atelier sur l lectrification rurale 18 20 avril 2007 yaound cameroun n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Session 4 Mali Mise en œuvre de quatre projets d’ER attribués aux sociétés privées Pape, Heinz PowerPoint Presentation
Download Presentation
Session 4 Mali Mise en œuvre de quatre projets d’ER attribués aux sociétés privées Pape, Heinz

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Session 4 Mali Mise en œuvre de quatre projets d’ER attribués aux sociétés privées Pape, Heinz - PowerPoint PPT Presentation


  • 97 Views
  • Uploaded on

Atelier sur l'électrification Rurale 18-20 avril 2007 Yaoundé, Cameroun. Session 4 Mali Mise en œuvre de quatre projets d’ER attribués aux sociétés privées Pape, Heinz. Procedures PCASER. PCASER: Projets de Candidature Spontanée d’ER.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Session 4 Mali Mise en œuvre de quatre projets d’ER attribués aux sociétés privées Pape, Heinz' - virote


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
atelier sur l lectrification rurale 18 20 avril 2007 yaound cameroun
Atelier sur l'électrification Rurale

18-20 avril 2007

Yaoundé, Cameroun

Session 4Mali Mise en œuvre de quatre projets d’ER attribués aux sociétés privéesPape, Heinz
procedures pcaser
Procedures PCASER

PCASER: Projets de Candidature Spontanée d’ER.

“Petits” projets ; électrification d’une localité ou commune par le secteur privé.

Subvention des coûts d’investissement ; typiquement entre 70 et 80% avec

la limite de 300 millions FCFA.

Etapes

Promoteur Identification du projet

Promoteur Avis préalable de la collectivité

AMADER Permis préliminaire

AMADER Appel à concurrence

Promoteur Préparation du plan d’électrification et du plan d’affaires

AMADER Examen des dossiers

AMA / Prom Signature documents contractuels : contrat d’autorisation, cahier de charges, convention de financement

Promoteur Mise en oeuvre

pcaser situation fin mars 2007
PCASER SITUATION FIN MARS 2007

Permis préliminaires 118 attribués

Documents contractuels 54 signés , 8 annulés

Phase “Mise en oeuvre” 41 projets

projet sebougou caract ristiques
PROJET SEBOUGOU Caractéristiques
  • Sébougou Commune, ~ 12 000 habitants
  • La commune compte 12 localités dont quatre seront électrifiés. L’électrifica-
  • tion avait commencé dans le plus grand des quatre villages (Ségoukoro)
  • qui a environ 5 000 habitants.
  • Permissionnaire SDD (Société pour le Développement Durable)
  • Actionnaires Soc. françaises (Nord Pompes, A.C.I.E)
  • Technologie Systèmes PV – panneaux de 56 à 80 Wc.
  • Réseaux BT. Groupes électrogènes.
  • Clients envisagés 508 réseau, 325 solaire
  • Coûts d’invest. 424 millions FCFA
  • Financement 70% subventions, 30% fonds propres
projet sebougou avancement
PROJET SEBOUGOU AVANCEMENT

Doc. contractuels Signature janvier 2006

Début travaux Septembre 2006: systèmes PV.

Mars 2007: réseau.

Installation SDD (systèmes PV),

Sous-traitant (réseau)

Fin mars 2007

  • Tous clients “solaire” raccordés (325 à Ségoukoro).
  • Installation des réseaux a commencé.
  • Un groupe électrogène (30 kVA) sur place (Dougoukouna).

Fin trav. d’élec. Juin 2007 (réseau à Dougoukouna)

projet sebougou vue sur l exploitation
PROJET SEBOUGOU VUE SUR L’EXPLOITATION

1. Heures d’approvisionnement

18 h à 2 h (8 heures/jour)

2. Tarifs

a) Clients “solaire”

1 000 FCFA par ampoule (10 W) par mois.

1 250 FCFA par prise par mois.

