ccnp 1
Download
Skip this Video
Download Presentation
CCNP 1

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 51

CCNP 1 - PowerPoint PPT Presentation


  • 137 Views
  • Uploaded on

CCNP 1. Adressage IP. Sommaire. Bases de l’adressage IP Prefix routing / CIDR VLSM Agrégat de routes. Introduction. Adresse IP: Notation décimale pointée 32 bits Pas de partie réseau fixe Modèle TCP/IP modèle de l’Internet Le plus fiable Le plus évolutif. Prefix routing / CIDR.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'CCNP 1' - umika


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
ccnp 1

CCNP 1

Adressage IP

sommaire
Sommaire
  • Bases de l’adressage IP
  • Prefix routing / CIDR
  • VLSM
  • Agrégat de routes
introduction
Introduction
  • Adresse IP:
    • Notation décimale pointée 32 bits
    • Pas de partie réseau fixe
  • Modèle TCP/IP
    • modèle de l’Internet
    • Le plus fiable
    • Le plus évolutif.
prefix routing cidr
Prefix routing / CIDR
  • Introduction
  • Problèmes d’adressage pour le réseau mondial
  • Calcul du masque de sous-réseau pour le CIDR
  • Diminution des tables de routages des routeurs de l’Internet
introduction1
Introduction
  • Prefix routing = CIDR
  • CIDR = Classless InterDomain Routing
  • Possible grâce aux nouveaux protocoles de routage qui incluent les masques dans les mises à jour
  • Tous les protocoles de routage IP sont classless sauf RIP v1 et IGRP
probl mes d adressage sur le r seau mondial
Problèmes d’adressage sur le réseau mondial
  • En classfull
    • Impossible de faire du subnetting ou du surnetting.
    • Le masque de sous-réseau n’est pas envoyé dans les mises à jour de routage
    • Le masque par défaut est obligatoire
  • Gâchis dans l’attribution d’adresses IP
slide7
Le CIDR apporte une solution à ce problème
  • Principes du CIDR:
    • Regrouper des classes contiguës d’adresse IP
    • Fournir au client la plage d’adresses IP la plus précise possible
    • Diminuer la taille des tables de routage
calcul du masque de sous r seau pour le cidr
Calcul du masque de sous-réseau pour le CIDR
  • Définition du nombre d’utilisateurs sur le réseau
  • Calcul du nombre nécessaire de bits pour coder ce nombre
  • On emprunte le nombre nécessaire de bits à la partie hôte
  • On met ces bits à 0 et les bits précédents à 1
  • On convertit en décimal
diminution des tables de routage des isp
Diminution des tables de routage des ISP
  • Pour trouver des blocs contigus d’adresses IP:
    • Compter le nombre de bits de la partie réseau
    • Soit x ce nombre:
      • On aura des blocs contigus de 2x adresses
exemple
Exemple
  • Un organisation a besoin de plusieurs classes C :
    • La table de routage contient une seule entrée concernant cette organisation
      • Cette adresse représente les multiples adresses de l’entreprise
      • Ceci est possible en « poussant » le masque de sous-réseau vers la gauche
      • C’est la création d’un « prefix mask »
consid rations sur le masque
Considérations sur le masque
  • Plus le préfixe est cours plus l’information sur le réseau est générale
  • Plus le préfixe est long, plus l’information est proche du ou des réseau(x) d’extrémité
cas pratique
Cas pratique
