prise en charge de l ait du domicile l urgence l.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Prise en charge de l’ AIT : du domicile à l’Urgence PowerPoint Presentation
Download Presentation
Prise en charge de l’ AIT : du domicile à l’Urgence

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 8

Prise en charge de l’ AIT : du domicile à l’Urgence - PowerPoint PPT Presentation


  • 131 Views
  • Uploaded on

Prise en charge de l’ AIT : du domicile à l’Urgence. Docteur Philippe Bourel SATU-SMUR Boulogne-sur-Mer Décembre 2005. Quelques définitions (1) : . Définition classique : déficit neurologique ou rétinien de survenue brutale d’origine ischémique

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Prise en charge de l’ AIT : du domicile à l’Urgence' - walt


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
prise en charge de l ait du domicile l urgence

Prise en charge de l’ AIT : du domicile à l’Urgence

Docteur Philippe Bourel

SATU-SMUR Boulogne-sur-Mer

Décembre 2005

quelques d finitions 1
Quelques définitions (1) :
  • Définition classique :
    • déficit neurologique ou rétinien de survenue brutale
    • d’origine ischémique
    • Systématisation vasculaire cérébrale ou oculaire
    • symptômes régressent totalement en moins de 24 heures.
quelques d finitions 2
Quelques définitions (2) :
  • nouvelle définition de l’AIT
    • épisode bref de dysfonction neurologique
    • ischémie focale cérébrale ou rétinienne
    • symptômes cliniques durent typiquement moins d’1 heure
    • Sans preuve d’infarctus aigu
2 attitudes pratiques
2 attitudes pratiques :
  • Lors de l’examen, le déficit persiste :

Il s’agit d’un AVC et doit être managé comme tout AVC

  • Lors de l’examen, le déficit a régressé : mettre en oeuvre dans les meilleurs délais les moyens diagnostiques et thérapeutiques détaillés ci-dessous dans le but d’initier au plus vite un traitement de prévention secondaire
    • Si l’imagerie cérébrale montre un infarctus récent dans un territoire compatible avec les signes cliniques, il s’agit d’un AVC ischémique régressif
    • Dans le cas contraire, il s’agit d’un AIT
strat gie de prise en charge de l ait 1
stratégie de prise en chargede l’AIT (1):
  • AIT = urgence diagnostique et thérapeutique car :
    • risque de survenue d’un AVC ischémique après un AIT est élevé :
      • 2,5-5 % à 48 heures
      • 5-10 % à 1 mois
      • 10-20 % à 1 an
    • il existe des traitements en prévention secondaire après un AIT (grade A).
strat gie de prise en charge de l ait 2
stratégie de prise en chargede l’AIT (2):
  • AIT = urgence diagnostique : réaliser dans les meilleurs délais :
    • Imagerie médicale :
      • Si possible : IRM avec séquence de diffusion.
      • À défaut : scanner cérébral sans injection de produit de contraste
    • Bilan étiologique :
      • écho-Doppler avec si possible Doppler transcrânien. Alternative : angio-RM couplée à l’IRM ou angioscanner spiralé couplé au scanner cérébral
      • ECG
      • bilan biologique : hémogramme, VS, CRP, ionogramme sanguin, glycémie, créatininémie, temps de Quick, TCA
strat gie de prise en charge de l ait 27
stratégie de prise en chargede l’AIT (2):
  • AIT = urgence thérapeutique :

débuter dans les meilleurs délais un traitement par aspirine à la dose de charge de 160-300 mg/j car :

    • risque de survenue parfois précoce d’un AVC après un AIT (2,5-5 % à 48 heures)
    • action rapide de l’aspirine
    • efficacité en prévention secondaire après un AIT (grade A)
    • efficacité dans la prévention des récidives à la phase aiguë de l’AVC ischémique (grade A).
hospitaliser ou non
Hospitaliser ou non ?

Tout dépend de la facilité de répondre en ambulatoire aux deux critères d’urgence diagnostique et thérapeutique …