europe supranationale ! Contre le RU en Europe

slide8

B/ Un pouvoir qui va s’user…

1°) Le mouvement de 1965 :

En 1965, lors des premières élections au SUD, De Gaulle est mis en ballottage par le candidat de la gauche F. Mitterrand. ( DG 45%/ Mitterrand 32% ) Elu tout de même au deuxième tour ( grâce à son slogan choc « Moi ou le chaos »), De Gaulle, vieillissant, la majorité présidentielle ne l’emporte que grâce aux voix d’outre mer.

slide9

2°) Mai 68 : P 200-201 et exercice P 248.

-Manifestations étudiantes parfois violentes autour du quartier latin: la jeunesse est de plus en plus en décalage

moins de 20 ans

- slogans « Dix ans ça suffit », menées par le leader Daniel Cohn-Bendit dit « Dany le rouge »

slide10

-Le 13 Mai 68 le mouvement s’élargit aux syndicats ouvriers qui demandent une grève générale.

-C’est le Premier ministre Georges Pompidou qui gère la crise et accepte de signer les ACCORDS DE GRENELLE le 25 mai qui octroient une hausse des salaires et un meilleur droit syndical.

La crise devient politique : Mitterrand « Il n’y a plus d’Etat »

quartier latin

DG annonce une dissolution de l’Assemblée nationale et des législatives le 30 mai 1968. P 219 n°37 et 38

slide11

3°) Le départ de de Gaulle :

-De Gaulle entreprend d’abord un bouleversement interne de son propre parti pour s’adapter à la situation : l’UNR devient l’UDR ( Union pour la Défense de le République ).

-Il change de Premier ministre et nomme Maurice Couve de Mureville à la place de Pompidou

-. En avril 1969 il propose une référendum sur une réforme du Sénat qui permettrait la création de région en France et donc ultérieurement une décentralisation.

Le résultat est non et démissionne. (« Si je suis désavoué par une majorité d’entre vous, je cesse mes fonctions »).

De nouvelles présidentielles se préparent et le Président du sénat comme l’indique la Constitution assure la transition : Alain Poher.

slide12

C/ Mais cela reste une période d’intense mutations économiques et sociales: les trente glorieuses

1/ Un certain interventionnisme d’Etat :

- création du nouveau franc : une monnaie forte étant un outil de réussite économique.

-Une modernisation du pays  : maintien de la planification, , aménagement du territoire avec la création de la DATAR ( Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale )., allongement de la scolarité obligatoire jusqu’à 16 ans, 1959 grands chantiers urbains co-financés par l’Etat pour créer de grands ensembles. …. (En liaison avec le Baby Boom…)

slide13

2/ Une mutation profonde de l’économie française :

- L’agriculture se modernise :

Augmentation des rendements, exode rural, mécanisation. Contexte général de la PAC (créée en 1962 ).

- L’Industrie :

Augmentation de la production industrielle. Les actifs employés dans l’industrie se maintiennent mais grâce à l’industrie fonctionnant grâce au pétrole. Cela provoque alors une crise des industries charbonnières (grèves des mineurs de 1963). L’Etat investi dans l’aéronautique (plan concorde ) et dans l’informatique : plan calcul avec la société Bull ).

vol du concorde

- Le tertiaire :

C’est le secteur qui connaît le plus grand développement.

slide14

3/ Une société mal adaptée à ces changements :

  • L’entrée dans la société de consommation . 1er supermarché carrefour 1963, Fnac 1969. Le tout en parallèle avec le BABY BOOM :les baby Boomers arrivent à l’age adulte… 2 P 229
  • arts ménagers
  • - Une profonde mutation sociale : recul du nombre de paysan, augmentation su salariat, développement du travail féminin. La modernisation génère des exclus : mineurs, petits agriculteurs, artisans. Les Français deviennent majoritairement urbains. L’ ANPE est crée en 1967 car dès lors le marché du travail commence à se saturer. C’est la « révolution silencieuse » : 1 P 228 !
  • - Un changement de valeurs que de Gaulle a du mal a accepter : les valeurs traditionnelles reculent : recul des pratiques religieuses, les femmes militent pour leur droit à l’avortement, à la contraception libre (accordé seulement en 1967 ! ! !), les jeunes demandent la liberté sexuelle ; Ces origines sont la toile de fond des évènements de mai 68.
slide15

De Gaulle reste le seul président français à avoir volontairement interrompu son mandat présidentiel.

