la lithiase biliaire n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
LA LITHIASE BILIAIRE PowerPoint Presentation
Download Presentation
LA LITHIASE BILIAIRE

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 34

LA LITHIASE BILIAIRE - PowerPoint PPT Presentation


  • 851 Views
  • Uploaded on

LA LITHIASE BILIAIRE. DEFINITION GENERALITES. Présence de calculs au sein des voies biliaires. Formation des calculs: - le plus souvent dans la vésicule biliaire - plus rarement dans la voie biliaire principale ou au niveau des voies biliaires intra-

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'LA LITHIASE BILIAIRE' - tocho


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
definition generalites
DEFINITION GENERALITES
  • Présence de calculs au sein des voies biliaires.
  • Formation des calculs:

- le plus souvent dans la vésicule biliaire

- plus rarement dans la voie biliaire principale

ou au niveau des voies biliaires intra-

hépatiques

epidemiologie
EPIDEMIOLOGIE
  • 3 à 4 millions de porteurs lithiase en France
  • Facteurs favorisants:

- âge: 2,5% des femmes de 20 ans

25% des femmes de + 60 ans

- sexe: 2 femmes/ 1 homme

slide4
Autres facteurs favorisants:

- ethnie: Indiens d’Amérique, Chiliens,

Scandinaves…

- obésité

- multiparité

- hypercholestérolémie

- affections iléales

- hypocholestérolémiants, contraceptifs oraux

physiopathologie
PHYSIOPATHOLOGIE
  • Composition de la bile: eau, bilirubine, sels minéraux, cholestérol, acides biliaires, phospholipides
  • Le cholestérol est solubilisé grâce aux acides biliaires et aux phospholipides
  • Formation de calculs en cas de sursaturation de la bile en cholestérol
composition des calculs
COMPOSITION DES CALCULS
  • Calculs cholestéroliques: 80%

- jaunâtres, soit purs, soit mixtes calcifiés

- se forment dans la vésicule biliaire

  • Calculs pigmentaires: 20%

- calculs pigmentaires noirs: hémolyses,

cirrhoses

- calculs bruns: formés dans la VBP et les VBIH

favorisés par la stase et

l’infection

la lithiase vesiculaire
LA LITHIASE VESICULAIRE
  • Lithiase vésiculaire asymptomatique
  • Lithiase vésiculaire symptomatique
  • Lithiase vésiculaire compliquée
lithiase biliaire asymptomatique
LITHIASE BILIAIRE ASYMPTOMATIQUE
  • Cliniquement muette: diagnostiquée de façon fortuite.
  • Peut devenir symptomatique ou se révéler par une complication.
lithiase biliaire symtomatique
LITHIASE BILIAIRE SYMTOMATIQUE
  • Fréquence: 15 à 20% des patients porteurs de LV après 10 à 20 ans.
  • Colique hépatique:

- liée à la mise sous tension des

voies biliaires par enclavement d’un

calcul dans le collet ou dans le canal

cystique

- douleur de l’épigastre et/ou l’hypochondre droit, irradiant vers l’épaule en bretelle, majorée

par l’inspiration, intense, durant 15min à 4 heures, souvent accompagnée de vomissements

Evolution : rétrocède, récidive ou complication

lithiase vesiculaire compliquee
LITHIASE VESICULAIRE COMPLIQUEE
  • Cholécystite aigüe
  • Cholécystite chronique
  • Iléus biliaire: occlusion biliaire
  • Migration cholédocienne
  • Cancer de la vésicule biliaire: calculo-cancer
cholecystite aigue
CHOLECYSTITE AIGUE
  • Succède à un enclavement du calcul dans le collet ou le canal cystique
  • Associe : douleur de + de 6 heures, fièvre à 38-39°C, nausées-vomissements, défense de l’hypochondre droit
  • Biologie: hyperleucocytose à PN
  • Examens morphologiques: Echographie

TDM

  • Evolution: soit régression mais récidive fréquente, soit complication: gangrène, abcès péri-vésiculaire, péritonite, fistulisation vers l’intestin ou le colon
cholecystite chronique
CHOLECYSTITE CHRONIQUE
  • Complication la plus fréquente
  • Succède soit à une cholécystite aigüe soit s’installe à bas bruit
  • Généralement asymptomatique
  • Biologie normale
  • Echographie: vésicule ratatinée lithiasique

( vésicule scléro-atrophique)

ileus biliaire
ILEUS BILIAIRE
  • Occlusion intestinale par un calcul lors d’une fistule cholecysto-duodénale
  • ASP: aéro-bilie + niveau hydro-aériques + grosse calcification le plus souvent en région iliaque droite
lithiase de la voie biliaire principale
LITHIASE DE LA VOIE BILIAIRE PRINCIPALE
  • Le plus souvent migration d’un ou plusieurs calculs de la vésicule vers la VBP
  • Autres circonstances:

- migration à partir des voies biliaires

intra-hépatiques

- lithiase vésiculaire méconnue lors d’une cholécystectomie: lithiase résiduelle

- lithiase autochtone formée dans la VBP

lithiase de la voie biliaire principale1
LITHIASE DE LA VOIE BILIAIRE PRINCIPALE
  • Tableaux cliniques:

- forme asymptomatique

- syndrome de migration lithiasique: associe la

séquence douleur-fièvre-ictère en 24-48

heures avec soit résolution soit angiocholite

- angiocholite : idem avec tableau de

septicémie

  • Biologie: hyperbilirubinémie , hyperleucocytose, hémocultures souvent positives à bacilles GRAM-
  • Examens morphologiques: dilatation des voies biliaires

extra-hépatiques +/- intra-hépatiques avec présence de

lithiase(s) : Echographie abdominale ,TDM, Bili-IRM

traitement
TRAITEMENT
  • Lithiase vésiculaire asymptomatique: abstention thérap
  • Lithiase vésiculaire symptomatique:

- traitement symptomatique: antalgiques

antispasmodiques

cholécystectomie

  • Cholécystite aigüe: antalgiques+ poches de glace

lutte contre la fièvre: paracétamol

cholécystectomie dans les 48 heures

  • Cholécystite chronique: chlolécystéctomie
traitement1
TRAITEMENT
  • Lithiase cholédocienne:

- asymptomatique: cholécystectomie + cholédocotomie

si vésicule en place ; sphinctérotomie endoscopique

si patient déjà cholécystectomisé.

- syndrome cholédocien ou angiocholite: antibiotiques

+ antispasmodiques et idem que + haut

traitement2
TRAITEMENT
  • Pancréatite aigüe non sévère: traitement de la pancréatite aigüe et cholécystectomie durant la même hospitalisation
  • Pancréatite aigüe sévère:

cholécystectomie à distance

sauf si:

- angiocholite associée: sphinctérotomie endoscopique

- ictère rétentionnel: idem