Ce mois-ci, nous partons pour - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Ce mois-ci, nous partons pour PowerPoint Presentation
Download Presentation
Ce mois-ci, nous partons pour

play fullscreen
1 / 54
Ce mois-ci, nous partons pour
142 Views
Download Presentation
wes
Download Presentation

Ce mois-ci, nous partons pour

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. Ce mois-ci, nous partons pour Le Burkina Faso !!!

  2. Bienvenue au « pays des hommes intègres » !

  3. Pour vous situer : Mali Algérie Ghana Burkina Faso Soudan Lorsqu’il est 20h en France (heure d’hiver), il est 19h au Burkina Faso.

  4. Mali Aribinda Niger Dori Barsalogo Ouahigouya Gourcy Kaya Nouna Toma Gayeri Dédougou Kantchari Ouagadougou Koudougou Fada N’Gourma Garango Houndé Boromo Tenkodogo Pama Sanga Léo Bobo Dioulasso Bénin Gaoua Ghana Togo Côte d’Ivoire

  5. Climat et températures Le pays appartient à ce qu'on appelle communément la zone soudanaise de type tropical, à part le nord qui est une zone sahélienne. Deux saisons distinctes : la saison sèche, qui dure environ 8 mois, et la saison des pluies (l'hivernage), qui dure de mi-juin à mi-octobre. Les mois les plus chauds sont mars, avril et mai, où la température dépasse facilement les 4°C. Pendant la période fraîche (la nuit) et sèche, de novembre à février, souffle un vent d'est agréable : l'harmattan. C'est une période agréable, car tempérée : entre 25 et 30°C, avec un peu de fraîcheur le soir.

  6. Repères Population : 13,9 mo habitants Superficie : 274 200 km² (≈ la moitié de la Fr.) Capitale : Ouagadougou Langue Officielle : Français Monnaie : Franc CFA (F.CFA) Taux de change : 1 euro ≈ 655,90 F.CFA Régime : Démocratie Parlementaire Chef de l’état : Blaise COMPAORE Taux d’alphabétisation adulte : 22,2 % Espérance de vie : 49 ans Religions : Musulmans 48 % Animisme 33 % Chrétiens 19 % (dont 5 % de protestants)

  7. Les groupes ethniques Avec plus de 11 millions d'habitants, le Burkina Faso est un des États les plus peuplés de l'Afrique de l'Ouest. La population du Burkina est composée d'une soixantaine d'ethnies. Les Mossis constituent l'ethnie majoritaire (environ 53 %) et vivent dans le centre du pays.  Les autres groupes importants sont à l'est les Gourmantchés (7 % de la population), au nord les Peuls (7,8 %), au sud les Bissas (3 %) et les Gourounsis (6 %), au sud-ouest les Samos (2 %), Markas (1,7 %), Bobos (1,6 %), Sénoufos (2,2 %) et Lobis (2,5 %).

  8. Village bobo Le français est la langue officielle, mais cinquante autres langues sont parlées dans le pays, dont le mooré, qui est l’une des plus répandues.

  9. Femmes Burkinabés

  10. Tente Peulh

  11. Ressource fondamentale du pays… Le Burkina Faso vit essentiellement de ses ressources agricoles ; élevage (de bovins et d’ovins principalement) et productions végétales occupent 75 % de sa population.

  12. Marché aux bestiaux

  13. Quel sourire !!! Les caïmans sont surtout élevés pour leur peau.

  14. Troupeau d’éléphants

  15. Baobab

  16. Piste reliant Diébougou et Gaoua

  17. Greniers céréaliers

  18. Une avenue de Ouagadougou Depuis son indépendance en 1960, ce pays a connu divers coups d’état militaires. Mais depuis quelques années, des élections présidentielles et législatives ont eu lieu, donnant au pouvoir en place une légitimité démocratique.

  19. La Gare de Bobo-Dioulasso, de style soudanais Une voie de chemin de fer de 1400 km relie la capitale, Ouagadougou (800.000 habitants), à Abidjan, port ivoirien sur la côte atlantique, via Bobo-Dioulasso.

  20. Les chutes de Karfiguiéla

  21. Mosquée de Bani

  22. Village bobo de Koumi

  23. Galerie photos Vie quotidienne

  24. Des femmes écrasent du mil

  25. Fidèle devant la mosquée

  26. Grande fête religieuse devant la mosquée aux 100 piliers à Bani

  27. Séance de polissage de bronze Le bronze coulé à la cire perdue est une spécialité de l'artisanat du Burkina Faso et il permet à de nombreux artistes d'exprimer leur talent.

