les facteurs menant la conf d ration n.
Download
Skip this Video
Loading SlideShow in 5 Seconds..
Les facteurs menant à la Confédération PowerPoint Presentation
Download Presentation
Les facteurs menant à la Confédération

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 27

Les facteurs menant à la Confédération - PowerPoint PPT Presentation


  • 91 Views
  • Uploaded on

Les facteurs menant à la Confédération. Un survol D. Bastarache - 2013. Pour ou contre un partenariat ?. Faites semblant que nous sommes quelques années au futur et vous déménagez de la maison de vos parents. Vous devez décider si vous allez habiter avec un colocataire.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Les facteurs menant à la Confédération' - tiara


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
les facteurs menant la conf d ration

Les facteurs menant à la Confédération

Un survol

D. Bastarache - 2013

pour ou contre un partenariat
Pour oucontre un partenariat?
  • Faites semblant que nous sommes quelques années au futur et vous déménagez de la maison de vos parents.
  • Vous devez décider si vous allez habiter avec un colocataire.
  • Faites un remue-méninges des avantages et des inconvénients d’habiter avec un colocataire.
  • Si vous décidez d’habiter avec un colocataire, que pourriez-vous faire pour rendre plus facile le processus de vivre ensemble?
1 l impasse politique
1. L’impasse politique
  • Aux années 1850s le Canada-Ouest(anciennement le Haut-Canada - actuellement l’Ontario) et le Canada-Est (anciennement le Bas-Canada - actuellement le Québec) avaient une représentation égale dans le gouvernement, chacun ayant 42 sièges.
  • Quand un côté voulait quelque chose, l'autre côté voterait contre ce projet avec un nombre égal et donc on ne pouvait rien accomplir.
  • Ils ne pouvaient même pas décider où placer la capitale et tous les membres du gouvernement se déplaçaient entre Toronto et Québec, après que le bâtiment du parlement à Montréal a été incendié par une foule de manifestants politiques. Avec l'aide du gouverneur général et de la reine Victoria, Ottawa a finalement été choisie.
la grande coalition
La Grande Coalition
  • John A. Macdonald (Conservateur) et George Brown (Libéral) étaient des ennemis amers et toujours ont voté l’un contre l'autre, et la direction du gouvernement a changé de mains de nombreuses fois entre les deux parties ...
  • Jusqu'à ce qu’en 1864 lorsque George Brown a suggéré qu’ils travaillent ensemble depuis qu’ils se sont rendus compte qu'ils avaient quelques-uns des mêmes buts. (Ils ont formé La Grande Coalition)
  • George Brown favorisait la Représentation par Population, ce qui signifiait que le nombre de sièges au parlement occupés par une certaine région devrait être proportionnel au nombre de personnes vivant dans cette région. Cela permettrait de résoudre le problème d’impasse politique.
  • La Confédération a créé la chambre des communes fédérale, où les sièges ont été attribués par population (représentation par population).
2 la menace de l invasion am ricaine
2. La menace de l’invasion américaine
  • De 1861 à1865, les Américains ont combattu une guerre de sécession sanglante (aussi appelé une guerre civile – une guerre entre les gens qui vivent dans le même pays)
  • Le Nord contre le Sud
  • Problème: Si le Nord et le Sud devraient rester unis ou si le Sud se séparerait
  • Problème: L’industrie et l'esclavage
qu est ce que la guerre de s cession am ricaine avait voir avec le canada
Qu'est-ce que la Guerre de Sécession Américaine avait à voir avec le Canada?
  • Rien.
  • Pourtant les guerresonttendance à affecter d’autres pays, en particulierceux qui sont les plus prochesgéographiquement.
  • La Grande Bretagne semblaitappuyer le Sudpuisqu’elleavaitbesoin du cotonproduit au Sud.
  • Celacausait de la tension entre la Grande Bretagne et le Nord.
tra n dans le d sordre
Traînédans le désordre ...
  • En 1864, le Canada s'est impliqué dans les tensions après un groupe de soldats du Sud ont attaqué une petite ville dans le Nord, a cambriolé leurs banques, a mis le feu aux maisons, puis s’est enfuit à travers la frontière canadienne pour s’échapper.
tra n dans le d sordre1
Traînédans le désordre ...
  • Les États du Nord ont vu cet incident comme preuve que le Canada était hostile à leur cause.
  • Lorsque le Nord a gagné la guerre en 1865, les Canadiens ont commencé à transpirer.
  • Est-ce que le Nord allait tourner ses armées sur nous?
les raids des f niens irlandais
Les raids des Féniens (Irlandais)
  • En raison de la Grande Famine (la famine de pommes de terre) en Irlande, beaucoup de gens ont été forcés de migrer vers l'Amérique du Nord
  • Les Féniens étaient un groupe de colons américains d'origine irlandaise qui ont attaqué des différents forts britanniques, les bases militaires, et d'autres cibles au Canada afin de faire pression sur la Grande-Bretagne de se retirer de l'Irlande entre 1866 et 1871 - les propriétaires britanniques sont l'ennemi!
  • Ils ont attaqué le Canada-Ouest à Niagara, et ont tenté d'envahir le Canada-Est et le Nouveau-Brunswick, mais ils ont été repoussés par les Britanniques à chaque fois.
john a macdonald
John A. Macdonald
  • John A. Macdonald a utilisé les raids comme argument en faveur de l'union des colonies pour former un Canada uni.
