La Finance Comportementale - PowerPoint PPT Presentation

la finance comportementale n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
La Finance Comportementale PowerPoint Presentation
Download Presentation
La Finance Comportementale

play fullscreen
1 / 17
La Finance Comportementale
1047 Views
Download Presentation
turner
Download Presentation

La Finance Comportementale

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

  1. La Finance Comportementale • ROY Jérome • EL OMARI Yanis • GOELLER Clément

  2. Introduction

  3. Les piliers de la finance • Les trois piliers • Des anomalies couramment observées • Les biais remettant en cause ces trois piliers

  4. Les trois piliers • La maximisation de l ’espérance d’utilité • Les cinq axiomes • Règle de Bayes : P(A/B)=[P(B/A).P(A)]/P(B) • L’efficience du marché • Les trois types d’efficience • Définition • L’hypothèse d’absence d’opportunité d’arbitrage

  5. B. Des anomalies couramment observées • Les anomalies calendaires • Les effets jours ( FRENCH 1980 ) • Les effets mois ( KAIM 1983 ) • L’effet de taille et l’effet PER ( BANZ 1980 ) • Les anomalies météorologiques ( HIRSCHLEIFER & SHUMWAY 2003 )

  6. C. Les biais remettant en cause ces trois piliers • Heuristique de représentativité • Heuristique d’ancrage et d’ajustement • Heuristique de disponibilité • Réaction excessive et rentabilité des titres • Effet de disposition et sous performance • surconfiance et échanges excessifs

  7. II. Les théories alternatives de la finance comporetmentale • Les alternatives a l’espérance d’utilité • La finance comportementale et le choix de portefeuille • Le sentiment de l’investisseur

  8. A. Les alternatives à l’espérance d’utilité • Resultats expérimentaux • Théorie de l’utilité espérée dépendante du rang • La théorie des perspectives • conclusion

  9. Les alternatives à l’espérance d’utilité • Résultats expérimentaux

  10. Résultats expérimentaux : a) Effet de certitude b) Attitude face au risque c)Effet d’isolation d) Les différents types de comportements e) Conclusion

  11. e) Conclusion • Evaluation des loteries en fonction de la variation de richesse. • Surpondération des évènements à faible probabilité d’occurrence. • Les pertes ont un effet négatif sur le bien-être plus important que l’effet lié à un gain de même montant. • Prise de risque côté perte, riscophobie côté gain.

  12. Théorie de l’utilité espérée dépendante du rang: • Quiggin 1982 • Yaaris 1984 • Allais 1987 Idée principale : les perspectives de gains ou de pertes sont pondérées en fonction de leur rang.

  13. La théorie des perspectives : • Les agents réagissent différemment aux perspectives qui suivraient la réalisation de leurs gains ou leurs pertes. • Passage du biais cognitif au biais emmotionnel. • Ceci aboutit à des attitudes irrationnelles.

  14. Conclusion • Deux théories alternatives 1°) Modèle RDEU Traitement non linéaire des probas 2°) Théorie des perspectives Intégration de l’aversion aux pertes et attitudes face au risque différentes selon que les loteries engendrent des résultats positifs ou négatifs. • Petit bémol Difficulté pour classer les résultats possibles car trop grand nombre de titres sur les marchés fiananciers.

  15. B. Finance comportementale et choix de portefeuille • Rappel de la théorie de Markowitz • SPA et théorie comportementale du portefeuille • Théorie SPA de Lopes D(s)=P(W>s) E[W]=Spi.Wi • la théorie comportementale du portefeuille (Shefrin et Statman) Max E(W) Sc P(W<A)<a

  16. C. Le sentiment de l’investisseur ( Delong, Summers, Waldman) • Prise en compte des émotions de l’investisseur • Incertitude sur la réaction des agents non-informés • Marchés financiers inefficients