les probl mes de sommeil chez les personnes g es pid miologie et impact n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les problèmes de sommeil chez les personnes âgées – épidémiologie et impact PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les problèmes de sommeil chez les personnes âgées – épidémiologie et impact

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 10

Les problèmes de sommeil chez les personnes âgées – épidémiologie et impact - PowerPoint PPT Presentation


  • 108 Views
  • Uploaded on

Augmentation des plaintes de sommeil chez les personnes âgées 70 % rapportent ≥ 1 symptôme d’insomnie 1 La difficulté à maintenir le sommeil est le symptôme le plus fréquent 1 La prévalence des éveils nocturnes est de 35 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus 2

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les problèmes de sommeil chez les personnes âgées – épidémiologie et impact' - toyah


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les probl mes de sommeil chez les personnes g es pid miologie et impact

Augmentation des plaintes de sommeil chez les personnes âgées

    • 70 % rapportent ≥ 1 symptôme d’insomnie1
    • La difficulté à maintenir le sommeil est le symptôme le plus fréquent1
    • La prévalence des éveils nocturnes est de 35 % chez les personnes âgées de 65 ans et plus2
  • Importantes conséquences sur la vie quotidienne des personnes âgées
    • Une altération de la capacité à résoudre les problèmes ainsi que des difficultés de mémoire de travail et de mémoire épisodique3
  • Facteur de risque de déclin cognitif et risque accru de chutes4

Les problèmes de sommeil chez les personnes âgées – épidémiologie et impact

Jaussent I et coll. Am J Geriatr Psychiatry. 2011;19(1):88-97.

Ohayon MM. J Psychiatr Res. 2008;43(1):48-54.

Fortier-Brochu E et coll. Sleep Med Rev. 2012;16(1):83-94.

Kamel NS, Gammack JK. Am J Med. 2006;119(6):463-469.

troubles du sommeil primaires chez les personnes g es

Troubles du sommeil primaires chez les personnes âgées

Eckert DJ, MalhotraA. ProcAm Thorac Soc. 2008;5(2):144-153.

Sforza E, Roche F. Frontiers in Neurology. 2012;3(87).

Lurie A. AdvCardiol. 2011;46:1-42.

Hornyak M et coll. Sleep Med Rev. 2006;10(3):169-177.

Gagnon J et coll. Frontiers in Neurology. 2012;3(82):1-5.

Sack RL et coll. Sleep. 2007;30(11):1484-1501.

facteurs pr disposant l insomnie

Modifications de l’horaire de sommeil1

    • Lever et coucher plus précoces
    • Épisodes de sommeil diurne plus fréquent (sieste)
    • Durée plus courte de sommeil nocturne
  • Modification de l’architecture du sommeil2
    • Efficacité du sommeil moindre
    • Sommeil plus léger
    • Modifications des ondes spécifiques pendant le sommeil lent
    • Diminution du nombre et de l’amplitude des ondes lentes (< 4 Hz et > 75 uV) et des fuseaux de sommeil (11-15 Hz)3,4

Facteurs prédisposant à l’insomnie

Billiard M, éd. Sleep Physiology, Investigations, and Medicine. New York (NY): Kluwer Academic/Plenum Publishers; 2003: 297-332.

Ohayon MM et coll. Sleep. 2004;27(7):1255-1273.

Carrier J et coll. Eur J Neurosci. 2011;33(4):758-766.

