Introduction SGDBOO - PowerPoint PPT Presentation

introduction sgdboo n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Introduction SGDBOO PowerPoint Presentation
Download Presentation
Introduction SGDBOO

play fullscreen
1 / 9
Introduction SGDBOO
116 Views
Download Presentation
yama
Download Presentation

Introduction SGDBOO

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Introduction SGDBOO • Sommaire • Définition d’un SGBD (6 services) • Apport et limitation du modèle relationnel • Système relationnel étendu • Définition d’un SGBDOO

  2. SGBD • 6 services : • La persistance • La gestion du disque • Partage des données • Fiabilité des données • Sécurité des données • Interrogation de la base (langage de requêtes)

  3. Les différents modèles • Les SBGD sont caractérisés par un modèle de données : • modèle hiérarchique • modèle réseaux • modèle relationnel • modèle orienté objet

  4. Apports du modèle relationnel • Concepts simples • La notion de relation est facile à comprendre. • Indépendance physique et logique des données • Lorsque l'on définit le schéma d'une application, on ne se préoccupe pas de la manière physique dont sont stockées les données.

  5. Limitations du modèle relationnel • Le modèle relationnel est bien adapté pour traiter des données de type simple • Les jointures sont coûteuses en ressources • Solution : • Soit on enrichie SQL => voir PL/SQL. • Soit on lie un langage impératif à SQL

  6. Modèle relationnel étendu • Apports • Interrogation de la notion d'identité d'objet • Triggers • Enrichir le langage de requêtes • Limitations / SGBDOO • sur la notion d'héritage • au niveau de l'encapsulation des données • par manque d'homogénéité du aux rafistolages successifs du systèmes.

  7. Définition d’un SGBDOO • Les 6 services d'un SGBD • Une gestion complète des objets • Notion de clone, type et méthodes • Identité d'objet • Héritage • Surcharge et liaisons dynamiques • Encapsulation • Un langage de programmation complet

  8. La norme • Le standard définit par l’ODMG est constitué de deux parties : • Les fondations • une description de l'architecture • un modèle objet • un langage de définition d'objet (C++ enrichi) ODL • un langage de requêtes OQL qui permet d'interroger la base en mode intéractif. • Les liaisons

  9. Architecture ODMG