Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Splénomégalie Adénopathies PowerPoint Presentation
Download Presentation
Splénomégalie Adénopathies

Splénomégalie Adénopathies

475 Views Download Presentation
Download Presentation

Splénomégalie Adénopathies

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Splénomégalie Adénopathies Jean-Noël Bastie Service d’Hématologie, CHU Le Bocage, Dijon

  2. La RATE • Organe de consistance molle et friable, la rate n’a pas de forme propre : elle se moule sur les organes de voisinage. • C’est un organe lymphoïde, étroitement lié au système porte • Dimensions: 12 cm de hauteur; 8 cm d’épaisseur; 200 grammes

  3. La RATE

  4. La RATE

  5. Rôle de la RATE • Siège de l’hématopoïèse durant la vie fœtale • Absence d’activité hématopoïétique dès la naissance • Stockage des plaquettes (environ 30% du pool) pas des hématies • Synthèse des anticorps (IgM surtout) lors de la réponse immunitaire primitive • Phagocytose des particules étrangères (bactéries…) et globules rouges anormaux • Elimination des débris cellulaires

  6. Splénomégalie • Le développement d’une splénomégalie résulte : • soit d’une augmentation de pression dans le système porte • soit d’une hyperplasie ou d’une hypertrophie du système macrophagique • soitd ’une hyperplasielymphoïde • soit d’une métaplasie myéloïde. • soit d’une infiltration tumorale (tissu lymphoïde, myéloïde ou autre)

  7. Conséquences d’une splénomégalie Quelque qu’en soit la cause

  8. Diagnostic d’une splénomégalie

  9. Etiologies des splénomégalies: • maladies infectieuses • bactériennes : septicémies bactériennes à pyogènes ; endocardites infectieuses; fièvre typhoïde ; brucellose ; • tuberculose des organes hématopoïétiques ; rickettsioses ; syphilis secondaire ; abcès à pyogènes • virales : mononucléose infectieuse ; hépatites virales ; infection par le VIH ; infection à CMV ; rubéole • parasitaires : paludisme ; leishmaniose viscérale ( Kala-azar) ; bilharziose invasive ; kyste hydatique ; toxoplasmose ; • larvamigrans ; distomatose • mycoses systémiques : candidoses hépato-spléniques • hémopathies • malignes • leucémies aiguës myéloblastiques et lymphoblastiques • maladie de Hodgkin et lymphomes non Hodgkiniens • syndromes myéloprolifératifs (Vaquez, leucémie myéloïde chronique, myélofibrose primitive, thrombocytémie essentielle) • leucémie myélo-monocytaire chronique • hémopathies lymphoïdes chroniques : leucémie lymphoïde chronique, leucémie à tricholeucocytes ; maladie de Waldenstrom • bénignes • toutes les hémolyses chroniques

  10. Etiologies des splénomégalies : • hypertensions portales • blocs intra-hépatiques • cirrhose (éthyliques, post hépatites, cirrhose biliaire primitive) • granulomatoses (sarcoïdose, etc.) • bilharziose hépatosplénique • maladie de Wilson • maladie veino-occlusive • fibrose hépatique congénitale  • blocs sus-hépatiques • thrombose des veines sus-hépatiques (syndrome de Budd-Chiari) • insuffisance cardiaque droite • blocs infra-hépatiques • thrombose portale • compression tumorale

  11. Etiologies des splénomégalies : • - maladies inflammatoires systémiques • lupus érythémateux disséminé • polyarthrite rhumatoïde (avec neutropénie, réalisant le syndrome de Felty) • sarcoïdose • maladie de Still • maladie périodique • - maladies de surcharge • dyslipoïdoses : maladie de Gaucher, maladie de Nieman-Pick, syndrome des histiocytes bleu de mer • histyocytoses X ; amylose, hémochromatose  • - origines tumorales • bénignes • kyste épidermoïde • lymphangiome kystique ou non • hémangiome kystique ou non • malignes • secondaires  (métastases spléniques qui sont rares) • primitives (angiosarcome, fibrosarcome) • lymphome

  12. Approche diagnostique devant une splénomégalie :

  13. Les ganglions lymphatiques :

  14. Principales aires ganglionnaires :

  15. Aires ganglionnaires cervicales :

  16. Adénopathies :

  17. Mécanismes responsables des adénopathies :

  18. Diagnostic clinique des adénopathies :

  19. Diagnostic d’une adénopathie superficielle isolée :

  20. Examen clinique :

  21. Imagerie des adénopathies « profondes » :

  22. Radiographie thoracique et adénopathies médiastinales :

  23. Radiographie thoracique et adénopathies médiastinales :

  24. Radiographie thoracique et adénopathies médiastinales :

  25. Approche diagnostique d’une adénopathie :

  26. Biopsie ganglionnaire :

  27. Approche diagnostique d’une adénopathie :

  28. Orientation diagnostique : cas cliniques

  29. Orientation diagnostique : cas cliniques