cqp als
Download
Skip this Video
Download Presentation
CQP ALS

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 30

CQP ALS - PowerPoint PPT Presentation


  • 151 Views
  • Uploaded on

CQP ALS. Apprentissage. SOMMAIRE. Définition de l’apprentissage Préambule et théorie : 9h – 10H30 3 étapes Différents mouvements Transfert Les processus dans nos 3 étapes Progrès Gestion de l’ échec Feedback En pratique : 10h30 – 12H Logique de construction d’une séance

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'CQP ALS' - wylie


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
cqp als

CQP ALS

Apprentissage

slide2
SOMMAIRE
  • Définition de l’apprentissage
  • Préambule et théorie : 9h – 10H30
      • 3 étapes
      • Différents mouvements
      • Transfert
      • Les processus dans nos 3 étapes
      • Progrès
      • Gestion de l’ échec
      • Feedback
  • En pratique : 10h30 – 12H
      • Logique de construction d’une séance
      • Les méthodes
slide3
Définition

L’apprentissage :

Acquisition de nouveaux comportements qui résulte de la pratique, de la répétition et de la mémorisation.

L’apprentissage résulte d’une confrontation de l’enfant ou de l’adulte à des situations. Celui-ci construit et emmagasine des réponses pour répondre à ces situations.

slide4
Les 3 étapes de l’apprentissage

L’étape Cognitive

- Le débutant cherche à se construire un but à atteindre

- Il identifie les actions à produire pour réaliser la tâche

Entrées

Identification du stimulus

Niveau

Cognitif

Sélection de la réponse

Programmation de la réponse

Sorties réponse

slide5
Les 3 étapes de l’apprentissage

L’étape Motrice - Le débutant construit une réponse motrice

- Stabiliser pour la transformer en un programme moteur efficace se déroulant sans intervention de la conscience

Sorties réponse : Cortex

Moelle épinière

Niveau

Moteur

Muscles : Mouvements

slide6
Les 3 étapes de l’apprentissage

L’étape Autonome

- Automaticité accrue des mouvements

- Réalisation avec une faible attention

- Réalisation dans des conditions différentes

- L’automatisation accroît l’adaptabilité des athlètes

slide7
Les différentes types de mouvement

Automatique

Réflexe

Volontaire

  • initié au niveau

de la moelle épinière

  • Régulé au niveau

de la moelle épinière

  • Peu modifiable
  • initié au niveau

du cortex

  • Régulé au niveau

des structures

sous-corticales

  • initié au niveau

du cortex

  • Régulé au niveau

du cortex

  • Modifiable en

permanence

slide8
LE TRANSFERT

Le transfert désigne l’effet d’un apprentissage sur un nouvel

apprentissage. Les aspects du transfert sont multiples et le sportif

ne transfère pas seulement des structures gestuelles mais également

des compétences tactiques et psychologiques.

slide9
Le Transfert d’apprentissage

QuelTransfert ?

Structures gestuelles proches

Exemple : Mouvement du service de Tennis 

Service au volley

Exemple : Tâches de pointage  Anticipation visuelle 

TirMouvement

Coordinations visuo-motrices

Qualités physiques et psychomotrices

Exemple : Batteur groupe musique  Joueur de volley au blocage 

Dissociation membre dansePuissance du squat jump

Des compétences tactiques

Configuration de jeu dans des situations diverses (jeu réel, jeu arrêté ou dans la planification de séquences de jeu lors de l’analyse vidéo d’un futur adversaire)

Lecture d’une trajectoire d’une balleSports de glisse : Traitement des informations proprioceptives d’équilibre /déséquilibre,

Stratégies de prise et de traitement de l’information

slide11
Processus : L’étape cognitive
  • Faciliter l’identification du but à atteindre
      • Exemple : AGEE 
      • Exemple : JSJO 
  • Adapter les contraintes aux ressources des débutants
      • Exemple : AGEE 
      • Exemple : JSJO 
  • Fournir des indicateurs de réussite identifiable
      • Exemple : AGEE 
      • Exemple : JSJO 

= Facilite la construction d’une réponse motrice.

Démonstration L-STEP + 2 BasicGuidage « Suivre la trajectoire des plots jaune, dépasser la ligne rouge.

Adapter les BPMs, le choix des chorégraphies….Adapter les distances, les hauteurs, utilisation d’un rebond suppl…

Réussir 2 fois de chaque côté, toucher la corde 10 fois sur un squatToucher 5 fois le plateau du panier de basket

slide12
Processus :L’étape motrice

Sur l’étape cognitive, le débutant a construit une réponse motrice. Notre rôle : Stabiliser cette réponse pour la rendre efficace

(Exige du temps, répétition, mémorisation)

Nos outils :

- Différentes méthodes pédagogiques

- Variétés d’exercices

- Consigne plus précise

- Indicateur de résultat plus précis

slide13
Processus :L’étape autonome

Sur l’étape moteur, le débutant a stabilisé une réponse motrice efficace. Notre rôle : Libérer l’attention, accroître l’adaptabilité.

Nos outils :

- Facteur d’incertitude maximum (habilité ouverte)

ex : environnement, stress de mise en situation…

- Perfection gestuelle (habilité fermée)

slide14
RESUME Processus d’apprentissage

sur les 3 étapes

COGNITIF : But à atteindre, réponse motrice à utiliser

MOTEUR : Stabiliser cette réponse pour la rendre efficace

AUTONOME : Libérer l’attention, accroître l’adaptabilité

slide15
LE PROGRES

L’apprentissage d’une habileté permet d’automatiser les mouvements.