  28. Un taxi-brousse Il est de plus en plus remplacé par des minibus.

  29. Un moyen de transport efficace…

  30. Transports de bois Le bois est un carburant très utilisé au Burkina Faso et qui peu à peu devient cher. La forêt s'est éloignée de la capitale mais cet âne fera des kilomètres pour y apporter son chargement.

  31. Porteuses d’eau à Koro

  32. Un marché Les paysans produisent, pour l'exportation, du coton, mais aussi du sucre, de l'arachide et du bétail, et assurent en aval la production de dérivés de leurs produits : huiles, savonnerie, textile cuir.

  33. A table ! Femmes et enfants préparent le mil. Il est pilé et deviendra farine dont on fera du tô. Il sera accompagné de  sauces aux herbes ou au lait et constituera aujourd'hui le plat principal.

  34. Tô et riz gras Le tô est le plat national, il s’agit d’une pâte à base de farine de mil, de maïs ou de sorgho accompagnée d'une sauce. Le riz est une céréale très utilisée dans la cuisine burkinabé. Cuit à la vapeur ou dans l'eau, il est souvent servi avec une sauce à base de pâte d'arachide épicée. On le fait aussi revenir dans l'huile qui a servi à cuire la viande, c'est le « riz au gras », ou « riz gras ».

  35. Préparation d’un repas Les viandes (chèvre, mouton, poulet, pintade…) sont généralement braisées au charbon.

  36. Ventes de mangues sur un marché

  37. Histoire de l’Eglise C’est au sein de l’ethnie mossi, la plus importante numériquement, que le message de Pentecôte a été prêché en 1921 pour la première fois au Burkina Faso par des missionnaires américains. Après la deuxième guerre mondiale, des missionnaires français, M. et Mme Dupret, vinrent travailler dans ce pays. Ils ouvrirent une école primaire pour scolariser les enfants. Petit à petit, d’autres écoles primaires et deux collèges furent ouverts. Avant même la création de l’Action Missionnaire en 1957, l’oeuvre de Dieu était déjà bien implantée au Burkina Faso, avec une église nationale officiellement reconnue par l’administration coloniale dès 1955. De nombreux missionnaires et assistants de mission sont passés par ce pays et y ont oeuvré avec joie.Progressivement, l’Action Missionnaire a remis entre les mains de l’église nationale les différentes stations et activités dans lesquelles elle était engagée depuis 50 ans. L’église des Assemblées de Dieu du Burkina Faso a fêté son 80ème anniversaire au mois de décembre 2001. Elle compte aujourd’hui 600.000 membres, 2600 assemblées et 2500 pasteurs. Elle assure le fonctionnement de six écoles bibliques, diffuse la Parole de Dieu sur les ondes nationales et a créé une Action missionnaire qui envoie des missionnaires dans plusieurs pays limitrophes.

  38. Galerie photos Son oeuvre

  39. 1ère conférence missionnaire Panafricaine 2005

  40. Une chrétienne d’origine Peulh

  41. Bureau régional des pasteurs du Nahouri

  42. Deux pasteurs prêchent la Parole de Dieu

  43. Don de mil dans le cadre de l’opération famine au Sahel

  44. Evangélisation au dispensaire

  45. Le pasteur Issaka Maïga

  46. Ecolières en classe d’informatique Marie-Thérèse MAGNET et Ghislaine BONNAMY à Loumbila, Nicole FROGER à Ouagadougou, suivent la scolarité d’enfants pauvres qui ne pourraient pas suivre d’études sans un soutien extérieur.

  47. La pouponnière de Ouagadougou Martine ZONGO travaille (avec ses collègues des ADD du Burkina) à sauver de la malnutrition et des maladies de nombreux jeunes enfants de Ouagadougou.

  48. Des orphelins de Ouagadougou ont été recueillis

  49. Notre équipe Marie-Thérèse MAGNET André et Nicole AGUILA Marie-Claire TRAORE Ghislaine BONNAMY Nicole FROGER Martine ZONGO Leur travail Ils sont engagés dans la traduction de la Bible, l’encadrement de la jeunesse, le dispensaire et l’orphelinat de Ouagadougou et de Loumbila. L'ATP (African Training Program) est un programme de la SIL visant à former de futurs responsables de programmes de traduction de la Bible. Grâce à lui, les Européens appelés à servir le Seigneur dans le cadre de la traduction ou de ses activités annexes, peuvent suivre la phase d'initiation en France et se perfectionner en traduction, alphabétisation ou linguistique en Afrique. Cette année, l'ATP se tiendra à Ouagadougou. Et il devrait en être ainsi tous les deux ans, en alternance avec le Cameroun. Nicole AGUILA sera responsable de toute la logistique du cours.