Environ deux tiers des clients ont une ou plusieurs prises.

b) Clients “réseau” (compteur classique)

200 FCFA/kWh

3. Personnel chargé de l’exploitation

3 techniciens, 2 autres

projet sebougou observations
PROJET SEBOUGOUOBSERVATIONS

Projet pilot en 2005. Installation de plusieurs systèmes PV; pas subventionnés.

Délais à cause des procédures lourdes de dédouanement et du retard dans décaissement des subventions.

Peu de clients non résidentiels (estimation: < 10%).

Electrification de Ségoukoro par systèmes PV. Les autres villages (3 au total) sont électrifiés par réseau.

Coûts initiaux pour clients “réseau”: clients ne paient pas pour raccordement, paiement des inst. intérieures pas encore décidé, dépôt de garantie (1 mois).

SDD s’est impliquée comme permissionnaire dans un autre PCASER (Cinzana) qui est aussi déjà en phase de mise en oeuvre.

projet lere caract ristiques
PROJET LERECaractéristiques

Léré ~ 12 000 habitants

Permissionnaire ENORD

Actionnaire Un privé malien

Technologie Réseau MT (3 km) et BT (13 km).

Deux GE de 150 et 110 kVA.

Clients envisagés 635 + 60 lampes éclairage public

Coûts d’inv. 373 millions FCFA

Financement 80% subv., 20% crédit et fonds prop.

projet lere avancement
PROJET LEREAvancement

Doc. contractuels Signature janvier 2006

Début travaux Juin 2006

Installation ENORD (réseau)

Fin mars 2007

Préparation des travaux pour tirer le réseau.

Groupes électrogènes sur place.

Raccordement et installations intérieures pas encore commencés.

Fin trav. d’élec. Juin 2007 ?

projet lere vue sur l exploitation
PROJET LEREVUE SUR L’EXPLOITATION

1. Heures d’approvisionnement

8 heures du matin jusqu’a minuit (16 heures/jour)

2. Tarifs

2a) Grands consommateurs (compteur classique)

199 FCFA/kWh plus redevance pour l’EP

2b) Autres consommateurs

Tarifs forfaitaires. Les tarifs suivants incluent la redevance pour l’EP.

3 000 FCFA par mois (puissance max. 75 W)

6 000 FCFA par mois (puissance max. 165 W)

9 000 FCFA par mois (puissance max. 240 W)

3. Personnel charge de l’exploitation

5 techniciens, 7 autres

projet lere observations
PROJET LEREObservations

Difficulté de mobiliser la contribution de 20% aux coûts d’inv.

Conditions du crédit bancaire pas favorable: taux d’intérêt 11%, remboursement sur 5 ans.

Partenariat avec entreprise étrangère pour préfinancement de futurs projets.

Délais dans : décaissement subventions, fourniture d’équipement, transport. Route Bamako – Léré pas accessible pour camions durant saison pluvieuse.

Offres pour travaux d’installation dépassaient largement montant prévu. Travaux maintenant réalisés par ENORD.

Installation de compteurs classiques au lieu de compteurs pré-paiement prévus dans le plan.

Beaucoup de clients non résidentiels (~ 40%).

Coûts initiaux pour clients: 15 000 FCFA pour raccordement, instal. intérieures, dépôt de garantie (1 mois).

projet nara caract ristiques
PROJET NARACaractéristiques

Nara ~ 12 000 habitants

Permissionnaire PGE Mali

Actionnaires PGE (Canada, fabricant de petites éoliennes)

et entreprises maliennes

Technologie Réseau MT (3,5 km) et BT (15 km).

Deux GE de 185 kW chacun et une éolienne de 35 kW.

Clients envisagés 572 + 80 lampes éclairage public

Coûts d’inv. > 470 millions FCFA

Financement 340 millions subventions + fonds propres

projet nara avancement
PROJET NARAAvancement

Doc. contractuels Signature janvier 2006

Début travaux Juin 2006

Installation Réseau: PGE Mali

Instal. intérieures: sous-traitants

Fin mars 2007

Réseau MT et BT installé.