  • Un pays uni serait mieux en mesure de résister à l'invasion, il a soutenu.
  • Les raids unissaient les colonies en leur animosité contre le gouvernement américain, car ils estimaient que les journaux américains ont encouragé les Féniens.
  • Pourquoi les États-Unis n’ont-ils pas arrêté les Féniens à la frontière?
la menace la destin e manifeste
La menace – la DestinéeManifeste
  • Les journaux et les politiciens américains parlaient de la prise de contrôle du Canada
  • La Destinée Manifeste – l’idée qu’il était naturel qu'un jour les États-Unis allaient contrôler toute l'Amérique du Nord
unissons
Unissons!
  • Les gens en Amérique du Nord Britannique ont pris la menace d'une invasion américaine au sérieux.
  • Des milliers de citoyens se sont portés volontaires pour l'entraînement militaire et ont rejoint une milice.
  • En 1870, la milice comptait plus de 30 000 hommes.
3 les troubles de commerce
3. Les troubles de commerce
  • L’Amérique du Nord Britannique avait des privilèges commerciaux spéciaux avec la Grande-Bretagne.
  • Le Canada avait un faible impôt sur les produits agricoles tels que le blé et le maïs entrant dans la Grande-Bretagne, tandis que les États-Unis avaient un impôt beaucoup plus élevé. Ceci était connu sous le nom des « Corn Laws ».
  • Pour cette raison, les États-Unis envoyaient leur blé directement au Canada et nous l’expédiait en Grande-Bretagne, afin de nous gagner de l’argent.
  • En 1846 la Grande-Bretagne a abrogé les lois sur les céréales (Corn Laws), et a annoncé qu’elle terminait les préférences commerciales et qu’elle offrirait le libre-échange.
le libre change
Le libre-échange
  • Le libre-échange signifiait que la Grande-Bretagne permettrait aux marchandises provenant de n'importe quel pays dans ses marchés sans impôts.
  • Les États-Unis n'auraient plus à envoyer leurs produits par le Canada - ils pourraient les envoyer directement.
  • OH NON! C’était ainsi que nous gagnions de l’argent !!
  • Nous avons dû trouver de nouveaux partenaires commerciaux ou bien prendre le risque de se mettre en faillite.
  • Puisque les colonies canadiennes devaient désormais faire des échanges entre elles-mêmes, elles faisaient payer souvent les unes les autres les droits de douane élevés - une raison encore plus forte pour un pays uni.
la trait de r ciprocit 1854
La Traité de Réciprocité (1854)
  • Il s'agit d'un accord avec les États-Unis qui permettait le commerce de certains biens d'entrer sans impôts.
  • Nous avions établi un nouveau partenaire commercial, et nous ne devions plus nous compter sur la Grande-Bretagne.
4 la n cessit des liaisons ferroviaires
4. La nécessité des liaisons ferroviaires
  • S’il allait avoir de l’échange entre les colonies, il devait y avoir un chemin de fer.
  • Les États-Unis avaient 14 484 km de chemin de fer alors que le Canada avait seulement 106 km (yikes!)
choo choo
Choo, Choo!
  • Entre les années 1850-1867, 3570 km de voie ferrée ont été ajoutées aux colonies.
  • Grand TrunkRailway – liait le Canada-Ouest à l’Océan Atlantique à Halifax.
  • Essentielle pour le commerce et la défense (le déplacement plus facile des troupes).
  • Un chemin de fer liant TOUTES les colonies était une autre raison pour la Confédération.
  • La seule façon de compléter cette tâche était d’être unis et partager les coûts entre les colonies.
5 les attitudes changeantes en grande bretagne
5. Les attitudes changeantes en Grande-Bretagne
  • La politique du libre-échange a été un coup terrible à l'économie des colonies.
  • Pour amasser des fonds pour les canaux et les routes, les Canadiens ont décidé d’imposer des taxes sur toute marchandise entrant dans les colonies.
  • Les fabricants britanniques étaient furieux! Ces taxes augmenteraient le coût des produits britanniques dans les colonies.
  • Par conséquent, le soutien des colonies a été affaiblie en Grande-Bretagne - les gens ont commencé à voir les colonies comme un fardeau pour la Grande-Bretagne, en particulier un groupe appelé la "Petite Angleterre".
  • Cela a été particulièrement mauvais combiné avec la menace d'une invasion américaine et la menace des Féniens.
6 le d sir de coloniser la terre de rupert et les territoires du nord ouest
6. Le désir de coloniser la Terre de Rupert et les territoires du Nord-Ouest
  • Par les années 1850, la Grande-Bretagne était fatiguée de prendre soin de la Terre de Rupert, qui était occupée et gouvernée par la Compagnie de la Baie d'Hudson pour la traite des fourrures, et voulait s’en décharger.
  • En outre, l'achat par les États-Unis d'Alaska à la Russie, ainsi que la ruée vers l'or ont poussé de nombreux Américains à inonder la Terre de Rupert ainsi que le territoire qui est maintenant la Colombie-Britannique (à l'époque, la Nouvelle-Calédonie).
  • John A. Macdonald, entre autres, a estimé qu'il serait bénéfique d’annexer la Terre de Rupert et avec des liaisons ferroviaires en faire un membre rentable des colonies.
une pente glissante pour les canadiens
Une pente glissante pour les Canadiens
  • Les attaquesFéniens des frontières
  • La menace americaine de prendrecontrôle de toutel’Amérique du Nord
  • La Grande Bretagne croitque les colonies devraient commencer à se soutenirfinancièrement.