elle court elle court la rumeur n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Elle court, elle court la rumeur... PowerPoint Presentation
Download Presentation
Elle court, elle court la rumeur...

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 33

Elle court, elle court la rumeur... - PowerPoint PPT Presentation


  • 124 Views
  • Uploaded on

Elle court, elle court la rumeur. Une origine mystérieuse. Définition du dictionnaire de la langue française. Rimur (1080), rumor (1180) puis, par francisation, rumeur (1300) issu du latin rumorem 1407: Bruit confus que produisent un grand nombre de personne qui protestent

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Elle court, elle court la rumeur...' - will


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
d finition du dictionnaire de la langue fran aise
Définition du dictionnaire de la langue française
  • Rimur (1080), rumor (1180) puis, par francisation, rumeur (1300) issu du latin rumorem
  • 1407: Bruit confus que produisent un grand nombre de personne qui protestent

 ex: « La rumeur gronde », « Des rumeurs s’élèvent »

  • 1651: Bruit confus de voix, bruits assourdis de nombreux sons

 ex: « Il entendait autour de lui une rumeur confuse »

d finition du dictionnaire de la langue fran aise1
Définition du dictionnaire de la langue française
  • Bruit, nouvelle qui se répand dans le public, dont l’origine et la véracité sont incertaines ( « on-dit » ou « oui dire »)

 ex: « Faire courir, colporter une rumeur », « Apprendre quelque chose par la rumeur »

d finitions des sociologues
Définitions des sociologues
  • Knapp (1944) la définit comme : "Une déclaration destinée à être crue, se rapportant à l’actualité et répandue sans vérification officielle".
  • Allport et Postman (1945), conçoivent la rumeur comme: "une affirmation générale présentée comme vraie, sans qu’il existe de données concrètes permettant de vérifier son exactitude".
  • Pour Peterson et Gist (1951), la notion de rumeur désigne "un compte rendu ou une explication non vérifiés… circulant de personne à personne et se rapportant à un objet, un événement ou une question d’intérêt public".
aujourd hui nous retiendrons cette interpr tation
Aujourd’hui nous retiendrons cette interprétation

J-N Kapferer: professeur et chercheur à HEC

« L'émergence et la circulation dans le corps social d'informations soit non encore confirmées publiquement par les sources officielles, soit démenties par celles-ci. »

  • La rumeur est parfois une forme de contre-pouvoir (rupture d'un secret), ce qui lui confère une certaine valeur.
  • Là où le public veut comprendre mais ne reçoit pas de réponse officielle, il y a rumeur. »

 C’est le "marché noir de l'information"

les param tres n cessaires la naissance d une rumeur
Les paramètres nécessaires à la naissance d’une rumeur
  • Plusieurs individus et au moins une information destinée à être crue.

 La rumeur est un phénomène de « contagion » sociale

 Shibutani, « les rumeurs sont des nouvelles improvisées résultant d'un processus de discussion collective »

  • Il faut qu’il y ait appropriation de la rumeur:

 La dimension du scoop s'inscrit dans cette logique dans la mesure où elle répond à des besoins de mystère, de secret.

 Elles font appel aux peurs et aux fantasmes de chacun.

les param tres n cessaires la naissance d une rumeur1
Les paramètres nécessaires à la naissance d’une rumeur
  • Vraie ou fausse
  •  Kapferer, « c'est parce qu'elle peut se révéler exacte que la rumeur gêne »
  • Les thèmes redondants de la rumeur:
  • - le pouvoir - l'argent
  • - le sexe - la mort
  • Dispersion de la rumeur:
      •  Bouche à oreille, médias, flyers, livres…
quelques exemples1
Quelques exemples

Ben Laden serait mort

La mort de Lady Diana serait dû à un complot

 « The giant cat »

par quels m dias
Par quels médias?
  • Le sociologue Jean-Noël Kapferer nomme la rumeur comme « le plus vieux média du monde ».

 Le bouche à oreille

  • Les médias actuels : télévision, presse, radio, cinéma,…
  • La littérature peut être un média de la rumeur du fait que certains romans s’inspirent de ‘légendes urbaines’.
  • Le nouveaux média Internet peut être définit comme le média de prédilection de la rumeur.
la diffusion des rumeurs
La diffusion des rumeurs
  • Rumeur sorte de média de substitution? (fautes d’autres sources d’informations par des médias fiables et contrôlés).