Eolienne en phase d'essai.

Groupes élec. inaugurés 9 février 2007.

Raccordement des clients en cours.

Fin trav. d’élec. Juin 2007

projet nara vue sur l exploitation
PROJET NARAVUE SUR L’EXPLOITATION

1. Heures d’approvisionnement

15 heures par jour ; heures pas encore déterminées.

2. Tarifs

2a) Grands consommateurs (compteur classique)

190 FCFA/kWh plus redevance pour l’EP

2b) Autres consommateurs

Tarifs forfaitaires.

6 000 FCFA par mois plus redevance pour l’EP

9 000 FCFA par mois plus redevance pour l’EP

13 000 FCFA par mois plus redevance pour l’EP

3. Personnel chargé de l’exploitation

3 techniciens, 5 autres

projet nara observations
PROJET NARAObservations

Projet différent du premier plan. Plus de clients → réseau MT nécessaire → coûts d’investissement plus élevés → augmentation des subventions, contribution des clients aux coûts de raccorde-ment et paiement des installations intérieures par les clients.

Installation de compteurs classiques (2 fils) au lieu de compteurs pré-paiement prévus dans le plan.

Gestion de la clientèle nécessite la bonne formation du personnel et une organisation bien structurée.

Manque d’entreprises expérimentées dans les travaux d’installations intérieures.

Délais dans: décaissement des subventions, fourniture d’équipement, transport.

Beaucoup de clients non résidentiels (~ 33%).

Coûts initiaux pour clients: 15 000 FCFA pour raccordement, instal. intérieures, dépôt de garantie (1 mois).

projet duguwoloula caract ristiques
PROJET DUGUWOLOULACaractéristiques

Duguwoloula Commune, ~ 40 000 habitants

L’électrification se limite d’abord au village de Touba (~ 12 000 hab.). Plus

tard, d’autres villages de la commune seront électrifiés. L’installation de GE

est maintenant favorisée par Horonya-Touba au détriment de systèmes PV.

Permissionnaire Horonya-Touba

Actionnaire Horonya (fournisseur systèmes PV)

Technologie Systèmes PV, panneaux de 40 à 100 Wc.

Réseau BT 11,3 km.

Deux GE: 250 kVA et 100 kVA (secours).

Clients envisagés 460 réseau + 50 lampes EP, 265 solaire

Coûts d’invest. > 435 millions FCFA (Touba)

Financement 435 millions : 70% subventions, 30% fonds

propres

projet duguwoloula avancement
PROJET DUGUWOLOULAAvancement

Doc. contractuels Signature janvier 2006

Début travaux Février 2006 : réseau

Mars 2006: systèmes PV

Installation Systèmes PV : Horonya (-Touba)

Réseau BT : sous-traitant

Inst. intér.: Horonya (-Touba) et sous-traitant

Fin mars 2007

  • Réseau installé
  • Groupes élec. inaugurés 22 février 2007
  • Heures d’opération : 14 h – 2 h
  • 250 clients “réseau”, 176 clients “solaire”, 50 lampes EP

Fin trav. d’élec. Mars 2008

projet duguwoloula vue sur l exploitation
PROJET DUGUWOLOULAVUE SUR L’EXPLOITATION

1. Heures d’approvisionnement

Actuellement de 14 h a 2 h (12 heures/jour)

2. Tarifs

a) Clients “solaire”

550 FCFA par ampoule (6 W) par mois.

Pas de prises installées.

b) Clients “réseau” (compteur classique)

185 FCFA/kWh plus redevance pour l’EP.

Redevance actuellement 480 FCFA/mois.