En 1969, c’est l’ancien premier ministre de De gaulle qui est élu président : Georges Pompidou.

slide16

II/ LA DIFFICILE SUCCESSION DE DE GAULLE 1969-1981

A/ Georges Pompidou 1969-1974

Les élections présidentielles ont lieu en juin 1969 et Pompidou est élu au deuxième tour avec 57% des voix devant A.Poher.

Avec Pompidou la tradition gaulliste est préservée.

Pompidou nomme Jacques Chaban-delmas (très longtemps maire de Bordeaux) comme premier ministre et s’entoure notamment de Valery Giscard d’Estaing aux finances.

slide17

Son programme est celui de la « nouvelle société »: il a pour but d’adapter la France à la croissance des Trente Glorieuses en prenant en considération ce que Mai 68 a révélé.

Quelles réformes?

-Le SMIC succède au SMIG

-Mensualisation des salaires les plus modestes

-Fin de la main basse du gouvernement sur la télévision (ORTF)

-Création de conventions collectives

slide18

Info

Conventions collectives

Social

slide19

Mais des contestations persistent dans la lignée de Mai 68 :

-celle des féministes (manifeste des 343 salopes de 1971, MLF : lire p 234 !!!)

-mais aussi celle de la Gauche : « d’union de la Gauche » en Juin 1972 / renforcement de l’opposition.(lire doc)

-Jacques Chaban-Delmas va même être contraint de démissionner en juillet 1972 :remplacé par Pierre Messmer: politique conservatrice notamment face à l’augmentation du prix du pétrole

déclaration messmer

Le 2 avril 1974 Pompidou meurt durant son mandat et des élections présidentielles anticipées sont organisées en Mai 1974. (Poher assure l’intérim : encore ! ! ! ! !).

slide20

En 1974 sont organisées de nouvelles élection présidentielles qui voient la victoire du « jeune » Valéry Giscard D’Estaing

slide21

B/ Valéry Giscard D’Estaing 1974-1981

VGE (bio p 282) est élu au second tour avec juste 425000 voix d’avance devant François Mitterrand.

Durant la campagne électorale la télévision a jouée un très grand rôle et la participation fut très forte au 2ème tour ( 87% ).VGE au journal télé

Elu, il nomme Jacques Chirac (41 ans) au poste de premier ministre. (Bio p 281)

Le gouvernement Chirac: 1974-1976

Des mesures importantes:

-majorité à 18 ans 1974 ( voir doc)

-Loi Veil (IVG) loi veil

-libéralisation de la contraception1975

slide22

Mais des problèmes surviennent très rapidement:

( FIN DES TRENTE GLORIEUSES ET DEBUT DES 20 RUGUEUSES)

le chômage augmente ainsi que l’inflation -Chirac démissionne en août 1976. Il est remplacé par Raymond Barre.

Le gouvernement Barre 1976-1981

La crise s’amplifie sous l’effet du second choc pétrolier de 1979. Le chômage s’envole p 232 ainsi que l’inflation et il faut augmenter les cotisations ainsi que les prélèvements obligatoires/ Impopulaire/ STAGFLATION

Des tensions apparaissent même au sein de la majorité:Chirac crée son propre parti en 1976 le RPR et VGE crée l’UDF en 1978.