  • Une organisation à besoin de 2100 IP publiques
  • Une classe C : 254 hôtes
  • Une classe B : 65534 hôtes
  • Nécessité de faire soit du subnetting soit du surnetting
slide14
On prend 8 classes C consécutives
  • Pour avoir 8 sous-réseaux, il faut 3 bits.
  • Soit l’adresse suivante :
    • 200.100.48.0
    • Masque par défaut : 255.255.255.0
    • On emprunte 3 bits à la partie réseau
    • Nouveau masque : 255.255.248.0
slide16
On a donc les 8 adresses réseaux suivantes:
    • 200.100.48.0
    • 200.100.49.0
    • 200.100.50.0
    • 200.100.51.0
    • 200.100.52.0
    • 200.100.53.0
    • 200.100.54.0
    • 200.100.55.0
slide17
Les 8 adresses de classe C sont reconnues au niveau de l’ISP par une seule adresse:
    • 200.100.48.0
    • Avec un masque de sous-réseau de 255.255.248.0
    • On parle d’un prefix-mask de /21
conclusions sur le cidr
Conclusions sur le CIDR
  • Réduction des tables de routage des ISP
  • Meilleure flexibilité dans l’adressage du réseau
  • Meilleure compréhension du réseau
  • Diminution des ressources nécessaires:
    • CPU
    • Mémoire
    • Trafic réseau
slide20
VLSM
  • Introduction
  • Rappels formels sur le subnetting
  • Concevoir un plan d’adressage selon la méthode VLSM
  • Considérations sur les RFC 950 et 1878
  • Allocation des adresses selon VLSM
introduction2
Introduction
  • CIDR est utilisé pour le réseau mondial
  • VLSM est utilisé au niveau de l’organisation
  • VLSM = extension du CIDR
  • Permet d’assurer un design hiérarchique très proches des besoins
protocoles supportant vlsm
Protocoles supportant VLSM
  • RIPv2
  • OSPF
  • BGP
  • IS-IS
  • EIGRP
rappel formel sur le subnetting
Rappel formel sur le subnetting
  • TP 1 :
    • Soit l’adresse suivante : 192.168.10.0
    • On veut créer 8 sous-réseaux
    • Créer le plan d’adressage
slide25
TP 2 :
    • Soit l’adresse suivante: 192.168.10.0
    • On veut créer des sous-réseaux de maximum 30 personnes .
    • Créer le plan d’adressage
  • TP 3 :
    • Combien peut-on créer de sous-réseaux au maximum sur une adresse de classe C.
concevoir un plan d adressage selon la technique vlsm
Concevoir un plan d’adressage selon la technique VLSM
  • Recenser le nombre total d’utilisateurs sur le réseau
  • Choisir la classe d’adresse la plus adaptée à ce nombre.
  • Partir du plus haut de l’organisation (couche principale) et descendre au plus près des utilisateurs (couche accès).
slide27
Décompter les entités au niveau de chaque couche
  • Calculer le masque de sous-réseau à chaque niveau de l’organisation.
  • Attention de garder à l’esprit la notion d’évolutivité du réseau
exemple1
Exemple
  • L’entreprise a besoin d’au moins 9000 adresses ip publiques décomposées comme suit:
    • 7 pays maximum
    • 4 régions pas pays
    • 3 villes par régions
    • 2 Bâtiments par ville (plus possible)
    • 3 étages par bâtiment.
    • 30 utilisateurs par étages maximum
slide29
Au moins 9000 utilisateurs : Classe B
  • 7 pays : 3 bits nécessaires
  • 4 régions : 2 bits
  • 3 villes : 2 bits
  • 2 bâtiments (+) : 2 bits
  • 3 étages (+) : 2 bits
slide30
Masque de sous-réseau :
  • 255.255. 1111 1111 . 1110 0000
  • 255.255.255.224 au plus proches des utilisateurs