Les mouvements deviennent plus rapides, plus fluides, plus précis,

mieux coordonnés et s’adaptent aux variations de l’environnement.

slide16
L’identification des progrès dus à l’apprentissage :

Amélioration Précision et Vitesse du geste

Muscles sollicités à la bonne intensitéMémorisation des commandes motrices = Augmentation de la vitesse et de la précision

Amélioration

Stabilité et Adaptabilité

du geste

L’apprentissage favorise la stabilisation et l'adaptation du geste aux variations des conditions environnementales

Amélioration

Fluidité du geste

Coopération neuro-musculaires plus élaborés (Antagonistes se relâchent /Agonistes travaillent)

Les mouvements parasites disparaissent

LE PROGRES

Modification des modes

de contrôle du geste

Les débutants contrôlent visuellement l'effet de leurs actionsCe contrôle est remplacé par un contrôle intéroceptif.Ce contrôle intéroceptif est moins coûteux sur le plan attentionnel

Le débutant a une prise d'information par tâtonnementsRemplacé par des stratégies d’exploration visuelle : il centre son regard sur certains éléments de la situation

Modification des prises d’informations visuelle de la situation

slide18
L’apprentissage résulte d’une suite d’erreurs corrigées.Nous devons les identifier et proposer des situations.

Sources de l’erreur

Causes affectivesPeurEnnuiEmotions

Causes cognitivesIgnorance ou idée fausse du but à atteindre

Causes motrices

Mauvais geste Bon geste mais trop lent…

slide19
Les Feed-Back ou Connaissance du résultat

La connaissance du résultat constitue un élément important dans l’apprentissage

Provenant d’une personne, d’un outil (capteur, fc, …)

Doit être fréquente.

Effet motivant si positive

logique de construction de la seance
LOGIQUE DE CONSTRUCTION DE LA SEANCE

JEU

Évaluation

Évolution

de ces situations

Observation

de comportement

Mise en place de

situations pédagogiques

Définir un

objectif

slide22
LES METHODES

D’APPRENTISSAGE1h30 Mise en situation

methode analytique et directive
METHODE ANALYTIQUE et DIRECTIVE

Relation autoritaire basée sur les modèles techniques

  • Découpage  en programme méthodique. (gestes, combinaisons). Les conduites sont stéréotypées.
  • L ’élève est une boite vide qui doit emmagasiner et appliquer les acquis de base.
  • Du simple au complexe. Du particulier au général
  • Il y a passivité de l’élève, il se démotive
  • L ’éducateur est le maître, dirige seul les séances
  • Le jeu est une récompense.
  • PRATIQUE : 5 minutes de réflexion en binôme pour proposer une situation de méthode directive.
methode globale et non directive
METHODE GLOBALE et NON DIRECTIVE

Relation de « laisser-faire » basée sur le jeu.

  • Apprentissage naturel par imitation.
  • Le jeu est le seul outil.
  • Existences de potentialités au contact du milieu.
  • L’élève découvre tout à ce contact.
  • L ’enseignement est centré totalement sur l’élève
  • L ’éducateur est organisateur
  • PRATIQUE : 5 minutes de réflexion en binôme pour proposer une situation de méthode globale. Suivi d’une deuxième situation en fonction de la découverte de l’élève et du résultat qui était attendu.
methode constructiviste ou interactive
METHODE CONSTRUCTIVISTE ou INTERACTIVE

Mise en situation de recherche

  • L ’élève est considéré comme en recherche de signification, de sens.
  • Il se construit et construit son schéma corporel.
  • L’éducateur implique l’élève afin de le motiver.
  • L’élève est au cœur de l’action.
  • Un jeu de question s’instaure entre l’élève et l’éducateur.
  • L ’éducateur est un médiateur
  • PRATIQUE : 5 minutes de réflexion en binôme pour proposer une situation de méthode interactive. Un jeu de question doit s’instaurer
slide27
Les exercices

La construction d’ exercices doit respecter certaines règles:

Permettre d’atteindre l’objectif.

L’exercice doit être réalisable par l’athlète donc adapter à son niveau.

La complexification et la simplification des exercices permettra d’adapter le niveau et le type de difficulté aux possibilités de l’athlète pour sa progressions.

Adapter des exercices en fonction des caractéristiques de la situation « environnement, du temps, de l’état de fatigue de l’athlète ».

Les exercices ne doivent pas être rigides mais au contraire évolutifs avec une progression pédagogique.

L’évaluation de la réalisation des exercices

slide28
Les consignes

Les consignes aident à la réalisation de l’action des athlètes. Celles-ci pour être efficace doivent respecter plusieurs principes:

Concises et brèves

Claires et précises

Simples et compréhensives

Peu nombreuses

Porter sur les éléments essentiels

Les consignes doivent être données Avant, Pendant, Après.

slide29
La démonstration

La démonstration est souvent utilisée pour faciliter la compréhension des athlètes et leur donner une image du but à atteindre.

La démonstration permet de visualiser un geste ou une tâche à reproduire.

Une bonne démonstration est souvent plus opérante que des consignes trop complexes et mal formulées.

En revanche, une démonstration de piètre qualité entraîne une image fausse du but à atteindre et oriente l’action dans une mauvaise direction.

slide30
Le guidage

Ce moyen d’intervention consiste à guider l’action des athlètes.

Le guidage physique:

L’entraîneur guide physiquement l’action de l’athlète qui n’est plus maître de son action

Le guidage par aménagement du milieu:

Ce guidage est le fait d’un aménagement matériel particulier qui limite les possibilités d’action du sportif.

Cette forme de guidage oriente les mouvements de l’athlètes sans les contraindre totalement.

Le guidage verbal:

L’athlète est entièrement maître de l’exécution de ses actions.

ad