A l’approche des présidentielles de 1981, de VGE souffre de la crise (affaire des diamants du président en 1979-1980).

slide23

Aux élections de 1981, Mitterrand (« la force tranquille » : c’est son slogan) est élu au second tour devant VGE le 10 MAI 1981 avec 51.75% des suffrages.nuit 1981

slide24

III/ L’ALTERNANCE 1981-2007

  • A/ Mitterrand au pouvoir 1981-1995
  • Le premier septennat: 1981-1988
  • -Mitterrand /slogan choc et ses 110 propositions.
  • Étudions les différentes propositions.
slide26

Les mesures prises par Pierre Mauroy 81-84

Information

Radios libres

CSA

Lois sociales:

Retraite 60 ans

39 heures

Augmentation du Smic

Justice

Abolition peine de mort; Badinter

Dépénalisation homosexualité

Loi Deferre Nationalisation 82

PROBLEMES

deficit budgetaire

deficit commerce

extérieur

Inflation

Recul de la gauche

municipales 83, européennes 84

et manifestations

L.FABIUS 1984-1986

redorer le blason du PS ( Chevènement…) mais des scandales : ex: Rainbow Warrior

slide27

législatives du 16 MARS 1986

PREMIERE COHABITATION 1986-1988

Chirac premier ministre

Politique plus libérale, de rigueur car chômage 2 millions et 14% inflation ex: privatisations

Présidentielles de 1988 Mitterrand réélu se présentant comme le « garant   des acquis sociaux »: 54% des voix

slide28

b) Le deuxième septennat: 1988-1995

Le gouvernement Edith Cresson: 1991-1992 (323 jours )

-reprise des mouvements sociaux ( grèves des infirmières, manifestations des paysans...)

-le scandale du sang contaminé; En 1992, E.Cresson est remplacée par Pierre Bérégovoy

-Maastricht

Le gouvernement Bérégovoy 1992-1993

-politique de rigueur budgétaire

-Un an ne suffit pas pour mener une politique réellement efficace: 1993 le cap de 3 millions de chômeurs est franchi...

La gauche perd donc sans surprise les législatives de 1993

Le gouvernement Rocard: 1988-1991

-Le RMI

-La CSG pour financer le déficit de la Sécurité Sociale

-Le livre blanc sur les retraites

Mais problèmes financiers

slide29

1993-1995: Cohabitation et « crépuscule de Dieu »

Autres problèmes

Scandales:jeunesse Pétainiste, Cancer, fille cachée

1993 Bérégovoy se suicide

Sang contaminé

Montée du FN: législatives 1986 plus de voix que le PC !

Montée qu Quart Monde ( les Restos )

slide30

B/ Chirac au pouvoir 1995-2007

  • Le premier septennat: 1995-2002
  • -Campagne de 1995 dénonce la « fracture sociale »
  • -52.6% des voix. devant Jospin
  • -1995-1997: Alain Juppé premier ministre: impopulaire ( reforme sécurité Sociale ): manque de soutien même au sein du RPR

1997 CHIRAC DISSOLUTION ASSEMBLEE NATIONALE dissolution

1997-2002 Jospin Premier ministre

slide31

Les mesures de L. Jospin 1997-2002

-applique les 35 heures

-crée la CMU

-instaure le PACS 1999

-instaure la parité 1999

-crée les emplois jeunes et CES

-fait voter le quinquennat en 2000

LE SEISME DU 21 AVRIL 2002

Premier tour

Chirac 19.9%

Le Pen 16.9%

Jospin 16.2%

Deuxième tour

Chirac 82.2%

Le Pen 17.8%

slide32

b) Le deuxième quinquennat 2002-2007

Les principaux sujets de débat aujourd’hui

Sécurité

-Banlieues 2005

-Violence scolaire

-Montée du racisme et antisémitisme

Social

-Droit au logement: enfants de Don Quichotte

-Réforme Sécu et retraites

-Travailleurs pauvres

Travail

-Chômage des jeunes

-Chômage des plus de 50 ans

Discriminations à l’embauche

Extérieur

Intégration dans l’UE: 2005 non au référendum constitution

-terrorisme, fondamentalisme GSPC

DISCOURS J.CHIRAC VŒUX 2007

slide33

Mes Chers Compatriotes de métropole, d'outre-mer, de l'étranger,

A la veille de l'année 2007, qui sera particulièrement importante pour l'avenir de notre pays, j'adresse, du fond du cœur, à chacune et à chacun d'entre vous mes vœux les plus chaleureux.