 Mais leur coexistence montre que la rumeur est un média complémentaire des mass médias.

  • Les mass médias : informations qui vont ‘du haut vers la bas’ (de ceux qui savent vers ceux qui ne savent pas)
la diffusion des rumeurs1
La diffusion des rumeurs
  • La rumeur, communication descendante : le public ne reçoit que ce qu’on veut bien lui dire.
  • La rumeur est une information non contrôlée qui se diffuse différemment selon le contexte sociale, politique ou commerciale
la rumeur sociale
La rumeur sociale 
  • Sociologiquement, le phénomène de rumeur s’observe par l’énonciation puis la diffusion de cette rumeur au sein d’un groupe social.
  • Pour des ingénieurs, des techniciens et surtout les journalistes, la rumeur est négative car elle n’est pas fiable, elle jette le doute et est donc à rejeter.
  • Pour l’homme politique ou le citoyen, cette absence de contrôle signifie l’absence de censure et la levée du secret et l’accès à une réalité cachée, et est donc à préservée.
la rumeur sociale1
La rumeur sociale 
  • On a donc 2 points de vues :

- une bonne communication doit être contrôler.

- une bonne communication doit être libre, même en dépit de sa fiabilité.

  • Donc, les fausses rumeurs sont la contre partie des rumeurs fondées.
la rumeur commerciale
La rumeur commerciale
  • Le "contre-pouvoir" conduit l'opinion publique à répandre certaines rumeurs pour mettre en doute les langages commerciaux pouvant être assimilé à de la propagande.

 En général, une rumeur persistante cache des intérêts commerciaux.

  • Les rumeurs peuvent être de sérieux concurrents sur le marché de l'information ainsi qu’un réel danger pour la survie de l’entreprise
    • ternir l'image de l’entreprise ou de la marque
    • porter atteinte à sa crédibilité
    • favoriser des boycotts par les consommateurs
la rumeur commerciale1
La rumeur commerciale
  • Les rumeurs génèrent malentendus et craintes et peuvent diminuer la productivité et créer un stress injustifié parmi le personnel et les consommateurs.
  • Il faut donc répondre rapidement et efficacement aux rumeurs portées sur l’entreprise avant que celles-ci ne prennent trop d’ampleur et la mettent en péril
la rumeur politique
La rumeur politique
  • Lors d ’une campagne électorale, les discours politiques s’amplifient et entraînent parfois la diffusion d ’informations non vérifiées qui s ’apparentes à des rumeurs.
  • En politique, on peut distinguer les pratiques d’énonciation d’une rumeur par le niveau de connaissances politiques de l’énonciateur ainsi que son intention, neutre ou stratégique.
  • Dans le cadre d’une conversation sur un sujet politique entre des interlocuteur peut instruit sur le sujet, la rumeur peut être un moyen de palier cette ‘ défaillance ’. La rumeur sera donc utilisée comme argument.
cas particulier le m dia internet
Cas particulier: Le média Internet

Les mass médias "gonflent" les rumeurs. Notamment Internet qui engendre la prolifération rapide de rumeurs

  • Les spams : peuvent être considérés comme une catégorie de "rumeur publicitaire".
  • Les images "rumorales" : images diffusées sur Internet pouvant être considérée comme une sorte de rumeur de ce média.
cas particulier le m dia internet1
Cas particulier: Le média Internet
  • Les "hoax" (= mystifier) : diffusion de fausses informations propres à l’utilisation de son ordinateur et notamment de certains prétendus dangers, tel que « effacer le fichier "jdbgmgr.exe" ou "sulfnbk.exe" de Windows! ».