Étages

Villes

Pays

Régions

Bâtiments

Utilisateurs

consid rations sur les rfc 950 et 1878
Considérations sur les RFC 950 et 1878
  • Internet Standard Subnetting Procedure
  • Variable-length Subnet Table for IPv4
  • Règle pour calculer le nombre de SR ou d’utilisateurs : 2n-2.
slide32
On ne doit pas retrouver tous les bits à 0 ou à 1 dans les portions d’adresses suivantes :
    • La portion Internet (partie Classful)
    • La portion sous-réseau
    • La portion hôtes
  • 2n-2 reste vrai pour la portion Internet et la portion hôte
slide33
Avec le VLSM on peut utiliser tous les bits à 0 pour la portion sous-réseau
  • ip subnet-zero par défaut à partir de Cisco IOS 12.0
  • Pour les sous-réseaux : la règle est 2n-1
  • Attention : NON COMPATIBLE AVEC CERTAINS SYSTEMES (Sun Solaris 4.x)
slide34
Pour le VLSM la règle 2n-2 ne doit être appliquée qu’une seule fois sur la partie sous-réseaux.
  • Peu importe quelle portion du découpage
  • Dans l’exemple précédent on pourrait affecter la règle à la partie Bâtiment
allocation des adresses vlsm
Allocation des adresses VLSM
  • Prenons l’adresse 23.12.0.0
  • Choisissons le RDC du Bâtiment 2 à St-Tropez (Région PACA) en France
  • Assignons arbitrairement les bits à chaque niveau de l’organisation
agr gat de routes
Agrégat de routes
  • Buts:
    • Réduction du trafic
    • Réduction de la taille des tables de routage
    • Regrouper une multitude de réseaux en une seule adresse réseau
slide38
VLSM et CIDR : mêmes principes
  • VLSM : extension du CIDR au niveau d’une organisation
  • Plus on se trouve haut dans la hiérarchie du réseau, plus les tables de routage sont générales
  • Les sous-réseaux agrégés sont souvent appelés sur-réseaux ou routes agrégés.
avantages de l agr gat
Avantages de l’agrégat
  • Réduction des tables de routage 
  • Simplification du calcul des algorithmes de routage
  • Les changements topologiques du réseau sont cachés 
configuration de l agr gat
Configuration de l’agrégat
  • Configuration automatique
  • Configuration manuelle
  • Sous-réseaux discontigus
configuration automatique
Configuration automatique
  • RIPv1 ou IGRP agrègent automatiquement les adresses.
  • Ils n’envoient pas le masque de sous-réseau dans les mises à jour de routage
slide43
Une mise à jour de routage arrive sur une interface du routeur :
    • L’interface appartient à la même partie réseau :
      • Le routeur applique à cette mise à jour le masque de sous-réseau configuré au niveau de cette interface
    • L’interface n’appartient pas à la même partie réseau :
      • Le routeur applique le masque de sous-réseau par défaut (classful)
slide44
L’agrégation automatique est activée par défaut pour tous les protocoles de routage, excepté OSPF.
  • On ne peut désactiver cette agrégation automatique que sur les protocoles Classless.
  • En mode Configuration du protocole de routage : no auto-summary
agr gat manuel
Agrégat manuel
  • Les protocoles de routage Classless envoient le masque de sous-réseau dans leur mise à jour de routage.
  • Ceci permet donc l’utilisation de VLSM et de la mise en place de l’agrégation de routes
slide46
Une mise à jour de routage arrive sur une interface du routeur:
    • ce dernier assigne le masque au sous-réseau particulier.
  • Lorsque le routeur cherche une entrée dans la table de routage:
    • Il se base sur l’entrée la plus proche du sous-réseau cherché (Masque de sous-réseau le plus long vers le sous-réseau particulier).
pr requis
Pré requis
  • Un design hiérarchique évolutif.
  • L’agrégation de route.
  • La possibilité d’avoir des sous-réseaux discontinus.
sous r seaux discontigus
Sous-réseaux discontigus
  • Réseau dans lequel on retrouve des sous-réseaux contigus séparés par un réseau dont la partie Classful n’appartient pas à ces réseaux contigus
  • Quand:
    • Conception volontaire
    • Rupture de liens dans une topologie
slide50
Si le réseau n’utilise pas de protocole de routage Classless:
    • le masque de sous-réseau par défaut est employé et les entrées de tables de routage ont des chemins multiples vers une même destination (Partie Classful).
    • Mise en place dans la plupart des cas un partage de charge incohérent (si coût identique)
    • Connexions intermittentes (Flapping).
consid rations
Considérations
  • Si on utilise des SR discontigus:
    • Désactiver l’agrégat de route
    • Ne pas le configurer
    • Attention particulière avec EIGRP qui agrège automatiquement
ad