Par: RICHARD MERCURE 2e Conférence sur l’écologie industrielle - PowerPoint PPT Presentation

slide1 n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Par: RICHARD MERCURE 2e Conférence sur l’écologie industrielle PowerPoint Presentation
Download Presentation
Par: RICHARD MERCURE 2e Conférence sur l’écologie industrielle

play fullscreen
1 / 27
Par: RICHARD MERCURE 2e Conférence sur l’écologie industrielle
59 Views
Download Presentation
vern
Download Presentation

Par: RICHARD MERCURE 2e Conférence sur l’écologie industrielle

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. L'analyse de cycle de vie dans le processus de développement de produits sous la perspective du développement durable Par: RICHARD MERCURE 2e Conférence sur l’écologie industrielle Sorel-Tracy, 14 et 15 octobre 2004

  2. La synergie d’une approche durable dans le développement de produits Le processus de développement de produits ‘’ l’ingénierie simultanée ’’ permet de développer un nouveau produit en se préoccupant des besoins spécifiques et pointus des clients, réduire les coûts et délais de développement, réduire les coûts de fabrication, améliorer la qualité. L’analyse de cycle de vie d’un nouveau produit vient introduire une nouvelle démarche qui, en cours de développement, vise à ce que le produit réponde à l’approche du développement durable, en réduisant l’énergie, la quantité de matière, le gaspillage, en augmentant la durée de vie, la recyclage et le bon choix des matériaux.

  3. Le DD, c’est … - « C'est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs »(Commission Brundtland, 1987) - « Le fait d'améliorer les conditions d'existence des communautés, tout en restant dans les limites de la capacité de support des écosystèmes »(PNUE, 1991)

  4. Le développement durable, une affaire de long terme • Si nous maintenons les modes de production et de consommation actuels, l’équivalent de2 planètes Terre sera requis en 2050 pour répondre aux besoins. (Tiré du PNUE, 2003) 1900200220502100

  5. Pensées «  La croissance économique n’est peut être qu’une illusion basée sur l‘incapacité du système à comptabiliser la réduction du capital naturel de la planète. » Colin Clark, mathématicien à l’Université de Colombie-Britannique « Nous ne pouvons pas résoudre nos problèmes avec le même niveau de réflexion que celui avec lequel nous les avons créés. » Albert Einstein

  6. Outils du DD

  7. Qu’est-ce que la pensée cycle de vie? La pensée cycle de vie est la considération de toutes les relations (environnementales, économiques et sociales), propres à un produit ou un service, depuis l’extraction de matières premières jusqu’à la disposition finale afin d’ultimement réduire l’impact sur l’environnement et la société

  8. L’économie, la société et l’environnement selon deux modèles

  9. Pensées « La difficulté ne réside pas dans les nouvelles idées, mais dans l’incapacité d’échapper aux anciennes. » John Maynard Keynes « Les entreprises rencontrent des échecs non pas parce qu’elles sont incapables de prédire le futur, mais parce qu’elles sont incapables de l’imaginer. » Gary Hamel

  10. Le retard de nos entreprises en DD « Selon une étude du Comité sectoriel de main-d’œuvre en environnement, portant sur les intentions et les pratiques des entreprises québécoises de plus de 100 employés en matière de gestion environnementale, plus de 60 %des entreprises de propriété européenne ou américainesont très actives en la matière, ayant notamment mis sur pied des politiques, des procédures ou des comités environnementaux. À l’inverse, plus de 60 %des entreprises de propriété canadiennesont peu ou ne sont pas du tout actives. » www.oiq.qc.ca/editions/LivrePiloterEnv.html, octobre 2003.

  11. L’analyse du cycle de vie et développement durable -Premier élément de la pensée Cycle de vie. -Outil essentiel pour l’analyse du « caractère durable » d’un produit ou d’un service -Procure des informations importantes pour la mise en place des principes du développement durable Doit cependant être complétée par des études sociales et économiques

  12. Définitions de l’ ACV -L’analyse du cycle de vie d'un produit (ACV) est une méthode d'évaluation des impacts sur l'environnement et sur les ressources naturelles, d'un produit ou d'un service, de l'extraction de ressources naturelles jusqu'à l'élimination des déchets, dont le produit en fin de vie. << DU BERCEAU AU TOMBEAU >> - L‘ ACV a été développée pour répondre aux besoins spécifiques rencontrés par des entreprises et gouvernements soucieux de respecter la protection de l'environnement dans le développement et l'amélioration de leurs produits et services. - C'est avant tout un outil d'aide à la décision dont la méthodologie est régie par l’International Standards Organisation (série de normes environnementales 14040 et suivantes).

