Download
slide1 n.
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
5 ème PowerPoint Presentation

5 ème

135 Views Download Presentation
Download Presentation

5 ème

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. 5ème La construction, la transformation des images, les interventions (recouvrement, gommage, déchirure…), le détournement, ouvrent les questions et les opérations relatives au cadrage, au montage, au point de vue, à l’hétérogénéité et à la cohérence. Programmes des enseignements d’arts plastiques, Bulletin Officiel n°6 du 28 août 2008 Compétences travaillées : - Créer une image à partir d'éléments d'origines diverses en sachant choisir les instruments, outils, matériaux, supports, médiums ; - Reconnaître et comprendre la singularité des images d’artistes, les différencier des images de communication et de documentation ; - Expérimenter, choisir et prendre des initiatives ; Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger

  2. Observer sa carte postale : croquis de la carte postale, outil de communication (écrit, timbre…) Observer : Gérard Richter • Observer • le travail en cours • des images Intervenir sur sa carte postale Intervenir sur sa carte postale Une gestion du temps… et des images… Comprendre : Gérard Richter, … Observer son travail Observer et comprendre une démarche : de l’observation de son travail à la compréhension de démarches d’artistes. Poursuivre le travail sur sa carte postale

  3. L’image dans la pratique : • Observée dans un premier temps: • sa fonction de communication • Sa composition, ses couleurs… • (par le biais d’un croquis annoté) • Transformée : interventions sur le support avec de la gouache, des stylos correcteurs, marqueurs noirs… mais également par collage de papier de soie blanc, tarlatane, superposition de rubans adhésifs. Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger

  4. Questionner sa pratique : • Une liste d’opérations plastiques est notée au tableau  : griffer, gratter, user, recouvrir, dissoudre… • Les élèves précisent leurs choix : usure des côtés pour donner une impression de vieillissement, effacement du ciel qui sera recouvert d’une profusion de bâtiments… • Le professeur dynamise, attentive à chacun des élèves et relançant la recherche, notamment sur la question d’apparition/disparition. • Courte évaluation écrite invitant les élèves à lister trois actions, trois matériaux utilisés, les effets de matière obtenus et le type d’organisation retenu. Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger

  5. Mettre en relation images et pratique.. Observer des images recouvertes transformées Comprendre la démarche d’un artiste… « D’autres œuvres possèdent un caractère mystérieux qui met le regard à l’épreuve, notamment Grau hinter Glas [Gris sous verre], 2002, qui fait le lien avec la série Silicate, 2003. Toutefois, Silicate n’est pas une abstraction inspirée d’un phénomène visuel mais une représentation tirée d’une image fortement agrandie trouvée dans la presse (le Frankfurter Allgemeine Zeitung) et montrant la structure moléculaire de la silice, matériau semi-conducteur utilisé dans l’industrie des microprocesseurs informatiques. En faisant ce choix, Richter confirme s’intéresser aux réalités invisibles à l’œil humain, donc imperceptibles pour nos sens et incompréhensibles sans connaissances préalables. » Dossier pédagogique, Centre Pompidou Paris. Gerard Richter Grau hinter Glas [Gris sous verre] (CR 876-6), 2002 Huile sur verre, 121,40 x 91,40 cm Collection particulière Saul Leiter Hains & Villéglé, exemple s de palimpseste . Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger

  6. Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traegger

  7. Observation des élèves durant la pratique: Quelques uns représentèrent une image dans l’image. Beaucoup suivirent l’organisation du paysage de départ. Quelques uns sont allés trop loin dans l’effacement. Un élève s’est posé la question de savoir quand s’arrêter. D’autres firent un travail plus décoratif, des figures sont apparues Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger

  8. Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger

  9. Paroles d’élèves à la question : Que s’est il passé entre l’image de départ et le résultat final ? -LEA : l’image est vue sans être vue. -CAROLLANN : l’image est plus belle à la fin. -ROMAIN : L’image a changé, des choses sont apparues, disparues, de nouvelles matières aussi, je suis passé de la photo à la peinture. -MARIE : L’image s’est effacée et j’ai fait un cadre. -LISA : Elle était banale alors que le final est plus original. -EMMA : L’image est plus floue. -DIEYNABA : Je vois l’image sans la voir. -ALI : On voit et on ne voit plus. -MYLENE : Il y a eu des transformations. -YANIS : J’ai caché des choses, j’en ai fait apparaître d’autres, j’ai gratté, détruit, collé. -ARNO : L’image a changé, elle sort de l’ordinaire. -VICTORIA : J’ai encadré l’image en rond et j’ai fait apparaître l’eau que j’ai fait devenir rose, j’ai fait comme si c’était la nuit alors que l’image de départ était le jour. -MAXIMILIEN : Il ya eu un brouillard entre l’image de départ et la finale. -EMMANUEL : On a fait des opérations plastiques pour au final faire quelque chose d’abstrait. -CHLOE : On a l’impression que l’image est passée en arrière plan et ce que j’ai fait en premier. -WALTHER : Que certains bouts de l’image ont disparus. -BAPTISTE : Une transformation. -WESSLEY : L’image est passée d’une image de communication à une image artistique. -RYAN : Que certains bouts de l’image ont disparus et d’autres choses sont apparues. -ARNAUD : L’image a changé mais on voit toujours à quoi elle ressemblait. Document de travail/Arts plastiques/Académie de Nancy-Metz/2013/ Proposition de Martine Traeger