 Les sites anti-hoaxes : www.hoaxkiller.fr et www.hoaxbuster.com

  • Le média Internet engendre la surinformation et donc la multiplication des sources d'information et la rapidité de leur diffusion
  • précaution des chercheurs et des journalistes, tenus de vérifier leurs sources.
deux sites de r f rences
Deux sites de références

http://urbanlegends.about.com http://www.snopes.com/snopes.asp

les effets des rumeurs d stabilisantes
Les effets des rumeurs: déstabilisantes!
  • Effets: Les rumeurs, sont-elles dévastatrices?
  • Anticipation: Il est possible d’anticiper une rumeurs ?
  • Réaction: Comment on pourrait réagir ?
  • Recherche: OÙ on va chercher pour la vérité?
effets les rumeurs sont elles d vastatrices
Effets: Les rumeurs, sont-elles dévastatrices?
  • Oui.
  • L’annee 2000 – le fin du monde
  • Suicide de 147 adolescents japonais
  • Le tsunami
  • Wendy's, un concurrent directe de McDonald's a été suspecté d'utiliser des vers pour relever le taux de protéines de ses hamburgers  perte locaux 30% de ventes
effets les rumeurs sont elles d vastatrices1
Effets: Les rumeurs, sont-elles dévastatrices?
  • Oui.
  • Plutot rigoleuses
  • Les bonbons Pop Rocks Crackling Candy de General Foods…
  • Un un café de la ville de New York demanda 130 dollars à un médecin pour l’eau dont il avait besoin pour soigner les victimes.
  • Les rumeurs sur les acteurs, les chanteurs:
    • Brad Pitt a acheté la maison de Jean Alési
    • Clint Eastwood etais le fills de Stan Laurel.
effets sont elles les rumeurs d vastatrices
Effets: Sont-elles les rumeurs dévastatrices?
  • Oui.
  • Plustot rigoles.
  • Pas toujours.
  • “Effroyable Imposture” de Thierry Meyssan

300 000 exemplaires de son premier livre et 1,2 millions d’Euros de droits d’auteur plus tard

  • Ça dépend.
anticipation il est possible de prevoir une rumeur
Anticipation: il est possible de prevoir une rumeur ?
  • Il est souhaitable de…
  • Anticiper
  • Établir confiance et crédibilité
  • Informer régulièrement le publique
  • Surveiller les effets possibles des rumeurs

Chercher à contrôler une rumeur revenait à « essayer de mettre du brouillard en boîte ».un responsable de relations publiques

r action comment on pourrait r agir
Réaction: Comment on pourrait réagir ?
  • Stratégies possibles
  • Ne rien faire
  • Ridiculiser une rumeur  « le doute du doute »
  • Confirmer une vraie rumeur
  • Réfuter une fausse rumeur
  • Combattre la rumeur par une rumeur
recherche o peut on trouver la v rit
Recherche: OÙ peut-on trouver la vérité?
  • Par la source de la rumeur (parfois impossible)
  • Par les sciences
  • Sur Internet
        • http://www.findarticles.com
        • http://www.snopes.com
conclusions
CONCLUSIONS
  • La rumeur - c’est les autres.
  • Dans un groupe, la rumeure devient parfois le seul moyen de communication.
  • Les rumeurs peuvent prendre une validité sociale, peuvent devenir une culture.
  • «La rumeur, c’est le conte de fées des adultes.» Pascal Froissart
  • “Pourtant,[…]la rumeur, c'est nous. Elle n'existe que par nos paroles et nos liens.“ Philippe Aldrin
  • Chercher à contrôler une rumeur revenait à « essayer de mettre du brouillard en boîte ».
bibliographie
Bibliographie
  • Articles
      • Robert E. Bartholomew, Diego Zuniga, “Tsunami rumors cause ongoing waves of fear”, http://www.findarticles.com, aout 2005
      • Stéphane Foucart et Stéphane Mandard, “Internet véhicule une rumeur extravagante sur le 11 septembre “, Le Monde interactif, 20.03.2002
      • Philippe Rivière,”Si c'est écrit... ”,Le monde diplomatique. N°11, novembre 2001.
      • Sylviane Stein, “La rumeur du mail ”, Transfer, 2001
      • Noëlle Réal, “La rumeur, c’est le conte de fées des adultes »,Le dauphiné libéré, 20 février 2006, Provence
  • Livres
      • Philippe ALDRIN, «Sociologie politique des rumeurs», PUF, Paris, 2005, 289 pages
  • Sites
      • http://www.lesechos.fr/formations/manag_info/articles/article_2_7.htm, 15.10.2006
      • http://www.findarticles.com/p/articles/mi_m2843/is_4_29/ai_n14816978, 15.10.2006
      • http://c.asselin.free.fr/french/meyssan.htm, 14.10.2006
      • http://pascalfroissart.online.fr/2-presse/2006-dauphine.pdf , 13.10.2006