  13. Organismes impliqués - ISO: International Standards Organisation - SETAC: Society for Environmental Toxicology and Chemistry - UNEP: United Nations Environmental Programme

  14. Exemple d’une ACV comparative: Acier versus Béton … « L’analyse de cycle de vie d’un bâtiment en acier par rapport à une construction en béton fait apparaître dans la phase de construction une économie de 41 % pour la consommation d’eau, deux fois moins d’allées et venues de camions sur le chantier, 57 % de déchets inertes en moins. Tout au long de la vie du bâtiment, grâce à des techniques performantes d’isolation par l’extérieur, l’acier autorise des économies significatives d’énergie, des facilités de maintenance et d’évolution. En fin de vie, il offre des possibilités de recyclage facile. Au total, les économies induites lors de l’exploitation du bâtiment font apparaître un bilan très favorable pour l’acier. Tirée de http://www.archimetal.com/abecedaire/c.htm

  15. Les 4 étapes d’une ACV Applications

  16. 1) Définition des objectifs etdu champ de l’étude Délimite le cadre de l’étude À quoi servira l’ACV ? - Comparaison de produits ? - Amélioration du procédé ? - Politique publique ? Qui utilisera les résultats de l’étude ?

  17. 2) Analyse de l’inventaire (LCI) Quantification des entrants / sortants Bilans énergie-matière - Quelle quantité d’énergie est requise pour produire, distribuer et disposer du produit ? - Quelles substances sont consommées durant les étapes de la vie du produit ? - Quelles sont les déchets produits et les polluants émis dans l’environnement (eau, air et sol) ?

  18. 3) Évaluation de l’impact (EICV) Analyse qualitative et quantitative de l’effet des polluants - Quelle est l’effet de la production d’un produit sur l’environnement ? • Comment les émissions affectent l’environnement ?

  19. 4) Interprétation Analyse des opportunités pour réduire l’impact environnemental et améliorer l’impact économique - Est-ce que la quantité de polluants émis dans l’environnement peut être réduite ? - Est-ce que le produit peut-être réutilisé, recyclé ou transformé ? - Est-ce que l’énergie peut-être récupérée ? - Est-ce que le produit peut-être fabriqué avec des matières premières moins polluantes ? - Comment peut-on réduire les impacts locaux ?

  20. Pourquoi les ACV ? POUVOIRS PUBLIQUES - Pour définir, orienter et justifier une politique publique (ex. Approvisionnement vert - http://www.sppcoalition.org) - Aide dans l’atteinte des objectifs fixés par le protocole de Kyoto; - Critères d’attribution d’éco-labels ou déclaration environnementale de produit (EPD).

  21. Pourquoi les ACV ? CONSOMMATEURS - Aide aux décisions d’achats en informant sur les conséquences écologiques des choix de consommation; - Éco-labelling informe le consommateur sur la valeur écologique du produit; - Atteinte des objectifs fixés par le protocole de Kyoto.

  22. Pourquoi les ACV ? INDUSTRIES - Outil d’aide à la conception de nouveaux produits; - Recherche d’améliorations et d’économies; - Outil d’aide au choix d’un procédé ou d’une filière de traitement et/ou recyclage des sous-produits et déchets; - Aide au choix d’investissement ou d’optimisation de procédé (notion de retour sur l’environnement); - Image de marque (marketing); - Atteinte des objectifs fixés par le protocole de Kyoto; - Crédits de CO2.

  23. La gestion du cycle de vie en résumé L’utilisation de la GCV en entreprise comporte plusieurs avantages: - Permet une diminution significative des coûts de production par une réduction des besoins énergiques et des matières premières consommées; - Cette réduction de consommation d’énergie et de matière première se répercute positivement sur l’environnement par une baisse des émissions globales de l’entreprise; - La GCV rehausse l’image de l’entreprise auprès des consommateurs, du public en général et des gouvernements; - Permettra, à terme, de se qualifier sur certains marchés.

  24. Défis pour l’industrie canadienne et les gouvernements - Accroître la notoriété de l’approche cycle de vie auprès des entreprises; - Participer au développement de notre propre méthode canadienne d’évaluation des impacts; - Participer au développement de banques de données par secteur industriel; - Participer au développement des méthodes simplifiées, adaptées à la PME; - Stimuler le développement de l’expertise académique et industrielle; - Stimuler le développement d’incitatifs fiscaux favorisant l’adoption de l’approche cycle de vie.

  25. La position du PARI sur le développement de produits et l’ACV - Le PARI supporte les initiatives des Enviro-Clubs - Le PARI supporte des études d’opportunités en éco-efficacité - Le PARI se propose de mettre sur pied un programme pilote de sensibilisation et de formation, à l’intention des PME sur le développement de produits et l’ACV - Formule type club ACV (50 entreprises) - Réaliser 5 ACV au cours de 2005-06 - Contribution pouvant aller jusqu’à 75 % pour l’ACV Le PARI collabore avec l’IDPet l’IDM

  26. RemerciementsNatalie Blouin ing.Mémoire de maîtrise, mai 2004<< Le monde des affaires et le développement durable :Pourquoi et comment faire partie de la nouvelle révolution industrielle ? >>

  27. Période de questions