Et je pense d'abord à toutes celles et à tous ceux qui sont victimes de la solitude, de la maladie, de la détresse.

Je veux aussi saluer avec respect et reconnaissance nos soldats qui défendent, partout dans le monde, la paix et les valeurs de la France.

Ensemble, depuis que j'ai l'honneur de vous servir et de vous représenter, nous vivons des changements considérables.

Une économie mondiale en pleine expansion. Une concurrence de plus en plus vive mais qui nous ouvre aussi des opportunités nouvelles. La révolution de l'Internet, qui transforme notre façon de communiquer, de travailler, de vivre en société. Un monde où la surexploitation des ressources naturelles dérègle le climat et mettra en danger l'humanité, si nous ne réagissons pas dès maintenant. Un monde qui n'a jamais été aussi riche et aussi pauvre à la fois. Un monde marqué par le 11 Septembre, le terrorisme, la guerre en Irak, la crise au Proche-Orient, la tentation absurde et irresponsable du choc des civilisations et des cultures.

Parce que j'aime passionnément la France, je me bats pour qu'elle prenne toute sa place dans ce nouveau monde tout en restant fidèle à elle-même. Je me bats pour que chaque Français, pour que chaque jeune en particulier, ait sa chance, où qu'il vive et quelles que soient ses origines.

Bien sûr, je voudrais que les choses avancent plus vite, et qu'elles avancent mieux pour chacun d'entre vous. Mais grâce à votre talent, grâce à votre travail, la France s'affirme. Avec l'action résolue du Premier ministre et de son gouvernement, le chômage baisse fortement : déjà 360 000 chômeurs de moins. La croissance est là et elle est solide.Nos retraites, notre sécurité sociale se réforment et c'est la garantie de leur avenir. Le nombre de logements sociaux nouveaux chaque année a doublé depuis 2002. Nos regards et nos comportements évoluent heureusement vis-à-vis des personnes handicapées, des victimes du cancer, des victimes de la violence routière. Grâce à votre mobilisation, près de 9 000 vies ont été sauvées sur les routes de France.

D'ici aux élections, j'aurai une double exigence : que le Gouvernement soit au travail, à votre service, pour la sécurité, pour l'emploi, pour le pouvoir d'achat et que ces mois soient aussi des moments de débats ouverts, démocratiques et responsables et je m'y engagerai pleinement. Je voudrais vous dire ce soir quels en sont, à mes yeux, les enjeux majeurs.

Le premier, c'est l'unité et le rassemblement autour des valeurs qui font la France : la liberté, l'humanisme, le respect, et notamment le respect de la diversité et des différences, la laïcité, le combat contre le racisme, l'antisémitisme, le communautarisme. N'écoutez pas les apprentis sorciers de l'extrémisme. La France est forte, la France est belle quand elle sait, tout à la fois, faire respecter ses règles et tendre la main.

Le deuxième enjeu, c'est évidemment le progrès économique et social. Je sais les souffrances et les difficultés auxquelles certains d'entre vous sont confrontés. Je connais vos attentes pour ce qui concerne les salaires et le pouvoir d'achat, c'est-à-dire la juste récompense de votre travail. Mais gardez-vous cependant des idéologies, des illusions, du retour aux recettes qui ne marchent pas. C'est le travail, c'est la formation, c'est la recherche qui font la force des économies modernes. En donnant toute sa place au dialogue social, des réformes importantes sont devant nous : pour aller beaucoup plus loin dans la baisse du chômage, pour faire de la participation un véritable projet de société, pour donner plus de puissance à nos entreprises, pour mettre en place un véritable droit au logement opposable, c'est-à-dire faire du droit au logement une réalité. Et je demande au Gouvernement d'avancer sur ce point dans les toutes prochaines semaines.