3. Personnel chargé de l’exploitation

5 techniciens, 3 autres

projet duguwoloula observations
PROJET DUGUWOLOULAObservations

Projet pilot en 2005. Installation de plusieurs systèmes PV;

pas subventionnés. Tarif: 550 FCFA par mois par ampoule.

Difficulté de mobiliser la contribution de 30% aux coûts d’invest. dans le délai prévu (2 mois).

Coûts d’investissement nettement plus élevés par rapport au plan d’affaires. Raison principale: réalisation différente du plan. Exemple: Réseau 2,3 km plus long.

Pas de prises installées chez les clients “solaire”.

Peu de clients non résidentiels (< 10%).

Coûts initiaux pour clients: seulement dépôt de garantie (1 mois) ; clients ne paient pas pour raccordement et installations intérieures.

r sum
Résumé

1. Avancement des projets : bien - satisfaisant

L’avancement est tel que les projets peuvent respecter le délai de deux ans dans lequel les investissements doivent être réalises après la signature des documents contractuels.

2. Utilisation de groupe électrogène comme source principal

Utilisation des énergies renouvelables dans trois projets mais GE toujours la source la plus importante.

Raisons :

Localités semi-urbaines.

Pas de potentiel hydro-électrique.

L’objectif des PCASER n’est pas l’utilisation des énergies renouvelables mais la réduction de la pauvreté.

r sum1
Résumé

3. Taux d’ électrification élevé

Faible contribution des clients aux coûts de raccordement permet à la grande majorité de se brancher. Taux d’électrification de l’ordre de 50 – 70%.

4. Problèmes des permissionnaires maliens de mobiliser la contrepartie aux coûts d’investissement :

- peu de fonds propres,

- difficile d’obtenir des crédits bancaires (garantie !),

- conditions des crédits pas bonnes.

Recom.: Garantie partielle par le FER (Fonds d’ER) pour les crédits bancaires. Cela va faciliter l’accès aux crédits et améliorer les conditions.

r sum2
Résumé

5. Délais dans décaissement des subventions.

Recom.: AMADER doit respecter les délais de décaissement.

6. Réalisation souvent différente du plan d’électrification.

Les plans d'électrification et les plans d'affaires sont produits par

les bureaux d’études (BE).

Une réalisation n'est jamais à 100% identique au plan. Dans le cas des

projets présentés ici, un manque d'expérience a probablement aussi

contribué aux différences entre le plan et la réalisation. Les projets

étaient parmi les premiers pour lesquels les plans ont été produits.

Recom.: Demander les permissionnaires de produire un rapport qui

décrit les différences importantes entre les plans et la réalisation et les

raisons des différences. Assurer que ces infos sont mises à la disposi-

tion des BE qui produisent les futurs plans.

r sum3
Résumé

7. Subventions

La limite des subventions pour les PCASER est normalement 70 % des coûts d’investissement à condition que le montant ne dépasse pas 300 millions FCFA. Cela a eu pour conséquence que les BE ont déterminé des projets pour les grandes localités dont les coûts d’investissement étaient de l’ordre de 430 millions FCA. Il se peut que ces projets ne soient pas les meilleurs (« trop petits ») pour ces localités.

Recom.: Changer la politique de subventions pour les grandes localités.

r sum4
Résumé

8. Préparation du personnel pour la phase d’exploitation

La formation du personnel pour cette phase se limite à la formation dans l’opération et la maintenance des groupes électrogènes. Les contrats avec les fournisseurs des GE

incluent la formation de quelques jours.

La visite d’autres entreprises privées qui sont des concession-naires d’ER pourrait être utile pour la gestion mais n’est pas prévue. (Il y en a très peu au Mali et dans les pais voisins.)

Recom.: AMADER devrait organiser deux fois par an des séminaires “échange d’expérience” pour les permissionnaires.

r sum5
Résumé

Seul la phase d’exploitation montrera si les projets sont des succès.

La phase de mise en oeuvre laisse penser que cela pourrait être le cas.