Martin N et coll. Neurobiol Aging. 2012 16 juillet. [Version électronique]

facteurs contribuant aux changements au niveau du sommeil li s l ge

Caféine

  • Ménopause
  • Sensibilité accrue au stress

Facteurs contribuant aux changements au niveau du sommeil liés à l’âge

valuation

Déterminer si les difficultés de sommeil chez le patient âgé reflètent un processus de vieillissement normal ou si la personne souffre réellement d’un trouble de sommeil

Définir la difficulté principale de sommeil

Demandez au patient s’il a l’habitude de faire la sieste et s’il présente une somnolence diurne

Posez des questions au conjoint, lorsque cela est possible

Identifiez tout problème médical qui peut contribuer aux troubles du sommeil dont souffre le patient âgé

Examinez les médicaments sur ordonnance/en vente libre que prend le patient

Interrogez le patient sur sa consommation de caféine et d’alcool

Évaluez le niveau de stress et d’anxiété du patient et ses antécédents de désordres psychiatriques et de l’humeur

Envisagez de l’orienter vers un spécialiste du sommeil si vous soupçonnez un désordre primaire du sommeil

Évaluation

prise en charge pharmacoth rapie

L’utilisation d’hypnotiques est disproportionnellement élevée chez les personnes âgées

    • Taux d’utilisation : 3 à 21 % des hommes et 7 à 29 % des femmes agésde ≥ 65 ans1,2
    • Taux de prescriptions3
    • Benzodiazépines : 61 % des femmes et 52 % des hommes
    • Sédatifs-hypnotiques non benzodiazépiniques (zolpidem et zopiclone) : environ 25 % pour les femmes et les hommes
    • Les personnes âgées sont plus vulnérables aux effets indésirables1,4
  • Mélatonine
    • Les résultats ne sont pas constants chez les personnes jeunes et âgées5

Prise en charge – Pharmacothérapie

  • StanerL. Sleep Med Rev. 2010;14(1):35-46.
  • Maggi S. J Am GeriatrSoc. 1998;46(2):161-168.
  • Jaussent I et coll. Am J Geriatret collPsychiatry. 2011;19(1):88-97.
  • Lichstein KL et coll. Sleep Med Clin. 2006;1(2):221-229.
  • Billiard M, éd. Sleep Physiology, Investigations, and Medicine. New York (NY): Kluwer Academic/Plenum Publishers; 2003: 297-332.
slide8

Approches non pharmacologiques

  • Thérapie cognitive-comportementale
    • Recommandée pour les patients âgés
    • Améliore le sommeil de façon soutenue dans le temps1
    • Photothérapie2
    • Les études ont produit des résultats mitigés sur l’insomnie chez les personnes âgées

Morin CM et coll. JAMA. 1999;281(11):991-999.

Friedman L et coll. J Am Geriatr Soc. 2009;57(3):441-452.

slide9

Douze recommandations pour vos patients âgés afin qu’ils dorment mieux

Ne paniquez pas. Les modifications du sommeil liées à l’âge sont normales à moins que vous sentiez qu’elles ont un impact négatif sur votre vie.

Discutez de vos difficultés de sommeil avec votre médecin et informez-le si vous pensez souffrir d’un désordre primaire du sommeil ou si un problème médical/mental entrave votre sommeil.

Si vous souffrez de sueurs nocturnes ou de bouffées de chaleur, parlez-en à votre médecin.

Discutez avec votre médecin des effets indésirables possiblement associés à vos médicaments.

Adoptez un cycle veille-sommeil régulier et chaque nuit, dormez un nombre d’heures suffisant. Les personnes âgées peuvent avoir plus de difficultés à récupérer après une privation de sommeil.

Essayez de ne pas travailler la nuit.

slide10

Douze recommandations pour vos patients âgés afin qu’ils dorment mieux (suite)

Réduisez votre consommation de drogues et de stimulants, en particulier, la caféine, la nicotine et l’alcool.

Créez un environnement optimal pour dormir, notamment une chambre au calme et sombre et une température ambiante confortable.

Diminuez autant que possible les expériences stressantes et évitez les préoccupations à l’heure du coucher.

Ne mangez pas trop et ne faites pas d’exercice intense trop près de l’heure du coucher.

Une marche pendant la journée avec une exposition à la lumière du jour à une heure appropriée est utile pour combattre l’insomnie.

Soyez actif, mangez bien et faites de l’exercice : une bonne santé est fortement associée à un sommeil de bonne qualité1.

1. Reid KJ et coll. Sleep Med. 2010;11(9):934-940.