Le troisième enjeu, c'est de bien mesurer que la France a des responsabilités particulières dans le monde. La vocation de la France et son honneur, c'est d'affirmer sa voix avec force et avec indépendance pour la paix et pour la justice. C'est aussi son intérêt. Ainsi, agir comme nous le faisons, pour le développement des pays les plus pauvres, c'est, bien sûr, répondre à une exigence morale essentielle. Mais c'est également prévenir l'afflux à nos frontières de tous ceux qui quittent leur pays parce qu'ils n'ont plus d'espoir.

Le quatrième enjeu, c'est l'Europe. Depuis un an et demi, nous avons choisi de faire progresser l'Europe des projets : la recherche, l'énergie, la sécurité, l'immigration. N'oublions jamais que l'Europe, c'est la garantie de la paix et de la démocratie sur notre continent. C'est donc notre avenir. Le 50e anniversaire du Traité de Rome, le 25 mars prochain, nous offre l'occasion de donner un nouveau souffle à la construction européenne : pour une Europe politique, pour une Europe de l'ambition économique et du progrès social, pour une Europe qui nous protège. La France y prendra naturellement toute sa part.

Enfin, il y a l'enjeu écologique. C'est un enjeu immédiat. Un enjeu politique. La France est le premier pays au monde à avoir inscrit en 2005 une Charte de l'environnement dans sa Constitution. En février, elle accueillera une conférence internationale pour accélérer la marche vers une Organisation Mondiale de l'Environnement. Mais c'est aussi chez nous que ce combat se gagne, par le changement en profondeur de nos comportements et de nos politiques. C'est une exigence et c'est une chance. Avec la nécessité d'inventer une économie respectueuse de l'environnement, c'est une nouvelle révolution industrielle qui est devant nous, celle du développement durable. Elle sera source de croissance et d'emplois et la France a tous les atouts pour en être le champion. Mes Chers Compatriotes, Oui, nous pouvons être fiers d'être Français ! Poursuivons notre effort de modernisation. Ne cherchons pas à imiter. Soyons nous-mêmes. Au printemps prochain, vous aurez à faire des choix décisifs. Faites vivre intensément vos convictions. Vous êtes le peuple souverain. La France a besoin de chacune et de chacun d'entre vous. Elle compte sur vous.

Vive la République ! Vive la France !

slide34

SARKOZY: 2005-2012

CE QUI N’A PAS ETE FAIT

-alloc familiale à 1 enfant

-taxe sur le profit des entreprises

-allocation pour les mères au foyer

-service civil obligatoire

-test ADN pour le regroupement familial

- 2 mandants maxi pour le président

Politique

-fermeture de tribunaux et ouverture tribunaux proximité

-autonomie universités 2011

-HADOPI

-Ministère immigration et identité nationale

-2008 le président peut s’exprimer devant ass nationale ( 1er fois depuis 1848 louis napo)

  • Extérieur
  • -  « speed diplomacy »
  • -2009 France de retour ds OTAN
  • -coopération économique avec l’Allemagne pour aider états en crise ds UE
  • -2010: Roms
  • -2011: aide à la Tunisie et Libye
  • -2011: retrait d’Afghanistan
  • Contrairement à Chirac soutien à Israël 2010
  • 2009: Traité de Lisbonne
  • 2010 contre le boycott des JO Pékin
  • -2010: accords de Londres coop militaire avec RU

Social/eco

-Pas d’alcool et de cigarettes avant 18 ans 2009

-2007 défiscalisation heures supp

-Non remplacement d’un fonctionnaire sur 2

-Retraites: 62 ans et 40 ans cotisations 2010

-volonté de baisse du déficit à 60% du PIB ( 1.6milliards en 2011)

-baisse TVA 5% restauration

-RSA 2009

-2007 flexibilité 35h

-2009: ouverture dimanche

-bouclier fiscal (50%)